La Métropole de Lyon consacrée «capitale française de la Biodiversité»

Le titre a été décerné à la collectivité durant la 9e édition du concours organisé par l’Agence française pour la biodiversité.

La 9e édition du concours organisé par l’Agence française pour la biodiversité a consacré la Métropole de Lyon « Capitale française de la Biodiversité 2019 ». Ce titre récompense « le travail mené par la collectivité depuis plusieurs années pour lutter contre le réchauffement climatique », souligne la collectivité.

Au travail sur le climat, est associé depuis plusieurs années celui sur la place de l’arbre, de l’eau et de la nature sur son territoire. La collectivité a notamment fixé, dans son « plan climat » et dans le PLU-H, des objectifs ambitieux d’augmentation des surfaces d’espaces publics et privés ombragées par les arbres. Ceci pour répondre au défi déjà bien réel des îlots de chaleur urbains.

300.000 arbres supplémentaires

A la faveur de la mobilisation de plus de 120 acteurs publics, privés et associatifs réunis au sein de la Charte de l’Arbre (signée en juin dernier par David Kimelfeld lors d’une visite de territoire à la Confluence), des arbres seront plantés massivement. 300.000 arbres supplémentaires devraient permettre de faire passer la part du territoire ombragé de 27% à 30% à horizon 2030. Ceux-ci ont par ailleurs une qualité d’évapotranspiration, qui, face à la chaleur, rafraichit l’air ambiant à condition que les végétaux disposent de réserve d’eau dans le sol.

« La Métropole travaille donc aussi à la désimperméabilisation des espaces urbains et au stockage de l’eau de pluie dans les espaces verts. Elle mène d’ailleurs des recherches de pointe pour mesurer et qualifier la capacité des arbres à fournir ce service de rafraîchissement naturel aux citadins », souligne la collectivité.

Face à la forte incertitude quant à la manière dont les arbres vont réagir face aux évolutions rapides des températures, de la pluviométrie, des cortèges d’espèces animales et végétales avec lesquelles ils interagissent, la Métropole parie sur la diversité et élargit et varie les espèces d’arbres plantées. « La collectivité et ses partenaires restaurent et renaturent des cours d’eau et leurs berges, par exemple sur les bords de Saône. En retrouvant des berges naturelles, des mares ou des zones humides, la Métropole de Lyon offre des espaces accueillants pour la faune et la flore et appréciés des habitants, tout en recréant des milieux qui sont de véritables « éponges » lors des pluies intenses ou des crues », note la collectivité, qui gère de manière écologique exemplaire de grands parcs, qui véritables poumons verts et réservoirs de biodiversité. « Ils forment autant d’îlots de fraicheur en cas de canicule ».

La trame verte et bleue, meilleure garantie de résilience

« L’ensemble de ces actions de la Métropole contribuent au maintien ou à la restauration des continuités écologiques qui permettent la bonne circulation des espèces animales et végétales, rendue encore plus indispensable du fait du changement climatique. En retour, cette trame verte et bleue fonctionnelle est la meilleure garantie de résilience des habitats naturels, et du maintien des services qu’en retirent les êtres humains », souligne la Métropole.

La distinction décernée par l’Agence française pour la biodiversité renforce selon elle sa volonté « d’agir pour l’adaptation de son territoire au changement climatique, de lutter contre les îlots de chaleur urbains et d’offrir à ses habitants un cadre de vie agréable et respectueux de l’environnement ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon 5 : lancement des travaux du futur parc Élise Rivet


À partir de lundi, la direction des espaces verts de la Ville de Lyon va lancer le chantier du futur parc promenade.


Nouvelle journée de piétonisation ce samedi


Pour la deuxième fois, la Métropole de Lyon expérimente la piétonisation de la Presqu’île ce samedi 12 octobre.


La Métropole de Lyon consacrée «capitale française de la Biodiversité»

Le titre a été décerné à la collectivité durant la 9e édition du concours organisé par l’Agence française pour la biodiversité.


La maitrise du foncier a fait débat au dernier Conseil de la Métropole

La séance du 30 septembre dernier a vu s’opposer François-Noël Buffet d’un côté et Michel Le Faou et David Kimelfeld de l’autre sur l’opportunité de créer un outil de maitrise foncière.


ZAC des Gratte-Ciel : Altarea Cogedim lauréat du macro-lot A

Le groupe a été désigné lauréat de la consultation portant sur ce macro-lot situé au sein de la zone d’aménagement.


« Ce livre blanc, c’est un appel à travailler ensemble »

null
Samuel Minot est le président de la fédération BTP Rhône et Métropole. Il évoque avec nous la présentation d’un livre blanc réalisé par la fédération et d’autres organisations professionnelles à l’attention des candidats aux élections municipales et métropolitaines.
»
Un livre blanc présenté aux candidats avant les élections de 2020


Un livre blanc présenté aux candidats avant les élections de 2020

En amont des élections métropolitaines et municipales, les fédérations professionnelles de l’immobilier, des TP, et de la construction ont présenté jeudi dernier leur livre blanc.


La Métropole de Lyon entérine la création d’un organisme foncier solidaire

Le Conseil de la Métropole de Lyon a voté ce lundi en faveur de la création de cet outil, qui vise à faire émerger une nouvelle offre de logements abordables, accessibles aux classes moyennes.


« La ZAC est bouclée »

Christiane Charnay est maire de Givors. Nous évoquons avec elle l’implantation du pôle entrepreneurial de la ville.


Le calme dans la presqu’île au 1er jour de la piétonisation


Ce samedi constituait la première journée d’expérimentation de la piétonisation de la presqu’île de Lyon.


« Si on veut augmenter le nombre de trains, il faudra construire une nouvelle voie ferrée »


Gaël Perdriau est le président du pôle métropolitain, président de Saint-Etienne Métropole, et maire de Saint-Etienne. Nous évoquons avec lui la place de l’industrie dans le pôle et la question centrale des transports.


Bonne nouvelle pour la Cité jardin de Gerland

Sa réhabilitation a été retenue dans le cadre d’un programme de recherche national.


Un nouveau programme « Petites villes de demain »

Celui-ci est un programme d’appui du Gouvernement afin d’accompagner les territoires ruraux.


De 100 à 150 logements construits par an à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or

La population de la commune approche désormais les 6.000 habitants.


Une voie réservée au covoiturage à l’entrée de Grenoble

Le secrétaire d’Etat chargé des transports a confirmé la mise en place l’été prochain d’une voie réservée au covoiturage sur l’A48 entre la barrière de péage de Voreppe et la bifurcation entre l’A48 et l’A480.