L’agence d’urbanisme fête cette année ses 40 ans

L’agence d’urbanisme de l’aire métropolitaine lyonnaise lançait ce jeudi les festivités de son quarantième anniversaire.

L’agence d’urbanisme de l’aire métropolitaine lyonnaise lançait ce jeudi les festivités de son quarantième anniversaire, en présence des salariés de l’agence. Se déroulait ainsi au « Loft 4.40 », situé rue de la quarantaine dans le 5ème arrondissement de Lyon, la présentation d’une exposition intitulée « 40 ans d’agence, une histoire urbaine », suivi d’un temps d’échanges avec les acteurs des agences d’urbanisme.

Pour le lancement des festivités de ses 40 ans, l’agence d’urbanisme a en effet souhaité raconter son histoire au travers de cette exposition, en rappelant le contexte de sa création et les grands projets de chaque époque.

Michel Le Faou, le vice-président de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme, du renouvellement urbain, de l’habitat et du cadre de vie mais aussi président de l’agence d’urbanisme de l’aire métropolitaine lyonnaise, avait, à l’occasion de cet évènement, invité la presse à une présentation de l’histoire et du rôle de cette institution créée à la fin des années 70. Etaient présents à cette occasion l’actuel directeur général de l’agence, Damien Caudron, et son premier dirigeant, Jean Frébault, qui occupa cette même fonction de sa création en 1978 à 1988.

Création officielle en 1978

L’agence d’urbanisme est officiellement créée en 1978. Mais son existence effective est, de fait, clairement antérieure à cette date. Avant l’agence, dès le début des années 60, l’atelier d’urbanisme de la ville de Lyon de Charles Delfante tenait en partie ce rôle. Mais « c’était un atelier privé, qui travaillait à la fois sur des projets privés, mais aussi pour le compte de la collectivité », rappelle Michel le Faou, qui met en avant son rôle dans l’urbanisation de la Part-Dieu.Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous

» Les dossiers sur lesquels planche l’agence d’urbanisme






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Requalification du cours Vitton : des délibérations en juillet à la Métropole de Lyon

David Kimelfeld et Georges Képénékian, président de la Métropole et maire de Lyon, ont écrit un courrier en ce sens au maire du 6ème arrondissement de la ville, Pascal Blache.


Grand Parilly : Blein critique le projet, Picard lui répond

Le député du Rhône a critiqué dans le journal « Le progrès » le projet situé sur la commune de Vénissieux. Michèle Picard, maire de la Ville, n’a pas tardé à lui répondre.


Le projet « Grand Parilly » entre dans sa phase opérationnelle


David Kimelfeld et Michèle Picard avaient convié jeudi la presse à une visite de chantier du futur quartier multifonctionnel de Vénissieux. Les bâtiments d’Ikea et l’immeuble tertiaire « Initial » sont d’ores et déjà en construction.


Charly, Irigny et Vaugneray ont inauguré le chemin des Flaches

Cet aménagement relie le quartier de la Combe à Irigny aux quartiers de Saint Abdon à Charly et de la Grande Ponde à Vernaison.


« La réouverture de Vivier-Merle est prévue pour 2020, j’espère même un peu avant »

Michel le Faou est adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole délégué à l’urbanisme, au renouvellement urbain, à l’habitat et au cadre de vie. Lyon Pôle Immo évoque avec lui deux chantiers : Part-Dieu et le déclassement de l’A6-A7.


«Des valeurs foncières moins élevées pourraient réguler les prix»

Michel le Faou est adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole délégué à l’urbanisme, au renouvellement urbain, à l’habitat et au cadre de vie. Lyon Pôle Immo évoque avec lui la tension observée sur les prix de l’immobilier au sein de la Métropole de Lyon.


« Les positions des personnes publiques associées sont globalement positives »

Michel le Faou est adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole délégué à l’urbanisme, au renouvellement urbain, à l’habitat et au cadre de vie. Nous évoquons avec lui l’avancée du projet de PLU-H.


Le boulevard Vivier-Merle partiellement fermé

null
Dans le cadre des travaux du quartier de la Part-Dieu, une partie du boulevard Vivier-Merle entre les rues Paul Bert et Servient a été fermée ce matin, afin d’allonger la trémie présente sur l’axe. Celle-ci devrait rouvrir fin 2019.


« Il y a, à Lyon, une volonté politique forte et une culture de la concertation »

Olivier Wigniolle est le directeur général d’Icade.


Ynfluences Square, premier ilot livré sur la phase 2 de Confluence

null
Icade inaugurait vendredi dernier en présence de partenaires et d’habitants le premier îlot livré sur la phase 2 de la ZAC de la Confluence, développé au nord de l’esplanade François Mitterrand.

» Olivier Wigniolle, DG d’Icade : « Il y a, à Lyon, une volonté politique forte et une culture de la concertation »


Une transformation majeure pour la place Béraudier

null
L’espace public situé devant la gare de Lyon Part-Dieu va changer de taille et s’étendre vers l’ouest sur l’actuel boulevard Vivier-Merle. Conséquence directe : ce dernier sera en partie fermé à partir du 28 mai.


Le passage Servient, une nouvelle entrée pour le centre commercial Part-Dieu


L’inauguration de ce passage, qui est fonctionnel dès ce mardi, a eu lieu ce lundi en présence d’élus et responsables d’Unibail-Rodamco.


ZAC Gratte-ciel : les équipements publics répondent à la production de logements

Les équipements publics occuperont plus d’un cinquième de la ZAC Gratte-ciel centre-ville de Villeurbanne.


La ZAC de la Saulaie a été lancée


Le conseil de la Métropole de Lyon a voté vendredi la consultation d’aménageurs pour la réalisation de cette zone d’aménagement concertée.
» Les dossiers sur lesquels planche l’agence d’urbanisme
» « Je souhaite que l’on construise un quartier végétalisé, aéré »


Le projet Mermoz.net lauréat du concours «comment régénérer la ville ?»

null
Ce concours d’idées était organisé par le groupe cimentier français Vicat, avec la Métropole de Lyon et GrandLyon Habitat.