Gerland, ou le pari de la double mixité

Pour Jean-Pierre Flaconnèche, Maire du 7ème arrondissement de Lyon, le quartier de Gerland doit s’affirmer sur le double principe de mixité sociale et de mixité fonctionnelle.

Gerland est un quartier en pleine mutation, avec plusieurs projets d’aménagement. Dans quel cadre s’inscrit le développement du quartier ?

Ce qu’il y a d’exceptionnel, c’est que nous ayons, au cœur de la ville –Bellecour est à un kilomètre et demi de Gerland - des espaces qui nous permettent de réaliser des opérations d’urbanisme d’une certaine envergure. Gerland est un secteur du territoire lyonnais comme il n’y en aura sans doute pas d’autres, car tous les autres secteurs, y compris les autres arrondissements sont plus petits que ce secteur de Lyon. Ça nous permet de faire des choix par rapport à cet urbanisme qui sont un peu novateurs par rapport à ce qui a été fait jusqu’à maintenant. Ces choix, c’est notamment la mixité sociale. Historiquement, il y a là une implantation de gens qui ont travaillé dans les industries de Gerland de l’époque. Ces gens-là, d’origine italienne ou espagnole, sont ceux qui ont construit une partie de Gerland. Il ne faut pas que ces gens-là qui habitent encore le quartier se sentent exclus par le développement de ce secteur. Mais au-delà de cette mixité sociale, il y a aussi la mixité que l’on appelle fonctionnelle. Il faut ainsi faire en sorte, qu’au niveau des familles, il y en ait au moins un des deux qui puisse habiter à proximité de son lieu de travail, de manière à ce qu’il ne perde pas de temps dans les déplacements.

C’est pour cela que les ZAC accueillent tant des immeubles résidentiels que des bâtiments destinés au tertiaire, comme par exemple l’opération Ambre et Opale…

Nous essayons de tout inscrire dans cette logique. Il faut toutefois être très attentif à beaucoup de choses, pour faire en sorte qu’il y ait la possibilité de faire des choix qui ne remettent pas en cause cette mixité. Nous avons également le problème de l’implantation commerciale, qui ne se fait pas facilement, spontanément. Notre objectif est d’implanter au bon endroit les rez-de-chaussées qui sont susceptibles de créer de l’implantation commerciale ou artisanale. Il est bien évident que ce ne sont pas tous les rez-de-chaussées de notre ville, comme de n’importe quelle autre, qui sont susceptibles d’accueillir avec efficacité des commerces de proximité. Pour que ces derniers marchent, il faut qu’ils soient reconnus et désirés par les habitants du secteur, mais il faut surtout qu’il y ait une dimension qui corresponde à la position que vont adopter les commerçants en fonction des éléments dont ils disposent. Si vous faites de l’implantation commerciale sur des secteurs où les gens ne viennent pas parce qu’il n’y a pas suffisamment de densité, ça ne sert à rien. Notre souci, c’est de faire en sorte que l’accessibilité soit un élément déterminant pour accueillir du commerce de proximité.

Aujourd’hui, quels sont les grands projets sur Gerland ?

Dans les prochaines années, voire pour certaines opérations, dans les prochains mois, il y a aura la mise en place de certaines ZAC, et notamment celle des Girondins, qui sera la plus importante après le Bon Lait. Nous avons la chance de voir que, dans cette période difficile pour beaucoup de gens, et notamment au regard de l’immobilier, nous avons eu, sur Gerland, une crise qui a été d’un impact très limité. Je pense que c’est une situation qui est susceptible d’encourager les professionnels de l’immobilier, promoteurs comme bailleurs sociaux, à répondre aussi largement que possible à la demande en la matière.

 

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La profession agricole se mobilise pour défendre le foncier


Les représentants des Chambres d’agriculture, de la FNSafer, de la FNSEA et de Jeunes Agriculteurs en Auvergne-Rhône-Alpes font des propositions communes pour vraiment réguler le foncier agricole.


Fonds friches : premier appel à projet

Un premier appel à projets, doté de 40 millions d’euros sur deux ans sur les 300 millions du fonds, a été lancé.


La Métropole de Lyon et les villes organisent la continuité du service public


Les collectivités ont détaillé ce vendredi les mesures destinées à assurer la continuité du service public à destination des habitants et habitants du territoire.


Les démolitions se poursuivent à Saint-Étienne

La politique de rénovation urbaine basée sur des démolitions d’ampleur suit son cours dans la préfecture de la Loire, avec un nouvel écroulement de près de 4.000 m² de bâtiments dans le coeur de la ville.


Saint-Priest : livraison d’une résidence de Lyon Métropole Habitat

null
Cette nouvelle résidence est située dans le quartier des Ilots Verts à Saint-Priest.


La nouvelle vision du maire de Lyon pour la Part-Dieu

null
À l’occasion de l’inauguration d’«Orange Lumière», Grégory Doucet, maire de Lyon et président de la SPL Lyon Part-Dieu, a présenté le nouveau cap qu’il entend insuffler pour ce quartier.


Confluence: Rue Royale / Petitdidierprioux désignés lauréats de l’îlot ICF


Au nord du quartier, non loin de Perrache, le binôme lyonnais Rue Royale et Petitdidierprioux ont été désignés lauréats de l’îlot ICF Habitat Sud-Est Méditerranée.


Bruno Bernard a rencontré Jean Castex ce jeudi

Le président de la Métropole a rencontré ce jeudi le Premier ministre, en présence de Grégory Doucet, le maire de Lyon pour évoquer la crise sanitaire. Ce vendredi, il rencontrera le maire de Saint-Étienne, Gaël Perdriau.


Politique de la ville : hausse de 46 millions d’euros des moyens en 2021

Le projet de loi de finances pour 2021 se traduit par une hausse des moyens pour la politique de la ville.


Renaud Payre, nouveau président de l’OFS métropolitain

Le vice-président de la Métropole de Lyon délégué à l’habitat, au logement social et à la politique de la ville, a été élu ce lundi président de l’organisme de foncier solidaire métropolitain.


«Il y aura un plan piéton métropolitain»


Bruno Bernard est le président de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’opération de pétionisation « la voie est libre », organisée ce week-end à Lyon et Villeurbanne.


Et Perrache s’ouvrit au sud…


Le pavillon sud de la gare de Perrache, qui permet un accès direct aux quais par la place des archives, a été inauguré ce mardi.


Villeurbanne veut l’encadrement des loyers au 1er janvier

null
Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne, organisait ce jeudi une conférence de presse durant laquelle il a évoqué diverses thématiques.


«Suivant les époques, on a associé la ville au végétal ou on l’a dissociée»


Frédéric Ségur est responsable ingénierie et prospective du patrimoine végétal de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’exposition « La ville-forêt. Vers une nouvelle culture urbaine », présentée au CAUE


Steel, un nouveau pôle commercial, a ouvert à Saint-Étienne

Après plusieurs mois de report en raison de la Covid, l’inauguration de ce centre commercial majeur de l’entrée Est de la ville a été réalisée ce mercredi.