Thizy-les-Bourgs est l’un des lauréats du programme POPSU Territoires

Jacqueline Gourault a annoncé lundi les lauréats de ce programme national de recherche-action sur les petites villes et les territoires ruraux.

La ministre de Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault, a annoncé lundi 15 février, à l’occasion d’un déplacement à Caumont-sur-Aure, dans le Calvados, les lauréats d’un programme national de recherche-action sur les petites villes et les territoires ruraux,

Le dispositif, nommé POPSU Territoires, vient en appui de l’action gouvernementale menée au service des territoires, dans le cadre notamment du programme Petites Villes de Demain. Quinze équipes de chercheurs en sciences humaines et sociales, qui peuvent être des géographes, des urbanistes, des sociologues, ou encore des architectes, vont en effet examiner les transitions et les défis auxquels ils sont confrontés, dans l’objectif d’éclairer l’action publique et d’accompagner l’émergence de projets locaux.

Le ministère cite ainsi, en exemple, un certain nombre de problématiques : « Comment, par exemple, faire du vieillissement une ressource pour les territoires ? Comment renforcer les liens entre espaces ruraux, bourgs et petits villes ? Comment accompagner la revitalisation des centres-bourgs ? Comment répondre aux défis climatiques de l’érosion côtière d’un territoire ultramarin ? »

Trois villes d’Auvergne-Rhône-Alpes lauréates

Parmi les lauréats du programme, on trouve trois villes d’Auvergne-Rhône-Alpes, à savoir Le Teil, en Ardèche, Dieulefit dans la Drôme et Thizy-les-Bourgs dans le Rhône. Les autres lauréats sont Caumont-sur-Aude (Calvados, Normandie), Chauny (Aisne, Hauts-de-France), L’Etang Salé (Réunion), Guingamp (Côtes-d'Armor, Bretagne), Martel (Lot, Occitanie), la communauté de communes Lavalette Tude Dronne (Charente, Nouvelle Aquitaine), la vallée de la Roya (Alpes-Maritimes, Provence-Alpes-Côte d'Azur), la communauté de communes de la Haute Bigorre (Hautes Pyrénées, Occitanie), Le Porge (Gironde, Nouvelle Aquitaine), la communauté de communes Pays des Écrins (Hautes-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur) et Volonne (Alpes de Hautes Provence, Provence-Alpes-Côte d'Azur). On trouve enfin le parc naturel régional des Baronnies Provençales, situé à la fois dans la Drôme et dans les Hautes-Alpes.

Les travaux de recherche porteront sur différentes thématiques, que ce soit les petites centralités ou les rôles que les petites villes jouent dans les complémentarités territoriales (que ce soit dans le PNR des Baronnies Provençales ou à Thizy-Les-Bourgs).

Ils porteront également sur la lutte contre l’habitat indigne (Guingamp), sur leurs capacités de résilience face aux crises (alimentaire à Dieulefit ; climatique dans la Vallée de la Roya, le Pays des Écrins et à l’Étang Salé ; énergétique dans la Communauté de communes Haute Bigorre), mais aussi sur la la rénovation des outils de l’aménagement des territoires pour les petites villes (par l’accompagnement des initiatives citoyennes à Volonne, l’analyse des limites du Plan Local d’Urbanisme à Le Porge, la participation habitante dans la Communautés de Communes de Lavalette-Tude-Dronne et Le Teil).

Résumé des projets lauréats

Le programme POPSU développe des projets de recherche action dans 35 petites villes et 15 métropoles françaises, mobilisant plus de 400 chercheurs. Il constitue le principal programme de recherche, en France, sur les questions territoriales. Voici ci-après le résumé des projets lauréats du programme POPSU Territoires en Auvergne-Rhône-Alpes trouvés en annexe du communiqué du ministère:

Le Teil (Ardèche) – Population : 8.677 habitants (Insee, 2017)
Titre du projet de recherche : [En]quêtes d’images et d’imaginaires pour une petite ville en résilience : le cas du Teil
Frederic Santamaria, Université Grenoble Alpes, Sciences Po Grenoble
Comment les images et imaginaires participent-ils de nouveaux récits territoriaux et de projets de territoire de petites villes ? La recherche propose de répondre à ces questions à partir du cas de la ville du Teil en Ardèche. Nous analyserons l’importance relative des représentations et des effets d’image dans la trajectoire des petites villes et des projections imaginaires mobilisées telles des ressources dans le processus de développement territorial dans le cas de petites villes.
Avec le soutien du Maire du Teil, Olivier Peverelli

Thizy-les-Bourgs (Rhône) – Population : 6.031 habitants (Insee, 2017)
Titre du projet de recherche : Accueillir pour habiter mieux. Récit territorial des beautés à Thizy-les-Bourgs.
Romain Lajarge, Ecole nationale supérieure d'architecture de Grenoble (ENSAG).
Comment un territoire en déprise accueille-t-il ? A Thizy-les-Bourgs, par une restructuration de ses centres-bourgs, une revitalisation et l’accueil de fonctions difficiles (handicapés, séniors, réinsertion, …). Cette hospitalité reterritorialisée génère de l’habitabilité qui révèle les beautés ordinaires de ce avec quoi les habitants vivent. Une enquête architecturale et urbaine en 4 volets recueille cette parole pour nourrir la programmation de maitrise d’ouvrage.
Avec le soutien du Maire de Thizy-les-Bourgs, Martin Sotton et du Président de la Communauté d’agglomération de l’Ouest Rhodanien, Patrice Verchère

