Les centristes veulent valoriser les forts grand-lyonnais

L’UDI propose une valorisation des forts de l’agglomération lyonnaise, pour en faire une référence culturelle et touristique.

Les centristes de l’UDI veulent faire revivre le patrimoine militaire de l’agglomération. Autrefois, deux ceintures militaires entouraient Lyon, lesquelles datant du XIX° siècle. La majorité des forts la constituant ayant disparu, la deuxième ceinture est, selon les centristes de Christophe Geourjon, particulièrement intéressante. « La majorité de ces forts sont toujours présents, en très bon état, et cette ceinture colle à peu près avec la limite actuelle de l’agglomération lyonnaise » explique le mouvement centriste.

Aussi, si certains forts sont désormais aménagés et valorisés, comme le fort du Bruissin à Francheville, devenu centre d’art contemporain, d’autres sont restés à l’état d’abandon, comme le fort de Vancia, à Rillieux-la-pape, devenu un temps « squat » des artistes expulsés de la friche RVI.

Limite de l’urbanisation lyonnaise

Les centristes souhaiteraient ainsi que cette ceinture soit valorisée, pour marquer la limite de l’urbanisation lyonnaise. Elle pourrait permettre en outre « la découverte des paysages et des traditions du Lyonnais (les Monts du Lyonnais, les Monts d’Or, la Dombes, la plaine est-lyonnaise, le Pilat) via notamment un réseau de communications permettant d’aller d’un fort à l’autre par un ensemble de trames vertes.

« Ces forts peuvent donc être à la fois des lieux de culture et de promenade pour les habitants de la région, mais aussi former un réseau connu à l’échelle nationale, voir plus, comme le meilleur exemple de valorisation du patrimoine militaire » expliquent-ils.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Le fort de Vancia reconverti en friche artistique alternative, ça c’était audacieux.

Mais en faire un parcours vert pour la culture aseptisée et bien pensante pour le peule de droite bien pensant, et bien … franchement bof ! Aucun intérêt.
Juste de la culture en tranche de saucisson.

Signaler un abus

L’expérience du fort de Vancia était une solution alternative, courageuse et intelligente. Le courage politique des élus fut ridicule. Maintenant les contribuables locaux vont confortablement y installer à grand frais des associations dont les membres sont bien inscrits sur les listes électorales.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vers une accélération du verdissement de la Part-Dieu

nullBruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, et Grégory Doucet, maire de Lyon, ont présenté ce lundi la nouvelle agence de paysagistes chargée d’accélérer la végétalisation de la Part-Dieu.


Urbanisme transitoire : Bouygues renouvelle sa démarche autour de la friche Nexans

Bouygues Immobilier renouvelle sa démarche expérimentale d’urbanisme transitoire autour de la friche industrielle Nexans.


Apsys et Quartus vont repenser le centre d’échanges de Lyon Perrache

Le groupement a été retenu dans le cadre de l’appel à projets visant à requalifier le centre d’échanges de Lyon Perrache. Ceci s’inscrit dans la deuxième phase de l’opération « Ouvrons Perrache ».


Villeurbanne : concertation sur le futur du parking Raphaël-de-Barros

Une concertation sur les aménagements des espaces publics Raphaël-de-Barros a lieu tout au long du mois de juin.


«Nous avons une action très importante pour le foncier économique»

nullBéatrice Vessiller est la vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme. Nous évoquons avec elle le lancement de la révision du SCOT, les grandes opérations d’urbanisme récemment présentées, et les enjeux en matière d’accueil d’activités économiques.


Eiffage Immobilier a inauguré «Évolution » à Rillieux-la-Pape


Le programme compte 88 logements qui vont du T2 au T4. Une grande surface alimentaire a ouvert ses portes il y a quelques semaines au rez-de-chaussée.


ACI, ou le passage d’un site industriel à une opération mixte

nullLe projet porté par BNP Paribas Immobilier et Ginkgo permettra l’éclosion, sur ce site industriel, d’un quartier mixte avec logements, bureaux, locaux, équipements publics, ainsi qu’un parc urbain de 2 hectares. Le T6 desservira l’ensemble.


Le SEPAL travaille sur la révision du SCOT

Il y a une dizaine de jours, un séminaire de lancement de la révision du schéma de cohérence territoriale du territoire se tenait à la Cité de la Gastronomie de Lyon.


Le TEOL, tramway express de l’ouest lyonnais, pour remplacer le métro E

nullSuite à une concertation, SYTRAL Mobilités a indiqué souhaiter introduire un tracé de tramway express enterré à destination de l’ouest lyonnais. Celui-ci serait deux fois moins onéreux pour un service très proche.


Le maire de Tassin déçu par l’abandon du métro E

Pascal Charmot a regretté la décision de préférer la réalisation d’un tramway à un métro. Il craint notamment que les embouteillages soient accentués avec un tramway en surface.


Rue Garibaldi : vers l’ouverture d’une concertation sur l’aménagement du 3e tronçon

Une délibération a été votée en commission permanente pour lancer la concertation sur l’aménagement de ce tronçon entre les rues Arménie-Pensionnat et la Grande rue de la Guillotière.


MLyon : la Métropole de Lyon cède les lots M+M à DCB

Cette signature a été réalisée il y a une semaine, le 2 mai.


Vers un futur redéveloppement de l’ex-clinique du Tonkin à Villeurbanne

null
Novaxia Investissement, Icade Promotion et Imring ont annoncé avoir signé un partenariat portant sur le redéveloppement de 5 actifs acquis auprès du groupe Ramsay. Dont l’immeuble villeurbannais.


La phase règlementaire du PLUI de Clermont Auvergne Métropole est lancée

nullLes élus de la Ville et de la Métropole présentaient en cours de semaine dernière la concertation à venir autour du projet du plan local d’urbanisme intercommunal du territoire.


Ecully : Alliade Habitat agit pour la végétalisation du quartier des Sources

nullAlliade Habitat agit pour la qualité de vie de ses locataires à travers cette végétalisation, que le bailleur entend opérer sur plusieurs de ses sites au sein de la Métropole.