Lyon 1 : des travaux préparatoires à une sécurisation de la place Colbert

La coupe de plusieurs arbres malades ou responsables des fissures constatées sur les murs de soutènement de la place a débuté ce lundi.

Des travaux préparatoires à la sécurisation de la place Colbert située dans le 1er arrondissement ont été lancés ce lundi par la Métropole de Lyon. La coupe de plusieurs arbres malades ou responsables de fissures sur les murs de soutènement de la place, située sur les pentes de la Croix-Rousse, a ainsi été réalisée.

D’importants murs soutiennent en effet celle-ci au sud et à l’est, du côté de la montée Saint Sébastien. Des fissures étaient apparues dans le mur depuis une vingtaine d’années, et avaient déjà fait l’objet de travaux de réparation et d’un suivi régulier de la part de la commission des balmes de la Ville de Lyon et du service ouvrages d’art de la Métropole, qui en assure la gestion. Mais l’aggravation de celles-ci faisait peser une menace sur la stabilité des murs.

Face à cette situation, une expertise avait montré plusieurs causes principales, dont un sous- dimensionnement du mur au moment de sa construction, mais aussi la présence d’arbres de grande taille en tête des murs de soutènement dont les racines ont une action mécanique défavorable sur le mur. S’ajoute, de plus, à ces premiers éléments, un système de drainage insuffisant.

Confortement des murs et nouvelles plantations

La commission des Balmes a donc préconisé l’abattage des arbres situés en tête de murs et des travaux de renforcement des murs, qui a eu lieu ce jour. Certaines plantations étaient victimes de leur vieillissement, certains étant présents depuis l’origine, ayant ainsi près de 150 ans. "22 vont être coupés et 9 resteront", a indiqué Pierre Abadie, vice-président de la Métropole.

« Les racines représentent un volume équivalent à environ un tiers de la partie aérienne de l’arbre et ont pu se développer en profondeur le long du mur pour récupérer l’eau qui s’accumule. C’est la raison pour laquelle une douzaine d’arbres seront abattus pour assurer la stabilité du mur », précise la Ville de Lyon. Dix d’entre eux, jugés dangereux, au bois très dégradé suite à des blessures et au développement de parasites, vont également être abattus.

Un confortement des murs de soutènement va avoir lieu, ainsi que la plantation de nouveaux arbres pour recomposer une place arborée. Un peu moins d'arbres seront replantés, ceux-ci ayant été jusqu'ici serrés, mais la place sera végétalisée, ont précisé les élus. Ce renforcement des murs de soutènement se traduira par la mise en place de clous associés à des croix de Saint André.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Les racines en séchant ne vont-elles pas laisser du vide et de l’instabilité dans le sous sol ?

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vers une résiliation à tout moment de son assurance de prêt

La proposition de loi a été adoptée par l’Assemblée nationale.


Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes a tenu sa convention annuelle

A l’occasion de cet évènement organisé au Palais de la Bourse de Lyon, l’organisme paritaire a signé une convention de partenariat avec la foncière solidaire du Grand Lyon.


Un deuxième comité de pilotage national de l’habitat inclusif

L’ambition du gouvernement est de faire de l’habitat inclusif « un pilier des politiques du logement pour les personnes ayant besoin d’être accompagnées dans leur autonomie ».


Un atelier de concertation grand public sur la ZFE ce mercredi

La concertation citoyenne sur la zone à faibles émissions de la Métropole de Lyon se poursuit jusqu’au 5 février. Le prochain atelier se déroule ce 24 novembre.


Saint-Bonnet-de-Mure : Alliade Habitat construit 40 logements

Ces logement ont été pensés avec le BIM.


Un protocole pour accélérer la production de logements intermédiaires

Le groupe Action Logement, le ministère du Logement et six partenaires ont signé un document pour mettre en place de nouveaux dispositifs favorisant la production dans ce segment.


Le PNR du Pilat, territoire rural en croissance soutenue

nullCe parc naturel régional, territoire rural en croissance démographique soutenue, dépend fortement des villes qui l’entourent, avec une double influence de Lyon et de Saint-Étienne.


La consultation sur le métro cumule déjà plus de 5.000 avis

nullLe SYTRAL a communiqué sur les résultats de la première phase de la grande consultation publique portant sur le développement du réseau métro.


Réaménagement de la rive droite du Rhône : la concertation est lancée


La Métropole et la Ville de Lyon ont annoncé avoir lancé la concertation préalable au réaménagement de la rive droite du Rhône du 8 novembre au 30 décembre.


La perspective de la note du SYTRAL rehaussée par Moody’s

L’agence de notation a annoncé rehausser à stable la perspective de la note Aa2 du SYTRAL.


La ligne C16 va accueillir les premiers bus électriques sur batterie

Le président du Sytral, Bruno Bernard, a présenté ce lundi à Lyon les premiers bus électriques dont la mise en service est prévue le 22 novembre sur cette ligne forte de transport en commun reliant Vénissieux à Villeurbanne. Ceux-ci fonctionnent exclusivement sur batterie.


Pour le climat, Grégory Doucet affirme l’importance de la coopération entre villes

Le maire de Lyon était en déplacement à Leipzig dans le cadre de l’assemblée générale d’ « Eurocities ».


Début de la concertation sur la 1ère étape de la ZFE

Ce mercredi, la 1ère étape de la concertation démarre sur le périmètre de l’actuelle zone à faible émission. Elle consiste en une interdiction des véhicules particuliers classés Crit’Air 5 et non classés en juillet 2022.


Thierry Kovacs réélu président du SMT AML

Le président de Vienne Condrieu Agglomération a été réélu président du syndicat des mobilités des territoires de l’aire métropolitaine Lyon Saint-Etienne.


France Rénov’, nouveau nom du service public de rénovation de l’habitat

Celui-ci délivrera à compter du 1er janvier 2022 l’information, le conseil et l’accompagnement des ménages.