Le premier bâtiment à énergie positive de Confluence inauguré

Le groupe Brémond et Vinci Immobilier ont inauguré hier, en présence du sénateur-maire de Lyon, la première résidence à énergie positive de Lyon Confluence, l’Amplia.

Le premier bâtiment « bepos » de Lyon Confluence a été inauguré ce lundi. L’Amplia, des groupes Brémond et Vinci Immobilier, est en effet la première résidence de 66 logements à énergie positive du quartier, consommant moins d’énergie qu’elle n’en produit.

Pour l’occasion, le sénateur-maire, Gérard Collomb avait fait une parenthèse immobilière en plein Sirha (le salon international de la gastronomie), et a donc coupé, aux côtés de Ludovic Boesflug, directeur régional de Brémond, et de Stéphane Reymond, directeur Rhône-Alpes Auvergne de Vinci Immobilier, le ruban de cette nouvelle résidence, voulue comme technologiquement audacieuse.

Un bilan énergétique positif

inauguration

« Si aujourd’hui, le bilan énergétique de l’opération est positif, il a fallu pas mal d’énergie humaine pour y parvenir » a rappelé dans son discours . « Le challenge n’était pas simple », selon lui. Démarré fin 2007 avec l’attribution du foncier à Brémond par la SPLA Lyon Confluence, les études de conception détaillées avec Vinci Immobilier ont démarré deux ans plus tard, début 2009. La phase opérationnelle du projet prendra ainsi plus de trois ans pour une livraison en ce début d’année 2013.

« Pour un maitre d’ouvrage, l’inauguration, c’est toujours un moment fort, car c’est le passage d’une période où l’on maitrise le projet, dans sa conception et la réalisation, à une période où le projet va vivre sa vie. Pour un promoteur, un maitre d’ouvrage non utilisateur, c’est un moment encore plus fort, car c’est le moment où le projet nous échappe » a-t-il indiqué. Le directeur régional de Brémond a également mis en avant les différents partenariats qui ont été nécessaires pour parvenir à finaliser ce projet, comme celui entrepris avec Vinci Immobilier pour la réalisation du projet, celui noué avec la SERL Energies pour la réalisation de la sur-toiture photovoltaïque.

Une ville intense mais pas angoissante

Stéphane Reymond, directeur Rhône-Alpes Auvergne de Vinci Immobilier, a quant à lui remercié Brémond pour avoir pris l’initiative d’être venu chercher son groupe pour coréaliser ce projet. « Ludovic, merci d’avoir gagné ce concours et d’être venu nous chercher… » a-t-il plaisanté, en rappelant que ce bâtiment à énergie positive était le premier pour la Confluence.

Gérard Collomb a salué « un immeuble qui préfigure peut-être ce que nous allons faire demain sur la phase 2 de la Confluence ». « La ville intense que nous voulons construire n’est pas pour autant la ville angoissante » a expliqué. « On sait marier dans un quartier comme la Confluence à la fois une certaine densité du bâti avec les espaces naturels qui maillent le territoire » a-t-il affirmé.

Loggias

loggias

L’architecte Pascal Rollet, de Rollet Architectes, qui a travaillé avec Intégral Lipsky sur le projet, a quant à lui insisté sur la philosophie générale de l’immeuble, qui se veut sobre architecturalement. Chaque appartement dispose ainsi de vues traversantes de l’intérieur de l’îlot aux espaces publics extérieurs. Tous les logements disposent ainsi de profondes loggias, espaces supplémentaires dotés de « nacos », des lames de verres inclinables servant de tampon thermique entre l’extérieur et l’intérieur de l’appartement.

Au final, en termes de consommation, celle-ci atteint un niveau de consommation de type BBC, soit 50 kWh d’énergie primaire par m² par an. Un niveau qui sera, de l’avis de l’architecte, difficile à franchir à la baisse. C’est en fait la production d’énergie du toit solaire qui permet de parvenir au niveau Bepos : 115 m2 de capteurs solaires à eau chaude et 800 m2 de panneaux photovoltaïques ont ainsi été déployés par SERL@energies. De par son aspect innovant, le projet a reçu de nombreux prix, dont deux pyramides d’argent. Il a également été lauréat de l'appel à projet régional « bâtiments démonstrateurs à basse consommation énergétique », Prebat, ce qui lui a permis d’être soutenu par l’ADEME.

Côté prix, sur les 66 logements créés, 15 ont bénéficié de prix maitrisés, avec des premiers prix à 3700 euros du mètre carré. Pour les autres logements en accession libre, les acquéreurs ont dû débourser entre 4700 et 5200 euros du mètre carré.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Olivier Klein devient ministre délégué au logement

nullLa composition du deuxième gouvernement Borne a été dévoilé ce jour. Un ministre délégué au logement a été nommé.


Pierre Bonnet prend la présidence de SLCI

Il succède à Bernard Deschaux Baume en tant que président de SLCI, mais aussi de Procivis Rhône. Pierre-Marie Le Gloanec devient, pour sa part, directeur général des deux entités.


« La trace laissée par la crise sanitaire est considérable »

Jean-Marc Torrollion est le président de la fédération nationale de l’immobilier (FNAIM). A l’occasion de la présentation des chiffres de l’immobilier du premier semestre 2022, nous avons, avec lui, évoqué la surperformance des villes moyennes.


Un premier « plan piéton » adopté par la Métropole de Lyon

Ce lundi, les élus du Conseil de la Métropole ont adopté ce plan, premier du genre pour la collectivité.


Un plan solaire adopté par la Métropole de Lyon

Ce plan a été adopté par les élus métropolitains en Conseil de la Métropole.


Règlement local de publicité : l’enquête publique bientôt lancée

Une nouvelle étape a été franchie pour le règlement local de publicité métropolitain avec le lancement de l’enquête publique à la rentrée. 49 communes se sont exprimées en faveur du projet initial.


Écoréno’v : enveloppe supplémentaire de 21 millions d’euros

La Métropole de Lyon a voté une autorisation de programme complémentaire pour le dispositif.


A Villeurbanne, toute l’avenue Henri Barbusse devient piétonne

nullDès ce lundi, la portion comprise entre le cours Emile-Zola et la rue Anatole-France est définitivement fermée aux véhicules.


Le métro B de Lyon est désormais entièrement automatique

Depuis ce samedi, la ligne B du métro est passée en 100% automatique. Un chantier de 10 années de travail continu s’achève.


Prolongement du T6 : lancement de l’enquête publique unique


Cet axe vise à relier les Hôpitaux-Est au campus Lyon Tech La Doua – INSA Lyon.


Yannick Ainouche, nouveau président de la CDI FNAIM

La Chambre des diagnostiqueurs immobiliers s’est dotée ce jeudi d’un nouveau bureau.


Un vaste projet d’apaisement pour la presqu’île de Lyon

Le maire de Lyon et le président de la Métropole ont présenté ce mercredi les grandes orientations de la transformation envisagée de ce secteur de Lyon.


Saint-Priest : vente d’un immeuble de New Forest par Nexity

Theoreim a investi dans le premier immeuble de bureaux bas carbone de l’opération située dans la ZAC Urban’East.


Tassin-la-Demi-Lune : un dispositif d’analyse de la qualité de l’air

Pascal Charmot a lancé ce dispositif d’analyse de la qualité de l’air et de l’environnement sonore, suite à un « développement de la congestion automobile ».


L’ANAH promeut sur les bons réflexes face aux risques de fraudes

L’Agence nationale de l’habitat a rappelé les bonnes pratiques lors de la réalisation de travaux de rénovation énergétique, face aux risques de fraude.