Le projet d’A45 abandonné, les élus réagissent

Laurent Wauquiez, Georges Ziegler, et Gaël Perdriau ont dénoncé une « méthode indigne et le double discours du gouvernement ». Le collectif A45 est, lui aussi, déçu, mais d'autres élus satisfaits de la décision de la ministre

Le projet d’autoroute A45 entre La Fouillouse et Brignais, qui devait donner une alternative à l'actuelle A47, est définitivement abandonné. C’est ce qu’a confirmé ce jeudi la ministre des Transports, Elisabeth Borne, après l’avoir annoncé lors d'une réunion mercredi matin avec les parlementaires de la majorité présidentielle. Ceci a d’ailleurs irrité l’opposition régionale, qui a immédiatement répliqué par communiqué.

« Nous apprenons par voie de presse que la ministre des Transports, Elisabeth Borne, aurait indiqué lors d'une réunion ce matin avec les parlementaires de la majorité présidentielle de la région Auvergne Rhône-Alpes, que le gouvernement aurait définitivement abandonné le projet d'autoroute A 45 », ont indiqué le président du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, Georges Ziegler,  président du Conseil départemental de la Loire, et Gaël Perdriau, président de Saint-Etienne Métropole et maire de Saint-Etienne.

Selon eux, « la méthode est indigne. Il y a quelques jours encore, la ministre indiquait que "l'hypothèse de cette liaison autoroutière entre Lyon et Saint-Etienne n’était pas écartée (...)". Il ne lui aura fallu que quelques jours pour faire sombrer un projet qui mobilise des centaines de milliers d’usagers, d’élus et le milieu économique au cœur de notre Région depuis vingt ans. Ce Gouvernement rompt la parole donnée en méprisant nos territoires. De son bureau parisien, Elisabeth Borne sacrifie un projet vital sans même se déplacer sur le terrain. Le gouvernement manque totalement de respect, de méthode et de cohérence dans ses affirmations successives ».

Décision « sur le fond, incompréhensible »

Ils jugent la décision, « sur le fond, incompréhensible ». « Le dossier de l'A45 était techniquement, juridiquement et financièrement bouclé depuis avril 2017. Seule manquait la signature du gouvernement pour que le chantier démarre. Depuis les dernières élections présidentielles, le gouvernement, n'assumant pas ses responsabilités, n'a pris aucune décision, remettant en cause le principe même de continuité républicaine des décisions engagées sur ce dossier », ont-ils poursuivi.

La ministre a indiqué dans une interview au Progrès que l’État privilégiait « les alternatives routières et ferroviaires à l’A45 ». « Si ce projet était simple et consensuel, l’autoroute A45 serait réalisée depuis longtemps. On ne peut pas ignorer le prélèvement de terres agricoles, l’impact environnemental, l’absence du grand contournement de Lyon sur lequel l’A45 doit déboucher», a souligné la ministre, qui a rappelé que l'Etat investirait 400 millions d’euros améliorer la relation entre Saint-Etienne et Lyon que ce soit par la route ou par le rail.

Ce dernier chiffre irrite Laurent Wauquiez, Georges Ziegler, et Gaël Perdriau. « Aujourd'hui, on apprend que l'Etat mobiliserait finalement des crédits pour des aménagements existants contredisant l'argument régulièrement avancé par le gouvernement arguant de difficultés à financer les nouveaux projets d'infrastructures. Soulevant de nombreuses questions juridiques, le dossier a été renvoyé au débat parlementaire dans le cadre du futur projet de loi d'orientation mobilité qui n’a pas encore été présenté en conseil des ministres. Ces dernières déclarations par voie de presse rendent donc caduc le débat parlementaire autour de l'A45. Qu'en sera-t-il des autres projets concernés par ce projet de loi d'orientation mobilité ? », ont-ils souligné.

