Le Léman Express, nouvelle infrastructure majeure du bassin Genevois

La ligne transfrontalière a été inaugurée jeudi dernier par les acteurs suisses et français.

La ligne transfrontalière Léman Express a été inaugurée jeudi dernier par les acteurs suisses et français, dont le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez. Dimanche, le premier train du Léman Express quittait Coppet, mais subissait des perturbations du fait des grèves en France.

210 millions d’euros investis

L’infrastructure n’en demeure pas moins essentielle. Pour répondre aux enjeux de mobilité de masse du territoire, 210 millions d’euros ont été investis par la Région à l’achat de 17 rames Régiolis d’Alstom, dédiées au Léman Express. Ces trains nouvelle génération ont été adaptés aux spécificités de la ligne transfrontalière franco-suisse. Ils peuvent ainsi circuler sous plusieurs types de tensions électriques.

Les Regiolis Léman Express ont été configurés en version péri-urbaine. Chaque rame de 72 mètres de long peut ainsi transporter jusqu’à 204 voyageurs assis, à une vitesse maximale de 140 km/h, conformément à l’homologation suisse.

Pour optimiser la fluidité des échanges et réduire le temps d’arrêt en gare, les Regiolis Léman Express sont équipés d’un plancher bas, avec sept portes de chaque côté, et une grande zone d’accueil sur les plateformes. L’intérieur, adapté aux personnes à mobilité réduite, offre un confort accru avec des sièges équipés de liseuses individuelles, de prises électriques, ainsi qu’aux espaces dédiés aux vélos et aux bagages.

La qualité du trajet est également améliorée grâce à de larges baies vitrées et un niveau sonore réduit. Dix trains supplémentaires déployés sur le territoire La Région a commandé 10 trains Regiolis de type Léman Express supplémentaires. Ils seront déployés principalement dans le Nord-Est de la Région, Ain, Haute-Savoie, Savoie, pour créer une flotte homogène et moderne sur ce secteur en développement. ❖

55 millions d’euros pour relier Auvergne-Rhône-Alpes à Genève

Pour créer le barreau ferroviaire manquant et relier Auvergne-Rhône-Alpes à Genève, la Région a investi 55 millions d’euros. Les deux réseaux communiquent entre eux grâce à la ligne Annemasse-Genève. « La réalisation de l’ouvrage en tranchée et en tunnel permet également de supprimer trois passages à niveau situés en ville d’Annemasse et d’offrir de nouvelles solutions pour les mobilités douces en rendant possible la création d’une voie verte », précise la Région.

La jonction des deux tranchées suisse et française a eu lieu en septembre 2016; puis les travaux se sont poursuivis en 2017 par la pose de la voie, l’électrification et la signalisation ferroviaire. La pose de la voie ferrée, réalisée sur une distance d’1,5 kilomètre, a débuté à la frontière suisse et s’est achevée à environ 500 mètres de la gare d’Annemasse. La jonction des rails français et suisses a eu lieu en septembre 2018. Les derniers travaux ont eu lieu en 2018 et 2019 à proximité et dans la gare d’Annemasse. Ainsi, le chantier CEVA France a progressé rapidement et s’est achevé dans le respect des délais estimés.

« Une formidable chance » pour Auvergne-Rhône-Alpes

Pour accueillir le Léman Express et ses voyageurs, les gares ont été redimensionnées et modernisées. La Région a investi 36 millions d’euros dans les gares où il fallait notamment sécuriser le franchissement des voies qui se faisait auparavant en surface. Des passerelles et des souterrains ont été réalisés dans plusieurs gares, notamment sur les quais et le passage souterrain d’Annemasse ou sur l’installation de la passerelle en gare de Thonon. Les gares de Magland et Sallanches ont ainsi fait l’objet d’une modernisation.

Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes s’est félicité de l’inauguration de cette infrastructure. «Le Léman Express est une formidable chance pour notre Région, un exemple fort de ce que nous sommes capables d’accomplir au service des habitants. Fruit d’un travail de coopération étroite avec les départements de l’Ain, de la Haute-Savoie et de la Suisse,il ouvre une nouvelle possibilité de mobilité durable pour désengorger les routes et accélérer notre travail en faveur de la qualité de l’air », a-t-il souligné.

