« Une offre liée à l’intelligence et la durabilité de la ville »

Jean-Pierre Franceschetti est le directeur de CDO et du salon Capurba, salon national de l'aménagement et des projets urbains innovants. Il évoque la ville intelligente, un thème fort du salon.

Jean-Pierre Franceschetti, vous êtes le directeur de CDO et du salon Capurba, qui se tient du 20 et 22 mai. A quels besoins répond ce salon ?

Il existe une nouvelle tendance au niveau des aménagements et concepts urbains. C’est le concept de la ville intelligente et durable. Le salon reprend ces thèmes-là. Il y aura une offre liée à l’intelligence et la durabilité de la ville, avec des exposants issus du monde industriel et institutionnel, et leurs solutions pour rendre la ville plus intelligente et plus facile à vivre pour le citoyen. Globalement, le but de tout cela, c’est de remettre le citoyen au cœur du dispositif, et de faire en sorte qu’il puisse bénéficier d’une ville plus attractive, et plus facile à vivre.

Tout cela se développera grâce à l’information. Quels sont les types d’information qui vont se développer, et auquel le citoyen aura accès?

Il n’y aura pas de ville intelligente sans les smartsgrids - les réseaux intelligents - et sans l’interconnexion de ces réseaux internes. Qui dit interconnexion dit aussi reprise et gestion de données, qui vont servir à établir une offre vis-à-vis des citoyens. Une offre plus adaptée que ce qu’elle peut être aujourd’hui. C’est valable dans le domaine des transports, dans celui de la communication. Il est important pour un citoyen d’être informé en temps réel du trafic, des places disponibles dans un parking, ou des services d’urgences qui peuvent être accessibles. Tout un lot d’informations qui sont capitales pour le bien être du citoyen au cœur de sa propre ville.

Existe-t-il un intérêt, une demande de la part des collectivités qui émerge, notamment de la part des métropoles?

Effectivement, les grandes métropoles sont très mobilisées sur ce sujet. Lorsque l’on parle de ville intelligente, on parle d’un concept récent, mais il faut noter qu’un certain nombre de métropoles travaillent depuis de nombreuses années à améliorer le cadre de vie. Tout n’est pas réinventer. Ce qui est nouveau, c’est la collecte et la redistribution de ces informations sous forme de services, et qui va faciliter la vie du citoyen et rendre la pratique de cette ville commode et agréable.

Comment sont positionnées les sociétés françaises dans cette thématique. Des entreprises spécialisées cherchent à s’exporter. Comment voyez vous le savoir-faire français en la matière ?

Au-delà de l’exportation, nous avons des entreprises françaises dans ce domaine. Nous avons aussi des entreprises qui se créent, il y a d’ailleurs sur le salon un pavillon réservé aux startups. Il ne faut pas oublier que cela crée de nouveaux services. La France n’est pas trop mauvaise dans tout ce qui touche au logiciel, et dans la réflexion autour des logiques et techniques de fonctionnement. Cela s’adapte de la même manière à la ville. Il y aura sur Capurba des entreprises qui émergent, et qui sont spécialisées dans ces domaines. En parallèle de cela, on trouve des grands groupes qui ont enfourché le cheval, parce que ce sont des marchés d’avenir importants. En sachant qu’au0-delà de cela le concept de ville lui-même est durable.

Comment sera pris en compte le facteur environnemental dans les villes ?

C’est une suite de ce qui est déjà engagé. Des secteurs se renforcent, comme l’éclairage public dans une ville, qui représente 25% à 40% de la consommation électrique d’une ville. Donc lorsque l’on met en place des solutions de « smart lighting », cela représente des économies d’énergie importantes, et une meilleure utilisation dans l’éclairage d’une ville en fonction du besoin. Dans les transports, on s’aperçoit qu’il y a beaucoup d’économies à faire. C’est vrai sur la pollution mais aussi sur une meilleure régulation entre les véhicules d’usagers privés et les transports publics. Il faut une meilleure répartition, et une meilleure adaptation des  moyens de transports aux besoins du public, puisque l’on constate une croissance des villes. La population s’urbanise.

