Grand Stade de l’OL : la garantie du département fait des remous

Michel Mercier, le président du Conseil Général du Rhône, souhaiterait voir votée une garantie d'emprunt de 40 millions en faveur d’OL Groupe pour la construction du Stade des Lumières. Une décision qui fait réagir.

Nouveau tir groupé contre le Grand Stade de l’OL. Michel Mercier, le président du Conseil Général du Rhône, souhaiterait que soit votée la semaine prochaine, lors de la prochaine assemblée départementale, une garantie de 50% d'un emprunt obligataire de 80 millions d'euros que va lever la Foncière du Montout, la filiale d'OL Groupe qui porte la construction de son stade. Une décision qui n’est pas sans provoquer des remous, tant à droite qu’à gauche, et qui mécontente également certains associations comme l'association de contribuables Canol et l'association Déplacements Citoyens.

La Canol et Déplacement Citoyens vent debout

« Fidèle à ses bonnes habitudes dépensières, Monsieur Mercier, Président du Conseil Général du Rhône, va proposer aux conseillers généraux de voter une garantie d’emprunt pour la construction de ce stade à hauteur de 40 millions d’euros ! » dénonce notamment la Canol, qui rappelle en outre la situation financière difficile de la collectivité, et le dérapage des coûts du musée des Confluences. Pour l’association Déplacements Citoyens, le projet de délibération « est un beau morceau de mensonge et d'hypocrisie. »

Une opposition politique

La majorité départementale, elle, est divisée sur ce dossier. Michel Mercier, sur ce dossier essuye l’opposition de Michel Forissier, le maire de Meyzieu, pourtant vice-président du Conseil Général. Mercier va donc asseoir son vote sur les centristes et les socialistes. Les écologistes, eux aussi ne sont pas en reste, et appellent dans un communiqué à ce que Jean Michel Aulas lui-même se porte garant, rappelant que depuis le début, le patron de l’OL « répète à l’envi qu’il n’a pas de problème de financement pour le stade ».

« Pourquoi Aulas, qui a une fortune personnelle conséquente, ne garantit pas lui-même cet emprunt?» questionnent les Verts. Etienne Tête, élu écologiste et avocat des paysans expropriés des terres, se montrait tout aussi incisif, dans une interview au journal 20 minutes. « On apprend qu'il y a eu un deal entre Michel Mercier et Gérard Collomb qui aurait offert de financer le musée des Confluences en échange de l'implication du conseil général dans l'OL Land. C'est une pratique inqualifiable. Et cela montre que ce dossier est dans une vraie difficulté financière» expliquait-il.

Un financement privé, « une illusion »

Car la garantie d'emprunt, si elles est accordée par le département, ne résout pas le problème du financement de l'opération, lequel se monte à 450 millions d'euros. Selon Lyon Capitale, Jean-Michel Aulas aurait d’ores et déjà essuyé le refus de deux banques, et aurait même démarché la Caisse des dépôts et des consignations, pour « finaliser son tour de table ». Le site du journal indique enfin que les opposants au projet ont promis que la délibération serait frappée « d'un recours en référé afin d'obtenir son annulation ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

On nous serine depuis 5 ans qu’OL LAND est un projet privé…

Tu parles… privé de financement plutôt et ce sont les contribuables qui vont payer ???

Signaler un abus

Honte à ces politiques cumulards, dépensiers de l’argent public pour sauver leur carrière et font perdre le triple A. On comprend pourquoi la dette souveraine atteint 1800 milliards. Pour un projet idiot ils ont déjà beaucoup donner de nos impôts et pour ne pas perdre la face et les élections il faut donner encore et encore.
Des travaux titanesques à la dimension des 60000 spectateurs. Travaux proches des maisons de lotissements. Terrassements à deux pas de la Mairie et de l’Eglise de Décines. Accès par les « rues » de Décines et Meyzieu. Des parkings à plus de 7 km. Transports en commun réduits à un tram et quelques lignes de bus.
Un grand stade entouré d’un immense footoir.

