Début de la révision du PLU du Grand Lyon

Le Grand Lyon a donné le coup d’envoi de la réflexion sur les évolutions du Plan Local d'Urbanisme, document qui fixe les règles en matière d’urbanisme dans l’ensemble des communes du Grand Lyon.

Le coup d’envoi de la révision du plan local d’urbanisme (PLU) a été donné lundi, en conseil communautaire du Grand Lyon. Vaste document d’urbanisme définissant les droits à construire sur les communes appartenant au Grand Lyon, le PLU va faire l'objet d'une vaste révision, qui vise à intégrer les objectifs du Schéma de Cohérence territoriale (SCOT) approuvé en décembre 2010 par le Grand Lyon ainsi que les obligations liées à la Loi Grenelle 2.

Depuis l’adoption de cette dernière, le Plan Local d’Urbanisme doit en effet inclure le Programme Local de l’Habitat, lequel sera désormais opposable. Le PLU du Grand Lyon, qui date de 2005, doit donc devenir, d’ici 2016, un PLUH. « Ce n’est pas qu’une simple histoire d’appellation ni de sigle » précise Martine David, maire de Saint Priest, et vice-présidente du Grand Lyon en charge du PLU. Afin d’harmoniser les outils de planification, « le futur PLUH fixera les orientations du développement en général, définira les droits à construire, et sera le support de la politique de l’habitat du Grand Lyon » explique l’élue.

Un PLU opposable aux tiers

Conséquence de l’intégration au sein du Plan Local d’Urbanisme du Programme Local de l’Habitat, ce dernier va devenir opposable aux tiers. « Le PLU est opposable aux tiers, donc le PLH, qui ne l’était pas et qui consistait en des objectifs qu’on poursuivait librement dans le cadre des relations Etat / collectivité / communes, devient un document qui sera opposable » explique Olivier Brachet, vice-président du Grand Lyon en charge de l’Habitat. « Les objectifs de production deviendront des objectifs que l’on s’obligera à faire » explique l’élu.

Ce changement va également obliger le Grand Lyon à rédiger ses intentions dans un certain nombre de domaines qui sont plus difficiles à opposer aux tiers. « Mieux gérer la demande de logements sociaux - le fichier commun de la demande sociale - n’est pas quelque chose qui est opposable aux tiers, mais simplement une modalité de fonctionnement » déclare ainsi Olivier Brachet.

Cette intégration du PLH dans le PLU va donc permettre, selon lui, de donner le sens de la politique d’habitat à horizon 2030, en prenant en compte les besoins. Il faut selon lui, produire près de 150.000 logements pour 150.000 ménages, soit un rythme de 9.000 à 10.000 par an, avec la moitié de logements sociaux. 100.000 logements sociaux devraient ainsi sortir de terre dans les 20 prochaines années, qui s’ajouteront ainsi aux 120.000 logements actuels. Le Grand Lyon va notamment, à travers le conventionnement, orienter une action pour maintenir le parc privé dans sa fonction sociale.

Pour accompagner cette révision, une concertation générale va être lancée à partir du 31 mai prochain, avec à la clé, des réunions publiques dans chaque commune et arrondissement de Lyon. Celle-ci se clôturera au moins 90 jours avant la date prévue pour l’arrêt du projet de PLU.

» PLU, PLH et SCOT du Grand Lyon: explications
» Le PLU du Grand Lyon (sur le site internet du Grand Lyon)






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Le centre d’échanges de Perrache, une sorte de scarification urbaine »


Eric Lafond est le candidat 100 % Citoyens à la Métropole de Lyon. Il s’est uni avec Denis Broliquier, qui sera candidat lui à la mairie de Lyon.


Kimelfeld et Képénékian veulent végétaliser la place du Bachut

Le président de la Métropole, candidat à sa succession, et le candidat à la mairie de Lyon veulent faire de cette place une place jardin. Ils proposent également, dans le 8ème, une rénovation de l’avenue des Frères Lumière et l’expérimentation de la piétonisation.


Le projet de Képénékian et Kimelfeld pour la tour du CIRC

Les candidats à la mairie de Lyon et à la Métropole veulent faire de la tour que le centre international de recherche contre le cancer quittera en 2022 un lieu autour de la santé pour tous.


«On est en train de faire une région parisienne bis. Ce n’est pas notre modèle»


Renaud Payre, est le candidat de la Gauche Unie à la présidence de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui son programme, qui intègre des métros légers de surface, l’abandon de l’Anneau des sciences, de nouvelles relations avec les territoires environnants, mais aussi une coopérative pour la rénovation énergétique et l’encadrement des loyers.


Saint-Julien-en-Genevois: Bouygues Immobilier aménagera le quartier de la gare

La filiale du groupe Bouygues va ainsi réaménager les 60.000 m² du quartier.


Givors : bientôt un hôtel d’entreprises à proximité de la gare


La SERL a récemment présenté la future réalisation d’un hôtel d’entreprises à proximité du pôle entrepreneurial LYVE et de la gare.


Les écologistes veulent apaiser la Part-Dieu

Les candidats EELV à la Métropole et à la mairie de Lyon avaient récemment précisé leurs vues sur le quartier à l’occasion d’une balade urbaine. La réouverture vendredi du tunnel Vivier-Merle leur a donné l’occasion de réaffirmer leur volonté d’apaiser le quartier.


Bruno Bernard veut davantage de coopération avec les territoires voisins


Le candidat EELV était l’invité à la mi-février de la fédération BTP Rhône pour réagir au livre blanc du secteur. Il a exposé sa vision de la Métropole, et des investissements prioritaires à réaliser.


Logement, foncier, transports : Kimelfeld a présenté ses projets devant le BTP


Le président de la Métropole de Lyon et candidat à sa succession, David Kimelfeld, était l’invité il y a une dizaine de jours de la fédération BTP Rhône pour réagir au livre blanc du secteur. Compte rendu.


Le pôle métropolitain un outil «très intéressant», mais «dévoyé de son objet»

Suite à des questions posées par des professionnels du BTP, François-Noël Buffet est revenu sur quelques points techniques.


La Saulaie, nouveau pôle urbain de la Métropole en gestation


La Métropole de Lyon a officialisé ce lundi la désignation du Groupe SERL comme attributaire de la concession de la ZAC de la Saulaie, à Oullins.


François-Noël Buffet veut un développement repensé de la Métropole

Le candidat LR à la présidence de la Métropole de Lyon intervenait mercredi dernier devant la fédération BTP Rhône.


Confluence : appel à consultation pour les îlots B1 et C1 Nord

La SPL Lyon Confluence a lancé un appel à consultation portant sur ces îlots de la ZAC 2 du quartier.


Anneau des sciences : la Métropole ne réalise plus aucune préemption

La Métropole de Lyon a indiqué vendredi ne préempter aucun terrain dans le sud-ouest lyonnais pour le projet de tronçon ouest du périphérique.


Inauguration de l’esplanade Moncey


Le président de la Métropole et le maire de Lyon ont inauguré ce jeudi ce nouvel espace du troisième arrondissement de la ville, qui a fait l’objet d’un réaménagement d’ampleur.