Lyon Vaise: l’Industrie, ou la reconquête de l’ouest

Le quartier de l'Industrie entre dans la deuxième phase de son réaménagement. Après avoir, durant la première phase de l'aménagement du quartier, accueilli des géants du tertiaire tel que Electronic Arts, Cegid ou encore Logica, le quartier se développe vers le nord, avec une deuxième phase vouée tant à l'immobilier résidentiel que tertiaire.

Cap au Nord ! Après la première phase d’aménagement du quartier de l’industrie au sud du quartier, le Grand Lyon a présenté ce matin en conférence de presse la nouvelle phase de la Zone d’aménagement concerté (ZAC) de Vaise Industrie. Pris en étau entre la Saône et les Monts d’Or voisins, le quartier a connu, depuis 15 ans une véritable mutation.

« Lorsque je suis arrivé en 1995 à la tête de la mairie du neuvième, c’était un quartier qui s’était totalement effondré. Nous avions à l’époque une conviction, celle que l’on ne redynamiserait ce quartier qu’à partir du moment où on pourrait réintroduire une dynamique économique nouvelle ». Un pan de l’ancienne industrie s’étant effondré, avec Rhodiaceta et le textile, il fallait donc, pour le Grand Lyon, que des entreprises d’une nouvelle génération s’installent pour que le quartier puisse revivre.

« La désindustrialisation n’est pas fatale»

« Cela s’est traduit dans la réalité puisque sur Vaise, nous avons, entre 2001 et 2012, construit 300.000 m2 d’activités économiques, avec maintenant 22.000 emplois» se félicite Gérard Collomb. « Il y a plus d’emplois aujourd’hui que du temps de la Grande période industrielle » note-t-il, en tentant de démontrer à cette occasion que « la désindustrialisation (…) n’est pas fatale : simplement, précise-t-il, les emplois d’aujourd’hui ne sont plus ceux d’il y a quarante ans ».

Sur les 22000 emplois créés à Vaise, le quartier de l’industrie en a, à lui seul, généré 7500. Il abrite en outre 250 établissements, un fait qui traduit le dynamisme d’un quartier qui a vu successivement arriver Infogrames, Cegid, Electronic Arts, Logica, la Banque Palatine, l’I-way, ou encore Akka Technologies. « 120.000 m2 ont déjà été livrés sur la ZAC Nord » précise Gérard Collomb, qui précise en outre que ce sont, « sur 2012-2013 35.000 m2 nouveaux qui vont être livrés », et 44.000 m2 dans les 5 ans.

Cap sur l'habitat

Reste que le développement économique de ce quartier n’a pas été linéaire, loin s’en faut. Les difficultés d’Infogrames, rebaptisé Atari, sont là pour le rappeler. « On a commencé sur le loisir numérique, puis on a élargi la gamme, et on a bien fait» se satisfait le maire de Lyon. A côté des entreprises de jeux vidéos, comme Namco Bandaï, sont donc venues s’installer des entreprises de marketing communication (Publicis, EuroRSCG…), de conseil juridique et financier (KPMG, Akka, Fidal, Lyon Juristes…), d’informatique (Logica, Cegid…), de loisirs (I-way, Pathé) et de banque/assurance (Groupama, Crédit Mutuel, Apicil, April, Banque Palatine)… Au final la ZAC Sud, qui s’étend sur 10.5 hectares, compte 68.300 m2 d’activités tertiaires sur 77.500 m2 de SHON.

Mais la revitalisation du quartier économique n’est pas une fin en soi. Le Grand Lyon, en lançant la deuxième phase d’aménagement du quartier de l’industrie, souhaite ainsi favoriser un peu plus l’habitat et amener une population nouvelle dans ce quartier jusqu’ici essentiellement tertiaire.

« Avant qu’il y ait activité économique, il n’y avait plus aucun promoteur qui voulait venir sur la zone. Construire des logements était tout simplement impossible. Les quelques-uns, malheureux, qui avaient essayé de le faire, avaient mis 6 ans pour les commercialiser (…) » se souvient l’ex-maire du neuvième arrondissement.

Transitions

Dans cette deuxième phase, l’objectif est donc clairement de mixer habitat, commerces et bureaux. Entre les actuels immeubles I-way et Apicil, l’aménagement va donc être essentiellement consacré à l’immobilier résidentiel. Objectif : assurer une transition harmonieuse entre un quartier très dense ,Vaise, et l’ambiance très « village » de Saint Rambert.

Près de 650 logements, dont 25% de logements sociaux et 25% d’accession sociale à la propriété, vont donc voir le jour d’ici à 2016, principalement autour d’un futur espace paysager : le jardin des Trembles, qui sera ouvert sur la Saône et le quai Paul Sédillan. 2000 habitants vont ainsi investir le quartier à terme. Des commerces vont être placés au pied des immeubles pour assurer une certaine vie. Parallèlement, des infrastructures vont être mises en place, telles que le groupe scolaire Laborde, qui va être reconstruit rue des Docks, sur environ 3500 m2. L’offre de bureaux sera, elle, enrichie par la possibilité de développer 2 nouveaux programmes tertiaires le long de la voie de chemin de fer. Tout comme l’offre hôtelière, avec l’ouverture à terme d’un hôtel restaurant 3 étoiles, le long du quai Paul Sédaillan.