Le collectif A45 qui soutient le projet décrit « un véritable désastre pour les habitants, les entreprises et l’ensemble des forces vives du grand bassin constitué par les Métropoles de Saint-Etienne et de Lyon ».  »L’ensemble des acteurs économiques rassemblés au sein du Collectif A45, porte-parole des 120 000 entreprises de ce bassin économique qui compte parmi les plus denses de France, a été trahi. Aujourd’hui, c’est l’incompréhension… L’Etat ne respecte pas les engagements pris par trois Présidents de la République », déplore le collectif. « Les acteurs économiques, à l’unisson avec les élus politiques, demandent solennellement au Gouvernement de ne pas commettre une erreur historique par le mépris des réalités de la vie quotidienne des chefs d’entreprise et des citoyens », conclut le collectif.

D'autres élus satisfaits de la décision de la ministre

Reste que d'autres élus ligériens ne sont pas sur la même ligne, à l'image du sénateur Jean-Claude Tissot, de Régis Juanico, du conseiller départemental Pierrick Courbon et du conseiller régional Johann Cesa. "Il s'agit en effet d'une décision de bon sens qui découle logiquement à la fois des préconisations du rapport Duron publié en janvier dernier, de la prise de conscience collective des enjeux environnementaux et climatiques et de la crédibilité grandissante des travaux sur les solutions alternatives", ont-ils indiqué dans un communiqué commun.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Confluence : expérimentation d’un dispositif de feu de signalisation innovant

Le SYTRAL mène cette expérimentation sur le cours Charlemagne conjointement avec la Métropole de Lyon et le CEREMA, avec la participation d’Egis. Objectif : favoriser les mobilités actives.


Villeurbanne : en mai, un nouveau secteur du centre-ville en zone 30


Ce changement en matière de vitesse de circulation sera accompagné par la mise en circulation à double sens pour les vélos dans certaines rues.


Un nouvel outil mis en place par la FFB pour la RSE

La FFB a annoncé avoir créé le site « bâtisseur responsable » pour accompagner ses adhérents dans la mise en place d’une démarche RSE.


Oudara Outhabong, nouveau directeur national développement de Pitch Promotion

Il occupe ce poste depuis le 1er janvier 2021.


Alexandre Vincendet reste président de la fédération LR du Rhône

Les adhérents Les Républicains élisaient ce lundi leur nouveau président départemental et leurs représentants aux diverses instances. Ils ont réélu le président sortant, maire de Rillieux-la-Pape.


Nominations chez Capelli

Le promoteur annonce l’arrivée de Damien Borne, Marion Baur et Ivan Ugidos.


La Fondation Abbé Pierre a livré son éclairage régional annuel

A cette occasion la fondation est revenue sur les actions menées en Auvergne-Rhône-Alpes depuis le début de la crise sanitaire, il y a un an.


La Région veut accompagner Railcoop pour recréer la ligne Montluçon-Lyon

La Région propose de céder des rames à Railcoop pour l’accompagner dans son projet visant à terme à recréer la ligne voyageurs Bordeaux-Lyon en juin 2022.


QPV : Gaël Perdriau veut plus de moyens pour l’inclusion des jeunes

Le maire de Saint-Étienne demande au Premier ministre, face à l’émergence de violences urbaines, davantage de moyens pour l’inclusion des jeunes.


Vénissieux accueillera la cité internationale des arts du cirque

Ce nouveau lieu de la création circassienne unique à l’échelle nationale, européenne et internationale sera implanté dans le quartier du Grand Parilly, a indiqué la Métropole de Lyon.


L’offre TCL s’adapte au reconfinement

Le SYTRAL adapte une fois de plus son offre au regard de l’évolution de la situation sanitaire.


Covid-19 : Auvergne-Rhône-Alpes, 2e région en termes de surmortalité

Après l’Île-de-France, la région est celle où la surmortalité est la plus élevée sur un an.


Villeurbanne : extension du stationnement payant

Le conseil municipal a adopté une délibération sur l’extension du stationnement payant à l’ensemble de la rue Léon Blum et à certaines rues du Carré de Soie.


Villeurbanne sera « capitale francaise de la culture » en 2022

nullLa ministre de la culture, Roselyne Bachelot, a attribué le label « capitale francaise de la culture » à la ville pour l’année prochaine.


Ouverture de la Clermont Innovation Week

Clermont Auvergne Métropole organise de nouveau cet évènement cette année. Prévue initialement au printemps 2020, la 3e édition n’avait pas pu se tenir du fait du confinement.