Orpi évoque une hausse des prix de l’ordre de 3,3% en 2017

Le réseau coopératif a fait état de ses chiffres 2017 en matière de volumes, de prix et de loyers.

Après Guy Hoquet l’Immobilier et avant Century 21 et la FNAIM, Orpi a tiré un bilan de l’année 2017. Cette dernière s’est traduite par une hausse des volumes de 7%, une tendance conforme à ce qui a été observé au niveau national. Paralèlement à cette hausse d’activité, le prix de vente moyen a continué à progresser en 2017, à 209.300 euros.

Des prix à la hausse

Pour un appartement, le prix de vente s’établit à 183.300€, en hausse de 2,8%. La hausse est de 3,4% pour une maison, à 231.200€. Le prix moyen au m² s’établit, lui, en 2017 à 2.660€. Pour un appartement, il s’établit à 3.300€, contre 2.125€ pour une maison. La hausse est, de fait, respectivement, de 3,4% pour les appartements et de 3,6% pour les maisons. Le délai de vente moyen tombe quant à lui à 76 jours, contre 85 en 2016.

Bernard Cadeau, président sortant d’Orpi, a évoqué le marché immobilier en 2017. « Ce bilan global en moyennes de l’année 2017 gomme les aspérités de deux semestres qui ont été très différents. Au cours de l’année, et plus fortement à partir du mois de septembre, une certaine perte d’élasticité s’est fait sentir sur le marché : les prix sont repartis nettement à la hausse, et les taux, bien que toujours bas, n’ont plus suffi à amortir cette poussée. Malgré tout, ces constats ne doivent pas faire oublier que le marché va encore battre des records cette année et passera sans doute la barre du million de transactions ! », évoque le responsable

« Un marché paradoxal »

Christine Fumagalli, la nouvelle présidente du réseau depuis le 1er janvier, évoque un marché « paradoxal ». « Les difficultés structurelles que nous déplorons depuis des années perdurent : le déséquilibre entre offre et demande reste très important dans les zones tendues, et à l’origine de la forte pression sur les prix. Les délais de vente, qui se raccourcissent cette année, témoignent de la tension du marché. Cependant, les marqueurs sont ceux d’un contexte favorable durable : marché actif, volumes en hausse, des taux toujours très bas… La hausse des prix reste localisée et relativement modérée : cela devrait nous permettre d'aborder 2018 sereinement, en espérant que cela donnera aux vendeurs toutes les bonnes raisons de mettre leur projet de mise en vente à exécution», indique-t-elle.

Un marché de la location stable

Le loyer moyen en 2017 s’établit à 644€, un prix stable par rapport à 2016. «Nous constatons que les loyers se sont maintenus à un niveau très proche entre 2016 et 2017. Nous savons que dans certaines villes, ils ont même connu de légères baisses. Cette tendance, entamée déjà avant la mise en place de l’encadrement des loyers, vient contrer l’idée communément admise que les loyers sont en constante hausse», indique Bernard Cadeau.

Le réseau a souligné l’urgente nécessité de redonner confiance aux investisseurs. « Le repli des investisseurs s’est confirmé, notamment à Paris : ils sont environ 10% de moins à franchir la porte des agences immobilières. Outre la pression qui se ressent plus nettement sur les prix, cette tendance est bien sûr accentuée par l’effet encadrement des loyers. Les investisseurs sont moins nombreux, et ceux qui restent tendent à se tourner vers Airbnb et les autres plateformes de location. Dans ce contexte, nous serons heureux de contribuer à la réflexion sur la loi logement. Et nous poursuivrons en 2018 notre combat pour le statut du bailleur privé», a indiqué l’ancien président du réseau.

« Effectivement, nous avons un besoin fort de redonner confiance aux investisseurs, qui ont été quelque peu stigmatisés par les dernières mesures, notamment l’IFI. En agences, nous sommes régulièrement interrogés sur les conséquences de ce nouvel impôt. Cependant j’ai bon espoir que l’annonce de l’annulation de l’encadrement des loyers permette d’amorcer le retour sur le marché des bailleurs et investisseurs… », a abondé Christine Fumagalli, la nouvelle présidente.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Nombreux travaux d’été dans la Métropole

Sur le territoire de Lyon et dans son agglomération, plusieurs chantiers de rénovation de ponts et talus vont être lancés dans le cadre des travaux d’entretien.


Magma cultura choisi pour l’exploitation de la cité de la gastronomie

null
Le groupe espagnol spécialiste de la médiation culturelle a été choisi face à deux groupes français.


Installation du comité «Grand site de Fourvière»

Le maire de Lyon et la président de la Métropole ont installé vendredi ce comité en présence du préfet. Une démarche qui vise à la valorisation du site et, à terme, à l’obtention de la labellisation «Grand Site de France ».


Pas d’envolée des prix de l’immobilier à Lyon

null
Le président de l’agence d’urbanisme, Michel le Faou, et le représentant des notaires, Pierre Bazaille, présentaient mardi les chiffres de l’observatoire partenarial habitat. Si les prix s’avèrent être haussiers, ils ont insisté sur l’absence d’envolée à deux chiffres, contrairement à ce qu’indiquent certains réseaux.


Plan biodiversité : la LCA-FFB s’interroge

La fédération a réagi au plan Biodiversité annoncé mercredi par le Gouvernement.


Des taux d’emprunt toujours bas

Les intermédiaires en crédit ont, cette semaine, fait état des tendances en matière de crédit immobilier.
» La production de crédit à l’habitat reste stable


Lyon 2 : travaux de remise en état pour la rue Franklin

Des travaux de de remise en état de la rue, située dans le deuxième arrondissement de Lyon ont été engagés par la Métropole de Lyon. Elle sera donc fermée temporairement pendant l’été du 9 juillet au 31 août.


Le parking du marché gare a ouvert ses portes

null
Le nouveau parking souterrain situé quai Perrache, à proximité du coeur de Lyon Confluence, a ouvert ses portes ce vendredi.


Expulsions locatives : les arrêtés de Michèle Picard ce lundi devant le tribunal

Les arrêtés interdisant les expulsions locatives, les coupures d’énergies et les saisies mobilières pris par l’élue de Vénissieux avaient été attaqués par le préfet du Rhône.


Les premiers CPE globaux en copropriété de la région livrés par Operene

null
La société d’ingénierie a réalisé les deux premiers contrats de performance énergétiques (CPE) globaux en copropriété de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Deux groupements d’entreprises locales ont réhabilité énergétiquement deux copropriétés l’une à Lyon, l’autre à Miribel avec une obligation de résultat.


Gare Lyon Part-Dieu : premières démolitions

Le réaménagement du pôle d’échanges entre dans une nouvelle phase, avec le démarrage des premières démolitions.


Parc de Lacroix-Laval : un appel à projets pour le château

Le président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, était mercredi en visite dans cet espace vert de l’ouest lyonnais.


La remise en cause de la TVA réduite inquiète le secteur du bâtiment

La FFB et la CAPEB se sont inquiétées des récentes déclarations de Bruno Le Maire/


Des rames entièrement rénovées pour le funiculaire de Fourvière

Le Sytral a inauguré vendredi les nouvelles rames de l’infrastructure desservant le Vieux Lyon, Saint-Just et Fourvière.


Mort de Fernand Galula, un grand nom de la presse lyonnaise

Il avait fondé ou développé plusieurs titres de la presse lyonnaise, comme «l’Activité Immobilière», «Les Petites Affiches Lyonnaises», mais aussi «Lyon Capitale» et «Tribune de Lyon». Le maire de Lyon, Georges Képénékian, lui a rendu hommage.