Ligne E du métro : concertation publique organisée pendant 2 mois

Le syndicat des transports de l’agglomération lyonnaise va pendant deux mois recueillir l’expression de la population sur les scenarii et tracés de la nouvelle ligne de métro depuis l’ouest de l’agglomération lyonnaise.

Le Sytral organise depuis ce lundi 4 mars une grande concertation publique qui aura cours jusqu’au 6 mai 2019 autour de la création d’une ligne de métro depuis l’ouest de l’agglomération lyonnaise, afin de déterminer le tracé, les zones d’implantation des stations et leur accès.

Parmi les principaux objectifs de cette ligne E, la Métropole souhaite améliorer la desserte depuis l’ouest de l’agglomération lyonnaise vers le centre, en affinant le maillage des transports collectifs structurants afin de réduire la part de la voiture sur ce territoire marqué par des niveaux de congestion automobile élevés et ainsi améliorer la qualité de l’air.

Accompagner le développement urbain

Le projet vise également à accompagner le développement urbain et les évolutions démographiques et économiques des secteurs desservis, où la croissance de la population a atteint 8% entre 2010 et 2015, contre 6% pour Lyon-Villeurbanne. La capacité de développement résidentiel identifiée d’ici à 2030 dans le cadre du PLU-H se monte quant à elle à +19%.

«Plus de 30 événements seront organisés. Un site internet participatif et de nombreux dispositifs de proximité seront également mis à disposition pour permettre au plus grand nombre de s’informer, participer et s’exprimer. Les avis et contributions des habitants sont essentiels à la réussite de ce projet », a indiqué Fouziya Bouzerda, la présidente du Sytral, dans un communiqué.

Une étude de création d’une nouvelle ligne de métro reliant le centre de Lyon à la gare d’Alaï, a été supervisée par le SYTRAL entre novembre 2016 et janvier 2018. Ces études ont porté sur les caractéristiques des quartiers potentiellement desservis, la modélisation de la fréquentation, les caractéristiques et risques techniques d’insertion des tracés et des stations, leurs impacts sur le tissu urbain,et enfin une estimation des coûts et des délais.

Deux scenarii

A l’issue de ces études qui ont porté sur douze scenarii, ont émergé deux possibilités de tracé. Le première irait de Gare d’Alaï à Tassin jusqu’à l’Hôtel de Ville (6.600 mètres d’infrastructures en tunnel, avec 6 ou 7 stations). Cette ligne nouvelle serait en correspondance avec les lignes de métro A et C. La fréquentation journalière serait estimée entre 45.000 et 60.000 voyageurs.

L’autre scénario irait de gare d’Alaï jusqu’à Bellecour (6.000 mètres d’infrastructures en tunnel, avec 5 ou 6 stations). Cette nouvelle ligne serait en correspondance avec les lignes de métro A et D. La fréquentation journalière serait un peu plus élevée, car comprise entre 50.000 et 75.000 voyageurs.

Une plateforme dédiée

Le public peut participer sur la première plateforme participative en ligne du SYTRAL: metro-E-sytral.fr . Des réunions publiques seront ouvertes à tous, et des ateliers cartographiques seront organisés pour échanger sur les options de tracé et l’implantation des stations, ainsi qu’une vingtaine de rencontres de proximité (marchés, supermarchés, rues commerçantes, lycées, hôpitaux, parcs,…). Auront lieu également des ateliers techniques et des rendez-vous d’acteurs.

Il est possible de s’exprimer sur le formulaire accessible sur la plateforme en ligne dédiée au projet metro-E-sytral.fr, ou via les registres, disponibles dans les lieux de concertation et sur les stands des rencontres mobiles.

Le Sytral attend notamment du public des contributions concrètes sur trois points clés, à savoir le choix du tracé, les zones d'implantation des stations, mais aussi les attentes et besoins en matière d’accès aux stations.

Parmi les lieux d’information et d’expression permanents, on trouve la mairie de Francheville, celle de Tassin-la-Demi-Lune mais aussi de Lyon 5ème. Parmi les autres lieux, on compte aussi les services urbains de la Ville de Lyon, l’Hôtel de la Métropole, et le siège du Sytral.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lancement d’une plateforme pour la qualité de l’air, «Air’Attitude»

L’observatoire ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé cette plateforme collaborative avec pour objectif que chacun puisse contribuer à améliorer la qualité de l’air et l’environnement.


Une démographie dynamique dans la périphérie des grandes villes de la région

L’INSEE a fait part d’une étude qui révèle que la population croît fortement dans les couronnes des grandes et très grandes aires d’attraction des villes.


Castex et Wauquiez signent le plan de relance Etat-Région

3 milliards d’euros d’investissements sont prévus au total dans ce plan dans les deux ans à venir.


Fin de la pédagogie pour les voies de covoiturage M6/M7

null
Les automobilistes seuls à bord de leur véhicule et empruntant ces voies pourront, dès ce lundi, être verbalisés.


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.


Auvergne-Rhône-Alpes approche des 8 millions d’habitants

null L’INSEE a fait part ce jour des populations légales des territoires, dont ceux des régions et des départements.


Saint-Étienne poursuit son rebond démographique

La préfecture de la Loire compte aujourd’hui plus de 175.000 habitants, et conforte un peu plus sa position de deuxième ville d’Auvergne Rhône-Alpes.


Nouvelle réunion sur la liaison Lyon – Saint-Étienne

La préfecture a fait un point sur la poursuite des projets d’amélioration des déplacements multimodaux entre les métropoles de Lyon et Saint-Étienne.


L’aide aux loyers et prêts immobiliers prolongée et élargie

Cette aide exceptionnelle avait été mise en place par Action Logement pour les salariés fragilisés par la crise.


Une concertation engagée entre le gouvernement et Action Logement

Le ministère du logement, le ministère des comptes publics et Action Logement engagent une concertation au service de la relance économique et sociale, et de la transformation du groupe.