Les acteurs du BTP veulent un partage du surcoût lié au Covid-19

BTP Rhône et Métropole a, dans une tribune, interpellé l'ensemble de la chaîne des acteurs de la construction sur la prise en charge des surcoûts liés à l’épidémie de Coronavirus.

La fédération BTP Rhône et Métropole a publié ce mardi une tribune pour interpeller l'ensemble de la chaîne des acteurs de la construction sur la prise en charge des surcoûts liés au Covid-19. Celle-ci est signée de tous les présidents de sections professionnelles, dont Samuel Minot, président de BTP Rhône et Métropole, René Coiro, président de la section « travaux publics », Norbert Fontanel, président de la section «clos couvert », Maryline Jacquin-Sgarbossa, présidente de la section «finition», Philippe Boni, président de la section «équipement technique», Yann Pommet, président de la section «filière construction», et Didier Daval, président de la section des chambres territoriales

La fédération a rappelé qu’avec le confinement découlant de la pandémie du Covid-19, 85% des entreprises du BTP ont été contraintes d’arrêter leurs chantiers. Elle a en outre souligné qu’en un peu de moins de trois semaines, le secteur s’est organisé, a élaboré un guide de préconisations de sécurité sanitaire aujourd’hui applicables sur le terrain pour envisager, au cas par cas, la reprise partielle d’activité. La fédération souligne que les entrepreneurs du BTP sont ainsi en ordre de marche, malgré les énormes difficultés inhérentes à ces préconisations, du respect de la distanciation sociale sur un chantier en coactivité à la pénurie de matériels de protections. « Ils font preuve d’inventivité, de réactivité avec un seul mot d’ordre : préserver la santé de leurs compagnons », indique l’organisation.

Écueil financier

Mais BTP Rhône fait rapidement part d’un écueil. « Cette dynamique se heurte déjà et va se heurter à un mur infranchissable si tous les acteurs de la chaîne économique du BTP ne se font pas la courte-échelle. Ce mur, c’est le coût de la mise en place de ces mesures de protection, c’est l’incidence de la baisse de productivité sur les chantiers, qui engendrent notamment des surcoûts de main d’œuvre - de l’ordre de 20% - bien sûr absents des contrats, et qui doivent être partagés », affirme la fédération.

« C’est une question de survie économique, mais au-delà, c’est un appel à l’intelligence de chacun pour trouver des solutions collectives. Mieux, un appel à la bienveillance, à la loyauté, à la solidarité. Le covid-19 va coûter cher à tout le monde. Chacun doit prendre sa part de responsabilité économique dans cette chaîne de la construction. Car si cette pandémie nous a enjoint de prendre soin de nos salariés, de nos dirigeants, nous devons prendre soin ensemble - investisseurs, acquéreurs, promoteurs, fournisseurs – de notre tissu économique », poursuit-elle.

Partage des surcoûts en matière de marchés privés

Elle prend en outre pour référence une disposition qui pourrait servir de référence. « Pour ce qui concerne les marchés publics, une ordonnance du 25 mars prévoit des mesures pour insuffler ce partage des surcoûts. Un dispositif équivalent doit être conçu en matière de marchés privés, même s’il ne réglera pas tout. Dans la période que nous traversons chacun se doit de partager le fardeau, maîtres d’ouvrage comme maîtres d’œuvre, fournisseurs comme négociants, et nous, entrepreneurs du BTP, dernier maillon de la chaîne. C’est de ce front commun que dépendra la capacité de nos entreprises à tenir bon et à préserver les 50 000 emplois directs qu’elles assurent dans le département. C’est le prix collectif à payer pour la santé des salariés du BTP dont personne ne doit se déresponsabiliser », souligne l’organisation.

« L’opportunité de la reprise, ce pourrait être la loyauté et la bienveillance. Il faut répartir la contribution de façon équitable. Les entreprises du BTP sont mobilisées pour reprendre le chemin des chantiers. Elles demandent que l’ensemble de la chaîne de la construction se mobilise à leurs côtés », concluent-elles.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le futur bâtiment de l’Anses et l’ANSM se dessine à Lyon Gerland

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé vont y rapprocher certaines de leurs activités.


Villeurbanne signe un protocole d’accord avec le Procureur de la République

Le Procureur a proposé à la Ville d’expérimenter une nouvelle procédure de traitement des infractions pénales correspondant aux contraventions, de la 1ère à la 5ème classe.


Un CPER 2021-2027 de 5,2 milliards d’euros

null
Le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes se réunissait mardi en visioconférence. Laurent Wauquiez a précisé les grands montants sur le contrat de plan État/Région.


Un soutien étatique aux projets de jardins partagés et collectifs

Cette mesure de soutien à ces projets en zone urbaine ou périurbaine se traduit par une enveloppe de 17 millions d’euros.


La Ville de Lyon veut renforcer le lien nature-enfant

42 projets de végétalisation sont lancés dans les crèches.


Philippe Cochet critique les «menaces» de la Métropole sur les communes

Le maire de Caluire-et-Cuire a, lors de la commission permanente de la Métropole de Lyon, fustigé la tendance à l’autoritarisme du président de la Métropole de Lyon et « la verticalité de l’exercice du pouvoir ».


Un premier trolleybus nouvelle génération sur la ligne C13

Le SYTRAL accélère la transition énergétique via une politique de renouvellement de l’ensemble des véhicules de son réseau bus.


Pascale Gibert nommée directrice générale de LPA

null
Avec cette nomination, c’est la première fois qu’une femme occupe ce poste ce poste au sein de la société d’économie mixte.


Bientôt les premières pierres de «L’Autre Toit»

Le début de ce programme immobilier de 50 logements situé dans le quartier de « L’autre Soie » à proximité du Carré de Soie devrait intervenir au printemps.


Thizy-les-Bourgs est l’un des lauréats du programme POPSU Territoires

Jacqueline Gourault a annoncé lundi les lauréats de ce programme national de recherche-action sur les petites villes et les territoires ruraux.


L’installation en zone rurale, un choix pour les jeunes actifs et les familles

L’INSEE a publié une étude sur l’installation dans les communes rurales en Auvergne Rhône-Alpes. Selon cette étude, il s’agit là d’un choix de proximité, privilégié par ce type de populations.


T9, le projet de tram entre Vaulx-en-Velin La Soie et l’ouest de Villeurbanne est lancé

Le comité syndical du SYTRAL a voté lundi dernier l’engagement de l’opération de cette ligne qui reliera Vaulx-en-Velin/La Soie à Villeurbanne/La Doua et/ou Charpennes.


Jean-Jacques Boyer, nouveau sous-préfet de Villefranche-sur-Saône

nullAuparavant sous-préfet de Chalon-sur-Saône, il succédera à Pierre Castoldi le 1er mars.


Neige et froid à Lyon : de nouvelles places d’hébergement

Au regard des conditions climatiques à venir, le dispositif de veille saisonnière est renforcé.


Permis de construire : la Métropole de Lyon veut accompagner les promoteurs

A l’occasion de la présentation des chiffres du CECIM, Renaud Payre, vice-président de la Métropole de Lyon en charge de l’habitat, a voulu rassurer le secteur.