Lyon 1 : des travaux préparatoires à une sécurisation de la place Colbert

La coupe de plusieurs arbres malades ou responsables des fissures constatées sur les murs de soutènement de la place a débuté ce lundi.

Des travaux préparatoires à la sécurisation de la place Colbert située dans le 1er arrondissement ont été lancés ce lundi par la Métropole de Lyon. La coupe de plusieurs arbres malades ou responsables de fissures sur les murs de soutènement de la place, située sur les pentes de la Croix-Rousse, a ainsi été réalisée.

D’importants murs soutiennent en effet celle-ci au sud et à l’est, du côté de la montée Saint Sébastien. Des fissures étaient apparues dans le mur depuis une vingtaine d’années, et avaient déjà fait l’objet de travaux de réparation et d’un suivi régulier de la part de la commission des balmes de la Ville de Lyon et du service ouvrages d’art de la Métropole, qui en assure la gestion. Mais l’aggravation de celles-ci faisait peser une menace sur la stabilité des murs.

Face à cette situation, une expertise avait montré plusieurs causes principales, dont un sous- dimensionnement du mur au moment de sa construction, mais aussi la présence d’arbres de grande taille en tête des murs de soutènement dont les racines ont une action mécanique défavorable sur le mur. S’ajoute, de plus, à ces premiers éléments, un système de drainage insuffisant.

Confortement des murs et nouvelles plantations

La commission des Balmes a donc préconisé l’abattage des arbres situés en tête de murs et des travaux de renforcement des murs, qui a eu lieu ce jour. Certaines plantations étaient victimes de leur vieillissement, certains étant présents depuis l’origine, ayant ainsi près de 150 ans. "22 vont être coupés et 9 resteront", a indiqué Pierre Abadie, vice-président de la Métropole.

« Les racines représentent un volume équivalent à environ un tiers de la partie aérienne de l’arbre et ont pu se développer en profondeur le long du mur pour récupérer l’eau qui s’accumule. C’est la raison pour laquelle une douzaine d’arbres seront abattus pour assurer la stabilité du mur », précise la Ville de Lyon. Dix d’entre eux, jugés dangereux, au bois très dégradé suite à des blessures et au développement de parasites, vont également être abattus.

Un confortement des murs de soutènement va avoir lieu, ainsi que la plantation de nouveaux arbres pour recomposer une place arborée. Un peu moins d'arbres seront replantés, ceux-ci ayant été jusqu'ici serrés, mais la place sera végétalisée, ont précisé les élus. Ce renforcement des murs de soutènement se traduira par la mise en place de clous associés à des croix de Saint André.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Les racines en séchant ne vont-elles pas laisser du vide et de l’instabilité dans le sous sol ?

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lancement d’une plateforme pour la qualité de l’air, «Air’Attitude»

L’observatoire ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé cette plateforme collaborative avec pour objectif que chacun puisse contribuer à améliorer la qualité de l’air et l’environnement.


Une démographie dynamique dans la périphérie des grandes villes de la région

L’INSEE a fait part d’une étude qui révèle que la population croît fortement dans les couronnes des grandes et très grandes aires d’attraction des villes.


Castex et Wauquiez signent le plan de relance Etat-Région

3 milliards d’euros d’investissements sont prévus au total dans ce plan dans les deux ans à venir.


Fin de la pédagogie pour les voies de covoiturage M6/M7

null
Les automobilistes seuls à bord de leur véhicule et empruntant ces voies pourront, dès ce lundi, être verbalisés.


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.


Auvergne-Rhône-Alpes approche des 8 millions d’habitants

null L’INSEE a fait part ce jour des populations légales des territoires, dont ceux des régions et des départements.


Saint-Étienne poursuit son rebond démographique

La préfecture de la Loire compte aujourd’hui plus de 175.000 habitants, et conforte un peu plus sa position de deuxième ville d’Auvergne Rhône-Alpes.


Nouvelle réunion sur la liaison Lyon – Saint-Étienne

La préfecture a fait un point sur la poursuite des projets d’amélioration des déplacements multimodaux entre les métropoles de Lyon et Saint-Étienne.


L’aide aux loyers et prêts immobiliers prolongée et élargie

Cette aide exceptionnelle avait été mise en place par Action Logement pour les salariés fragilisés par la crise.


Une concertation engagée entre le gouvernement et Action Logement

Le ministère du logement, le ministère des comptes publics et Action Logement engagent une concertation au service de la relance économique et sociale, et de la transformation du groupe.