A45 : Gérard Collomb menace de « sortir l’artillerie »

Le président du Grand Lyon s’est élevé hier contre l’appel d’offres lancé pour l’A45, projet qui pourrait, selon lui, engorger un peu plus l’agglomération. Il menace de "sortir l’artillerie".

Le choix de Nicolas Sarkozy de relancer, dans sa mouture initiale, le projet de l’A45 fait débat. Dans un courrier au président du conseil général de la Loire, Bernard Bonne, le président de la République a en effet annoncé que « l'appel d'offres européen à concession serait lancé sans délai ». Le projet, dont le coût est estimé à 1, 2 milliard d'euros, doit permettre la construction d’une deuxième autoroute entre Lyon et Saint Etienne, qui permettrait de soulager le trafic de l'A47, en proie à l'asphyxie.

En lançant cet appel d’offres, Nicolas Sarkozy n’a toutefois pas suivi la dernière copie élaborée par le préfet de région, qui prévoyait un réaménagement de l’actuelle A47, en réduisant l’A45 à un large contournement de Saint Etienne. Si cet abandon satisfait grandement les élus et acteurs économiques ligériens, le projet est, lui, vu d’un mauvais œil côté lyonnais, où le département du Rhône et le Grand Lyon s’opposent à l’arrivée massive de l’entrée sud de l’agglomération dans les conditions actuelles.

40.000 véhicules de plus dans l’agglomération

« Le Schéma que nous souhaitons concerne l’A45, mais aussi l’A89 : si l’on fait arriver des autoroutes à l’intérieur du tissu routier de l’agglomération lyonnaise, il ne faudra pas s’étonner que l’on ne puisse plus circuler demain à Lyon » a expliqué hier Gérard Collomb, en marge d’une conférence de presse sur le Grand Stade. Adoptant une posture quasi professorale, slides à l’appui, l’édile lyonnais a expliqué dans les grandes lignes les données du problème posé par le schéma : pour l’heure, les deux autoroutes A89 et A45 arrivent toutes deux sur la dorsale nord-sud que constitue les autoroutes A6 et A7,à proximité immédiate de l’agglomération. Du fait de l’arrivée de ces axes ouest-est à l’extrémité du tronçon nord pour l’A89, et à l’extrémité sud de la Rocade pour l’A45, Lyon risque donc l’engorgement. Avec l’arrivée prochaine de l’A89, en construction, 20.000 véhicules en plus devraient arriver par le Nord. Avec l’A45, ce seraient 20.000 véhicules qui pourraient s’ajouter au trafic routier local par le sud, rendant de facto l’engorgement inéluctable.

Collomb remet le COL sur la table

C’est pourtant ce schéma qui est privilégié par le président de la République : l’A45, dans le schéma gouvernemental, arriverait ainsi sur l’actuelle A450, à proximité de Brignais, et terminerait sur le pont de Pierre Bénite, aujourd’hui totalement engorgé. Une solution qui fait bondir Gérard Collomb, qui, lui, plaide pour une solution privilégiant le raccordement de l’A89 à l’A46 au nord, et un raccordement de la future A45 à l’A46 Sud, via la construction d’un nouveau pont. Une sorte de contournement est de Lyon qui aurait permis de remettre sur la table un vieux dossier, celui du COL, éternel serpent de mer lyonnais.

Même la dernière solution proposée par le préfet de région au président de la République en décembre, et qui n’a finalement pas été celle retenue par le président de la République, trouvait grâce à ses yeux. Son schéma consistait en effet en un abandon du COL, un réaménagement de l’A47 entre Lyon et Saint Etienne, et une limitation de l’A45 à sa portion congrue, à l’est de Saint Etienne. Son projet se concentrait à l’est sur le bouclage du grand contournement est de Lyon via le prolongement de l’A432 sur 20 kilomètres jusqu’à Ternay, endroit où aurait pu être raccordé l’A45, via un « Shunt ».