Dieulefit (Drôme) – Population : 3.159 habitants (Insee, 2017)
Titre du projet de recherche : Renforcer la résilience alimentaire d'une petite ville : un atout de taille ?
Michel Lussault, ENS Lyon
En examinant les stratégies pouvant être déployées pour améliorer la résilience alimentaire d'une petite ville en milieu rural, Dieulefit dans la Drôme, nous posons deux questions : une démographie réduite et la proximité de la campagne environnante peuvent-ils être des atouts pour satisfaire la demande alimentaire locale et construire des filières territorialisées ? Ce faisant, la résilience alimentaire peut-elle être porteuse d'un nouveau récit territorial propre aux petites villes et espaces ruraux ?
Avec le soutien du Maire de Dieulefit, Christian Bussat

PNR Baronnies Provençales (Drôme et Hautes-Alpes) - Population : 38 877 habitants (Insee 2006)
Titre du projet de recherche : Réciprocité : être en santé dans les Baronnies provençales
Responsable scientifique : Céline Broggio, Université Sorbonne Paris Nord
Résumé du projet : Le projet interroge la notion de réciprocité entre villes, ville-portes et campagne dans un Parc naturel régional afin de rendre le territoire exemplaire pour « l’être en santé ». Une approche large de la santé a été retenue, allant de l’offre de soins aux éléments de qualité qui en font un territoire de bien-être grâce à son patrimoine environnemental notamment. Il s’agit d’interroger les ressources du territoire et la capacité des acteurs à en faire une valeur ajoutée par la coopération.
Avec le soutien du Président du PNR, Claude Aurias






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Villeurbanne : le chantier du T6 impactera les marchés Leclerc et Grandclément

nullLes élus et services de la Ville ont rencontré les commerçants abonnés ces lundi 1er et mardi 2 mars.


L’État fait un point sur France Relance dans le Rhône

Dans le Rhône, 144 millions d’euros sont mobilisés pour 176 projets de rénovation des bâtiments de l’État.


Le futur bâtiment de l’Anses et l’ANSM se dessine à Lyon Gerland

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé vont y rapprocher certaines de leurs activités.


Villeurbanne signe un protocole d’accord avec le Procureur de la République

Le Procureur a proposé à la Ville d’expérimenter une nouvelle procédure de traitement des infractions pénales correspondant aux contraventions, de la 1ère à la 5ème classe.


Un CPER 2021-2027 de 5,2 milliards d’euros

null
Le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes se réunissait mardi en visioconférence. Laurent Wauquiez a précisé les grands montants sur le contrat de plan État/Région.


Un soutien étatique aux projets de jardins partagés et collectifs

Cette mesure de soutien à ces projets en zone urbaine ou périurbaine se traduit par une enveloppe de 17 millions d’euros.


La Ville de Lyon veut renforcer le lien nature-enfant

42 projets de végétalisation sont lancés dans les crèches.


Philippe Cochet critique les «menaces» de la Métropole sur les communes

Le maire de Caluire-et-Cuire a, lors de la commission permanente de la Métropole de Lyon, fustigé la tendance à l’autoritarisme du président de la Métropole de Lyon et « la verticalité de l’exercice du pouvoir ».


Un premier trolleybus nouvelle génération sur la ligne C13

Le SYTRAL accélère la transition énergétique via une politique de renouvellement de l’ensemble des véhicules de son réseau bus.


Pascale Gibert nommée directrice générale de LPA

null
Avec cette nomination, c’est la première fois qu’une femme occupe ce poste ce poste au sein de la société d’économie mixte.


Bientôt les premières pierres de «L’Autre Toit»

Le début de ce programme immobilier de 50 logements situé dans le quartier de « L’autre Soie » à proximité du Carré de Soie devrait intervenir au printemps.


Thizy-les-Bourgs est l’un des lauréats du programme POPSU Territoires

Jacqueline Gourault a annoncé lundi les lauréats de ce programme national de recherche-action sur les petites villes et les territoires ruraux.


L’installation en zone rurale, un choix pour les jeunes actifs et les familles

L’INSEE a publié une étude sur l’installation dans les communes rurales en Auvergne Rhône-Alpes. Selon cette étude, il s’agit là d’un choix de proximité, privilégié par ce type de populations.


T9, le projet de tram entre Vaulx-en-Velin La Soie et l’ouest de Villeurbanne est lancé

Le comité syndical du SYTRAL a voté lundi dernier l’engagement de l’opération de cette ligne qui reliera Vaulx-en-Velin/La Soie à Villeurbanne/La Doua et/ou Charpennes.


Jean-Jacques Boyer, nouveau sous-préfet de Villefranche-sur-Saône

nullAuparavant sous-préfet de Chalon-sur-Saône, il succédera à Pierre Castoldi le 1er mars.