Lyon Pôle Immo est cette année partenaire du salon Capurba.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Presqu’ile : moins d’autos et « un peu de temps » pour le T8

Bruno Bernard, président du SYTRAL et de la Métropole, a rappelé publiquement lors du lancement de la concertation sur le réaménagement de la rive droite du Rhône vouloir se donner un plus de temps pour le projet de tramway entre Bellecour et Part-Dieu. Il a évoqué l’impact possible de la réduction des voies dédiées à l’automobile.


Réaménagement de la rive droite du Rhône: la concertation a débuté

Une réunion publique de lancement était organisée ce mardi à l’Hôtel de Ville de Lyon.


Lancement de la concertation sur le transport par câble entre Francheville et Lyon

nullUne soirée d’ouverture de la concertation est organisée ce mercredi. Le SYTRAL et une partie des opposants au projet ont présenté lundi cette démarche lors d’une conférence de presse.


Jean Castex était en visite vendredi dans la Métropole de Lyon

Le Premier ministre était en déplacement ce vendredi dans la Métropole de Lyon sur le thème de la politique de la Ville. Le chef du gouvernement s’est successivement rendu à La Duchère, Vénissieux, Vaulx-en-Velin et Villeurbanne.


La Métropole et Charly décident de remettre à plat le projet de cimetière

La Métropole de Lyon et la Ville, suite à une entrevue du président avec le maire, ont annoncé la relance des études quant aux sites potentiels du nouveau cimetière métropolitain.


Le cours Lafayette partiellement fermé à la circulation

Celui-ci est fermé dès ce mardi à la circulation et ce jusqu’en février entre la rue Ney et le boulevard Jules Favre Ceci va permettre la réalisation de travaux d’aménagement des espaces publics sur le boulevard Vivier-Merle.


Bruno Bernard appelle à un rééquilibrage des territoires

Le président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard, a pu, lors de la conférence de presse organisée mardi sur l’encadrement des loyers, réaffirmer les grandes lignes en matière de politique du logement.


Travaux du T6 : Villeurbanne accompagne les commerçants

La Ville a annoncé accompagner les commerçants dans le cadre de la suppression du marché Leclerc.


Agglo de Villefranche : la ZAC de l’Ile Porte devrait enfin voir le jour

Beau Parc. Tel est le nom choisi par la Communauté d’agglomération Villefranche Beaujolais Saône pour sa fameuse ZAC de l’Ile Porte, attendue depuis au moins quinze ans, et qui devrait enfin connaître concrétisation.


Vers la création d’une SAC entre les OPH de la Métropole de Lyon

nullLes trois offices publics de l’habitat pourraient s’associer au sein d’une société de coopération, pour s’unir notamment en matière d’aménagement. L’idée a été évoquée par Renaud Payre lors des rencontres « En aparté » organisées par l’AURA HLM.


Clermont Auvergne Métropole développe ses réseaux de chaleur

nullLe président de l’intercommunalité et maire de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi, a présenté mercredi les projets d’extension et d’interconnexion des réseaux, qui visent à diminuer l’empreinte carbone du territoire.


« Les terrasses » de l’Hôtel-Dieu récompensées par une pyramide d’argent

nullLa fédération des promoteurs immobiliers d’Auvergne organisait il y a 10 jours sa traditionnelle cérémonie des pyramides à l’Hôtel de Ville de Clermont-Ferrand. L’occasion pour les présidents de Clermont Auvergne Métropole et de la FPI régionale de faire un point sur ce marché plutôt dynamique.


Vénissieux : inauguration de la place Ennemond Romand

Cette requalification, réalisée pour un coût global de 5.1 millions d’euros, visait à créer un espace de proximité, apaisé, végétalisé et convivial.


Les futures lignes de métro de l’agglomération lyonnaise en concertation


Le SYTRAL organise du 21 septembre au 15 décembre un vaste débat sur l’avenir du réseau de métro dans l’agglomération lyonnaise. Avec 4 futures lignes versées au débat.


La Métropole de Lyon fait un geste fort en faveur des maires


Suite à la tribune signée par plus d’une quarantaine de maires, le président de la Métropole, Bruno Bernard, a annoncé une série de mesures, dont des rencontres avec les communes et des aides pour celles en fort développement. Une enveloppe de plusieurs millions d’euros pourrait être débloquée.