Le premier bâtiment à énergie positive de Confluence inauguré

Le groupe Brémond et Vinci Immobilier ont inauguré hier, en présence du sénateur-maire de Lyon, la première résidence à énergie positive de Lyon Confluence, l’Amplia.

Le premier bâtiment « bepos » de Lyon Confluence a été inauguré ce lundi. L’Amplia, des groupes Brémond et Vinci Immobilier, est en effet la première résidence de 66 logements à énergie positive du quartier, consommant moins d’énergie qu’elle n’en produit.

Pour l’occasion, le sénateur-maire, Gérard Collomb avait fait une parenthèse immobilière en plein Sirha (le salon international de la gastronomie), et a donc coupé, aux côtés de Ludovic Boesflug, directeur régional de Brémond, et de Stéphane Reymond, directeur Rhône-Alpes Auvergne de Vinci Immobilier, le ruban de cette nouvelle résidence, voulue comme technologiquement audacieuse.

Un bilan énergétique positif

inauguration

« Si aujourd’hui, le bilan énergétique de l’opération est positif, il a fallu pas mal d’énergie humaine pour y parvenir » a rappelé dans son discours . « Le challenge n’était pas simple », selon lui. Démarré fin 2007 avec l’attribution du foncier à Brémond par la SPLA Lyon Confluence, les études de conception détaillées avec Vinci Immobilier ont démarré deux ans plus tard, début 2009. La phase opérationnelle du projet prendra ainsi plus de trois ans pour une livraison en ce début d’année 2013.

« Pour un maitre d’ouvrage, l’inauguration, c’est toujours un moment fort, car c’est le passage d’une période où l’on maitrise le projet, dans sa conception et la réalisation, à une période où le projet va vivre sa vie. Pour un promoteur, un maitre d’ouvrage non utilisateur, c’est un moment encore plus fort, car c’est le moment où le projet nous échappe » a-t-il indiqué. Le directeur régional de Brémond a également mis en avant les différents partenariats qui ont été nécessaires pour parvenir à finaliser ce projet, comme celui entrepris avec Vinci Immobilier pour la réalisation du projet, celui noué avec la SERL Energies pour la réalisation de la sur-toiture photovoltaïque.

Une ville intense mais pas angoissante

Stéphane Reymond, directeur Rhône-Alpes Auvergne de Vinci Immobilier, a quant à lui remercié Brémond pour avoir pris l’initiative d’être venu chercher son groupe pour coréaliser ce projet. « Ludovic, merci d’avoir gagné ce concours et d’être venu nous chercher… » a-t-il plaisanté, en rappelant que ce bâtiment à énergie positive était le premier pour la Confluence.

Gérard Collomb a salué « un immeuble qui préfigure peut-être ce que nous allons faire demain sur la phase 2 de la Confluence ». « La ville intense que nous voulons construire n’est pas pour autant la ville angoissante » a expliqué. « On sait marier dans un quartier comme la Confluence à la fois une certaine densité du bâti avec les espaces naturels qui maillent le territoire » a-t-il affirmé.

Loggias

loggias

L’architecte Pascal Rollet, de Rollet Architectes, qui a travaillé avec Intégral Lipsky sur le projet, a quant à lui insisté sur la philosophie générale de l’immeuble, qui se veut sobre architecturalement. Chaque appartement dispose ainsi de vues traversantes de l’intérieur de l’îlot aux espaces publics extérieurs. Tous les logements disposent ainsi de profondes loggias, espaces supplémentaires dotés de « nacos », des lames de verres inclinables servant de tampon thermique entre l’extérieur et l’intérieur de l’appartement.

Au final, en termes de consommation, celle-ci atteint un niveau de consommation de type BBC, soit 50 kWh d’énergie primaire par m² par an. Un niveau qui sera, de l’avis de l’architecte, difficile à franchir à la baisse. C’est en fait la production d’énergie du toit solaire qui permet de parvenir au niveau Bepos : 115 m2 de capteurs solaires à eau chaude et 800 m2 de panneaux photovoltaïques ont ainsi été déployés par SERL@energies. De par son aspect innovant, le projet a reçu de nombreux prix, dont deux pyramides d’argent. Il a également été lauréat de l'appel à projet régional « bâtiments démonstrateurs à basse consommation énergétique », Prebat, ce qui lui a permis d’être soutenu par l’ADEME.

