Immobilier neuf : les prix toujours orientés à la hausse

C'est le constat tiré par le baromètre de Trouver-un-logement-neuf.com, publié ce mercredi.

Trouver-un-logement-neuf.com a publié ce jour son baromètre. Et selon ce spécialiste de l’immobilier neuf sur Internet, la tendance des prix est toujours largement haussière dans les grandes villes.

« Avec le télétravail testé à très grande échelle pendant le confinement, en marge de la fin de la métropolisation, d’un retour à la campagne de citadins des très grandes villes de France... certains tablent sur une diminution des prix de l’immobilier. Et pourtant, pour l’heure, aucune tendance à la baisse des prix de l’immobilier neuf n’est visible, bien au contraire », note-t-il.

Une nouvelle forte hausse sur le prix du trois-pièces est ainsi constatée dans la quasi-totalité des 10 plus grandes villes de France, lors des six derniers mois. Le prix de l’immobilier neuf a progressé dans 8 grandes villes sur 10 selon ce baromètre.

La hausse va jusqu’à + 8,7 %à Lille en comparaison des prix moyens pratiqués pour un trois-pièces en novembre 2019, permettant à Lille de devenir la 6ème grande ville la plus chère devant Montpellier (+ 5,6%) et Strasbourg (+3,3%). Seule Toulouse, malgré une hausse de 4,2% en un semestre, reste la grande ville la plus abordable, à 250.000 € pour un trois-pièces.

Hausse des prix de 3,4% à Lyon

On note également une forte hausse des prix à Lyon, où ces derniers augmentent de 3,4 %, au-delà des 366.000€ pour acheter un T3 neuf. C’est aussi le cas à Bordeaux, où l’augmentation est de +4,6%, à 332.300€ pour un trois-pièces.

La hausse reste plus limitée à Nice (+0,6%) où il faut compter 354.600€ pour acheter un T3, et est même inexistante à Marseille (+0%) où on doit débourser 261.000€. Nice, capitale de la Côte d’Azur, « est ainsi sur le podium des trois grandes villes les plus chères, quand Paris, avec un prix en progression de 0,7 %depuis novembre 2019, reste la ville la plus chère de l’hexagone dans l’immobilier neuf avec un prix moyen de 818000 € pour un trois-pièces », souligne le baromètre.

On notera que Nantes fait figure d’exception parmi les grandes villes, avec le prix moyen d’un trois-pièces en diminution de 2,6% en six mois. « Il est donc de nouveau possible d’acquérir un appartement neuf à moins de 300000 € dans la cité des ducs de Bretagne », note le baromètre.

Fin du confinement: quelles conséquences?

En parallèle, en un mois, c’est-à-dire à cheval avant et après le déconfinement, on note également peu de reculs des prix. Seules trois grandes villes affichent des prix des logements neufs en baisse en un mois: Nantes encore: -0,7 %; mais également Toulouse: -0,8 %et surtout, Strasbourg qui enregistre une baisse de 2,4 %en 30 jours. A l’inverse, cela augmente fort dans certaines localités en un mois: + 2,3 % à Lyon, + 2,6% à Montpellier, + 6,5 % à Paris.

« Pour l’heure et comme l’ont dit déjà plusieurs grands promoteurs, face à la pénurie de logements neufs disponibles avant l’épidémie de coronavirus, face au ralentissement de la délivrance des permis de construire pendant le confinement, en attendant le verdict du second tour des élections municipales, les prix de l’immobilier neuf ne devraient pas diminuer, à plus forte raison dans les grandes villes », prévoit Trouver-un-logement-neuf.com. « D’autant que la demande y est restée bien présente durant le confinement. Les logements neufs avec de larges terrasses, voire jardins privatifs, déjà réputés pour être plus chers, y ayant d’ailleurs tirés leur épingle du jeu », conclut-il.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Gaël Perdriau reste président de Saint-Etienne Métropole

Celui qui a été réélu maire de Saint-Étienne il y a quelques jours a également été réélu président de la métropole stéphanoise. Celle-ci comptera 19 vice-présidents.


La FFB presse le nouveau gouvernement pour un plan de relance

La fédération française du bâtiment a appelé à un plan de relance « au plus vite » pour le secteur.


La Cité de la gastronomie de Lyon ne rouvrira pas


Implantée dans le grand Hôtel-Dieu de Lyon, celle-ci n’a pas pu se relever de la fermeture liée à l’épidémie de Covid-19.


Emmanuelle Wargon, nouvelle ministre en charge du Logement

Julien Denormandie quitte le ministère du Logement pour prendre le portefeuille de l’agriculture.


Élections des maires dans de nombreuses communes de la Métropole

À Lyon, Villeurbanne, Vénissieux, Vaulx-en-Velin, Bron, ce samedi va se traduire par l’élection des maires. Grégory Doucet prendra notamment l’écharpe de maire, dans la ville centre de la Métropole de Lyon.


Le conseil de la Métropole de Lyon a élu ses vice-présidences et sa commission permanente

Au cours de la séance d’installation du conseil de la Métropole, ont été désignées les vice-présidences, mais aussi la commission permanente.


Bruno Bernard rend hommage à ses parents, ainsi qu’à Kimelfeld et Collomb

Dans son premier discours en tant que président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard a rendu un hommage à ses parents, mais aussi aux anciens présidents, David Kimelfeld et Gérard Collomb.


Partenariat de distribution entre la CERA et AMDG

La Caisse d’Epargne Rhône-Alpes a annoncé avoir signé un partenariat de distribution avec AMDG, une société de gestion agréée par l’AMF.


Bruno Bernard, nouveau président de la Métropole de Lyon

Le président écologiste de la collectivité a été élu ce jeudi au premier tour de scrutin.


Le président de la Métropole de Lyon va être désigné ce jeudi


L’élection du nouveau président de la Métropole par les 150 conseillers métropolitains va être réalisée ce jeudi, à la Cité internationale de Lyon. Bruno Bernard devrait, sans surprise, être désigné.


Cédric Van Styvendael sera le prochain maire de Villeurbanne


Le candidat d’union de la gauche soutenu par les écologistes a remporté l’élection municipale face au candidat LREM, Prosper Kabalo.


Vénissieux : assez nette victoire pour Michèle Picard

Maire sortante, l’élue communiste a obtenu 40,02% des suffrages au sein d’une quadrangulaire.


Grégory Doucet, futur maire de Lyon


L’écologiste est ressorti largement en tête du second tour des élections municipales, loin devant Yann Cucherat et Georges Képénékian.


Clermont-Ferrand : Olivier Bianchi réélu

Le maire actuel de la ville préfecture du Puy-de-Dôme va initier un nouveau mandat, la liste « Naturellement Clermont » qu’il conduisait s’étant placée en tête des suffrages.


Second tour des élections municipales et métropolitaines

C’est ce dimanche que seront départagés les candidats encore en lice pour le second tour, tant pour la Métropole de Lyon que pour les communes pour lesquelles le maire n’avait pas été élu au 1er tour.