Nouvelle gouvernance pour le syndicat métropolitain des transports

Thierry Kovacs devient le nouveau président du syndicat mixte des transports pour l’aire métropolitaine lyonnaise, le SMTAML. David Kimelfeld en est désormais le 1er vice-président.

Thierry Kovacs a pris la présidence du syndicat métropolitain des transports de l’aire métropolitaine lyonnaise, le SMTAML. Cette structure, qui comprend la Métropole de Lyon, le Sytral, Saint-Etienne Métropole, Vienne Condrieu Agglomération et le pays isérois, constitue la structure de coopération institutionnelle dédiée au transport sur le bassin de vie de 2,5 millions d’habitants.

Ce territoire concentre des enjeux majeurs en matière de mobilité et de coordination des offres de transport collectif et des services associés. Il est irrigué par le réseau TER, 5 réseaux de car et 10 réseaux de bus. Plus 442 communes concernées et 3 départements. 130 gares, 900 Trains quotidiens, 20 000 places de stationnement en parc relais. Il comprend différentes autorités organisatrices de transports suivantes, dont la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le syndicat mixte des transports pour le rhône et l’agglomération Lyonnaise (SYTRAL), Saint-Étienne Métropole, Vienne Condrieu Agglomération et la CAPI (Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère ).

Le nouveau bureau du SMTAML a été élu lors de la séance du comité syndical. Avec le nouveau président, Thierry Kovacs, on trouve plusieurs vice présidents, dont David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, qui devient premier vice-président, et Gaël Perdriau, président de Saint Etienne Métropole, qui en est désormais le deuxième vice-président.

Jean Papadopulo, le président de la CAPI, Virginie Ostojic, première vice-présidente de Vienne Condrieu Agglomération, Martine Guibert, vice-présidente déléguée au transport en Auvergne Rhône-Alpes, et Fouziya Bouzerda, présidente du Sytral, deviennent respectivement 3ème, 4ème, 5ème et 6ème vice-présidente.

Plusieurs grandes ambitions

Le comité syndical du 19 décembre a été l’occasion pour ces élus mais aussi à Daniel Faurite, Paul Celle, Pierre Berat, Michèle Cédrin, Jean Luc Da Passano, Christophe Quiniou, et Didier Vullierme de faire le point sur les ambitions et projets portés par le syndicat.

Le syndicat mixte des transports pour l’aire métropolitaine de Lyon a pour ambition de mettre en place des actions qui s’approchent des réalités des déplacements observés sur le terrain, partant du principe que les flux ne s’arrêtent pas aux limites institutionnelles. Il propose notamment de faciliter, d’accompagner et de fiabiliser la mobilité du quotidien au plus près des territoires et dans un temps court avec l’élaboration d’un « Plan d’Actions Intermodalité » pour l’aire métropolitaine lyonnaise 2019-21. Le syndicat mixte finalise actuellement une concertation lancée en juillet 2018, dans les 8 bassins de vie locaux. Cette démarche se finalisera par un « plan d’actions intermodalité pour l’aire métropolitaine lyonnaise 2019-21 » qui sera présenté au premier semestre de l’année prochaine. Ce plan à visée opérationnelle serait mis en avant comme modèle de gouvernance dans le cadre du futur SRADDET.

Des habitants vulnérables face au coût de la mobilité

L’autre ambition est de lancer une « tarification multimodale événementielle » permettant de valoriser et favoriser le déplacement des 2,5 millions d’habitants sur les événements de rayonnement métropolitain. Il s’agit d’utiliser grâce à un même support plusieurs réseaux de transport incluant le billet d’entrée pour ces événements.

Enfin, l’autre ambition du syndicat mixte est de sensibiliser à l’impact du coût du transport, du logement et de l’énergie dans le budget des ménages, en particulier les ménages vulnérables avec le calculateur « e-mob », un site internet qui permet d’évaluer les conséquences budgétaires et environnementales d’un changement de résidence ou de lieu de travail.

