Une stratégie logement « de bon sens », selon Bernard Cadeau

Selon le président du réseau Orpi, les mesures annoncées au sein du plan logement va dans le bon sens, même s’il note des carences dans le logement ancien.

Le président du réseau Orpi, a salué le plan logement du gouvernement. Dans un communiqué le dirigeant a noté que « les annonces du Ministre et de son Secrétaire d’Etat font preuve de bon sens et de pragmatisme : ces orientations stratégiques révèlent une véritable vision d’ensemble, que nous attendions depuis longtemps ! »

Il nuance toutefois en indiquant que certains points restaient à préciser, notamment sur la question des logements existants. « Ce plan est principalement basé sur la construction. Nous saluons cet effort, et notons que les bases d’un véritable choc de l’offre sont posées, mais avons besoin de précisions sur les mesures réservées aux bailleurs privés : en effet ces acteurs, capables de mettre rapidement beaucoup de biens supplémentaires sur le marché, ont un rôle essentiel à jouer dans le rééquilibrage entre offre et demande, et nous appelons de nos vœux un statut fiscal qui leur soit dédié », a indiqué le président du réseau.

La baisse du périmètre du PTZ et du dispositif Pinel suscite également certaines inquiétudes de son point de vue. « Le risque à nos yeux est que ce nouveau dimensionnement, du PTZ notamment, décourage certains investisseurs, ce qui serait dommageable pour les zones concernées ».

Un plan "capable de déclencher un véritable choc de l’offre"

Il est également satisfait par le bail court, dit « mobilité ». « Nous sommes très favorables au bail mobilité, mais celui-ci devrait s’inscrire dans une réflexion globale autour de l’accès au logement de tous ceux qui n’ont pas un statut professionnel de type CDI : alors que la plupart des recrutements se font aujourd’hui en CDD, il y a urgence à s’adapter.

Pour lui, ce plan d’envergure « est capable de déclencher un véritable choc de l’offre, même si nous attendons des précisions, sur le statut du bailleur privé notamment mais aussi sur l’IFI. »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Considérer que l’immobilier est une rente est une grave erreur »

null
Jean-François Buet est le président de la FNAIM. Avant de laisser sa place à la fin du mois à Jean-Marc Torrollion, au terme d’un mandat de 5 ans, nous évoquons avec lui l’adoption de la loi de finances 2018, et son impact sur l’immobilier.


La SACVL aura livré 350 logements en 2017

Le bailleur détenu majoritairement par la Ville de Lyon a fait un point il y a quelques jours sur son activité.


La Métropole et la Ville de Lyon veulent réguler les locations de type Airbnb

null
Les deux collectivités ont présenté un nouveau dispositif régulant le marché des meublés de tourisme à Lyon, avant le vote de deux délibérations spécifiques.


L’encadrement des loyers suspendu à Lille

Le tribunal administratif a annulé l’arrêté du préfet ayant mis en place l’encadrement en février. La FNAIM exprime sa satisfaction.


Les bailleurs pourront augmenter les loyers de 0,90%

L’indice de référence des loyers, qui a été publié. Celui-ci augmente au troisième trimestre 2017. Il enregistre sa plus forte hausse depuis le troisième trimestre 2013.


Les journées de l’immobilier chez SLCI

null
Le groupe SLCI profite de ce deuxième temps fort habitat pour réaliser, tout au long de cette semaine, des portes ouvertes et offres commerciales.


Logement et immobilier : ce que prévoit la loi de finances

Le projet de loi de finances 2018 valide les annonces réalisées il y a quelques jours par le ministre du logement, Jacques Mézard, dans le cadre du plan logement. Lyon Pôle Immo a listé les principales mesures contenues dans ce « PLF 2018 ».


Un marché locatif plutôt stable à Lyon

La Chambre du Rhône de la FNAIM a fait un point lundi sur le marché locatif en région lyonnaise. Les loyers restent, selon la fédération, raisonnables.


La FNAIM appelle à un Grenelle du Logement

null
La FNAIM nationale et la Chambre du Rhône sont plutôt satisfaites des annonces faites mercredi. Selon la fédération, l’organisation d’un Grenelle pourrait permettre de repartir sur de bonnes bases, et d’aboutir à une grande loi logement.


Une stratégie logement « de bon sens », selon Bernard Cadeau

Selon le président du réseau Orpi, les mesures annoncées au sein du plan logement va dans le bon sens, même s’il note des carences dans le logement ancien.


Recentrage du Pinel, réforme des APL : le plan du gouvernement

Jacques Mézard et Julien Denormandie ont présenté ce mercredi la stratégie logement du Gouvernement.
» La FFB déplore la fin du PTZ et du Pinel en zone détendue
» La LCA-FFB indignée par la disparition du PTZ et du Pinel dans certaines zones
» Une stratégie logement « de bon sens », selon Bernard Cadeau


« Il n’est pas raisonnable de fragiliser le secteur du logement social »

Cédric Van Styvendaël est le directeur général d’Est Métropole Habitat et président de Housing Europe. Il évoque l’impact, pour son office et pour l’ensemble des bailleurs sociaux, d’une possible baisse des loyers consécutive à une diminution des aides personnalisées au logement.


Le calcul des APL va être réformé

Julien Denormandie, secrétaire d’Etat chargé du logement au sein du ministère de la Cohésion des territoires, a confirmé au JDD que le calcul des APL allait être modifié, avec à la clé un milliard d’euros d’économie.


Recentrage du PTZ : les organisations professionnelles donnent de la voix

null
Les premières mesures ayant filtré du plan logement qui sera annoncé la semaine prochaine suscitent des craintes de la part des lotisseurs et des promoteurs.
» PEL : Familles de France fustige la hausse de la fiscalité
»Baisse des APL : l’inquiétude monte chez les bailleurs sociaux


Propriétaires et politiques fustigent l’appel de Macron sur les APL

null
Pour le président de la République, les propriétaires doivent participer à l’effort financier imposé par la baisse des aides personnalisées au logement.