En marche… pour une société plus juste

TRIBUNE de Bernard Devert, président fondateur d'Habitat et Humanisme,  mouvement de lutte contre le mal logement.

La campagne, trop longue en raison notamment des primaires, s’achève dans l’essoufflement et l’inquiétude ; elle aurait pu s’apparenter à « un hôpital de campagne » pour mieux diagnostiquer les lèpres de notre société et s’attacher à les guérir.

Nombre de nos concitoyens, blessés par la vie, ont le sentiment d’être oubliés. Il en résulte une désespérance aggravant le mal, d’où la tentation de se tourner vers des extrêmes.

Cette campagne a brisé les partis de Gouvernement au pouvoir depuis des décennies. D’une certaine façon, ‘l’effet Trump’ s’est propagé.

Le politique est plus habile à utiliser le ‘bistouri’ des mots qui touchent l’adversaire que d’opérer les transformations qui s’imposent. Le corps social enfiévré perd ses repères et s’interroge sur la capacité des édiles à faire changer, mais alors quelle est leur mission ?

Le repli sur soi est proposé comme un traitement. Quelle erreur que de ne pas comprendre que ce qui est fermé toujours fermente, d’où ces replis amers et défaits par les plis de l’amertume pour avoir perdu le sens de l’autre, conduisant sur les chemins de l’espoir.

Il nous faut nous mettre en marche.

En marche, pour s’éloigner des promesses successives et contradictoires d’un court-termisme qui assassine l’avenir.

L’attention à la cohérence offre à la société la cohésion recherchée.

En marche, pour refuser résolument ces politiques de régression, stigmatisant celui qui est autre, différent, ou encore étranger, laissant entendre qu’il est coupable de nos difficultés. L’hétérogénéité n’est-elle pas source de la vie.

En marche, pour se laisser habiter par le souffle de ceux qui ont su se lever pour faire tomber des frontières jusqu’à susciter une espérance qui a pour nom, l’Europe. Le dessein de cette heureuse construction, au lendemain de la guerre, était de bâtir durablement la paix ; elle mérite que nous lui apportions le meilleur de nous-mêmes. Au diable ces velléités et pratiques qui la mettent en accusation pour mieux occulter nos erreurs et faire oublier nos insuffisances.

Que de signes d’espérance l’Europe a fait, et continue à faire, naître. La crise financière traversée aurait-elle pu l’être sans la monnaie unique. Que de solidarités se bâtissent au cœur des échanges, comme Erasmus, souhaitant que ce dispositif soit étendu aux jeunes en apprentissage.

En marche, pour entreprendre afin de réduire les inégalités et les injustices. Les 40 % de la population, selon les sondages, attirés par les extrêmes, loin d’être des extrémistes, n’éprouvent-ils pas un rejet se traduisant par un S.O.S pour être entendus.

En marche, pour mieux comprendre les situations de vulnérabilité.

Notre Pays est en attente d’un ‘prendre soin’. Dimanche, refusant l’extrémisme ou l’abstention, veillons à dynamiser cette marche vers une plus grande humanité.

Bernard Devert

Mai 2017






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


En marche… pour une société plus juste

TRIBUNE de Bernard Devert, président fondateur d’Habitat et Humanisme, mouvement de lutte contre le mal logement.


Immobilier : la nouvelle donne

EDITORIAL – Avec la remontée probable des taux de crédit immobilier, le marché du logement pourrait entrer dans un nouveau cycle.


L’explosion des impôts locaux, véritable enjeu fiscal pour le logement à l’approche des présidentielles

TRIBUNE de Jean-François BUET, Président de la FNAIM.


« Observer n’est pas encadrer »

TRIBUNE par Jean-François Buet, Président de la FNAIM.


Réflexion publique sur le logement : un heureux remue-méninges

TRIBUNE de Jean-François Buet, Président de la FNAIM.


« Un pompiste ne fait pas un bon maçon »

TRIBUNE de Jean-François Buet, Président de la FNAIM.


Révision des bases cadastrales : malgré le discours officiel, toujours plus d’impôts

TRIBUNE de Thibault de Saint-Vincent, Président de Barnes.


Réforme des aides personnelles à l’accession : une mesure à contresens

TRIBUNE de Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi, sur cette réforme prévue dans le projet de loi de finances pour 2015.


Crise immobilière et crise du logement

TRIBUNE – Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi propose des remèdes à l’asthénie du marché du logement.


La relance du logement par Francois Hollande : après le train de mesures … Cherchez l’action !

null
TRIBUNE
de François Gagnon, Président ERA Europe et ERA France.


« L’appel des architectes » pour les municipales 2014

TRIBUNE – L’ordre des architectes a ce mardi lancé un appel aux électeurs pour faire du logement pour tous une priorité nationale.


Loi ALUR : l’enjeu majeur de la formation

TRIBUNE de Jean-François Buet, Président de la FNAIM – Il faut reconnaître que les discours sur le projet de loi ALUR, très critiques sur plusieurs dispositions,  ont fini par faire oublier que le texte comportait des avancées de premier plan.


Encadrement des loyers : et une élucubration de plus !

TRIBUNE de Jean-François Buet, Président de la FNAIM. « L’encadrement des loyers tel qu’il est conçu dans le projet de loi sur le logement et l’urbanisme (ALUR)  est inopérant et peu efficace »


Le courage de la paix

TRIBUNE – par Jean-François Buet, Président de la FNAIM.


De la commission à l’honoraire: pour la réhabilitation des agents immobiliers

TRIBUNE – Jean-François Buet, Président de la FNAIM, souhaite que la profession applique les bons mots pour décrire le service rendu.