Orpi évoque une hausse des prix de l’ordre de 3,3% en 2017

Le réseau coopératif a fait état de ses chiffres 2017 en matière de volumes, de prix et de loyers.

Après Guy Hoquet l’Immobilier et avant Century 21 et la FNAIM, Orpi a tiré un bilan de l’année 2017. Cette dernière s’est traduite par une hausse des volumes de 7%, une tendance conforme à ce qui a été observé au niveau national. Paralèlement à cette hausse d’activité, le prix de vente moyen a continué à progresser en 2017, à 209.300 euros.

Des prix à la hausse

Pour un appartement, le prix de vente s’établit à 183.300€, en hausse de 2,8%. La hausse est de 3,4% pour une maison, à 231.200€. Le prix moyen au m² s’établit, lui, en 2017 à 2.660€. Pour un appartement, il s’établit à 3.300€, contre 2.125€ pour une maison. La hausse est, de fait, respectivement, de 3,4% pour les appartements et de 3,6% pour les maisons. Le délai de vente moyen tombe quant à lui à 76 jours, contre 85 en 2016.

Bernard Cadeau, président sortant d’Orpi, a évoqué le marché immobilier en 2017. « Ce bilan global en moyennes de l’année 2017 gomme les aspérités de deux semestres qui ont été très différents. Au cours de l’année, et plus fortement à partir du mois de septembre, une certaine perte d’élasticité s’est fait sentir sur le marché : les prix sont repartis nettement à la hausse, et les taux, bien que toujours bas, n’ont plus suffi à amortir cette poussée. Malgré tout, ces constats ne doivent pas faire oublier que le marché va encore battre des records cette année et passera sans doute la barre du million de transactions ! », évoque le responsable

« Un marché paradoxal »

Christine Fumagalli, la nouvelle présidente du réseau depuis le 1er janvier, évoque un marché « paradoxal ». « Les difficultés structurelles que nous déplorons depuis des années perdurent : le déséquilibre entre offre et demande reste très important dans les zones tendues, et à l’origine de la forte pression sur les prix. Les délais de vente, qui se raccourcissent cette année, témoignent de la tension du marché. Cependant, les marqueurs sont ceux d’un contexte favorable durable : marché actif, volumes en hausse, des taux toujours très bas… La hausse des prix reste localisée et relativement modérée : cela devrait nous permettre d'aborder 2018 sereinement, en espérant que cela donnera aux vendeurs toutes les bonnes raisons de mettre leur projet de mise en vente à exécution», indique-t-elle.

Un marché de la location stable

Le loyer moyen en 2017 s’établit à 644€, un prix stable par rapport à 2016. «Nous constatons que les loyers se sont maintenus à un niveau très proche entre 2016 et 2017. Nous savons que dans certaines villes, ils ont même connu de légères baisses. Cette tendance, entamée déjà avant la mise en place de l’encadrement des loyers, vient contrer l’idée communément admise que les loyers sont en constante hausse», indique Bernard Cadeau.

Le réseau a souligné l’urgente nécessité de redonner confiance aux investisseurs. « Le repli des investisseurs s’est confirmé, notamment à Paris : ils sont environ 10% de moins à franchir la porte des agences immobilières. Outre la pression qui se ressent plus nettement sur les prix, cette tendance est bien sûr accentuée par l’effet encadrement des loyers. Les investisseurs sont moins nombreux, et ceux qui restent tendent à se tourner vers Airbnb et les autres plateformes de location. Dans ce contexte, nous serons heureux de contribuer à la réflexion sur la loi logement. Et nous poursuivrons en 2018 notre combat pour le statut du bailleur privé», a indiqué l’ancien président du réseau.

« Effectivement, nous avons un besoin fort de redonner confiance aux investisseurs, qui ont été quelque peu stigmatisés par les dernières mesures, notamment l’IFI. En agences, nous sommes régulièrement interrogés sur les conséquences de ce nouvel impôt. Cependant j’ai bon espoir que l’annonce de l’annulation de l’encadrement des loyers permette d’amorcer le retour sur le marché des bailleurs et investisseurs… », a abondé Christine Fumagalli, la nouvelle présidente.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La demande d’un débat public sur les projets du Sytral jugée irrecevable

null
La CNDP a déclare irrecevable la demande de saisine de 12 parlementaires du Rhône sur l’organisation d’une concertation sur un unique projet d’ensemble.


L’offre TCL accompagne le déconfinement progressif

Le SYTRAL adapte l’offre de ses réseaux à Lyon et dans le département du Rhône dès le 3 mai.


Lyon Rhône H2V candidat à « Ecosystèmes territoriaux hydrogène »

Le nouveau consortium public-privé, constitué d’une dizaine d’industriels de la plateforme Lyon Vallée de la Chimie et de la Métropole de Lyon, est candidat à cet appel à projet de l’ADEME.


Mise en service des trolleybus nouvelle génération sur la ligne C13

Le SYTRAL a mis en service ce lundi ses premiers trolleybus nouvelle génération 100% électrique sur cette ligne reliant le 8ème arrondissement de Lyon à Caluire.


L’adaptation des logements au grand âge, objet de la visite de deux ministres

La ministre déléguée chargée de l’Autonomie, Brigitte Bourguignon, et la ministre déléguée en charge du logement, Emmanuelle Wargon, étaient mercredi et jeudi en déplacement à Genas, Sainte-Foy-lès-Lyon, Tassin-la-Demi-Lune et Lyon.


Deux nouvelles stations Vélo’v à Vaulx-en-Velin et Lyon 7e

Ces stations sont situées place Boissier à Vaulx-en-Velin et dans le secteur de Guillotière-Veyron à Lyon. Trois nouvelles stations sont prévues dans le 2e arrondissement de Lyon et à Villeurbanne.


Confluence : expérimentation d’un dispositif de feu de signalisation innovant

Le SYTRAL mène cette expérimentation sur le cours Charlemagne conjointement avec la Métropole de Lyon et le CEREMA, avec la participation d’Egis. Objectif : favoriser les mobilités actives.


Villeurbanne : en mai, un nouveau secteur du centre-ville en zone 30


Ce changement en matière de vitesse de circulation sera accompagné par la mise en circulation à double sens pour les vélos dans certaines rues.


Un nouvel outil mis en place par la FFB pour la RSE

La FFB a annoncé avoir créé le site « bâtisseur responsable » pour accompagner ses adhérents dans la mise en place d’une démarche RSE.


Oudara Outhabong, nouveau directeur national développement de Pitch Promotion

Il occupe ce poste depuis le 1er janvier 2021.


Alexandre Vincendet reste président de la fédération LR du Rhône

Les adhérents Les Républicains élisaient ce lundi leur nouveau président départemental et leurs représentants aux diverses instances. Ils ont réélu le président sortant, maire de Rillieux-la-Pape.


Nominations chez Capelli

Le promoteur annonce l’arrivée de Damien Borne, Marion Baur et Ivan Ugidos.


La Fondation Abbé Pierre a livré son éclairage régional annuel

A cette occasion la fondation est revenue sur les actions menées en Auvergne-Rhône-Alpes depuis le début de la crise sanitaire, il y a un an.


La Région veut accompagner Railcoop pour recréer la ligne Montluçon-Lyon

La Région propose de céder des rames à Railcoop pour l’accompagner dans son projet visant à terme à recréer la ligne voyageurs Bordeaux-Lyon en juin 2022.


QPV : Gaël Perdriau veut plus de moyens pour l’inclusion des jeunes

Le maire de Saint-Étienne demande au Premier ministre, face à l’émergence de violences urbaines, davantage de moyens pour l’inclusion des jeunes.