Rue Garibaldi : la 2ème tranche de l’aménagement s’achève

C’est ce jeudi que s’achève la deuxième tranche du projet d’aménagement de la rue Garibaldi, phase située entre la rue Bouchut et la rue d’Arménie.

Le projet d’aménagement de la rue Garibaldi avance conformément au calendrier prévisionnel. La 2e tranche du projet d’aménagement de la rue Garibaldi, qui s’étale entre la rue Bouchut et la rue d’Arménie s’achève ce jeudi.

La circulation des véhicules peut désormais s’effectuer sur 3 voies en surface. En outre, un site propre exclusivement réservé aux transports en commun a été aménagé, et des aménagements destinés aux modes actifs ont également été réalisés, avec des trottoirs élargis pour les piétons et une voie cyclable pour les cyclistes.

Deuxième phase

D’octobre 2016 à février 2017, la démolition de la trémie a été réalisée, suivie de son comblement. Par la suite, de février à mai, l’aménagement de la chaussée centrale a été effectué, avant la réalisation des espaces latéraux (trottoirs, voies de bus, piste cyclable, plantations), de mai à décembre. Quelques finitions se dérouleront toutefois en début d’année. Courant janvier, les plantations basses seront achevées ainsi que les derniers détails des finitions du chantier.

Après une première phase d’aménagement allant des rues Vauban à Bouchut entre 2012 et 2016 avec la finalisation du parvis Renée Richard le 25 novembre 2016, la deuxième opérationnelle allant de la rue Bouchut à la rue d’Arménie s’étendait sur 500 mètres. La trémie Paul Bert a été supprimée et le profil de voirie a subi des modifications, dans la continuité de la première phase.

Promenade plantée continue

« Outre les espaces sécurisés restitués aux piétons et aux vélos, la nouvelle rue Garibaldi intègre une promenade plantée continue : les 5 700 m² d’îlots végétalisés contribuent à préserver la biodiversité urbaine tout en limitant les îlots de chaleur », précise la Métropole de Lyon.

Pour David Kimelfeld, son président, « la requalification de la rue Garibaldi est l’exemple même de la politique d’aménagement que nous menons sur le territoire de la Métropole de Lyon. La transformation de ce qui était une véritable autoroute en cœur de ville en un boulevard urbain lumineux et végétalisé a totalement transformé le visage du quartier. La volonté politique permet d’accomplir ce que certains pensaient impossible : partager l’espace public de façon harmonieuse en incluant plutôt qu’en excluant. C’est ainsi que nous souhaitons voir se développer le quartier de la Part-Dieu en confortant sa 2e position au classement des quartiers d’affaires français tout en en faisant aussi un véritable quartier où il fait bon vivre ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

N’oublions pas les impacts très négatifs du projet Part-Dieu: multiplication par TROIS du trafic automobile rue Mazenod et impact fort également rue André Philip. Est-ce cela partager l’espace public de façon harmonieuse?

Signaler un abus

Et la 3e phase qui a été supprimé du plan d’investissement ? N’oublions pas que l’autoroute urbaine continue au-delà du quartier de la Part Dieu avec ses nuisances et ses dangers pour les piétons et les vélos notamment. La métropole n’est-elle pas en train de mettre tous les investissements sur le quartier visible de la Part-Dieu au détriment des autres ?

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le NPNRU Minguettes-Clochettes, ligne forte du mandat à Vénissieux

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, organisait vendredi dernier sa conférence de presse.


L’Europe retient l’offre d’un consortium piloté la SPL Lyon Confluence

La Commission Européenne a retenu l’offre du consortium Scale, coordonné par la SPL. Il s’agit du plus gros réseau de villes européennes engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


Projet de salle Aréna à Décines-Charpieu : la concertation continue

Des sessions de visites de terrain sont organisées ce samedi 12 septembre.


Décès de Pascal Garrido, ancien président d’Epures

L’ancien maire de la Talaudière et ancien président de l’agence d’urbanisme stéphanoise est décédé, à l’âge de 76 ans.


«Le projet Foch Sully est vertueux»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui le programme Action Coeur de Ville développé sur Roanne, le projet Foch Sully, ainsi que le dispositif Denormandie.


Le maire de Lyon acte le maintien d’une parcelle végétalisée dans le 1er arrondissement

Un projet immobilier, qui avait été contesté par l’ancienne maire d’arrondissement au 33 rue du Bon Pasteur, ne se fera finalement pas.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


«La Saulaie peut être la 1ère étape de la reconquête des berges du Rhône»

Béatrice Vessiller est vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains de La Saulaie et du Vallon des hôpitaux.


«À Grandclément, un quartier avec des îlots sans voiture»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains Grandclément et Gratte-Ciel.


Les EPF formulent 12 propositions pour la relance

Les établissements publics fonciers ont fait part en fin de semaine dernière de leurs propositions pour accélérer la sortie de crise et construire les modèles d’aménagement de demain.


Jacqueline Osty, Grand Prix de l’urbanisme 2020

La paysagiste avait à deux reprises été lauréate du Grand prix national du paysage. Elle est l’auteur de nombreux parcs qui sont l’occasion de penser la relation entre ville et territoire.


Bruno Bernard annonce ses 10 premiers chantiers pour l’été

null
Les premiers chantiers vont notamment porter sur l’encadrement des loyers, la poursuite des aménagements d’urbanisme tactique, mais aussi l’optimisation des procédures d’urbanisme.


Villeurbanne : lancement d’une plantation participative géante


Cette opération a été lancée officiellement ce mardi. Elle vise à occuper de matière temporaire un site qui sera ensuite bâti, dans le cadre de la ZAC Gratte-Ciel centre-ville.


Bruno Bernard sera candidat à la présidence du Sytral

Lors d’une interview au 19/20, le nouveau président de la Métropole a révélé vouloir briguer la président du syndicat des transports l’an prochain, dans un souci de cohérence. Il a également évoqué les questions de mobilité et les grands projets urbains.