Côté prix, sur les 66 logements créés, 15 ont bénéficié de prix maitrisés, avec des premiers prix à 3700 euros du mètre carré. Pour les autres logements en accession libre, les acquéreurs ont dû débourser entre 4700 et 5200 euros du mètre carré.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon 7 : « À la Source » loue 350 m² de locaux mixtes

Valoris Real Estate était conseil de l’opération.


Budget participatif de Villeurbanne: la population s’est impliquée

304 idées de projets ont été déposées dans le cadre de ce budget participatif expérimental.


Petites Villes de Demain : partenariat entre le ministère, l’ANCT et les APCA

Ce conventionnement pluriannuel d’objectifs définit les modalités concrètes de la participation des Chambres d’agriculture pour la mise en œuvre du programme Petites Villes de Demain.


Travaux d’été programmés dans les collèges de la Métropole de Lyon

La collectivité est chargée de la construction et de l’entretien des collèges


L’État va aider à la restructuration de 69 locaux commerciaux de Saint-Étienne

Le ministre en charge des PME et le secrétaire d’état chargé de la Ruralité ont récemment annoncé les premiers projets qui bénéficieront du fonds doté de 60 millions d’euros de France Relance. Celui visant à la la revitalisation commerciale de Saint-Étienne fait partie de ceux-ci.


Stationnement sécurisé des vélos à Lyon : LPA teste une formule horaire

Ce stationnement horaire est testé dans trois parcs de la ville de Lyon, en presqu’île et à la Part-Dieu.


Les logements de classe E seront considérés comme indécents en 2034

La commission mixte paritaire du Sénat et de l’Assemblée nationale a adopté et modifié le volet rénovation des bâtiments du projet de loi Climat et résilience.


Flambée des matériaux dans le BTP : la FFB salue «des avancées significatives»

Olivier Salleron, président de la FFB

Les professionnels du secteur ont rencontré jeudi plusieurs ministres. Une prise en charge du coût de la mise en activité partielle des salariés du BTP est étudiée, quand elle résulte d’une telle pénurie.


Inauguration du «passage France Péjot» dans le 2e arrondissement de Lyon

nullCe passage sous l’échangeur de Perrache, qui a pris le nom d’une grande héroïne lyonnaise de la Résistance, permet une meilleure liaison entre la place des Archives et la place Carnot.


La Métropole de Lyon veut favoriser l’habitat participatif

La collectivité souhaite la réalisation de plusieurs projets de ce type chaque année sur le territoire de la Métropole.


Le projet de ligne T10 en concertation

Une grande phase de concertation sur le projet de création de ligne de tramway entre Vénissieux et Gerland est organisée du 23 août au 23 octobre.


Lyon-Turin : Vinci et Eiffage remportent une part majeure du creusement du tunnel de base

Les trois marchés de creusement du tunnel de base côté France ont été attribués aux groupements conduits par Eiffage Génie Civil, Vinci Construction Grands Projets, et Implenia Suisse.


La Montée de Choulans va passer en 2×1 voie pour les voitures

Pour sécuriser l’axe, la Métropole et la Ville ont décidé qu’une voie dédiée aux bus et vélos sera, à la rentrée, créée dans les deux sens, passant ainsi le reste de la circulation en configuration 2×1 voie.


A46 Sud : ouverture de la concertation publique

nullL’État et son concessionnaire, Autoroutes du Sud de la France (ASF), ont étudié un projet d’aménagement de l’autoroute et du nœud de Manissieux avec l’autoroute A43.


Élections régionales : nette victoire de Laurent Wauquiez

Le président sortant d’Auvergne-Rhône-Alpes est largement arrivé en tête au second tour des élections régionales.