Les acteurs du BTP veulent un partage du surcoût lié au Covid-19

BTP Rhône et Métropole a, dans une tribune, interpellé l'ensemble de la chaîne des acteurs de la construction sur la prise en charge des surcoûts liés à l’épidémie de Coronavirus.

La fédération BTP Rhône et Métropole a publié ce mardi une tribune pour interpeller l'ensemble de la chaîne des acteurs de la construction sur la prise en charge des surcoûts liés au Covid-19. Celle-ci est signée de tous les présidents de sections professionnelles, dont Samuel Minot, président de BTP Rhône et Métropole, René Coiro, président de la section « travaux publics », Norbert Fontanel, président de la section «clos couvert », Maryline Jacquin-Sgarbossa, présidente de la section «finition», Philippe Boni, président de la section «équipement technique», Yann Pommet, président de la section «filière construction», et Didier Daval, président de la section des chambres territoriales

La fédération a rappelé qu’avec le confinement découlant de la pandémie du Covid-19, 85% des entreprises du BTP ont été contraintes d’arrêter leurs chantiers. Elle a en outre souligné qu’en un peu de moins de trois semaines, le secteur s’est organisé, a élaboré un guide de préconisations de sécurité sanitaire aujourd’hui applicables sur le terrain pour envisager, au cas par cas, la reprise partielle d’activité. La fédération souligne que les entrepreneurs du BTP sont ainsi en ordre de marche, malgré les énormes difficultés inhérentes à ces préconisations, du respect de la distanciation sociale sur un chantier en coactivité à la pénurie de matériels de protections. « Ils font preuve d’inventivité, de réactivité avec un seul mot d’ordre : préserver la santé de leurs compagnons », indique l’organisation.

Écueil financier

Mais BTP Rhône fait rapidement part d’un écueil. « Cette dynamique se heurte déjà et va se heurter à un mur infranchissable si tous les acteurs de la chaîne économique du BTP ne se font pas la courte-échelle. Ce mur, c’est le coût de la mise en place de ces mesures de protection, c’est l’incidence de la baisse de productivité sur les chantiers, qui engendrent notamment des surcoûts de main d’œuvre - de l’ordre de 20% - bien sûr absents des contrats, et qui doivent être partagés », affirme la fédération.

« C’est une question de survie économique, mais au-delà, c’est un appel à l’intelligence de chacun pour trouver des solutions collectives. Mieux, un appel à la bienveillance, à la loyauté, à la solidarité. Le covid-19 va coûter cher à tout le monde. Chacun doit prendre sa part de responsabilité économique dans cette chaîne de la construction. Car si cette pandémie nous a enjoint de prendre soin de nos salariés, de nos dirigeants, nous devons prendre soin ensemble - investisseurs, acquéreurs, promoteurs, fournisseurs – de notre tissu économique », poursuit-elle.

Partage des surcoûts en matière de marchés privés

Elle prend en outre pour référence une disposition qui pourrait servir de référence. « Pour ce qui concerne les marchés publics, une ordonnance du 25 mars prévoit des mesures pour insuffler ce partage des surcoûts. Un dispositif équivalent doit être conçu en matière de marchés privés, même s’il ne réglera pas tout. Dans la période que nous traversons chacun se doit de partager le fardeau, maîtres d’ouvrage comme maîtres d’œuvre, fournisseurs comme négociants, et nous, entrepreneurs du BTP, dernier maillon de la chaîne. C’est de ce front commun que dépendra la capacité de nos entreprises à tenir bon et à préserver les 50 000 emplois directs qu’elles assurent dans le département. C’est le prix collectif à payer pour la santé des salariés du BTP dont personne ne doit se déresponsabiliser », souligne l’organisation.

« L’opportunité de la reprise, ce pourrait être la loyauté et la bienveillance. Il faut répartir la contribution de façon équitable. Les entreprises du BTP sont mobilisées pour reprendre le chemin des chantiers. Elles demandent que l’ensemble de la chaîne de la construction se mobilise à leurs côtés », concluent-elles.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Jean-Pierre Berger, nouveau président du SCOT Sud-Loire

Il succède à Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, président de Saint-Etienne Métropole.


Fermeture de la traversante entre la rue des Capucins et la rue Terme

Un segment de rue situé dans le premier arrondissement de Lyon est désormais fermé à la circulation de véhicules motorisés.


Alliance de Dynacité et de la CERA dans le logement intermédiaire

Les deux entités ont annoncé mercredi créer MyLi, une société spécialisée dans la production et la gestion de logements locatifs intermédiaires.


Fabien Bagnon, nouveau président de LPA

Le 13ème vice-président de la Métropole de Lyon chargé des mobilités actives été élu PDG de l’entreprise par le conseil d’administration de la SEM.


La commission permanente adopte des mesures face à la crise sanitaire

La commission permanente s’est réunie et a adopté une série de délibérations pour faire face à la crise sanitaire du Covid- 19.


Avec l’usage croissant du vélo, la mortalité des cyclistes augmente

Avec le passage du tour de France à Lyon, la préfecture a tenu à sensibiliser les usagers.


Les zones d’emploi des Métropoles regroupent la moitié de l’emploi de la région

L’Insee Auvergne-Rhône-Alpes a publié une étude, réalisée avec la Direccte, sur les nouvelles zones d’emploi de la région.


Le salon pour le logement des jeunes moins fréquenté du fait de la Covid


Cet événement qui se tient chaque année en septembre a pu être organisé en seulement quelques jours au sein de l’Hôtel de Ville de Lyon, suite à l’autorisation de la municipalité.


Rencontre prévue entre Eric Piolle et la majorité de Villeurbanne pour un partage d’expérience

Celle-ci aura lieu ce samedi.


En Auvergne-Rhône-Alpes, la population regroupée sur un dixième du territoire

Une récente étude de l’INSEE montré que les deux tiers de la population d’Auvergne-Rhône-Alpes se trouvaient, en 2016, localisés sur 11 % du territoire.


La centrale de production de froid de Dalkia opérationnelle à la Part-Dieu

Celle-ci amène une climatisation économe en énergie dans le quartier et participe à la climatisation de 70 bâtiments du quartier, dont la tour Part-Dieu, Silex, Sky56, ou encore le Campus Orange.


Travaux en cours pour le prolongement de la ligne de tramway T2

Dans l’optique de relier au printemps prochain Saint-Priest Bel-Air à Confluence, le SYTRAL démarre les travaux d’infrastructure.


La droite critique le cumul des mandats de Bruno Bernard


Le rassemblement de la droite et du centre à la Métropole de Lyon s’est fendu d’un communiqué critique suite à l’élection de Bruno Bernard en tant que président du Sytral.


Après la présentation du plan de relance, la FRTP veut des actes


Suite à la présentation de« France Relance », la fédération des travaux publics a salué « de réelles ambitions qui doivent se traduire en actes ».
» 6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


12ème salon du logement pour les jeunes à Lyon

Cet évènement, organisé par le CLLAJ de Lyon en partenariat avec le service logement de la mission locale de Vénissieux, se tiendra ce mercredi, dans l’atrium de l’Hôtel de Ville de Lyon.