Clermont-Ferrand : la bibliothèque de l’Hôtel-Dieu sera livrée en 2024

Cette bibliothèque métropolitaine sera logée dans un édifice du 18ème siècle de l’ancien Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand.

Olivier Bianchi, président de Clermont Auvergne Métropole et maire de Clermont-Ferrand, avait convié ce vendredi la presse à une visite de chantier, celle de la future bibliothèque métropolitaine de l'Hôtel-Dieu.

L’équipement culturel sera livré début 2024 et devrait ainsi ouvrir au public à la mi-2024. Les travaux préparatoires ont été lancés, marquant officiellement le démarrage de ce grand projet métropolitain imaginé par le cabinet d’architectes londonien Stanton-Williams associé aux Clermontois de Mta.

Un futur établissement de 9.571 m²

Pour la Métropole, la construction de cet établissement de 9.571 m² « vient combler un important déficit de surface sur l'ensemble du réseau de lecture publique métropolitain, en particulier dans le centre-ville de Clermont-Ferrand ». Le projet consiste ainsi en la réhabilitation du bâtiment Dijon, le plus ancien de l'ancien Hôtel-Dieu, construit dans les années 1770 et inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques. Ses trois ailes entièrement rénovées et mises en valeur abriteront des salles de lecture et de travail.

Une extension dédiée à l'accueil, à la détente et à la découverte culturelle, se dressera au centre avec notamment un café, un amphithéâtre de 200 places, une salle d'exposition et un espace numérique et jeux vidéo. « Ce forum à double hauteur sera la pièce maîtresse de ce nouvel équipement. De par son architecture toute en transparence, il vise à créer des liens entre la terre et le ciel, les livres et les hommes, les bâtiments et les jardins, la ville historique et la présence du puy de Dôme à l'horizon », souligne la Métropole.

« L’Hôtel-Dieu est profondément investi par la mémoire et les récits de ses occupants successifs. Son architecture patrimoniale, sa composition, ses espaces, sa matérialité, ses strates profondes et ses détails expriment sa fonction d’origine et sont à cet égard hautement valorisés. Notre approche du bâtiment historique Dijon est empreinte d’un grand soin et de révérence, dans l’espoir que son passé puisse être revitalisé, son évidence monumentale réinstaurée » précise le cabinet d’architectes londonien Stanton Williams (musée d'arts de Nantes, campus central Saint Martin, University of the Arts de Londres, aménagement de la Royal Opera House de Londres...), associé aux Clermontois de MTa (Marcillon Thuilier Architectes) sur le projet.

Une fréquentation visée de 500.000 visiteurs

En outre, la bibliothèque métropolitaine sera dotée d’un jardin de lecture dans l'espace boisé classé qui s’étend jusqu'au boulevard Charles-de-Gaulle, avec pour objectif de davantage renforcer la présence de la nature en ville. L’ancienne fontaine historique, dont se souviennent encore le personnel et les patients, y sera réimplantée.

« Moderne, cette bibliothèque dernier cri sera tout à la fois un lieu de culture, de vie, d'échanges, de découverte, de détente, de formation ou de conservation grâce aux collections de la bibliothèque du Patrimoine. Elle sera également un outil de lutte contre l'illectronisme et la fracture numérique en facilitant l’accès aux démarches administratives et à l’apprentissage du numérique », affirme la Métropole. Celle-ci vise une fréquentation de 500.000 visiteurs. Elle devrait accueillir une cinquantaine de manifestations chaque année.

C’est en fin d’année dernière que le chantier préparatoire a démarré, avec des fouilles archéologiques préventives sur le bâtiment Dijon et sur l'ensemble du futur jardin de lecture. Des travaux de désamiantage, de déplombage et de curage sont également en cours, et une préservation des pièces à forte valeur patrimoniale, dont les portes d’origine, mais aussi les lustres ou les tableaux des donateurs, sont également au programme.

Ce sont les entreprises MTS pour le déplombage et le désamiantage, BS Bâtiments pour le curage, Bertin (entreprise locale) pour les menuiseries historiques et Archeodunum pour l’archéologie qui œuvre dans cet ouvrage.

Un coût de 61,7 millions d’euros

La Métropole précise que toutes les interventions patrimoniales se font sous la supervision de Covalence, le cabinet d’architecture du patrimoine intégré à l’équipe de maîtrise d’œuvre, et que cette première phase anticipée devrait se terminer à l’été. Par la suite, les travaux de rénovation et de construction démarreront à la fin de l'année, pour une livraison début 2024 et une ouverture au public mi-2024. Au final, le coût du projet toutes dépenses confondues est de 61,7 millions d’euros TTC.