Signaler un abus

Quand est que Mr MERCIER VA arrèté de prendre les con..tribuables pour des vaches à lait,(descendez de votre nuage) il y en à marre de vous voire dépenser l’argent que vous n’avez pas malgré tout ce que vous nous soutirez.
A l’inauguration du local de Philipe MEUNIER pour les élections législatives,j’ai demandé à MrMercier pourquoi il avait voté pour la réalisation de ce stade,sachant que les accès n’étaient pas optimum loin de là,ce Mr m’a dit(ne vous inquiété pas ce stade ne se fera pas).Cela est vrai qu’à cette date il était ministre.A bonne entendeur…….

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Jean-François Carenco nommé préfet d’Ile-de-France

Jean-François Carenco (SDH/LPI)
Le préfet de la région Rhône-Alpes sera remplacé par l’actuel préfet de la Région Aquitaine.


Le Sihra dope les chiffres de l’hôtellerie lyonnaise en janvier

Le taux d’occupation s’est révélé en progression de 16% sur le mois. Les prix moyens sont, eux, en hausse de 23.3%.


Vénissieux : début des travaux du nouveau groupe scolaire du centre

Les travaux de construction du nouveau groupe scolaire du centre, dont la mise en service est prévue pour la rentrée 2016, vont débuter en mars.


Ogic: nouvelle réhabilitation d’ampleur en Ile de France

Le groupe vient de signer un contrat de promotion immobilière pour la réhabilitation d’une opération tertiaire, « Le Phénicien », à Boulogne-Billancourt.


L’aéroport Lyon Saint-Exupéry, « victime du diktat parisien »

null
Emmanuel Imberton, le président de la CCI de Lyon, a réalisé mercredi une tribune visant à appeller à la mobilisation des chefs d’entreprise en vue d’obtenir du Gouvernement plus d’ouvertures de lignes au départ de l’aéroport Lyon-Saint Exupéry.


Métropole : 15 millions pour la production de logements sociaux étudiants

Quinze millions d’euros seront apportés dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région-Rhône-Alpes/Métropole de Lyon, pour développer l’offre de logements sociaux pour les étudiants dans l’agglomération lyonnaise.


François Fillon veut abroger la loi ALUR

L’ancien premier ministre a dévoilé hier ses propositions en matière de logement.


Stabilisation du chômage en Rhône-Alpes

Si le chômage en catégorie A s’est stabilisé dans la région, on observe une légère augmentation du chômage dans la métropole de Lyon. Mais 5 départements sur 9 affichent une baisse.


Lyon 5: inauguration du centre de loisirs Entraide Pierre Valdo

Le maire de Lyon va inaugurer ce centre de Loisirs situé dans le 5e arrondissement de Lyon. La Ville a financé une part de l’opération de réhabilitation et reconstruction qui a eu lieu sur le bâtiment.


Lyon/Turin : Accord pour le financement du tunnel de base

Lors d’un sommet mardi, François Hollande et le Président du Conseil italien Matteo Renzi se sont engagés sur la réalisation de la liaison ferroviaire transalpine.


Une trame verte pour la Métropole de Lyon

Le conseil métropolitain a voté lundi une délibération sur la trame verte de Lyon. L’inscription d’espaces naturels et agricoles est inscrite dans les documents d’urbanisme.


Techlid : 6ème Sens Immobilier a lancé un parc d’activités

null
Le Groupe 6ème Sens Immobilier, a acquis une friche industrielle sur Dardilly en vue d’y réaliser un parc d’activités qui sera livré à horizon 2016.


François Noël Buffet s’interroge sur l’Anneau des Sciences

La Métropole de Lyon délibérait hier sur une demande de subvention à l’Union européenne. Le sénateur pose la question de la dimension d’un projet qui était présenté jusqu’ici comme une infrastructure d’agglomération.


L’avis du HCLPD pour la mise en œuvre de la mixité sociale

Parmi les 8 propositions du comité, une d’entre elles préconise la nomination d’un préfet à l’égalité des chances au niveau régional, pour faire respecter les obligations de la loi SRU.


L’Insee dresse un état de la précarité sur Lyon, Saint-Étienne et Grenoble

L’Insee Rhône-Alpes présentait jeudi l’étude sur les situations de précarité sur les grandes agglomérations de Rhône-Alpes.
» Rénovation urbaine : des effets positifs contrecarrés par la crise
»Une certaine mixité à Lyon, y compris dans le centre
» La précarité plus sensible à Saint-Etienne
» Grenoble : une précarité localisée dans le centre