Le maire de Lyon met la pression

Les élus lyonnais ont, semble-t-il, la volonté de faire pression, et ce par deux moyens. D’abord le financement est loin d’être bouclé. Il reste pour l’heure 350 millions d’euros à trouver auprès des collectivités locales. Et ni le Grand Lyon, ni le département du Rhône, ne veulent mettre au pot. « Pour nous, la condition essentielle, c’est qu’on reprenne le COL » a indiqué Gérard Collomb.

L’autre moyen de pression vis-à-vis du projet présidentiel pourrait être plus spectaculaire. « Avant que le préfet ne change son projet, a rappelé l’édile, j’avais dit que j’organiserais une manifestation devant le tunnel de Fourvière. Le préfet avait changé, en proposant un nouveau schéma. Celui-ci vient d’être remis en cause, donc je reprends ma position de départ. Si on veut tout faire débarquer dans l’agglo, on prendra les grands moyens. (…) Nous sommes des gens très gentils et compréhensifs, mais ça nous arrive de sortir l’artillerie ». Reste qu’avant de sortir les gros moyens, Gérard Collomb pourrait toutefois s’entretenir dès aujourd’hui du sujet avec Nicolas Sarkozy, en déplacement à Lyon ce jeudi.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Olivier Klein devient ministre délégué au logement

nullLa composition du deuxième gouvernement Borne a été dévoilé ce jour. Un ministre délégué au logement a été nommé.


Pierre Bonnet prend la présidence de SLCI

Il succède à Bernard Deschaux Baume en tant que président de SLCI, mais aussi de Procivis Rhône. Pierre-Marie Le Gloanec devient, pour sa part, directeur général des deux entités.


« La trace laissée par la crise sanitaire est considérable »

Jean-Marc Torrollion est le président de la fédération nationale de l’immobilier (FNAIM). A l’occasion de la présentation des chiffres de l’immobilier du premier semestre 2022, nous avons, avec lui, évoqué la surperformance des villes moyennes.


Un premier « plan piéton » adopté par la Métropole de Lyon

Ce lundi, les élus du Conseil de la Métropole ont adopté ce plan, premier du genre pour la collectivité.


Un plan solaire adopté par la Métropole de Lyon

Ce plan a été adopté par les élus métropolitains en Conseil de la Métropole.


Règlement local de publicité : l’enquête publique bientôt lancée

Une nouvelle étape a été franchie pour le règlement local de publicité métropolitain avec le lancement de l’enquête publique à la rentrée. 49 communes se sont exprimées en faveur du projet initial.


Écoréno’v : enveloppe supplémentaire de 21 millions d’euros

La Métropole de Lyon a voté une autorisation de programme complémentaire pour le dispositif.


A Villeurbanne, toute l’avenue Henri Barbusse devient piétonne

nullDès ce lundi, la portion comprise entre le cours Emile-Zola et la rue Anatole-France est définitivement fermée aux véhicules.


Le métro B de Lyon est désormais entièrement automatique

Depuis ce samedi, la ligne B du métro est passée en 100% automatique. Un chantier de 10 années de travail continu s’achève.


Prolongement du T6 : lancement de l’enquête publique unique


Cet axe vise à relier les Hôpitaux-Est au campus Lyon Tech La Doua – INSA Lyon.


Yannick Ainouche, nouveau président de la CDI FNAIM

La Chambre des diagnostiqueurs immobiliers s’est dotée ce jeudi d’un nouveau bureau.


Un vaste projet d’apaisement pour la presqu’île de Lyon

Le maire de Lyon et le président de la Métropole ont présenté ce mercredi les grandes orientations de la transformation envisagée de ce secteur de Lyon.


Saint-Priest : vente d’un immeuble de New Forest par Nexity

Theoreim a investi dans le premier immeuble de bureaux bas carbone de l’opération située dans la ZAC Urban’East.


Tassin-la-Demi-Lune : un dispositif d’analyse de la qualité de l’air

Pascal Charmot a lancé ce dispositif d’analyse de la qualité de l’air et de l’environnement sonore, suite à un « développement de la congestion automobile ».


L’ANAH promeut sur les bons réflexes face aux risques de fraudes

L’Agence nationale de l’habitat a rappelé les bonnes pratiques lors de la réalisation de travaux de rénovation énergétique, face aux risques de fraude.