Les acteurs du BTP veulent un partage du surcoût lié au Covid-19

BTP Rhône et Métropole a, dans une tribune, interpellé l'ensemble de la chaîne des acteurs de la construction sur la prise en charge des surcoûts liés à l’épidémie de Coronavirus.

La fédération BTP Rhône et Métropole a publié ce mardi une tribune pour interpeller l'ensemble de la chaîne des acteurs de la construction sur la prise en charge des surcoûts liés au Covid-19. Celle-ci est signée de tous les présidents de sections professionnelles, dont Samuel Minot, président de BTP Rhône et Métropole, René Coiro, président de la section « travaux publics », Norbert Fontanel, président de la section «clos couvert », Maryline Jacquin-Sgarbossa, présidente de la section «finition», Philippe Boni, président de la section «équipement technique», Yann Pommet, président de la section «filière construction», et Didier Daval, président de la section des chambres territoriales

La fédération a rappelé qu’avec le confinement découlant de la pandémie du Covid-19, 85% des entreprises du BTP ont été contraintes d’arrêter leurs chantiers. Elle a en outre souligné qu’en un peu de moins de trois semaines, le secteur s’est organisé, a élaboré un guide de préconisations de sécurité sanitaire aujourd’hui applicables sur le terrain pour envisager, au cas par cas, la reprise partielle d’activité. La fédération souligne que les entrepreneurs du BTP sont ainsi en ordre de marche, malgré les énormes difficultés inhérentes à ces préconisations, du respect de la distanciation sociale sur un chantier en coactivité à la pénurie de matériels de protections. « Ils font preuve d’inventivité, de réactivité avec un seul mot d’ordre : préserver la santé de leurs compagnons », indique l’organisation.

Écueil financier

Mais BTP Rhône fait rapidement part d’un écueil. « Cette dynamique se heurte déjà et va se heurter à un mur infranchissable si tous les acteurs de la chaîne économique du BTP ne se font pas la courte-échelle. Ce mur, c’est le coût de la mise en place de ces mesures de protection, c’est l’incidence de la baisse de productivité sur les chantiers, qui engendrent notamment des surcoûts de main d’œuvre - de l’ordre de 20% - bien sûr absents des contrats, et qui doivent être partagés », affirme la fédération.

« C’est une question de survie économique, mais au-delà, c’est un appel à l’intelligence de chacun pour trouver des solutions collectives. Mieux, un appel à la bienveillance, à la loyauté, à la solidarité. Le covid-19 va coûter cher à tout le monde. Chacun doit prendre sa part de responsabilité économique dans cette chaîne de la construction. Car si cette pandémie nous a enjoint de prendre soin de nos salariés, de nos dirigeants, nous devons prendre soin ensemble - investisseurs, acquéreurs, promoteurs, fournisseurs – de notre tissu économique », poursuit-elle.

Partage des surcoûts en matière de marchés privés

Elle prend en outre pour référence une disposition qui pourrait servir de référence. « Pour ce qui concerne les marchés publics, une ordonnance du 25 mars prévoit des mesures pour insuffler ce partage des surcoûts. Un dispositif équivalent doit être conçu en matière de marchés privés, même s’il ne réglera pas tout. Dans la période que nous traversons chacun se doit de partager le fardeau, maîtres d’ouvrage comme maîtres d’œuvre, fournisseurs comme négociants, et nous, entrepreneurs du BTP, dernier maillon de la chaîne. C’est de ce front commun que dépendra la capacité de nos entreprises à tenir bon et à préserver les 50 000 emplois directs qu’elles assurent dans le département. C’est le prix collectif à payer pour la santé des salariés du BTP dont personne ne doit se déresponsabiliser », souligne l’organisation.

« L’opportunité de la reprise, ce pourrait être la loyauté et la bienveillance. Il faut répartir la contribution de façon équitable. Les entreprises du BTP sont mobilisées pour reprendre le chemin des chantiers. Elles demandent que l’ensemble de la chaîne de la construction se mobilise à leurs côtés », concluent-elles.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Noiise acquiert 726 m² de bureaux à Vaise


L’agence de référencement SEO/SEA fait appel à Valoris Real Estate pour cette acquisition. Le promoteur, 6ème Sens Immobilier, a pour conseiller Brice Robert/Arthur Loyd.


Immobilier d’entreprise : la FNAIM Entreprises de Lyon présente ce vendredi ses chiffres

Cette publication interviendra quelques jours après la publication des chiffres en Ile-de-France, qui avait montré un rebond de 32% de la demande placée de bureaux par rapport à 2020.


T10 : la concertation se poursuit

Après la définition du tracé, cette concertation va permettre de préciser le projet et notamment l’insertion du tramway dans l’espace public.


Saint-Priest : Dent All acquiert des locaux industriels de 2.095 m²

null
Brice Robert Arthur Lloyd a fait part de ses transactions de novembre en cours de semaine dernière.


Le Sytral devient un établissement public local

Le SYTRAL est devenu le 1er janvier dernier un établissement public local en lieu et place du syndicat mixte. Il tenait ce lundi son premier conseil d’administration.


Vélo dans la Métropole de Lyon : une année record

nullUne hausse de 21% de la pratique du vélo a été enregistrée par rapport à l’année 2020.


Des travaux lancés pour la réouverture du chemin de Charbonnières

Une solution a été trouvée pour la réouverture cette voie avant la fin du 1er semestre.


2021, « l’année des records », selon Meilleurs Agents


Le site d’évaluation immobilière souligne que l’année aura été marquée par un record de prix au m², mais aussi de volumes.


A46 sud: Bruno Bernard critique la décision du gouvernement

nullLe président de la Métropole de Lyon a réagi face à la décision du gouvernement de poursuivre les études relatives à la mise en œuvre du projet d’élargissement de l’autoroute.


La Métropole de Lyon compte 1.411.571 habitants

L’INSEE a fait état des chiffres des populations légales 2022 des communes du Rhône et de la région Auvergne-Rhône-Alpes, basées sur les populations millésimées au titre de l’année 2019.


Forte hausse de l’ILC : les commerces tirent le signal d’alarme

L’indice des loyers commerciaux (ILC) publié cette semaine par l’INSEE augmente de 3,46%, à 119,70.


Aides à la construction durable : Bourgoin-Jallieu et Villeurbanne en tête dans la région

En Auvergne-Rhône-Alpes, on notera que 209 communes ont obtenu une aide à la relance de la construction durable de 1.000 € au moins, pour un total de 17.817.890€.


Le comité de pilotage Lyon-Turin s’est réuni ce lundi

Les études se poursuivent pour l’aménagement des voies d’accès au tunnel.


Forum de clôture, ce jeudi, de la concertation métro

Une concertation sur les 4 lignes de métro avait lieu depuis septembre. Un forum de clôture est organisé ce jeudi en visioconférence, au lendemain du dépôt par le maire de Tassin au pied du sapin du président de la Métropole de 12.000 « lettres au Père Noël ».


Le 1er règlement local de publicité intercommunal voté

La Métropole de Lyon a voté lundi à l’occasion de son conseil métropolitain cet arrêt de projet du premier règlement.