L'aménagement de la deuxième phase du quartier de l'industrie sera en liaison directe avec le projet des rives de Saône, et comprend à ce titre plusieurs aménagements en bordure du fleuve, comme le sens unique imposé aux véhicules, pour mieux "résidentialiser" le secteur, via le développement de modes doux et la valorisation du cheminement piéton. La circulation de transit sera, quant à elle, déviée sur la nouvelle voie Joannès Carret, à proximité de la voie ferrée, afin de redonner une certaine proximité du quartier avec les rives de Saône. Le but étant, in fine, de désengorger le centre de Vaise, et notamment la place Valmy, qui réceptionne aujourd'hui une part considérable des flux de véhicules. Au final, la ZAC Nord représentera 11.3 hectares et comptera près de 121.000 m2 de SHON, répartis à moitié entre activités et logements.

» Saint Rambert : la restructuration de la cité Edouard Herriot se poursuit






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La densité et la mixité, au centre d’une table ronde de la FPI

La FPI région lyonnaise organisait jeudi 29 novembre une table ronde sur ces thèmes en présence de Michel Le Faou, adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole de Lyon.


La place de Francfort ouverte au public

L’espace public situé à l’est de la gare Part-Dieu, côté Villette a connu 15 mois de travaux.


L’Hôtel-Dieu, projet urbain majeur de Clermont-Ferrand

null
Il n’y a pas qu’à Lyon que la rénovation de l’historique Hôtel-Dieu constitue un enjeu majeur pour la ville-centre de l’agglomération. A Clermont-Ferrand, la même opération initiée par la Ville entre dans sa phase opérationnelle. Bouygues Immobilier a récemment posé la 1ère pierre d’un des projets urbains majeurs d’Auvergne-Rhône-Alpes.
» François Bertière, Bouygues Immobilier : «L’opération la plus complexe en monument historique»


« Nous avons aujourd’hui 600 conventions en cours »

null
Nous interrogeons le président de l’EPORA, Hervé Reynaud, par ailleurs maire de Saint-Chamond, sur l’action de l’établissement public foncier.


L’OPAC du Rhône a lancé les travaux de l’îlot de la gare à Brignais


L’office public de l’habitat a posé la première pierre, le 16 novembre dernier, de l’îlot de la gare à Brignais, où sera situé son futur siège.
» Advivo et l’OPAC du Rhône préparent leur fusion
» Jean-Xavier Bonnet, BPD Marignan : « notre offre est très répartie »


Saint-Etienne: la 3ème ligne de tram primée aux Victoires de l’investissement local

La troisième ligne de tramway de Saint-Etienne Métropole a été lauréate des premières « Victoires de l’investissement local », au titre du développement économique.


Charbonnières-les-Bains : Miprom a inauguré « Lodge Park 1 »

Le promoteur a inauguré vendredi cette résidence de 80 logements, en présence d’élus de la Ville et de la Métropole.


Campus numérique de Charbonnières: une rupture par rapport au projet de 2013

Au terme des travaux en 2020, le site de l’ancien Hôtel de la Région Rhône-Alpes aura connu une transformation basée sur une réhabilitation des anciens bâtiments. Un projet très différent de celui porté par l’ex-Région Rhône-Alpes, qui intégrait plus de densité urbaine.


« La commune va passer de l’ère thermale à l’ère digitale »

null
Gérald Eymard est le maire de Charbonnières-les-Bains. Nous évoquons avec lui le récent programme « Lodge Park », réalisé par Miprom, et le campus numérique de la région Auvergne-Rhône-Alpes.
» Charbonnières-les-Bains : Miprom a inauguré « Lodge Park 1 »
» Le campus numérique de Charbonnières, une reconversion de 10.000 m²
» Campus numérique de Charbonnières: une rupture par rapport au projet de 2013


La zone commerciale de Bron/Saint-Priest va profondément se transformer

null
Ceetrus a présenté son projet de transformation de la zone du Champ du Pont, qui accueille pour l’heure Auchan, Leroy Merlin et Ikea. Le départ des deux dernières enseignes va contraindre le site à une mue d’ampleur.


L’aménagement du « terrain des soeurs » bat son plein à Villeurbanne

null
Une visite de chantier était mardi organisée par la SERL, la Métropole de Lyon, et la mairie de Villeurbanne sur le « Terrain des Sœurs », dans le quartier des Buers.


UTEI et Woodeum remportent l’îlot C2 Sud à La Confluence

null
L’îlot sera le premier en structure bois qui verra le jour dans ce nouveau quartier de la Confluence.


«On n’oppose pas le développement économique au respect de l’environnement»

A l’occasion du premier coup de pelle de la station Oullins Centre, nous avons évoqué avec la président de la Métropole, David Kimelfeld, le projet de prolongement du métro B et l’interconnexion de la ligne de transports en commun avec l’A450. Il rappelle au passage, au sujet de l’autoroute entre Lyon et Saint-Etienne, que la Métropole n’était pas opposée à l’A45, mais à son débouché.


« Une attractivité décuplée »

null
Clotilde Pouzergue est maire d’Oullins. Elle évoque, pour Lyon Pôle Immo, la prolongation du métro B, la création d’une nouvelle station à Oullins-centre et d’une maison du projet. Nous évoquons également avec elle le projet de la Saulaie.
» Premier coup de pelle pour la station de métro « Oullins-Centre »
» David Kimelfeld: «On n’oppose pas le développement économique au respect de l’environnement»


Des travaux d’aménagement à Curis-au-Mont-d’Or

Ces travaux qui débuteront début 2019 porteront à la fois sur l’amélioration de l’entrée du village et sur la restauration du ruisseau du Thou.