Une charte entre la Métropole de Lyon et Voies Navigables de France

Lors du conseil métropolitain de ce lundi, les élus ont adopté, à l’unanimité, une délibération adoptant une charte de partenariat avec Voies Navigables de France (VNF) pour la période 2016-2021.

Le document porte sur un montant total d’investissement de 5,1 millions d’euros, qui visera notamment à la réalisation des appontements destinés à accueillir les bateaux de croisière sur le Rhône et la Saône ainsi que les conditions d’exploitation des aménagements à venir.

Le protocole vise aussi à améliorer la qualité des façades fluviales de la Métropole et elle permettra de définir une politique d’accueil des bateaux stationnaires, note l’institution dans un communiqué.

Les fleuves sont l’un des éléments attractifs pour le tourisme dans l’agglomération. En 2016, 26 paquebots naviguent sur le bassin Rhône-Saône. Les nouvelles haltes permettront d’en accueillir une trentaine en 2020. « Les croisières locales et le transport de passagers seront également développés et favorisés pour répondre aux attentes des habitants comme des touristes. Aujourd’hui, cela représente près de 400 000 passagers par an » indique la Métropole.

Pour Roland Bernard, Conseiller délégué au Fleuve, « cette charte est à la naissance de la reconquête du fleuve et de ses aménagements, pour nos concitoyens de la Métropole : élément majeur de l’attractivité et de la promotion de nos territoires »

Multiples objectifs

Le partenariat mené depuis 1997 entre VNF et le Grand Lyon vise un certain nombre d’objectifs, dont la poursuite du projet des Rives de Saône (Terrasses de la Presqu’île) et de nouvelles actions sur la Saône (port de l’Occident, abords de l’écluse de Rochetaillée…). Il passe également par le projet Lyon Confluence et l’achèvement des Docks de Lyon, la continuation des projets sur le Rhône amont à Miribel Jonage, mais aussi l’intégration du fleuve et de l’usage du transport fluvial dans le développement et l’aménagement de la Vallée de la chimie.

Au sein de ce plan global d’investissement de 5,1 millions d’euros, VNF engage 4,2 millions d’euros et la Métropole 900.000 euros. Par ce partenariat, VNF et la Métropole entendent conforter la réappropriation des deux fleuves par les habitants. Il s’agit également de structurer et d’ancrer le tourisme fluvial dans le développement de l’offre touristique métropolitaine, de mettre les voies navigables au service du système de transport métropolitain et de son économie, et de contribuer à la protection de l’environnement, des ressources en eau et à l’adaptation au changement climatique. 4 millions d’euros seront investis par la Métropole de Lyon dans le domaine fluvial sur l’ensemble du mandat.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le Rooftop de la Part-Dieu inauguré

nullLe maire de Lyon et le président de la Métropole ont inauguré mercredi l’extension du centre commercial de la Part-Dieu et son toit-terrasse, dans le troisième arrondissement de Lyon.


Lancement de la première ligne du Réseau Express Vélo

null
Le projet d’une première ligne du réseau cyclable de la Métropole de Lyon de 17 kilomètres a été présenté ce vendredi à la presse.


Un nouveau cap pour le projet Part-Dieu

nullLe maire de Lyon, Grégory Doucet, et Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon, ont dévoilé mardi leurs nouvelles ambitions pour ce quartier du troisième arrondissement de Lyon.


Signature d’une charte pour la mobilisation du foncier ferroviaire

La ministre en charge du logement, Emmanuelle Wargon, et le président de la SNCF, Jean-Pierre Farandou ont signé cette charte dans l’optique d’une relance de la production de logements.


L’AUC désigné « Grand prix de l’urbanisme 2021 »


Le collectif, qui opère notamment dans le quartier de la Part Dieu à Lyon, a été désigné lauréat par un jury qui s’est réuni le 25 mai.


Le projet de ligne de Métro E revient sur le devant de la scène

null
En fin de semaine dernière, des élus de l’ouest lyonnais puis un collectif présidé par Yann Cucherat ont tour à tour organisé des évènements visant à soutenir le projet de ligne de métro E entre le centre de Lyon et Tassin.


Villeurbanne : Victoire d’or du paysage pour le parc Jacob-Hugentobler

nullCe parc situé à proximité de la place Grandclément et du Rize a été récompensé d’une « Victoire d’or du paysage », prix qui distingue les aménagements paysagers de France les plus réussis.


Samuel Linzau, nouveau directeur général de la SPL Lyon Confluence

Celui-ci a été nommé au cours du conseil d’administration qui s’est tenu lundi 17 mai.


Recyclage des friches : le gouvernement double le fonds dédié

Ce plan avait été annoncé en décembre dans le cadre du plan France Relance. Il atteindra désormais 630 millions d’euros.


Le PLU de Clermont Auvergne Métropole ne sera pas un PLUi-HD


Le plan local d’urbanisme intercommunal de la métropole clermontoise n’intégrera pas la dimension habitat et déplacements dans ce seul document.
» Le projet de PLU de Clermont Auvergne Métropole en concertation


Le projet de PLU de Clermont Auvergne Métropole en concertation

Les élus de la Métropole ont récemment fait un point sur l’élaboration du plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI) de la Métropole. Les habitants peuvent actuellement s’exprimer sur le plan d’aménagement et de développement durable (PADD) du territoire.


Jean Perrillat devient président du Conseil régional de l’Ordre des géomètres-experts

nullL’assemblée générale de l’Ordre des géomètres-experts de Lyon s’est tenu de façon digitale ce 9 avril.


Modification du PLU-H : un temps d’échanges ce jeudi

null
Ce temps, qui débutera à 18 heures, est organisé sous forme d’ateliers participatifs par bassins de vie.


Clermont Auvergne Métropole promeut le permis de végétaliser

La Métropole encourage ses habitants à devenir les jardiniers de leur propre quartier, via un permis de végétaliser baptisé « Ici on sème ». Il offre à chacun la possibilité s’approprier un petit bout d’espace public.


Nouveaux «Quartiers Fertiles» à Lyon, Saint-Fons, Rillieux-la-Pape et Saint-Étienne

Les ministères de l’Agriculture et de la Ville ont annoncé à la mi-avril 48 nouveaux lauréats pour cet appel à projets visant à développer l’agriculture urbaine dans les quartiers.