Les centristes veulent valoriser les forts grand-lyonnais

L’UDI propose une valorisation des forts de l’agglomération lyonnaise, pour en faire une référence culturelle et touristique.

Les centristes de l’UDI veulent faire revivre le patrimoine militaire de l’agglomération. Autrefois, deux ceintures militaires entouraient Lyon, lesquelles datant du XIX° siècle. La majorité des forts la constituant ayant disparu, la deuxième ceinture est, selon les centristes de Christophe Geourjon, particulièrement intéressante. « La majorité de ces forts sont toujours présents, en très bon état, et cette ceinture colle à peu près avec la limite actuelle de l’agglomération lyonnaise » explique le mouvement centriste.

Aussi, si certains forts sont désormais aménagés et valorisés, comme le fort du Bruissin à Francheville, devenu centre d’art contemporain, d’autres sont restés à l’état d’abandon, comme le fort de Vancia, à Rillieux-la-pape, devenu un temps « squat » des artistes expulsés de la friche RVI.

Limite de l’urbanisation lyonnaise

Les centristes souhaiteraient ainsi que cette ceinture soit valorisée, pour marquer la limite de l’urbanisation lyonnaise. Elle pourrait permettre en outre « la découverte des paysages et des traditions du Lyonnais (les Monts du Lyonnais, les Monts d’Or, la Dombes, la plaine est-lyonnaise, le Pilat) via notamment un réseau de communications permettant d’aller d’un fort à l’autre par un ensemble de trames vertes.

« Ces forts peuvent donc être à la fois des lieux de culture et de promenade pour les habitants de la région, mais aussi former un réseau connu à l’échelle nationale, voir plus, comme le meilleur exemple de valorisation du patrimoine militaire » expliquent-ils.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Le fort de Vancia reconverti en friche artistique alternative, ça c’était audacieux.

Mais en faire un parcours vert pour la culture aseptisée et bien pensante pour le peule de droite bien pensant, et bien … franchement bof ! Aucun intérêt.
Juste de la culture en tranche de saucisson.

Signaler un abus

L’expérience du fort de Vancia était une solution alternative, courageuse et intelligente. Le courage politique des élus fut ridicule. Maintenant les contribuables locaux vont confortablement y installer à grand frais des associations dont les membres sont bien inscrits sur les listes électorales.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Villeurbanne veut l’encadrement des loyers au 1er janvier

null
Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne, organisait ce jeudi une conférence de presse durant laquelle il a évoqué diverses thématiques.


«Suivant les époques, on a associé la ville au végétal ou on l’a dissociée»


Frédéric Ségur est responsable ingénierie et prospective du patrimoine végétal de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’exposition « La ville-forêt. Vers une nouvelle culture urbaine », présentée au CAUE


Steel, un nouveau pôle commercial, a ouvert à Saint-Étienne


Le NPNRU Minguettes-Clochettes, ligne forte du mandat à Vénissieux

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, organisait vendredi dernier sa conférence de presse.


L’Europe retient l’offre d’un consortium piloté la SPL Lyon Confluence

La Commission Européenne a retenu l’offre du consortium Scale, coordonné par la SPL. Il s’agit du plus gros réseau de villes européennes engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


Projet de salle Aréna à Décines-Charpieu : la concertation continue

Des sessions de visites de terrain sont organisées ce samedi 12 septembre.


Décès de Pascal Garrido, ancien président d’Epures

L’ancien maire de la Talaudière et ancien président de l’agence d’urbanisme stéphanoise est décédé, à l’âge de 76 ans.


«Le projet Foch Sully est vertueux»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui le programme Action Coeur de Ville développé sur Roanne, le projet Foch Sully, ainsi que le dispositif Denormandie.


Le maire de Lyon acte le maintien d’une parcelle végétalisée dans le 1er arrondissement

Un projet immobilier, qui avait été contesté par l’ancienne maire d’arrondissement au 33 rue du Bon Pasteur, ne se fera finalement pas.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


«La Saulaie peut être la 1ère étape de la reconquête des berges du Rhône»

Béatrice Vessiller est vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains de La Saulaie et du Vallon des hôpitaux.


«À Grandclément, un quartier avec des îlots sans voiture»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains Grandclément et Gratte-Ciel.


Les EPF formulent 12 propositions pour la relance

Les établissements publics fonciers ont fait part en fin de semaine dernière de leurs propositions pour accélérer la sortie de crise et construire les modèles d’aménagement de demain.


Jacqueline Osty, Grand Prix de l’urbanisme 2020

La paysagiste avait à deux reprises été lauréate du Grand prix national du paysage. Elle est l’auteur de nombreux parcs qui sont l’occasion de penser la relation entre ville et territoire.