Il rappelle que le bassin de vie du Grand Genève est un territoire en pleine expansion démographique, touristique et économique, et que cette nouvelle ligne « répond aux enjeux qui l’accompagnent en offrant un service de transport pour 50.000 voyageurs quotidiens ». « En réalisant cette infrastructure, nous répondons à la vocation d’Auvergne-Rhône-Alpes de préparer l’avenir», affirme-t-il

Pour la vice-présidente de la Région en charge des transports, Martine Guibert, «il s’agit du plus important projet de création d’offre ferroviaire de la décennie dans notre Région. C’est un véritable RER transfrontalier, un outil puissant de transport collectif entre la France et laSuisse au service des habitants, du développement économique et de la qualité de l’air de notre territoire. »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pourquoi les 17 Alstom Regiolis ont coûté EUR 210 mio, alors que les 23 Flirt des CFF ont coûté CHF 230 mio, soit env.EUR 210 mio.
Les Regiolis ont donc coûté 30 % de plus que les trains suisse, qui sont parfaitement équivalant si on ne veut pas dire plus performant.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les réservations de logements neufs en nette baisse dans l’arc alpin

Celles-ci sont en net recul au titre du 1er trimestre. Les prix, eux, continuent à augmenter.


Bientôt des annonces sur la ligne LCO

La Métropole devrait dans les prochaines semaines dévoiler les arbitrages sur la ligne de transports Centre Ouest, qui reliera Ecully à la Part-Dieu.


L’ex-tour du CIRC au centre d’un appel à projet lancé par la Ville de Lyon

Le centre international de recherche sur le cancer étant amené à déménager à Gerland, la Ville de Lyon prépare l’après, avec le lancement d’un appel à projet pour une requalification future du site avec l’appui du C40.


Voies Lyonnaises : les travaux de la ligne 3 débutent

Les travaux vont débuter ce lundi sur le territoire de la commune de Couzon-au-Mont d’Or.


Le téléphérique Francheville / Lyon ne se fera pas

Dans un communiqué, le SYTRAL a fait part du bilan de la concertation portant sur l’opportunité de réalisation d’un transport par câble entre les deux villes. Celui-ci montre une forte opposition de la population.


La Métropole de Lyon lance la solarisation de son patrimoine immobilier

Un appel à manifestation d’intérêt a été lancé pour installer des installations photovoltaïques sur plusieurs de ses bâtiments.


A La Duchère, la résidence Albert Jacquard a été inaugurée

nullGrégory Doucet et plusieurs élus ont inauguré mardi dernier une résidence située dans ce quartier du 9e arrondissement de Lyon.


Vanina Nicoli, nouvelle préfète secrétaire générale de la préfecture du Rhône

Nommée par décret fin mars, la nouvelle préfète déléguée pour l’égalité des chances succède à Cécile Dindar, qui occupait ce poste depuis février 2020.


La hausse des prix s’amplifie

Les prix à la consommation augmenteraient de 4,8 % sur un an en avril, selon l’INSEE.


Baisse de 5,7% de demandeurs d’emploi au 1er trimestre dans la Métropole de Lyon

Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A s’établit en moyenne sur le trimestre à 70.340.


Lyon 7 : Citya Bourguignon Palluat s’installe sur 758 m²

La transaction a été accompagnée par NCT et Rudigoz & Associés – Knight Frank.


Fitch Ratings confirme sa note « AA » pour la Métropole de Lyon

nullL’agence de notation a confirmé, pour la 5ème année consécutive, cette note.


Santé et sécurité au travail dans le BTP : un partenariat renouvelé

La CAPEB, la CNATP, l’IRIS-ST et l’OPPBTP ont indiqué poursuivre leur partenariat afin de sensibiliser les entreprises artisanales du bâtiment aux risques professionnels.


Villeurbanne : lancement de la concertation sur un parc autogéré à «l’Autre Soie»

Une concertation va être lancée ce samedi sur l’un des premiers parcs « autogérés » de France.


La Région presse l’État sur les accès français du Lyon-Turin

nullPour la Région Auvergne-Rhône-Alpes, « l’État doit cesser de perdre du temps et prendre enfin une décision ».