Pour David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon et désormais 1er vice-président du SMTAML, il s’agit « d’une belle manière de sensibiliser à l’impact du coût du transport, du logement et de l’énergie dans le budget des ménages, et en particulier à destination des ménages les plus vulnérables. » « L’enjeu est de contribuer à limiter les situations de précarités socio-économiques de ces ménages le plus souvent dépendants de la voiture individuelle et participer à la réduction de la consommation énergétique sur le territoire. Il est à rappeler que 20% des habitants de l’aire métropolitaine lyonnaise (377 000 personnes) sont en situation de vulnérabilité face au coût de la mobilité, consacrant plus de 18% de leur budget aux transports. Voilà un outil concret pour aider nos concitoyens. »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Villeurbanne Tonkin : Temps d’échange sur le secteur « Les Terrasses Lakanal–Rossel »

La Ville organise un temps d’information et d’échange sur le réaménagement du secteur « Les Terrasses Lakanal – Rossel » dans le quartier du Tonkin.


Clermont-Ferrand a voté vendredi sa PPI

Le conseil municipal de Clermont-Ferrand a adopté vendredi la programmation pluriannuelle d’investissement de la Ville, qui se monte à 277 millions d’euros pour 70 projets d’investissements.


Transport par câble à l’ouest de Lyon : les implantations de station font déjà débat

Avant la concertation, la mairie de Sainte-Foy-lès-Lyon a révélé l’implantation projetée de stations par le SYTRAL, qui a par la suite répondu à la commune de l’Ouest lyonnais.


Carré de Soie : passe d’armes autour du foncier Bobst en Conseil de la Métropole

La Métropole de Lyon a annoncé acquérir un terrain industriel de près de 4 hectares dans le secteur du projet urbain du Carré de Soie à Villeurbanne.


Nature en ville : Lyon Confluence lauréate des Défis Urbains 2020

null
La SPL a été récompensée pour l’aménagement du Champ.


Villeurbanne : la Métropole dévoile ses ambitions pour le quartier Gratte-Ciel


Préalablement à la réunion publique organisée en visioconférence ce jeudi, une visite du site était organisée ce mardi pour présenter les nouvelles orientations prises au sein de cette ZAC


Le Rooftop de la Part-Dieu inauguré

nullLe maire de Lyon et le président de la Métropole ont inauguré mercredi l’extension du centre commercial de la Part-Dieu et son toit-terrasse, dans le troisième arrondissement de Lyon.


Lancement de la première ligne du Réseau Express Vélo

null
Le projet d’une première ligne du réseau cyclable de la Métropole de Lyon de 17 kilomètres a été présenté ce vendredi à la presse.


Un nouveau cap pour le projet Part-Dieu

nullLe maire de Lyon, Grégory Doucet, et Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon, ont dévoilé mardi leurs nouvelles ambitions pour ce quartier du troisième arrondissement de Lyon.


Signature d’une charte pour la mobilisation du foncier ferroviaire

La ministre en charge du logement, Emmanuelle Wargon, et le président de la SNCF, Jean-Pierre Farandou ont signé cette charte dans l’optique d’une relance de la production de logements.


L’AUC désigné « Grand prix de l’urbanisme 2021 »


Le collectif, qui opère notamment dans le quartier de la Part Dieu à Lyon, a été désigné lauréat par un jury qui s’est réuni le 25 mai.


Le projet de ligne de Métro E revient sur le devant de la scène

null
En fin de semaine dernière, des élus de l’ouest lyonnais puis un collectif présidé par Yann Cucherat ont tour à tour organisé des évènements visant à soutenir le projet de ligne de métro E entre le centre de Lyon et Tassin.


Villeurbanne : Victoire d’or du paysage pour le parc Jacob-Hugentobler

nullCe parc situé à proximité de la place Grandclément et du Rize a été récompensé d’une « Victoire d’or du paysage », prix qui distingue les aménagements paysagers de France les plus réussis.


Samuel Linzau, nouveau directeur général de la SPL Lyon Confluence

Celui-ci a été nommé au cours du conseil d’administration qui s’est tenu lundi 17 mai.


Recyclage des friches : le gouvernement double le fonds dédié

Ce plan avait été annoncé en décembre dans le cadre du plan France Relance. Il atteindra désormais 630 millions d’euros.