Pas d’envolée des prix de l’immobilier à Lyon

Le président de l’agence d’urbanisme, Michel le Faou, et le représentant des notaires, Pierre Bazaille, présentaient mardi les chiffres de l’observatoire partenarial habitat. Si les prix s’avèrent être haussiers, ils ont insisté sur l’absence d’envolée à deux chiffres, contrairement à ce qu’indiquent certains réseaux.

Le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat, Michel le Faou, par ailleurs président de l’agence d’urbanisme de Lyon avait convié la presse pour une deuxième présentation des chiffres de l’observatoire partenarial habitat, lequel avait été créé en 2010 par le Grand Lyon, le Sepal (Syndicat mixte d'études et de programmation de l'agglomération lyonnaise) et l’État. Une première conférence de presse avait été organisée en décembre 2016 pour présenter les résultats 2015 de l’observatoire local des loyers en région lyonnaise. Cette fois-ci, si quelques chiffres des résultats 2016 de l’observatoire local des loyers ont été présentés, le vice-président de la Métropole a souhaité davantage insister sur le marché de la transaction, qui s’est montré très actif en 2017, cette bonne activité se traduisant aussi dans les prix, orientés à la hausse.

Et c’est justement sur l’ampleur de cette hausse que portait la conférence de presse. Car agacé par des publications émanant d’observatoires privés faisant parfois état de hausses de plus de 20% sur les pentes de la Croix Rousse et d’augmentations à deux chiffres dans une majeure partie des arrondissements, l’élu a voulu remettre les pendules à l’heure en termes de chiffre, avec des chiffres officiels. Et ce d’autant plus que ces études sont parfois relayées par la suite en Conseil à la Métropole ou à la Ville de Lyon, par des élus... «On est dans une progression des prix, mais c’est aussi en lien avec la dynamique de notre territoire, et elle n’est pas, non plus trop importante. Elle est importante dans quelques quartiers de Lyon, mais d’une manière générale, on est dans une progression somme toute légère », analyse l’élu.

De "vrais chiffres"

Qui de mieux, dans ces conditions, pour intervenir lors de cette conférence de presse, qu’un spécialiste reconnu en matière de statistique que Pierre Bazaille, membre fondateur de la base immobilière PERVAL et ancien président de l’institut notarial de droit immobilier (INDI). Ayant notamment travaillé sur les indices INSEE-Notaires, le notaire a ainsi pu présenter les « vrais chiffres » de l’immobilier à Lyon basé sur les ventes réelles et les avant-contrats, compilés par les notaires. Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vers une péréquation horizontale des recettes de droits de mutation

C’est ce que Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, a annonce vendredi devant le congrès de l’Assemblée des départements de France.


Lyon a reçu le prix de « Capitale européenne du tourisme durable »

Lyon a été distinguée lors de la « Journée Européenne du Tourisme », organisée hier à Bruxelles par la Commission européenne.


Lyon 5 : Le local du Bastion Social, quai Pierre Scize, fermé

La Ville de Lyon a pris un arrêté, motivant celui-ci par l’état des locaux, qui « compromet gravement la sécurité du public ».


Sully Promotion rachète Copra Rhône-Alpes

La fusion de ces deux acteurs de la promotion immobilière va permettre de constituer une entité générant plus de cent millions d’euros de chiffre d’affaires.


Gérard Collomb réélu maire de Lyon

Le conseil municipal de Lyon procédait ce matin à l’élection du maire de Lyon. L’ex-ministre de l’Intérieur a, sans surprise, retrouvé son fauteuil.


Vers une desserte quotidienne du Grand Stade

Le Sytral a lancé un appel d’offres pour une mission de maîtrise d’oeuvre afin de réaliser une étude sur les évolutions de la ligne T3, avec notamment une desserte quotidienne du Grand Stade.


Premier coup de pelle pour la station de métro « Oullins-Centre »

Cette station sera reliée au point d’arrêt actuel de la ligne B, situé à la gare d’Oullins, et au futur terminus de la ligne B de métro qui sera mise en service en 2023, « Saint-Genis-Laval/Hôpitaux-Sud ».


Ouverture ce jeudi de Viving, salon des projets de la maison

null
Ce salon se tient du 18 au 21 octobre à Eurexpo Lyon, et vise à préparer et concrétiser tous les projets de la maison.


Vers l’apparition de péages urbains

Un avant-projet de loi d’orientation des mobilités a été publié par Contexte. La possibilité d’un péage urbain fait son apparition dans le texte, qui pourrait, de fait, être utilisé pour l’agglomération de Lyon.


Le projet d’A45 abandonné, les élus réagissent

Laurent Wauquiez, Georges Ziegler, et Gaël Perdriau ont dénoncé une «méthode indigne et le double discours du gouvernement».


Gérard Collomb de retour à la mairie de Lyon

null
Georges Képénékian, maire de Lyon, David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, et Gérard Collomb organisaient, avant l’élection du nouveau maire de Lyon le 5 novembre, une conférence de presse.


Jacqueline Gourault, nouvelle ministre de la Cohésion des territoires

null
L’ex-ministre auprès du ministre de l’Intérieur remplace Jacques Mézard, qui quitte le gouvernement. Elle sera secondée par Julien Denormandie, qui devient ministre délégué, mais aussi Sébastien Lecornu.


L’extension de la ligne B entre dans sa phase opérationnelle

null
Le prolongement de la ligne de métro qui relie pour l’heure Charpennes à la gare d’Oullins a été initié vendredi, avec le lancement des travaux à proximité des hôpitaux sud de Lyon, futur terminus.


Davantage de bornes pour voitures électriques dans la Métropole

La Métropole de Lyon soutient le développement de l’électromobilité sur le territoire en facilitant l’accès des opérateurs privés au domaine public.


Clôture des rendez-vous 2018 de « Habiter et Se Loger »

Ces rencontres, qui ont permis des échanges entre la collectivité et les différents acteurs de l’habitat sur le territoire métropolitain, se sont achevées ce lundi.