Un marché locatif tendu, selon Clameur

La crise quantitative de l’offre locative privée se renforce, selon Clameur, qui a fait état aujourd’hui de son traditionnel point sur le marché locatif.

Le dernier point sur le marché locatif réalisé par Clameur tend à confirmer une forte hausse de l’activité sur ce segment. La hausse de la mobilité résidentielle atteint en effet des sommets inédits depuis le milieu des années 2000. Conséquence directe : les prix des locations sont en nette progression. On observe en effet sur le marché de la relocation et des locations nouvelles une hausse de 8,9% de l’activité sur les 10 premiers mois de 2016, en glissement annuel.

Il y a un an, les prix des loyers baissaient de 1,1% sur les 10 premiers mois de l’année. Cette année, la tendance est inverse. Il progresse, sur ces mêmes mois, de 1%. Clameur précise néanmoins que cette hausse n’est pas homogène géographiquement. La progression est plus marquée dans certains secteurs, tel qu'au Mans, à Nice, à Rennes, à Bordeaux, au Havre, à Lille, à Lyon, où la hausse est plus forte que la moyenne.

Hausse des loyers, crise de l’offre ?

Dans la préfecture d’Auvergne Rhône-Alpes, les prix des loyers ont en effet augmenté de 1,1 % en 2016, alors qu’ils avaient baissé de 3,3 % en 2015, et augmenté de 2,1% en 2014. Le loyer moyen s’élève dans la ville, à 12, 8 € le mètre carré. Les loyers progressent moins que la moyenne nationale dans plusieurs villes, comme à Grenoble, à Angers, à Toulon, ou encore à Strasbourg. Il s’avère même en baisse à Reims, qui enregistre une baisse des loyers de 1,9%. Par ailleurs, à Saint-Étienne, les loyers sont stables à 7,6€ le mètre carré.

L’institution note par ailleurs que la mobilité résidentielle est en nette hausse sur le marché locatif. Celle-ci s’établit en effet à 33%. Dans les faits, cela veut dire que près d’un tiers des locataires changent de logement durant la période observée. Une tendance qui contribue ainsi à dynamiser le marché locatif, et notamment les loyers.

Clameur met par ailleurs en garde vis-à-vis d’une cris de l’offre « Au-delà de ces tendances régionales, le risque d’une crise quantitative sévère de l’offre locative privée se renforce néanmoins dans les villes où les déséquilibres des marchés sont déjà prononcés (Lille et Paris, notamment), du fait de l’insuffisance de la construction privée constatée depuis de nombreuses années, alors que dans ces villes la mise en oeuvre de l’encadrement des loyers conduit les propriétaires bailleurs dont les recettes locatives diminuent à restructurer leur patrimoine en défaveur des placements immobiliers » indique l’insitution.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

attendons de voir la présidentiel …

Signaler un abus

C’est amusant de constater en 2018 que la tendance est resté la même malgré certaines bonnes volontés politiques sous Holande…

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Eiffage Immobilier cède un immeuble de bureaux à Jonage et Pusignan

C’est JLL qui a accompagné cette opération.


La proximité d’un espace vert positif pour les prix des logements… mais pas à Lyon

nullC’est le constat dressé par Meilleurs Agents, leader de l’estimation immobilière en ligne.


Silex² récompensé aux « Trophées du Cadre de vie »

Le projet de rénovation extension de la tour EDF opéré par Covivio a obtenu une récompense au festival national FimbACTE.


Téléphérique Francheville/Lyon : approbation des objectifs et modalités de la concertation

nullLe comité syndical du SYTRAL se réunissait ce lundi.


La friche Fagor Brandt accueillera encore des évènements culturels pendant 2 ans

La Métropole et les acteurs culturels ont indiqué dans un communiqué commun qu’un usage temporaire du site pourra être réalisé jusqu’à novembre 2023.


Une rencontre avec les acteurs économiques sur la ZFE

La concertation sur la zone à faibles émissions se poursuit ce lundi avec les acteurs économiques du territoire.


Décès brutal de Richard Llung, ancien adjoint au logement de Villeurbanne

nullCet homme de gauche avait été, pendant de de nombreuses années, adjoint de Jean-Paul Bret, ancien maire de Villeurbanne. Il fut également vice-président de la Métropole en charge de la planification et de la révision du PLU-H.


Une mission sénatoriale sur la Métropole de Lyon

Le président du Sénat, Gérard Larcher, a annoncé, lors du congrès annuel de l’association des maires du Rhône, une mission sur la gouvernance de la collectivité.


Expérimentation de piétonisation du cours Charlemagne : 3ème réunion publique

null
Celle-ci, qui restituera les résultats de cette expérimentation, aura lieu ce lundi 18 octobre en visioconférence à 18h30.


Vers plus de complémentarité entre le vélo et les transports collectifs

Le réseau de transports en commun de Lyon va, dans la Métropole, accompagner, de manière complémentaire, l’usage du vélo.


Crédit immobilier : un taux moyen à 1.05%, selon CSA/Crédit Logement


L’Observatoire a fait part mardi de son point trimestriel. Les courtiers sont mitigés en matière d’évolution de la production.


L’activité économique se redresse en Auvergne-Rhône-Alpes

L’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes a publié ce mercredi sa note de conjoncture trimestrielle.


Gleizé : 24 maisons passives en bois/paille, sans système de chauffage

L’Opac du Rhône a attribué, en tant qu’aménageur, la réalisation de 24 maisons passives en bois/paille et sans système de chauffage à Mercier Immobilier.


« On se rapproche de la normale »

Stéphane Jullien est le directeur du département bureaux de JLL Lyon. Nous évoquons avec lui la situation du marché lyonnais des bureaux, mais aussi les changements d’approche des entreprises utilisatrices consécutifs à la crise sanitaire.


Travaux de sécurisation de la passerelle portes des Alpes

Une fermeture du boulevard Porte des Alpes entre la rue du Dauphiné et l’allée du parc à Saint-Priest a été décidée du 8 au 15 octobre.