La Métropole de Lyon consacrée «capitale française de la Biodiversité»

Le titre a été décerné à la collectivité durant la 9e édition du concours organisé par l’Agence française pour la biodiversité.

La 9e édition du concours organisé par l’Agence française pour la biodiversité a consacré la Métropole de Lyon « Capitale française de la Biodiversité 2019 ». Ce titre récompense « le travail mené par la collectivité depuis plusieurs années pour lutter contre le réchauffement climatique », souligne la collectivité.

Au travail sur le climat, est associé depuis plusieurs années celui sur la place de l’arbre, de l’eau et de la nature sur son territoire. La collectivité a notamment fixé, dans son « plan climat » et dans le PLU-H, des objectifs ambitieux d’augmentation des surfaces d’espaces publics et privés ombragées par les arbres. Ceci pour répondre au défi déjà bien réel des îlots de chaleur urbains.

300.000 arbres supplémentaires

A la faveur de la mobilisation de plus de 120 acteurs publics, privés et associatifs réunis au sein de la Charte de l’Arbre (signée en juin dernier par David Kimelfeld lors d’une visite de territoire à la Confluence), des arbres seront plantés massivement. 300.000 arbres supplémentaires devraient permettre de faire passer la part du territoire ombragé de 27% à 30% à horizon 2030. Ceux-ci ont par ailleurs une qualité d’évapotranspiration, qui, face à la chaleur, rafraichit l’air ambiant à condition que les végétaux disposent de réserve d’eau dans le sol.

« La Métropole travaille donc aussi à la désimperméabilisation des espaces urbains et au stockage de l’eau de pluie dans les espaces verts. Elle mène d’ailleurs des recherches de pointe pour mesurer et qualifier la capacité des arbres à fournir ce service de rafraîchissement naturel aux citadins », souligne la collectivité.

Face à la forte incertitude quant à la manière dont les arbres vont réagir face aux évolutions rapides des températures, de la pluviométrie, des cortèges d’espèces animales et végétales avec lesquelles ils interagissent, la Métropole parie sur la diversité et élargit et varie les espèces d’arbres plantées. « La collectivité et ses partenaires restaurent et renaturent des cours d’eau et leurs berges, par exemple sur les bords de Saône. En retrouvant des berges naturelles, des mares ou des zones humides, la Métropole de Lyon offre des espaces accueillants pour la faune et la flore et appréciés des habitants, tout en recréant des milieux qui sont de véritables « éponges » lors des pluies intenses ou des crues », note la collectivité, qui gère de manière écologique exemplaire de grands parcs, qui véritables poumons verts et réservoirs de biodiversité. « Ils forment autant d’îlots de fraicheur en cas de canicule ».

La trame verte et bleue, meilleure garantie de résilience

« L’ensemble de ces actions de la Métropole contribuent au maintien ou à la restauration des continuités écologiques qui permettent la bonne circulation des espèces animales et végétales, rendue encore plus indispensable du fait du changement climatique. En retour, cette trame verte et bleue fonctionnelle est la meilleure garantie de résilience des habitats naturels, et du maintien des services qu’en retirent les êtres humains », souligne la Métropole.

La distinction décernée par l’Agence française pour la biodiversité renforce selon elle sa volonté « d’agir pour l’adaptation de son territoire au changement climatique, de lutter contre les îlots de chaleur urbains et d’offrir à ses habitants un cadre de vie agréable et respectueux de l’environnement ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Reprise des travaux sur les grands chantiers des parcs LPA

Les chantiers Saint-Antoine, Antonin Poncet et Béraudier ont redémarré ou sont en phase de reprise.


Déconfinement à Lyon : les écologistes affirment leurs positions

Grégory Doucet et Bruno Bernard organisaient ce mercredi une conférence de presse pour exprimer leurs positions en matière de déconfinement et de reprise de l’activité à Lyon et dans la Métropole.


Villeurbanne : réaménagement de la rue du 8 mai 1945

La requalification de l’axe et les travaux réalisés sur les rues principales du quartier se poursuivent.


La Métropole de Lyon organise son déconfinement et la relance

David Kimelfeld, a présenté ce mardi la stratégie de déconfinement du territoire, et organisé mercredi une première réunion du comité métropolitain de relance.


La Métropole de Lyon détaille son plan d’urbanisme tactique


Dans l’optique du déconfinement, 77 kilomètres de nouvelles pistes cyclables vont être déployés d’ici septembre. Le président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, a détaillé lundi le plan de la collectivité en la matière.


Plan vélos : la Ville de Lyon fait ses propositions

La Ville de Lyon a fait ses propositions pour la mise en place d’un plan vélos, répondant à la stratégie d’urbanisme tactique de la Métropole.


Le confinement réinterroge les schémas urbains

La période de confinement est bien vécue pour une part importante des français. Mais elle a toutefois fait évoluer les critères du logement idéal, selon une étude de BNP Paribas Real Estate.


Métropole de Lyon : l’instruction des demandes d’autorisations maintenues

C’est ce qu’a indiqué la collectivité ce samedi. Celle-ci veut éviter toute rupture d’activité.


Esplanade devant l’Hôtel-Dieu, Guillotière, piscine sur le Rhône : les projets de Kimelfeld


David Kimelfeld et Georges Képénékian, candidats à la présence de la Métropole et à la mairie de Lyon, souhaitent développer un certain nombre de projets urbains sur divsers points de la Métropole, et notamment à Lyon.


« Le centre d’échanges de Perrache, une sorte de scarification urbaine »


Eric Lafond est le candidat 100 % Citoyens à la Métropole de Lyon. Il s’est uni avec Denis Broliquier, qui sera candidat lui à la mairie de Lyon.


Kimelfeld et Képénékian veulent végétaliser la place du Bachut

Le président de la Métropole, candidat à sa succession, et le candidat à la mairie de Lyon veulent faire de cette place une place jardin. Ils proposent également, dans le 8ème, une rénovation de l’avenue des Frères Lumière et l’expérimentation de la piétonisation.


Le projet de Képénékian et Kimelfeld pour la tour du CIRC

Les candidats à la mairie de Lyon et à la Métropole veulent faire de la tour que le centre international de recherche contre le cancer quittera en 2022 un lieu autour de la santé pour tous.


«On est en train de faire une région parisienne bis. Ce n’est pas notre modèle»


Renaud Payre, est le candidat de la Gauche Unie à la présidence de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui son programme, qui intègre des métros légers de surface, l’abandon de l’Anneau des sciences, de nouvelles relations avec les territoires environnants, mais aussi une coopérative pour la rénovation énergétique et l’encadrement des loyers.


Saint-Julien-en-Genevois: Bouygues Immobilier aménagera le quartier de la gare

La filiale du groupe Bouygues va ainsi réaménager les 60.000 m² du quartier.


Givors : bientôt un hôtel d’entreprises à proximité de la gare


La SERL a récemment présenté la future réalisation d’un hôtel d’entreprises à proximité du pôle entrepreneurial LYVE et de la gare.