Le marché immobilier en fort rebond, selon Guy Hoquet

Le dernier baromètre du réseau d’agences montre un marché immobilier en fort rebond avec le déconfinement.

Le dernier baromètre Guy Hoquet l’Immobilier montre des signes de reprise pour le marché immobilier. Et si la crise sanitaire avait mis entre parenthèses de nombreux projets, le déconfinement annonce « une phase de reprise du marché immobilier », selon les chiffres des 580 agences du réseau (chiffres de la semaine du 25 mai comparés à ceux de la même période l’an passé sur l’ensemble du réseau).

Bond du mandat exclusif

Le nombre d’estimations de biens est ainsi en hausse de 50%, les vendeurs se renseignant sur le marché. Le réseau indique qu’avec le déconfinement, de nombreux français « ont décidé d’entamer leur réflexion vers une transaction en ayant recours à l’estimation de leur bien ». «Si elles étaient possibles via vidéo-conférence durant la crise sanitaire, ces estimations et leur augmentation de moitié par rapport à la même période l’an passé prouvent que le confinement a été l’occasion de murir les projets », analyse le réseau.

Et les conditions de vente sont assez intéressantes pour le réseau, le mandat exclusif connaissant un bond de 55%. Pour concrétiser leurs projets, les clients de Guy Hoquet s’appuient massivement sur cet outil proposé par le réseau, qui rassemble de nombreux services, comme l’estimation, la promotion, et la vérification de la capacité financière des acheteurs, ainsi que les garanties prix et délai de vente. Ce mandat « séduit en cette période de reprise, puisque les agences enregistrent un nombre de signatures conséquentes, plus de la moitié du volume de l’an passé à la même période ».

Hausse de 36% des actes par rapport à la même période l’an passé

Certes, pendant le confinement, les agences et notaires avaient tout mis en place afin de permettre la signature des projets en cours. Mais un retard en termes de transaction avait été noté. Celui-ci tendrait toutefois à se rattraper. Selon Guy Hoquet, « les chiffres concernant les actes indiquent que la reprise est dynamique. Entre les projets qui n’avaient pu aller à leur terme et les nouveaux, les agences du réseau enregistrent une hausse de 36% par rapport à la même période l’an passé ».

« Evidemment, la crise sanitaire a fortement freiné notre activité, bien que nous nous soyons tenus aux côtés de nos clients avec tous les moyens disponibles. Mais nous sommes ravis de voir que les Français concrétisent leurs projets ou en nourrissent l’envie avec le déconfinement. Cela prouve d’une part que ceux entamés arrivent à terme, mais aussi que le marché est actif, à l’image de ce que l’on a pu connaitre avant ce chamboulement. Enfin, nous sommes ravis d’être des tiers de confiance pour l’immobilier des Français, et d’avoir su nous mobiliser très rapidement pour répondre à toutes les attentes. Notre implantation sur le territoire et notre ADN humain trouvent un écho formidable avec le retour à une vie plus normale dont l’immobilier est une partie intégrante», conclut Stéphane Fritz, directeur général de Guy Hoquet l’Immobilier.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.


Auvergne-Rhône-Alpes approche des 8 millions d’habitants

null L’INSEE a fait part ce jour des populations légales des territoires, dont ceux des régions et des départements.


Saint-Étienne poursuit son rebond démographique

La préfecture de la Loire compte aujourd’hui plus de 175.000 habitants, et conforte un peu plus sa position de deuxième ville d’Auvergne Rhône-Alpes.


Nouvelle réunion sur la liaison Lyon – Saint-Étienne

La préfecture a fait un point sur la poursuite des projets d’amélioration des déplacements multimodaux entre les métropoles de Lyon et Saint-Étienne.


L’aide aux loyers et prêts immobiliers prolongée et élargie

Cette aide exceptionnelle avait été mise en place par Action Logement pour les salariés fragilisés par la crise.


Une concertation engagée entre le gouvernement et Action Logement

Le ministère du logement, le ministère des comptes publics et Action Logement engagent une concertation au service de la relance économique et sociale, et de la transformation du groupe.


Marceau Immo crée sa première filiale à Lyon

Le spécialiste de l’acquisition et de la valorisation d’immeubles résidentiels anciens a pour objectif d’investir dès 2021 entre 10 et 20 millions d’euros en cœur de ville.


Clap de fin pour le feuilleton Rhônexpress


Le SYTRAL va verser 29,87 millions d’euros à la société Rhônexpress SAS et 1,9 millions d’euros à Transdev Rail Rhône du fait de la la résiliation de la concession.


Bruno Bernard devient 1er vice-président du GART

Il agira ainsi aux côtés de Louis Nègre, le président du groupement des autorités responsables des transports.


Les craintes des fédérations du bâtiment sur la RE2020

La FFB et son Pôle Habitat ont exprimé leurs craintes, suite à la présentation ce mardi de la nouvelle réglementation environnementale.