Rue Garibaldi : la 2ème tranche de l’aménagement s’achève

C’est ce jeudi que s’achève la deuxième tranche du projet d’aménagement de la rue Garibaldi, phase située entre la rue Bouchut et la rue d’Arménie.

Le projet d’aménagement de la rue Garibaldi avance conformément au calendrier prévisionnel. La 2e tranche du projet d’aménagement de la rue Garibaldi, qui s’étale entre la rue Bouchut et la rue d’Arménie s’achève ce jeudi.

La circulation des véhicules peut désormais s’effectuer sur 3 voies en surface. En outre, un site propre exclusivement réservé aux transports en commun a été aménagé, et des aménagements destinés aux modes actifs ont également été réalisés, avec des trottoirs élargis pour les piétons et une voie cyclable pour les cyclistes.

Deuxième phase

D’octobre 2016 à février 2017, la démolition de la trémie a été réalisée, suivie de son comblement. Par la suite, de février à mai, l’aménagement de la chaussée centrale a été effectué, avant la réalisation des espaces latéraux (trottoirs, voies de bus, piste cyclable, plantations), de mai à décembre. Quelques finitions se dérouleront toutefois en début d’année. Courant janvier, les plantations basses seront achevées ainsi que les derniers détails des finitions du chantier.

Après une première phase d’aménagement allant des rues Vauban à Bouchut entre 2012 et 2016 avec la finalisation du parvis Renée Richard le 25 novembre 2016, la deuxième opérationnelle allant de la rue Bouchut à la rue d’Arménie s’étendait sur 500 mètres. La trémie Paul Bert a été supprimée et le profil de voirie a subi des modifications, dans la continuité de la première phase.

Promenade plantée continue

« Outre les espaces sécurisés restitués aux piétons et aux vélos, la nouvelle rue Garibaldi intègre une promenade plantée continue : les 5 700 m² d’îlots végétalisés contribuent à préserver la biodiversité urbaine tout en limitant les îlots de chaleur », précise la Métropole de Lyon.

Pour David Kimelfeld, son président, « la requalification de la rue Garibaldi est l’exemple même de la politique d’aménagement que nous menons sur le territoire de la Métropole de Lyon. La transformation de ce qui était une véritable autoroute en cœur de ville en un boulevard urbain lumineux et végétalisé a totalement transformé le visage du quartier. La volonté politique permet d’accomplir ce que certains pensaient impossible : partager l’espace public de façon harmonieuse en incluant plutôt qu’en excluant. C’est ainsi que nous souhaitons voir se développer le quartier de la Part-Dieu en confortant sa 2e position au classement des quartiers d’affaires français tout en en faisant aussi un véritable quartier où il fait bon vivre ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

N’oublions pas les impacts très négatifs du projet Part-Dieu: multiplication par TROIS du trafic automobile rue Mazenod et impact fort également rue André Philip. Est-ce cela partager l’espace public de façon harmonieuse?

Signaler un abus

Et la 3e phase qui a été supprimé du plan d’investissement ? N’oublions pas que l’autoroute urbaine continue au-delà du quartier de la Part Dieu avec ses nuisances et ses dangers pour les piétons et les vélos notamment. La métropole n’est-elle pas en train de mettre tous les investissements sur le quartier visible de la Part-Dieu au détriment des autres ?

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La requalification du cours Vitton au menu du Conseil de la Métropole

Les premiers travaux de requalification de l’axe porteront sur le tronçon entre la rue Garibaldi et la rue Tête-d’Or.


Lyon 2 : une exposition sur la cité Mignot aux archives municipales

Cet ensemble, construit sur un îlot situé entre la rue Smith et la rue Quivogne, fait l’objet d’un rappel historique sur sa construction et son évolution jusqu’en octobre.


«812 millions d’euros pour accompagner le secteur du logement social»

Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes répondent aux questions de Lyon Pôle Immo. Nous évoquons avec eux les prêts de haut de bilan.

 


« Chacune des villes est un cas particulier »

Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes, répondent aux questions de Lyon Pôle Immo, notamment sur le dispositif « Coeur de ville ».


Vaulx-en-Velin : plusieurs actions validées par le Conseil de la Métropole

Plusieurs actions de renouvellement urbain dans la commune de l’est lyonnais ont été votées lundi par le Conseil de la Métropole.


Villeurbanne : des travaux prévus au printemps 2019 pour le lycée Brosselette

Laurent Wauquiez était ce lundi matin à Villeurbanne pour officialiser la prochaine construction du nouveau lycée Brossolette, élément important de la ZAC Gratte-Ciel. Signant ainsi la fin d’un bras de fer.


PPRT de la vallée de la chimie : une réunion s’est tenue le 13 juin en préfecture

Le 13 juin dernier, une réunion s’est tenue entre le préfet et l’ensemble des partenaires du plan de prévention des risques technologiques (PPRT) de la vallée de la chimie.

 


Requalification du cours Vitton : des délibérations en juillet à la Métropole de Lyon

David Kimelfeld et Georges Képénékian, président de la Métropole et maire de Lyon, ont écrit un courrier en ce sens au maire du 6ème arrondissement de la ville, Pascal Blache.


Grand Parilly : Blein critique le projet, Picard lui répond

Le député du Rhône a critiqué dans le journal « Le progrès » le projet situé sur la commune de Vénissieux. Michèle Picard, maire de la Ville, n’a pas tardé à lui répondre.


Le projet « Grand Parilly » entre dans sa phase opérationnelle


David Kimelfeld et Michèle Picard avaient convié jeudi la presse à une visite de chantier du futur quartier multifonctionnel de Vénissieux. Les bâtiments d’Ikea et l’immeuble tertiaire « Initial » sont d’ores et déjà en construction.


Charly, Irigny et Vaugneray ont inauguré le chemin des Flaches

Cet aménagement relie le quartier de la Combe à Irigny aux quartiers de Saint Abdon à Charly et de la Grande Ponde à Vernaison.


« La réouverture de Vivier-Merle est prévue pour 2020, j’espère même un peu avant »

Michel le Faou est adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole délégué à l’urbanisme, au renouvellement urbain, à l’habitat et au cadre de vie. Lyon Pôle Immo évoque avec lui deux chantiers : Part-Dieu et le déclassement de l’A6-A7.


«Des valeurs foncières moins élevées pourraient réguler les prix»

Michel le Faou est adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole délégué à l’urbanisme, au renouvellement urbain, à l’habitat et au cadre de vie. Lyon Pôle Immo évoque avec lui la tension observée sur les prix de l’immobilier au sein de la Métropole de Lyon.


« Les positions des personnes publiques associées sont globalement positives »

Michel le Faou est adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole délégué à l’urbanisme, au renouvellement urbain, à l’habitat et au cadre de vie. Nous évoquons avec lui l’avancée du projet de PLU-H.


Le boulevard Vivier-Merle partiellement fermé

null
Dans le cadre des travaux du quartier de la Part-Dieu, une partie du boulevard Vivier-Merle entre les rues Paul Bert et Servient a été fermée ce matin, afin d’allonger la trémie présente sur l’axe. Celle-ci devrait rouvrir fin 2019.