Charbonnières : la promesse de vente de l’hôtel de Région signée

Le président de la Région Rhône-Alpes a signé ce matin la promesse de vente pour l’Hôtel de Région. Brémond et Financière Rive Gauche espèrent pouvoir livrer ce site à l’horizon 2020.

La promesse de vente de l’ancien Hôtel de Région Rhône-Alpes, situé à Charbonnières, a été signée ce mardi par Jean-Jacques Queyranne. Le président de la Région a en effet paraphé l’acte officiel ouvrant la voie à la cession effective du site au groupement Brémond et Financière Rive Gauche, au côté des représentants des deux groupes.

La Région avait opté en janvier pour le groupement FRG/Brémond, appuyé en cela par l’architecte François Leclerc, et les agences Base, Tectonik et Clément Vergely. Ce dernier l’avait emporté face à quatre autres groupements, menés par Nexity, Altarea, Bouwfonds Marignan, et Bouygues Immobilier. L’Assemblée plénière avait opté à l’unanimité pour le site. « C’est la proposition qui nous est apparue la plus intéressante sur le plan financier, mais aussi et surtout sur le plan de l’aménagement urbain, dans le cadre d’un plan urbain partenarial » a expliqué Jean Jack Queyranne.

30.8 millions d’euros

L’offre financière proposée s’élevait à 30.8 millions d’euros. Sur cette offre financière, une participation de 5.8 millions d’euros va être dédiée aux travaux d’équipements et de service public qui seront mis en œuvre par le Grand Lyon et la ville de Charbonnières. Le Conseil Régional retirera, quant à lui, 25 millions d’euros de la vente du site.

« Sur le projet, nous avons voulu prendre en compte la qualité du site, la qualité des paysages et en termes d’organisation de la ville de Charbonnières et de la route de Paris (…) » a expliqué . Un choix qui s’est porté sur l’équipe retenue, « dans la mesure où elle conservait une partie des bâtiments existants » explique Jean-Jack Queyranne, que derrière une façade urbaine, une grande emphase de prairie préservera la vue sur les monts du Lyonnais.

Outre les programmes de logements en accession , le site portera 30% de logements sociaux, des bureaux, des commerces, une crèche, un restaurant, et une résidence de personnes âgées d’une capacité de 80 personnes âgées. En outre, un espace de congrès s’organisera autour de la réinstallation de l’hôtel Mercure au sein du site principal. Ce dernier utilisera l’ancienne salle d’assemblée pour en faire une salle de Congrès.

Un horizon à 2020

Ludovic Bloespflug, du groupe Brémond, a rappelé les grandes lignes du projet, lequel s’appuie notamment sur le bâti existant. « Toute l’énergie qui avait été mise il y a plusieurs dizaines d’années, ce serait peut-être dommage d’en mettre autant pour le détruire, et encore autant pour reconstruire. Nous avons donc préféré reconvertir, transformer la plupart des bâtiments, à l’exception du grand bâtiment administratif qui barrait le site, et la tour d’archive ». Le site, explique-t-il ,ne sera plus barré, mais sera traversé par des voiries publiques, dont des espaces publics et des voies pour les modes doux. Après l’acte de cession effectif, les deux promoteurs devront attendre la modification du PLU pour déposer le permis de construire. Le promoteur reste prudent sur le timing de l’opération : « nous aimerions, nous promoteurs, aller le plus vite possible. Mais on est bien conscient qu’un projet comme cela mettra plusieurs années », explique-t-il, estimant à 5-6 ans l’ordre de grandeur du temps nécessaire pour la réalisation d’un tel projet.

« Aux alentours de 2020 le projet devrait être terminé » planifie pour sa part Arnaud Beyens, directeur général adjoint du groupe FRG. « C’est une opération importante pour Financière Rive Gauche. Nous étions attachés à avoir une mixité tant sociale que générationnelle» indique-t-il. Le projet qui développe 50.000 m2 est en tout cas un levier de développement pour le groupe, qui a ouvert en janvier une division sur Rhône-Alpes. « C’est un projet qui permet d’assurer la pérennité de nos équipes et de la division régionale » affirme-t-il.

» Ludovic Boespflug: "un projet à taille humaine"
» Brémond / FRG, lauréat de l'appel à projet du site de la Région
» Brémond veut poursuivre sa croissance en Rhône-Alpes






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«Suivant les époques, on a associé la ville au végétal ou on l’a dissociée»


Frédéric Ségur est responsable ingénierie et prospective du patrimoine végétal de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’exposition « La ville-forêt. Vers une nouvelle culture urbaine », présentée au CAUE


Steel, un nouveau pôle commercial, a ouvert à Saint-Étienne


Le NPNRU Minguettes-Clochettes, ligne forte du mandat à Vénissieux

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, organisait vendredi dernier sa conférence de presse.


L’Europe retient l’offre d’un consortium piloté la SPL Lyon Confluence

La Commission Européenne a retenu l’offre du consortium Scale, coordonné par la SPL. Il s’agit du plus gros réseau de villes européennes engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


Projet de salle Aréna à Décines-Charpieu : la concertation continue

Des sessions de visites de terrain sont organisées ce samedi 12 septembre.


Décès de Pascal Garrido, ancien président d’Epures

L’ancien maire de la Talaudière et ancien président de l’agence d’urbanisme stéphanoise est décédé, à l’âge de 76 ans.


«Le projet Foch Sully est vertueux»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui le programme Action Coeur de Ville développé sur Roanne, le projet Foch Sully, ainsi que le dispositif Denormandie.


Le maire de Lyon acte le maintien d’une parcelle végétalisée dans le 1er arrondissement

Un projet immobilier, qui avait été contesté par l’ancienne maire d’arrondissement au 33 rue du Bon Pasteur, ne se fera finalement pas.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


«La Saulaie peut être la 1ère étape de la reconquête des berges du Rhône»

Béatrice Vessiller est vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains de La Saulaie et du Vallon des hôpitaux.


«À Grandclément, un quartier avec des îlots sans voiture»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains Grandclément et Gratte-Ciel.


Les EPF formulent 12 propositions pour la relance

Les établissements publics fonciers ont fait part en fin de semaine dernière de leurs propositions pour accélérer la sortie de crise et construire les modèles d’aménagement de demain.


Jacqueline Osty, Grand Prix de l’urbanisme 2020

La paysagiste avait à deux reprises été lauréate du Grand prix national du paysage. Elle est l’auteur de nombreux parcs qui sont l’occasion de penser la relation entre ville et territoire.


Bruno Bernard annonce ses 10 premiers chantiers pour l’été

null
Les premiers chantiers vont notamment porter sur l’encadrement des loyers, la poursuite des aménagements d’urbanisme tactique, mais aussi l’optimisation des procédures d’urbanisme.