Le métro B de Lyon est désormais entièrement automatique

Depuis ce samedi, la ligne B du métro est passée en 100% automatique. Un chantier de 10 années de travail continu s’achève.

Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon et de SYTRAL Mobilités a inauguré ce samedi la ligne B nouvelle génération. Le réseau de métro, qui avait été initié en 1978, compte aujourd’hui 4 lignes, 32 kilomètres de voies, 40 stations et représente 725.000 voyages par jour.

Jusqu’alors, seule la ligne D était entièrement automatique. En 1991, SYTRAL Mobilités mettait en service cette toute première ligne automatique grand gabarit du monde. Dans l’objectif de développer un réseau toujours plus performant et attractif, SYTRAL Mobilités mène une politique ambitieuse d’optimisation de ses infrastructures et équipements. L’autorité organisatrice des transports investit notamment plus de 600 millions d’euros dans son plan de mandat pour moderniser le réseau métro.

Projet majeur de la modernisation du réseau métro

L’automatisation de la ligne B constituait le projet majeur de cette modernisation. Ce chantier s’achève après 10 années de travail continu. Troisième ligne du réseau TCL, elle relie Charpennes à la gare d’Oullins, et s’étendra prochainement jusqu’aux hôpitaux sud. D’une longueur de 7.7 km et comportant 10 stations, cette ligne constitue une liaison nord-sud importante avec 180.000 voyages par jour.

« Depuis le 25 juin, le métro B est entièrement automatique grâce à la mise en service des nouvelles rames sans conducteur. C’est une immense satisfaction et une grande fierté pour toutes les équipes qui œuvrent depuis des années sur ce projet et qui se sont investies jour et nuit pour mener à terme ce chantier d’envergure aux multiples enjeux »

Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon et de SYTRAL Mobilités.

L'automatisation de la ligne B est un projet industriel complexe aux multiples enjeux initié en 2012, notamment en termes de signalisation ferroviaire, d’aspects sécuritaires, de matériel roulant, de formations du personnel. Ceci a nécessité un investissement de 387 millions d’euros comprenant le renouvellement du système de pilotage automatique et l’achat de 36 nouvelles rames MPL16.

6.000 heures de travail et près de 1.500 nuits

Plus de 6.000 heures de travail et près de 1.500 nuits ont été nécessaires pour conduire ce chantier de taille mené avec un planning très ambitieux. Ce projet a par ailleurs été mené en parallèle du chantier de prolongement de la ligne jusqu’à Saint-Genis-Laval.

L’automatisation permet, note SYTRAL Mobilités, de gagner en temps de parcours, de fluidifier au maximum la circulation, voire d’augmenter le niveau de l’offre sans devoir faire évoluer l'infrastructure. L’automatisation intégrale, couplée avec des postes de commande centralisés (c'est la « tour de contrôle » de chaque ligne), permet de gérer toute la flotte de trains à l’unisson, en temps réel, conformément au plan de transport et de pouvoir s’adapter aux situations perturbées.

« Automatiser complètement une ligne qui reste en exploitation, cela prend environ 10 ans, avec une majorité de travaux effectués la nuit. Car si les éléments industriels et le matériel roulant peuvent être disponibles en une poignée d’années, il faut aussi adapter les stations, l’ensemble des postes de signalisation voire les terminus des lignes, etc. »

SYTRAL Mobilités





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’inflation s’établit à 6,1% en France

L’INSEE a fait part ce vendredi de son indice des prix à la consommation.


Le groupe de travail « logement » pour la sobriété énergétique a été lancé

Ce groupe a été lancé ce mercredi par les ministres Agnès Pannier-Runacher et Olivier Klein.


Fonds friches : les lauréats de la 3ème édition dévoilés


Cette troisième édition se traduit par 100 millions d’euros supplémentaires pour le recyclage de 675 hectares de friches.


La Ville de Lyon investit 7 millions d’euros pour améliorer les équipements publics

Cet été, la Ville de Lyon réalise près de 240 opérations.


Le premier tronçon de la Voie Lyonnaise 1 a été inauguré

nullBruno Bernard, président de la Métropole de Lyon et par Grégory Doucet, le maire de Lyon ont inauguré le premier kilomètre aménagé de la Voie Lyonnaise 1 le long du Rhône.


Le CIEL 2022 a rassemblé 1.300 participants

La CCI a fait ce jeudi un point sur son offre événementielle au premier semestre 2022.


Malgré la hausse des taux, la production de crédit à l’habitat reste solide

La Banque de France a fait part ce mercredi de son étude mensuelle sur les crédits aux particuliers. Les intermédiaires


Le réseau des villes d’Auvergne-Rhône-Alpes interpelle le gouvernement

Le réseau des villes de la Région s’est réuni à Lyon le 1er juillet et a interpellé dans un communiqué le gouvernement sur les annonces de futures ponctions fiscales.


Olivier Klein devient ministre délégué au logement

nullLa composition du deuxième gouvernement Borne a été dévoilé ce jour. Un ministre délégué au logement a été nommé.


Pierre Bonnet prend la présidence de SLCI

Il succède à Bernard Deschaux Baume en tant que président de SLCI, mais aussi de Procivis Rhône. Pierre-Marie Le Gloanec devient, pour sa part, directeur général des deux entités.


« La trace laissée par la crise sanitaire est considérable »

Jean-Marc Torrollion est le président de la fédération nationale de l’immobilier (FNAIM). A l’occasion de la présentation des chiffres de l’immobilier du premier semestre 2022, nous avons, avec lui, évoqué la surperformance des villes moyennes.


Un premier « plan piéton » adopté par la Métropole de Lyon

Ce lundi, les élus du Conseil de la Métropole ont adopté ce plan, premier du genre pour la collectivité.


Un plan solaire adopté par la Métropole de Lyon

Ce plan a été adopté par les élus métropolitains en Conseil de la Métropole.


Règlement local de publicité : l’enquête publique bientôt lancée

Une nouvelle étape a été franchie pour le règlement local de publicité métropolitain avec le lancement de l’enquête publique à la rentrée. 49 communes se sont exprimées en faveur du projet initial.


Écoréno’v : enveloppe supplémentaire de 21 millions d’euros

La Métropole de Lyon a voté une autorisation de programme complémentaire pour le dispositif.