Plan biodiversité : la LCA-FFB s’interroge

La fédération a réagi au plan Biodiversité annoncé mercredi par le Gouvernement.

Suite au mesures proposées par le plan Biodiversité annoncé mercredi par le Gouvernement, la LCA-FFB a rappelé dans un communiquer partager « l’évidente nécessité de protéger la biodiversité des territoires ».

Au sein du plan, la lutte contre l’étalement urbain et l’artificialisation des sols est citée, celle-ci ayant fait, rappelle la fédération l’objet de nombreux textes de loi depuis plus de trente ans. « Ces réglementations et les documents d’urbanisme locaux, qui ont été élaborés en fonction de ces objectifs, ont porté leurs fruits par une plus grande densification des constructions et un étalement urbain jugulé, au sens de la définition de l’Agence Européenne de l’Environnement. Tous les professionnels de l’aménagement et de la construction ont contribué positivement à cette évolution », indique la LCA-FFB.

Celle-ci nuance toutefois en indiquant que, pour continuer dans cette voie, il faudrait passer du mélodrame de la « consommation irréversible », entendue comme une disparition, à une analyse objective de la transformation des usages fonciers.

La fédération ne nie pas la réalité de l’artificialisation des sols, mais regrette en revanche la persistance de l’emploi impropre du terme « consommation ». Elle critique en outre la mise en exergue d’hectares artificialisés dont le nombre varie du simple au triple selon les sources statistiques (Corine Land Cover, ONCEA, DGFiP, Teruti-Lucas...). « Nous saluons le projet de publication annuelle d’un état des lieux de la ‘consommation d’espaces’, sous réserve de modification de cette appellation abusive et d’un travail scientifique préalable et partagé d’harmonisation des méthodes de mesure de l’étalement urbain et de l’artificialisation. Et ce, sous l’autorité d’une instance unique » affirme la fédédération.

Elle souligne que ces sujets complexes méritent une forte concertation, un partage des données et ne manquent pas de susciter des objectifs contradictoires, comme par exemple densifier et développer la nature en ville. Elle s’interroge notamment sur la possibilité véritable de densifier et de construire moins cher, alors que toutes les études montrent le contraire, et sur la volonté affirmée de « zéro artificialisation nette » en continuant à construire et à développer l’activité et l’emploi.

« Oui, protéger la biodiversité, c’est protéger les Français. Mais je crains le détournement d’une noble cause par des discours anxiogènes sur la « consommation irréversible d’espaces », qui légitimeraient un malthusianisme en matière de logements et de développement de l’activité économique », a conclu Patrick Vandromme, le président de LCA-FFB.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vers une péréquation horizontale des recettes de droits de mutation

C’est ce que Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, a annonce vendredi devant le congrès de l’Assemblée des départements de France.


Lyon a reçu le prix de « Capitale européenne du tourisme durable »

Lyon a été distinguée lors de la « Journée Européenne du Tourisme », organisée hier à Bruxelles par la Commission européenne.


Lyon 5 : Le local du Bastion Social, quai Pierre Scize, fermé

La Ville de Lyon a pris un arrêté, motivant celui-ci par l’état des locaux, qui « compromet gravement la sécurité du public ».


Sully Promotion rachète Copra Rhône-Alpes

La fusion de ces deux acteurs de la promotion immobilière va permettre de constituer une entité générant plus de cent millions d’euros de chiffre d’affaires.


Gérard Collomb réélu maire de Lyon

Le conseil municipal de Lyon procédait ce matin à l’élection du maire de Lyon. L’ex-ministre de l’Intérieur a, sans surprise, retrouvé son fauteuil.


Vers une desserte quotidienne du Grand Stade

Le Sytral a lancé un appel d’offres pour une mission de maîtrise d’oeuvre afin de réaliser une étude sur les évolutions de la ligne T3, avec notamment une desserte quotidienne du Grand Stade.


Premier coup de pelle pour la station de métro « Oullins-Centre »

Cette station sera reliée au point d’arrêt actuel de la ligne B, situé à la gare d’Oullins, et au futur terminus de la ligne B de métro qui sera mise en service en 2023, « Saint-Genis-Laval/Hôpitaux-Sud ».


Ouverture ce jeudi de Viving, salon des projets de la maison

null
Ce salon se tient du 18 au 21 octobre à Eurexpo Lyon, et vise à préparer et concrétiser tous les projets de la maison.


Vers l’apparition de péages urbains

Un avant-projet de loi d’orientation des mobilités a été publié par Contexte. La possibilité d’un péage urbain fait son apparition dans le texte, qui pourrait, de fait, être utilisé pour l’agglomération de Lyon.


Le projet d’A45 abandonné, les élus réagissent

Laurent Wauquiez, Georges Ziegler, et Gaël Perdriau ont dénoncé une «méthode indigne et le double discours du gouvernement».


Gérard Collomb de retour à la mairie de Lyon

null
Georges Képénékian, maire de Lyon, David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, et Gérard Collomb organisaient, avant l’élection du nouveau maire de Lyon le 5 novembre, une conférence de presse.


Jacqueline Gourault, nouvelle ministre de la Cohésion des territoires

null
L’ex-ministre auprès du ministre de l’Intérieur remplace Jacques Mézard, qui quitte le gouvernement. Elle sera secondée par Julien Denormandie, qui devient ministre délégué, mais aussi Sébastien Lecornu.


L’extension de la ligne B entre dans sa phase opérationnelle

null
Le prolongement de la ligne de métro qui relie pour l’heure Charpennes à la gare d’Oullins a été initié vendredi, avec le lancement des travaux à proximité des hôpitaux sud de Lyon, futur terminus.


Davantage de bornes pour voitures électriques dans la Métropole

La Métropole de Lyon soutient le développement de l’électromobilité sur le territoire en facilitant l’accès des opérateurs privés au domaine public.


Clôture des rendez-vous 2018 de « Habiter et Se Loger »

Ces rencontres, qui ont permis des échanges entre la collectivité et les différents acteurs de l’habitat sur le territoire métropolitain, se sont achevées ce lundi.