« La bibliothèque métropolitaine de l'Hôtel-Dieu finalisera le renouveau du réseau de lecture publique territorial. Elle sera un véritable phare culturel au coeur de la cité, ouvert à toutes et à tous, avec une forte présence du végétal », souligne dans un communiqué Olivier Bianchi, président de Clermont Auvergne Métropole.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Il faut que l’on ait une vision sur les prix de sortie »

null<
Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Nous évoquons avec lui les inflexions initiées par la nouvelle majorité sur la politique du logement de la Ville de Lyon. Notamment sur les opérations publiques de type ZAC
» Encadrement des loyers : «On aidera à faire de la conciliation»
» «Nous espérons une signature de cette charte avant l’été»
» «Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant»


« Nous espérons une signature de cette charte avant l’été »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Lors de notre entretien, nous avons également évoqué avec lui l’éco-rénovation des logements, mais aussi la place de la végétalisation dans les copropriétés, ainsi que la mise à jour de la charte de la qualité architecturale et urbaine de la Ville de Lyon signée en 2006.


« Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement, et préside également la SACVL. Nous évoquons le rôle de cette dernière dans l’accompagnement de la politique de l’habitat de la Ville de Lyon.


«Avec Primark, c’est la résurrection de Centre Deux»

nullLyon Pôle Immo a rencontré Pascale Lacour, adjointe au maire de Saint-Etienne chargée du commerce, et Jean-Pierre Berger, adjoint en charge de l’urbanisme et du logement, pour évoquer la prochaine opération de rénovation de ce centre commercial, qui accueillera bientôt Primark.


Accord entre Action Logement et l’État pour une réponse à la crise

nullBercy, le ministère du logement et et les partenaires sociaux d’Action Logement ont décidé d’amplifier les interventions du groupe.


La Métropole de Lyon amplifie les préemptions

null
La vice-présidente de la Métropole de Lyon, Béatrice Vessiller, a fait mercredi un point sur les préemptions lors de la conférence de presse de présentation de la politique en matière du logement abordable.
» La Métropole se veut proactive en matière de logement social et abordable


La Métropole se veut proactive en matière de logement social et abordable

null
Les élus de la Métropole de Lyon présentaient mercredi la politique de la collectivité en faveur du logement abordable sur le site de l’ex-collège Maurice Scève.


Confluence : bientôt des arbres sur les escaliers de la darse

null
Avant la réunion publique sur l’expérimentation de piétonisation d’une partie du Cours Charlemagne, les élus de la ville et la Métropole ont fait un point sur l’évolution du quartier, notamment en termes de mobilité.


Une opération d’aménagement pour Em2c et Valoripolis en Pays Mornantais

Le groupe et sa filiale portent un projet de développement territorial de 24 hectares.


Le « Goldorak » de Perrache en cours de démantèlement

Le démantèlement des escalators situés place des Archives a débuté. Ceci s’inscrit dans la suite logique de l’ouverture de la gare sur l’espace public réalisé il y a quelques mois.


Urbanisme : certaines programmations seront réorientées

Si les projets contractualisés seront honorés, le nouvel exécutif entend insuffler davantage de logements abordables et de végétalisation dans certaines opérations.


La Métropole de Lyon a voté sa PPI 2021-2026

null
La programmation pluriannuelle des investissements totalise 3,6 milliards d’euros, dont 944,6 millions dédiés à l’urbanisme.


Clermont-Ferrand : la bibliothèque de l’Hôtel-Dieu sera livrée en 2024

null
Cette bibliothèque métropolitaine sera logée dans un édifice du 18ème siècle de l’ancien Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand.


21,4 millions d’euros pour le recyclage des friches en AURA

En Auvergne-Rhône-Alpes, l’enveloppe dédiée au fonds de recyclage foncier des friches s’élève à 21,4 millions d’euros sur deux ans.


Télécabines, lignes de tram : le plan de mandat du Sytral dévoilé

null
Le syndicat des transports de l’agglomération lyonnaise a présenté ce jeudi son plan de mandat 2021/2026. Si aucune ligne de métro ne sera initiée dans le mandat, une première ligne par câble sera mise en place entre Francheville et Gerland. 4 nouvelles lignes de tram vont voir le jour.