Leol : enquête publique du 9 mai au 10 juin

Le projet vise à réaliser une ligne de bus en propre pour améliorer la desserte de l’ouest lyonnais.

L’enquête publique pour le projet Leol (Ligne Express de l’Ouest Lyonnais) commencera au début du mois prochain, et ce pendant un mois, du 9 mai au 10 juin. Ce projet vise notamment à diminuer le temps de trajet entre Vaugneray et Lyon, qui s’avère pour l’heure équivalent à la voiture (45 minutes) en créant une ligne de bus en propre, les deux lignes actuelles, la ligne 73 et la ligne 74, étant proche de la saturation en transportant plus de 10 000 voyageurs chaque jour.

Pour cet axe dédié aux bus et aux moyens de transport doux, le Sytral veut notamment réutiliser l'ancien tracé du chemin de fer de l'ouest lyonnais (CFOL). Des associations, comme Vivre à la Patelière, La Sauvegarde de la Vallée et Le Furet sont toutefois opposés à la ligne actuelle.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Le SYTRAL reste sourd aux observations faites par nos associations, La Sauvegarde de la Vallée, Vivre à la Patelière et Le Furet, sur son tracé de Ligne Express de l’ouest lyonnais(LEOL) à Craponne et Francheville.

Comme nous, Les services du Ministère de l’Écologie (rapport du 20 janvier 2011 de la DDT ex DDE du Rhône) a estimé ce projet « optimiste en ce qui concerne les résultats attendus en termes de report modal et de vitesse commerciale ». Mais malgré cet avis, la ministre lui offre une subvention de 1,3 M€.

L’enquête publique du 9 mai au 10 juin doit nous permettre de faire connaitre les arguments qui nous conduisent à rejeter ce projet ! En effet, ce « bus express » ne circulerait qu’aux heures de pointe, serait éloigné de l’urbanisation et des commerces, sur un tracé plus long (rue Centrale, chemin de La Tourette, chemin des Aubépines).
Surtout, il ne bénéficierait qu’à 15 % des usagers, le plus grand nombre restant sur la départementale : ATOUBUS maintient 2 bus sur 3 sur la RD 489 pendant les 2 h de pointe de passage du bus express!

On ne peut croire à l’efficacité du tracé choisi sur Craponne et Francheville, quand le président du SYTRAL annonce qu’il n’est même pas « en mesure de donner les temps et vitesses de parcours enregistrés récemment » sur la départementale ! De plus, sur l’itinéraire SYTRAL, le bus express sera souvent ralenti : limitation à 30 km/h sur la rue Centrale à Craponne, ralentisseurs et stops maintenus sur Francheville, multiplication des arrêts prévus finalement pour tenter de faire accepter ce tracé par les riverains.

Nos associations approuvent la création de bus express 74 et 73 ne desservant que les principaux arrêts de l’itinéraire actuel. Cependant nous militons surtout pour la réduction du temps de parcours de tous les bus sur les avenues Édouard Millaud et de la Table de Pierre, au profit de tous les usagers et habitants.

Nous demandons des couloirs-bus prioritaires aux carrefours difficiles, comme avenue Joliot-Curie et devant la piscine d’Alaï, (empruntés par les bus normaux et express) afin d’inciter vraiment les automobilistes à prendre les bus. Beaucoup de techniciens partagent cet avis !

La zone naturelle ne doit pas être sacrifiée pour un site propre réduit à 2 fois 400 m. Il faut en préserver la biodiversité, la valoriser par la création d’une voie verte reliant les quartiers de Craponne et de Francheville, en continuité des 4 km créés sur l’emprise du TACOT à Grézieu-la-Varenne.

L’enquête d’Utilité Publique étant un moment crucial pour que les associations locales puissent faire entendre leur position, nous organisons une réunion publique le 31 mai, Salle Léo Férré, rue de la Chapelle de Bel-Air, à Francheville Bel Air, pour informer la population de façon critique.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Tassin-la-Demi-Lune : une consultation prône une voie unique vélos

La mairie de la ville avait proposé un aménagement alternatif à la suppression de deux voies de circulation automobile au bénéfice des vélos et des bus, imposée par la Métropole.


Loi SRU : le ministère communique le bilan triennal 2017-2019

Le ministère chargé du logement a fait part de son bilan triennal 2017-2019 sur les objectifs en matière de production de logements sociaux.


Polémique sur la prolongation de la centrale nucléaire du Bugey

Les écologistes de la Métropole et de la Ville de Lyon demandent à l’Autorité de sûreté nucléaire de refuser la prolongation de 10 ans, tandis que la droite s’insurge contre cette prise de position.


Un appel a candidatures pour lutter contre la vacance des logements

Celui-ci vise à accompagner des collectivités dans leurs démarches de lutte contre la vacance des logements.


Auvergne-Rhône-Alpes emprunte à taux négatif

null
La Région est ainsi la première collectivité française à emprunter sur le long terme à taux négatif.


Les modes doux pèsent moins de 10% des déplacements domicile-travail

C’est ce que révèle une étude de l’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes sur les modes de déplacement domicile-travail de la population de la région.


Lancement d’une plateforme pour la qualité de l’air, «Air’Attitude»

L’observatoire ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé cette plateforme collaborative avec pour objectif que chacun puisse contribuer à améliorer la qualité de l’air et l’environnement.


Une démographie dynamique dans la périphérie des grandes villes de la région

L’INSEE a fait part d’une étude qui révèle que la population croît fortement dans les couronnes des grandes et très grandes aires d’attraction des villes.


Castex et Wauquiez signent le plan de relance Etat-Région

3 milliards d’euros d’investissements sont prévus au total dans ce plan dans les deux ans à venir.


Fin de la pédagogie pour les voies de covoiturage M6/M7

null
Les automobilistes seuls à bord de leur véhicule et empruntant ces voies pourront, dès ce lundi, être verbalisés.


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.