Place Denuzière, future couture entre Sainte Blandine et la Saône

La place Denuzière sortira de terre d'ici 3 ans, tandis que le nouveau quartier, adossé à Sainte Blandine est déjà en travaux.

Si la phase 2 de la Confluence se prépare, la première phase du projet de rénovation urbaine n’en est pas moins en pleine phase opérationnelle. La semaine dernière, Gérard Collomb, le sénateur maire de Lyon, a, avec les principaux acteurs de la promotion dans ce secteur, visité les opérations en cours au nord-ouest de ce nouveau quartier de Lyon. Parmi elles, la place Denuzière, qui marquera une couture entre le quartier de Sainte Blandine et les Rives de Saône.

La place Denuzière (Asylum pour Lyon Confluence)

Encore délimitée par des bandes et balises jaunes, cette future place, située au nord-ouest du quartier de la Confluence, n’est pour l’heure que le centre d’un vaste chantier, d’où plusieurs programmes vont éclore dans les 2 à 3 ans. L’urbaniste de la phase 1 de la Confluence, Gérard Penot, de l’Atelier Ruelle, a expliqué la philosophie de cette Place Denuzière, qui se trouve à quelques mètres de la place Sainte Blandine.

« Nous essayons d’être dans la continuité à la fois de ce qui se crée et de l’existant ancien » explique-t-il. Aussi plutôt que de faire de ce nouveau quartier un « raccord » par rapport à ces deux quartiers, l’urbaniste a expliqué vouloir travailler dans un esprit d’« accord ». Un passage a ainsi déjà créé pour franchir la voie ferrée, mais n’est pas encore mis en service, le temps que la Place Denuzière prenne forme.

Voulue comme une ponctuation entre les rives de Saône et la place Sainte Blandine, la place Denuzière s’avère être un ensemble de deux rectangles légèrement décalés séparés au centre par l’axe sud/nord que constitue la Rue Denuzière. Pourquoi opérer un tel déhanchement vers le sud, qui n’était pas prévu au départ, sur cette place de 5800 m² ? « Parce que cela nous permettra plus tard, lorsque la gendarmerie évoluera, de poursuivre le cheminement en direction de la Saône et de son théâtre de verdure » explique l’urbaniste. « Pour la place Denuzière, il n’était pas question de reproduire encore un espace magistral sur Confluence » explique le paysagiste d’Axe Saône, Carlos Goncalvès. « L’objectif était de créer un espace public convivial et ombragé, qui crée une réponse au contexte bâti qui allait se mettre en place » explique-t-il. « Le deuxième objectif était de créer une ponctuation dans le cadre des déambulations et des promenades de Perrache aux Berges de Saône, et créer un instant d’arrêt ».

Aussi l’agence a voulu composer un espace très végétal et ombragé, à la demande des riverains et des futurs usagers dans le secteur, avec toutefois deux ambiances particulières sur cette future place. A l’est, côté Sainte Blandine, l’espace, très planté et fleuri, permettra au promeneur de faire une pause pour profiter de l’environnement, quantité de petits commerces et cafés étant amenés à s’installer en pied d’immeuble. A l’ouest, même si la trame végétale subsiste, la place devient plus minérale, avec notamment des jeux d’enfants. Aux abords de la place, un système de circulation en alternat va être mis en place, chose assez nouvelle sur Lyon. Les gens respecteront le véhicule qui vient en face, un seul véhicule pouvant traverser dans un sens comme dans l’autre, ce qui permettra notamment d’assurer une nette perméabilité piétonne sur l’ensemble de la place.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vers une accélération du verdissement de la Part-Dieu

nullBruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, et Grégory Doucet, maire de Lyon, ont présenté ce lundi la nouvelle agence de paysagistes chargée d’accélérer la végétalisation de la Part-Dieu.


Urbanisme transitoire : Bouygues renouvelle sa démarche autour de la friche Nexans

Bouygues Immobilier renouvelle sa démarche expérimentale d’urbanisme transitoire autour de la friche industrielle Nexans.


Apsys et Quartus vont repenser le centre d’échanges de Lyon Perrache

Le groupement a été retenu dans le cadre de l’appel à projets visant à requalifier le centre d’échanges de Lyon Perrache. Ceci s’inscrit dans la deuxième phase de l’opération « Ouvrons Perrache ».


Villeurbanne : concertation sur le futur du parking Raphaël-de-Barros

Une concertation sur les aménagements des espaces publics Raphaël-de-Barros a lieu tout au long du mois de juin.


«Nous avons une action très importante pour le foncier économique»

nullBéatrice Vessiller est la vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme. Nous évoquons avec elle le lancement de la révision du SCOT, les grandes opérations d’urbanisme récemment présentées, et les enjeux en matière d’accueil d’activités économiques.


Eiffage Immobilier a inauguré «Évolution » à Rillieux-la-Pape


Le programme compte 88 logements qui vont du T2 au T4. Une grande surface alimentaire a ouvert ses portes il y a quelques semaines au rez-de-chaussée.


ACI, ou le passage d’un site industriel à une opération mixte

nullLe projet porté par BNP Paribas Immobilier et Ginkgo permettra l’éclosion, sur ce site industriel, d’un quartier mixte avec logements, bureaux, locaux, équipements publics, ainsi qu’un parc urbain de 2 hectares. Le T6 desservira l’ensemble.


Le SEPAL travaille sur la révision du SCOT

Il y a une dizaine de jours, un séminaire de lancement de la révision du schéma de cohérence territoriale du territoire se tenait à la Cité de la Gastronomie de Lyon.


Le TEOL, tramway express de l’ouest lyonnais, pour remplacer le métro E

nullSuite à une concertation, SYTRAL Mobilités a indiqué souhaiter introduire un tracé de tramway express enterré à destination de l’ouest lyonnais. Celui-ci serait deux fois moins onéreux pour un service très proche.


Le maire de Tassin déçu par l’abandon du métro E

Pascal Charmot a regretté la décision de préférer la réalisation d’un tramway à un métro. Il craint notamment que les embouteillages soient accentués avec un tramway en surface.


Rue Garibaldi : vers l’ouverture d’une concertation sur l’aménagement du 3e tronçon

Une délibération a été votée en commission permanente pour lancer la concertation sur l’aménagement de ce tronçon entre les rues Arménie-Pensionnat et la Grande rue de la Guillotière.


MLyon : la Métropole de Lyon cède les lots M+M à DCB

Cette signature a été réalisée il y a une semaine, le 2 mai.


Vers un futur redéveloppement de l’ex-clinique du Tonkin à Villeurbanne

null
Novaxia Investissement, Icade Promotion et Imring ont annoncé avoir signé un partenariat portant sur le redéveloppement de 5 actifs acquis auprès du groupe Ramsay. Dont l’immeuble villeurbannais.


La phase règlementaire du PLUI de Clermont Auvergne Métropole est lancée

nullLes élus de la Ville et de la Métropole présentaient en cours de semaine dernière la concertation à venir autour du projet du plan local d’urbanisme intercommunal du territoire.


Ecully : Alliade Habitat agit pour la végétalisation du quartier des Sources

nullAlliade Habitat agit pour la qualité de vie de ses locataires à travers cette végétalisation, que le bailleur entend opérer sur plusieurs de ses sites au sein de la Métropole.