Grand Stade de l’OL : la garantie du département fait des remous

Michel Mercier, le président du Conseil Général du Rhône, souhaiterait voir votée une garantie d'emprunt de 40 millions en faveur d’OL Groupe pour la construction du Stade des Lumières. Une décision qui fait réagir.

Nouveau tir groupé contre le Grand Stade de l’OL. Michel Mercier, le président du Conseil Général du Rhône, souhaiterait que soit votée la semaine prochaine, lors de la prochaine assemblée départementale, une garantie de 50% d'un emprunt obligataire de 80 millions d'euros que va lever la Foncière du Montout, la filiale d'OL Groupe qui porte la construction de son stade. Une décision qui n’est pas sans provoquer des remous, tant à droite qu’à gauche, et qui mécontente également certains associations comme l'association de contribuables Canol et l'association Déplacements Citoyens.

La Canol et Déplacement Citoyens vent debout

« Fidèle à ses bonnes habitudes dépensières, Monsieur Mercier, Président du Conseil Général du Rhône, va proposer aux conseillers généraux de voter une garantie d’emprunt pour la construction de ce stade à hauteur de 40 millions d’euros ! » dénonce notamment la Canol, qui rappelle en outre la situation financière difficile de la collectivité, et le dérapage des coûts du musée des Confluences. Pour l’association Déplacements Citoyens, le projet de délibération « est un beau morceau de mensonge et d'hypocrisie. »

Une opposition politique

La majorité départementale, elle, est divisée sur ce dossier. Michel Mercier, sur ce dossier essuye l’opposition de Michel Forissier, le maire de Meyzieu, pourtant vice-président du Conseil Général. Mercier va donc asseoir son vote sur les centristes et les socialistes. Les écologistes, eux aussi ne sont pas en reste, et appellent dans un communiqué à ce que Jean Michel Aulas lui-même se porte garant, rappelant que depuis le début, le patron de l’OL « répète à l’envi qu’il n’a pas de problème de financement pour le stade ».

« Pourquoi Aulas, qui a une fortune personnelle conséquente, ne garantit pas lui-même cet emprunt?» questionnent les Verts. Etienne Tête, élu écologiste et avocat des paysans expropriés des terres, se montrait tout aussi incisif, dans une interview au journal 20 minutes. « On apprend qu'il y a eu un deal entre Michel Mercier et Gérard Collomb qui aurait offert de financer le musée des Confluences en échange de l'implication du conseil général dans l'OL Land. C'est une pratique inqualifiable. Et cela montre que ce dossier est dans une vraie difficulté financière» expliquait-il.

Un financement privé, « une illusion »

Car la garantie d'emprunt, si elles est accordée par le département, ne résout pas le problème du financement de l'opération, lequel se monte à 450 millions d'euros. Selon Lyon Capitale, Jean-Michel Aulas aurait d’ores et déjà essuyé le refus de deux banques, et aurait même démarché la Caisse des dépôts et des consignations, pour « finaliser son tour de table ». Le site du journal indique enfin que les opposants au projet ont promis que la délibération serait frappée « d'un recours en référé afin d'obtenir son annulation ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

On nous serine depuis 5 ans qu’OL LAND est un projet privé…

Tu parles… privé de financement plutôt et ce sont les contribuables qui vont payer ???

Signaler un abus

Honte à ces politiques cumulards, dépensiers de l’argent public pour sauver leur carrière et font perdre le triple A. On comprend pourquoi la dette souveraine atteint 1800 milliards. Pour un projet idiot ils ont déjà beaucoup donner de nos impôts et pour ne pas perdre la face et les élections il faut donner encore et encore.
Des travaux titanesques à la dimension des 60000 spectateurs. Travaux proches des maisons de lotissements. Terrassements à deux pas de la Mairie et de l’Eglise de Décines. Accès par les « rues » de Décines et Meyzieu. Des parkings à plus de 7 km. Transports en commun réduits à un tram et quelques lignes de bus.
Un grand stade entouré d’un immense footoir.

