Le collectif A45 appelle à un dialogue entre élus

Suite à la réunion mardi entre la ministre des Transports et les membres du Comité d'orientation des infrastructures, le collectif en faveur de le construction de l’axe veut que les élus parlent d’une seule voix.

Le dossier A45 revient dans l’actualité. Selon le collectif en faveur de l’axe autoroutier entre Lyon et Saint-Etienne, le « collectif A45 », il est en effet « temps que les grands élus du territoire parlent d’une seule voix ».

Une réunion s’est en effet tenue mardi au ministère des Transports avec les membres du Comité d'orientation des infrastructures pour parler des priorités du gouvernement en matière de grands projets et d’infrastructures. Mais pour l’heure, rien n’est acté, et la ministre doit rencontrer, dans les prochains jours, les présidents de région avant toute décision.

Les acteurs économiques régionaux continuent toutefois d’exercer une certaine pression, en incitant les politiques locaux de parler d’une seule voix. « Un an après le lancement des Assises de la Mobilité et la création du Conseil d’Orientation des Infrastructures, la ministre en charge des Transports a présenté mardi la programmation budgétaire 2018-2022 que le gouvernement souhaite consacrer aux infrastructures de transport. Contrairement à ce qui était attendu, le gouvernement n’a pas – pour le moment – rendu tous ses arbitrages sur les grands projets d’infrastructures à réaliser ».

Le collectif a rappelé l’absence d’autre choix possible. « Le sort de l’A45 est toujours en suspens, alors même qu’il s’agit d’une infrastructure totalement conforme aux ambitions du gouvernement afin d’améliorer les transports du quotidien tout en répondant aux enjeux environnementaux, de décongestion, de sécurité routière et de désenclavement. Aucune alternative n’est crédible, elles ont toutes été étudiées. Il n’existe donc pas de plan B ! », a indiqué le collectif

Appel à l’unité

« Le sort de l’A45 dépend désormais des prochains échanges entre Elisabeth Borne et Laurent Wauquiez. Plus que jamais, la mobilisation de tous, et notamment des grands élus du territoire, est absolument indispensable » a indiqué Emmanuel Imberton, président de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne et Président du Collectif pour l’A45 dans un communiqué. Pour lui, « le monde politique doit parler d’une seule voix pour défendre ce chantier prioritaire au développement de notre territoire : le 2ème pôle métropolitain français et la 8ème région européenne ».

Selon ce représentant, Gérard Collomb, Laurent Wauquiez, David Kimelfeld, Gaël Perdriau et Georges Ziegler doivent s’entendre afin de ne pas pénaliser l’aire métropolitaine Lyon–Saint-Etienne. « L’étouffement, la paralysie, les retards, l’insécurité et la pollution entre Saint-Etienne et Lyon appellent à un consensus fort », selon lui.

« C’est maintenant la responsabilité de tous les élus de construire l’avenir, en remplaçant cette A47, infrastructure dangereuse et anachronique » ajoute Emmanuel Imberton, rappelant que « l’unanimité du monde économique en faveur de l’A45 est acquise depuis longtemps ».

En attendant, une réunion aura lieu ce vendredi en préfecture du Rhône sur les alternatives à l’A45, à laquelle participeront les financeurs et les parlementaires. Les opposants à l'A45 se rendront quant à eux à 14 heures devant la préfecture pour s’y inviter. Ces derniers ont en outre appelé à une nouvelle mobilisation le samedi 22 septembre à la Talaudière.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les modes doux pèsent moins de 10% des déplacements domicile-travail

C’est ce que révèle une étude de l’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes sur les modes de déplacement domicile-travail de la population de la région.


Lancement d’une plateforme pour la qualité de l’air, «Air’Attitude»

L’observatoire ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé cette plateforme collaborative avec pour objectif que chacun puisse contribuer à améliorer la qualité de l’air et l’environnement.


Une démographie dynamique dans la périphérie des grandes villes de la région

L’INSEE a fait part d’une étude qui révèle que la population croît fortement dans les couronnes des grandes et très grandes aires d’attraction des villes.


Castex et Wauquiez signent le plan de relance Etat-Région

3 milliards d’euros d’investissements sont prévus au total dans ce plan dans les deux ans à venir.


Fin de la pédagogie pour les voies de covoiturage M6/M7

null
Les automobilistes seuls à bord de leur véhicule et empruntant ces voies pourront, dès ce lundi, être verbalisés.


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.


Auvergne-Rhône-Alpes approche des 8 millions d’habitants

null L’INSEE a fait part ce jour des populations légales des territoires, dont ceux des régions et des départements.


Saint-Étienne poursuit son rebond démographique

La préfecture de la Loire compte aujourd’hui plus de 175.000 habitants, et conforte un peu plus sa position de deuxième ville d’Auvergne Rhône-Alpes.


Nouvelle réunion sur la liaison Lyon – Saint-Étienne

La préfecture a fait un point sur la poursuite des projets d’amélioration des déplacements multimodaux entre les métropoles de Lyon et Saint-Étienne.


L’aide aux loyers et prêts immobiliers prolongée et élargie

Cette aide exceptionnelle avait été mise en place par Action Logement pour les salariés fragilisés par la crise.