Gerland, ou le pari de la double mixité | Lyon Pôle Immo

Gerland, ou le pari de la double mixité

Pour Jean-Pierre Flaconnèche, Maire du 7ème arrondissement de Lyon, le quartier de Gerland doit s’affirmer sur le double principe de mixité sociale et de mixité fonctionnelle.

Gerland est un quartier en pleine mutation, avec plusieurs projets d’aménagement. Dans quel cadre s’inscrit le développement du quartier ?

Ce qu’il y a d’exceptionnel, c’est que nous ayons, au cœur de la ville –Bellecour est à un kilomètre et demi de Gerland - des espaces qui nous permettent de réaliser des opérations d’urbanisme d’une certaine envergure. Gerland est un secteur du territoire lyonnais comme il n’y en aura sans doute pas d’autres, car tous les autres secteurs, y compris les autres arrondissements sont plus petits que ce secteur de Lyon. Ça nous permet de faire des choix par rapport à cet urbanisme qui sont un peu novateurs par rapport à ce qui a été fait jusqu’à maintenant. Ces choix, c’est notamment la mixité sociale. Historiquement, il y a là une implantation de gens qui ont travaillé dans les industries de Gerland de l’époque. Ces gens-là, d’origine italienne ou espagnole, sont ceux qui ont construit une partie de Gerland. Il ne faut pas que ces gens-là qui habitent encore le quartier se sentent exclus par le développement de ce secteur. Mais au-delà de cette mixité sociale, il y a aussi la mixité que l’on appelle fonctionnelle. Il faut ainsi faire en sorte, qu’au niveau des familles, il y en ait au moins un des deux qui puisse habiter à proximité de son lieu de travail, de manière à ce qu’il ne perde pas de temps dans les déplacements.

C’est pour cela que les ZAC accueillent tant des immeubles résidentiels que des bâtiments destinés au tertiaire, comme par exemple l’opération Ambre et Opale…

Nous essayons de tout inscrire dans cette logique. Il faut toutefois être très attentif à beaucoup de choses, pour faire en sorte qu’il y ait la possibilité de faire des choix qui ne remettent pas en cause cette mixité. Nous avons également le problème de l’implantation commerciale, qui ne se fait pas facilement, spontanément. Notre objectif est d’implanter au bon endroit les rez-de-chaussées qui sont susceptibles de créer de l’implantation commerciale ou artisanale. Il est bien évident que ce ne sont pas tous les rez-de-chaussées de notre ville, comme de n’importe quelle autre, qui sont susceptibles d’accueillir avec efficacité des commerces de proximité. Pour que ces derniers marchent, il faut qu’ils soient reconnus et désirés par les habitants du secteur, mais il faut surtout qu’il y ait une dimension qui corresponde à la position que vont adopter les commerçants en fonction des éléments dont ils disposent. Si vous faites de l’implantation commerciale sur des secteurs où les gens ne viennent pas parce qu’il n’y a pas suffisamment de densité, ça ne sert à rien. Notre souci, c’est de faire en sorte que l’accessibilité soit un élément déterminant pour accueillir du commerce de proximité.

Aujourd’hui, quels sont les grands projets sur Gerland ?

Dans les prochaines années, voire pour certaines opérations, dans les prochains mois, il y a aura la mise en place de certaines ZAC, et notamment celle des Girondins, qui sera la plus importante après le Bon Lait. Nous avons la chance de voir que, dans cette période difficile pour beaucoup de gens, et notamment au regard de l’immobilier, nous avons eu, sur Gerland, une crise qui a été d’un impact très limité. Je pense que c’est une situation qui est susceptible d’encourager les professionnels de l’immobilier, promoteurs comme bailleurs sociaux, à répondre aussi largement que possible à la demande en la matière.

 

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un comité citoyen pour imaginer les espaces publics du centre de Villeurbanne

La Ville va constituer un comité citoyen composé d’une vingtaine de volontaires. Celui-ci pourra façonner les espaces publics de Villeurbanne grand centre.


Projet de l’Esplanade à Dardilly : la construction du plot F annulée

nullLa Métropole de Lyon et la Ville de Dardilly ont annoncé avoir acté l’évolution du projet urbain de « L’Esplanade », privilégiant la mise en œuvre d’un nouvel espace public.


Modification n°4 du PLU-H: l’enquête publique a cours jusqu’au 28 mai

nullL’enquête publique concernant cette modification du PLU-H de la Métropole de Lyon se termine dans une semaine.


Givors : un village d’entreprises prochainement livré

nullLa SERL organisait il y a quelques jours une visite du chantier du village d’entreprise développé à proximité du pôle entrepreneurial LYVE de la ville.


Les travaux du bois de la Part-Dieu démarreront à l’automne

nullLes grands principes de ce bois sont finalisés, après un an d’études de conception et de concertation.


Le projet de loi pour développer l’offre de logements abordables dévoilé

Le ministre délégué chargé du Logement, Guillaume Kasbarian, l’a présenté ce vendredi, en conseil des ministres.


Le tracé du TEOL désormais connu, avant un vote le 16 mai

nullLe président et le vice-président de SYTRAL Mobilités ont présenté lundi les principaux enseignements de la concertation préalable organisée sur le tramway express de l’ouest lyonnais. Le projet se mue en prolongement du T2.


Le « Jardin des Ressources » a été inauguré à Villeurbanne

Cet espace vert valorise la récupération de ressources issues de la biodiversité. Il a été inauguré à l’occasion du festival «Côté jardins».


Modification n°4 du PLU-H : l’enquête publique démarre ce mardi


L’enquête publique concernant cette nouvelle modification du plan local de l’urbanisme et de l’habitat durera jusqu’au 28 mai.


«Aujourd’hui, on manque de politique publique sur le logement vacant»

nullChristophe Bazile est maire de Montbrison et président de Loire Forez Agglomération, dans la Loire. Nous évoquons avec lui l’ensemble des dispositifs de déconcentration de l’État présents ce territoire.


Réunion le 23 avril sur l’apaisement des circulations aux Buers

Une réunion de concertation sera organisée mardi 23 avril à 18h30 sur l’apaisement des circulations du quartier des Buers, à Villeurbanne.


Les travaux des Terrasses de la Presqu’île interrompus


Des travaux de confortement ont été initiés, suite à un désordre constaté au nord du chantier de ce projet d’aménagement d’une partie des rives de Saône, le long de la presqu’île.


La Métropole de Lyon crée 26 «quartiers populaires métropolitains»


Le nouveau contrat de ville pour la période 2024-2030, « Engagements Quartiers 2030 », a été signé vendredi en présence de la secrétaire d’Etat chargée de la Citoyenneté et de la Ville, Sabrina Agresti-Roubache. Aux côtés des 43 QPV, la collectivité a souhaité créer 26 quartiers qui feront l’objet d’un suivi particulier.


Presqu’île à vivre : début des travaux de la rue Grenette le mois prochain

nullDes travaux préalables de rénovation des réseaux souterrains débuteront en mai.


75.000 euros de subventions de l’État pour la poursuite de «Givors 2 Vallées»

La Métropole de Lyon et la Ville de Givors sont lauréates de l’appel à projets du « plan de transformation des zones commerciales – Entrées de Ville » lancé par le Gouvernement en septembre 2023.