Signaler un abus

Quand est que Mr MERCIER VA arrèté de prendre les con..tribuables pour des vaches à lait,(descendez de votre nuage) il y en à marre de vous voire dépenser l’argent que vous n’avez pas malgré tout ce que vous nous soutirez.
A l’inauguration du local de Philipe MEUNIER pour les élections législatives,j’ai demandé à MrMercier pourquoi il avait voté pour la réalisation de ce stade,sachant que les accès n’étaient pas optimum loin de là,ce Mr m’a dit(ne vous inquiété pas ce stade ne se fera pas).Cela est vrai qu’à cette date il était ministre.A bonne entendeur…….

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Caluire/Plaine des maraichers : le SEPAL a gagné en justice contre des propriétaires

La Cour administrative d’appel de Lyon a rejeté en juin plusieurs demandes émanant notamment du syndicat agricole de Caluire et de propriétaires du plateau, lesquels avaient déjà été déboutés par le tribunal administratif.


Métropole de Lyon : les attributions des vice-présidents sont connues

Michel le Faou reste chargé de l’urbanisme, de l’habitat et du cadre de vie. Helène Geoffroy est déléguée à l’action foncière, et Georges Képénékian est en charge de la politique de la ville.


Foncière Inéa acquiert le « Silk »

Le groupe a acquis cet ensemble de bureaux situé au Carré de Soie, auprès du promoteur lyonnais GR Groupe. Une transaction importante dans ce quartier d’affaires, qui se chiffre en millions d’euros.


Georges Képénékian élu maire de Lyon

null
L’ex premier adjoint de Gérard Collomb hérite de la mairie de Lyon, suite à la démission du ministre de l’Intérieur de ses mandats locaux.


« Le logement abordable n’est pas un bien comme les autres »

null
Cédric Van Styvendael est le directeur général de Est Métropole Habitat. Il a été élu, en juin, président de Housing Europe. Nous évoquons avec lui ce nouveau mandat.


«Esplanade Général Pierre Robert de Saint Vincent» au 14 avenue Berthelot

Cette esplanade sera dénommée à l’occasion de la « Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux Justes de France ».


Hervé Reynaud prend la tête de l’Epora

null
Le conseil d’administration de l’établissement public foncier a élu vendredi dernier le maire de Saint-Chamond à la présidence de la structure.


Le contrat de chantier étendu aux autres secteurs

L’article comprenant l’extension de ce contrat jusqu’ici réservé au BTP a été adopté dans la nuit de mercredi à jeudi par l’Assemblée nationale.


David Kimelfeld élu président de la Métropole de Lyon

null
Le conseil de la Métropole a élu aujourd’hui son nouveau président, après la démission de Gérard Collomb, nommé ministre de l’intérieur. Le maire du 4ème arrondissement de Lyon a été élu au premier tour.
» Michel le Faou reste vice-président de la Métropole de Lyon


Election du président de la Métropole de Lyon

Le conseil de la Métropole élit ce lundi son nouveau président, après la démission de Gérard Collomb.


« Nous constatons une baisse du taux de départ »

Bernard Bochard et Eric Lamoulen sont respectivement président et directeur général de la SACVL. Ils évoquent l’édition 2017 de la « ruée vers l’appart », l’activité du bailleur et du marché locatif à Lyon, mais aussi les futures livraisons de la société.


«Nous allons nous rapprocher des maitres d’ouvrage»

null
Paul Galonnier est le nouveau président d’Indura, cluster des infrastructures durables. Il a succédé, il y a une dizaine de jours, à l’ex président, Pierre Rampa, devenu, depuis la mi-juin, président des canalisateurs du sud-est.
» Indura : Paul Galonnier a succédé à Pierre Rampa


La communauté urbaine de Clermont-Ferrand vote en faveur de la Métropole

La communauté urbaine a voté vendredi la transformation de la Communauté urbaine en Métropole. Celle-ci devrait voir le jour en 2018.


A45 : Laurent Wauquiez se félicite de l’avis du Conseil d’Etat

Le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes s’est montré satisfait de l’avis favorable rendu par le Conseil d’Etat mardi, qui pourrait ouvrir la voie à une validation par le gouvernement.
» A45 : Gaël Perdriau se félicite de l’avis favorable du Conseil d’État


A45 : Gaël Perdriau se félicite de l’avis favorable du Conseil d’État

Le maire de Saint-Etienne s’est félicité de l’avis rendu ce mardi par la plus haute juridiction administrative.