Les règles de la copropriété doivent évoluer

Renaud Franchet, président Adjoint de l'UNIS Lyon, estime que les copropriétés fonctionnent mal en raison de lois inadaptées. Il estime aussi que les copropriétaires ne sont pas assez conscients de leurs devoirs vis à vis de la gestion à long terme des immeubles.

Quelle est la dynamique des loyers sur l’agglomération lyonnaise ?

Renaud Franchet :   C’est assez stable. Il y a eu une petite contraction sur le début de l’année 2011, avec beaucoup de stock et un marché beaucoup moins dynamique. Depuis, nous sommes bien repartis, avec un niveau de loyers plutôt stable entre 9 et 13 euros le mètre carré. C’est un peu le discours que nous adressons aux élus : Lyon paie les conséquences de la bonne politique de la ville menée depuis 10 ans. La ville est attractive, bien desservie, et propose pas mal de solutions aux entreprises, aux expatriés. Or lorsque vous attirez, les loyers grimpent.

Que pensez-vous de la proposition de bloquer les loyers à la relocation ?

Renaud Franchet: C’est une aberration. Si l’on veut décourager l’investissement, il n’y a pas de meilleure solution. Il faut déjà un certain courage pour être propriétaire bailleur du fait d’une faible rentabilité, de la fiscalité qui s’alourdit, de la réforme des plus values, des normes de plus en plus contraignantes.

Le fait de tirer le parc vers le haut pour le bien être de tout le monde est une très bonne chose, mais dans le même temps, les investisseurs doivent avoir un certain retour sur investissement si on ne veut pas que la crise du logement s’aggrave. Or aujourd’hui la fiscalité et le déséquilibre dans les relations entre propriétaires et locataires vont exactement dans le sens contraire. Il n’y a plus d’équilibre.

Que retenez-vous du plan climat du Grand Lyon ?

Renaud Franchet : Le plan climat du Grand Lyon est louable, et plutôt bien réalisé, mais il comporte des objectifs difficiles à atteindre. Le premier problème est le problème financier : il faudra trouver, sur ce point-là des solutions.

L’autre problème est la méconnaissance par les élus du fonctionnement  de la copropriété, en particulier du processus de décision en copropriété. Ce processus est d’une lenteur infinie. Les  parlementaires ont discuté sur  de nouvelles règles relatives aux  nouvelles parties communes, envisageant de créer des parties communes dites d’intérêt général, comme les ouvertures par exemple.

Est-ce que la hausse continue des prix de l’immobilier depuis une bonne dizaine d’années ne va pas à l’encontre de l’idée d’une valeur patrimoniale à entretenir ?

Renaud Franchet : Un peu, car sans entretenir, certains propriétaires ont réalisé des plus-values fantastiques. Dans l’ancien, les prix ont tellement monté  dans les secteurs recherchés que les acquéreurs les moins aisés  se dirigent vers le bâti des années 60-70. Ils payent certes moins cher, mais les charges de copropriété sont extrêmement élevées et les travaux pour rendre les immeubles moins énergivores seront très lourds.

A l’inverse, les immeubles BBC fonctionnent  bien les fenêtres fermées, mais le circuit se dérègle dès qu’on ouvre les fenêtres. Les charges peuvent passer de 1000 à 3000 euros. Ces immeubles coûtent chers et sont compliqués à faire fonctionner car les équipements sont sophistiqués et les contrats de maintenance onéreux.

Propos recueillis par Michel Deprost (Enviscope), Sylvain d'Huissel (Lyon Pôle Immo).






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon : 1er volet d’aides pour le fonds d’urgence culturel

Une délibération a été présentée jeudi devant le conseil municipal . Cette attribution prolonge les actions d’accompagnement du tissu associatif et de préservation les structures culturelles de la Ville.


Prolongement du métro B : déjà un kilomètre de tunnel creusé

Malgré le confinement en cours, le chantier continue d’avancer.


Décines/Meyzieu : un enrobé sans apport de bitume pour une piste cyclable

Une part importante des 6 kilomètres de cette piste qui longe le T3 sera réalisée avec l’utilisation d’un enrobé écologique sans apport de bitume.


Vers une extension de la ZFE dans la Métropole de Lyon

La Métropole vise à ce que, d’ici la fin du mandat en 2026, seuls les véhicules disposant des vignettes Crit’Air 0 et 1 soient autorisés dans le périmètre de la ZFE.


La fréquentation du réseau TCL est à 45% en semaine

Pour la 3ème semaine de confinement, le SYTRAL a annoncé ajuster l’offre du reseau TCL


Un site de click and collect en soutien aux commerçants de Lyon


Le maire de Lyon, Grégory Doucet, a annoncé la mise en ligne dès la semaine prochaine d’un site de « click&collect » pour mettre en relation les commerçants de proximité et les habitants.


La fédération des TP plutôt confiante sur l’activité dans la Métropole

Les responsables de la fédération ont noué de nombreux contacts avec l’exécutif de la Métropole de Lyon. Reste à savoir quel sera le délai de mise en œuvre des appels d’offres…


Lyon : les conseils d’arrondissement maintenus en présentiel


La Ville de Lyon a choisi de maintenir une partie des conseils d’arrondissement en présentiel.


France Urbaine demande à l’État de préserver les budgets des collectivités

43 élus de France urbaine, dont Bruno Bernard et Grégory Doucet, ont signé une tribune au sein de laquelle ils demandent au gouvernement de préserver les budgets des collectivités locales.


Vente de 5.600 m² au sein du parc « Urban’East »


La vente à investisseurs concernée a été réalisée au sein de ce parc qui développera à terme 138.000 m² d’activités mixtes, bureaux et services.


Appart Invest 3 acquiert 7 immeubles à Lyon

Cette acquisition du fonds Appart Invest 3, géré par AMDG, concernait 11 immeubles d’habitation dans plusieurs métropoles.


Construction : la filière s’engage pour la continuité des activités du BTP

19 organisations professionnelles de la filière construction s’engagent via un appel commun.


Lyon : le travail d’apaisement se poursuit aux abords des écoles

La Ville a poursuivi un travail de sécurisation des abords des écoles, afin que les enfants puissent circuler sans danger près des établissements.


Hausse de 7% des décès en Auvergne-Rhône-Alpes

9.406 décès, toutes causes confondues, ont été enregistrés durant la période entre le 1er septembre et le 19 octobre. Dans le Rhône, la hausse est de 11% par rapport à 2019.


L’offre des TCL et du SYTRAL adaptée dès le 2 novembre

Suite à la décision d’engager un nouveau confinement sur l’ensemble du territoire national, le syndicat des transports de l’agglomération lyonnaise a indiqué maintenir l’offre à près de 90%.