Ce que va changer en surface l’Anneau des Sciences

Le Grand Lyon compte faire du quai Perrache un grand boulevard urbain après le déclassement de l’autoroute, et aménager en surface l’entrée ouest du périphérique, au sud ouest, et du côté du Valvert. Visuels.

Le maire de Lyon le martèle : le passage en souterrain du TOP va permettre de faire évoluer les choses en surface. Fini les interminables files de voitures à l’entrée ouest du Valvert. L’arrivée de l’Anneau des sciences devrait permettre de faire évoluer les voiries, pour notamment laisser la place aux modes doux, à l’image de l’aménagement imaginé à proximité de la gare d’Ecully-la-Demi Lune.

ecully

Au Sud-Ouest, l’avenue Paul Dailly à Sainte Foy lès Lyon serait également concernée par ces réaménagements, avec là aussi l’arrivée de voiries pour les modes doux.

pauldailly

De la même façon, un lifting a été envisagé pour la RD432, dont le rôle de vitrine économique serait affirmé.

rd342

Ce qui deviendrait l’ex autoroute A6-A7 serait modifiée en profondeur, et offrirait, dès Oullins, un autre visage. Au nord comme au sud, la problématique serait identique : il s’agirait là aussi de transformer l’arrivée en ville, via des paysages plus arborés.

a7

Cette autoroute laisserait la place à un véritable boulevard urbain à proximité du quai Perrache, une fois le déclassement de l’autoroute A7 acté par l’Etat. Surtout, les accès vers le centre d’échanges serait modifié, avec une plus grande lisibilité des circulations au sol. A l’ouest, l’autoroute serait connectée au sol à l’entrée du cours Verdun, afin de permettre des circulations entre le cours de Verdun –Rambaud et le cours de Verdun Gensoul.

verdun

La même logique serait appliquée à l’est. Les trémies resteraient toutefois en place. Reste qu’il ne s’agit là que d’études, tout ceci étant conditionné à la faisabilité de l’année des sciences, dont la réalisation n’interviendra dans le meilleur des cas qu’après 2025.

verdun2






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

hélas pour moi le mal est irréparable , je pense cette transformation du cours de verdun est une catastrophe écologiste de grande envergure , depuis fort longtemps , de même la construction de la gare de perrache en son temps était déjà une connerie de son siècle ,comme l’a dit une personne. cette structure ferroviaire à défiguré cette presqu’île , qui été le fleuron de lyon ,c’est pourquoi je pense que le mal est irréversible.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Appel à projet sur le programme d’actions PENAP 2019-2023

La Métropole de Lyon s’engage dans l’accompagnement des agriculteurs, acteurs et collectivités dans l’élaboration et le financement de nouveaux projets.


Perrache et les places Carnot et des Archives en mode « travaux »

La reconfiguration du pôle multimodal de Perrache est en cours, avec la création d’un pavillon voyageurs côté place des archives, et l’aménagement du passage ouest.


Confluence, lieu d’expérimentation pour la végétalisation et le bâti durable


David Kimelfeld a présenté jeudi dernier différentes expérimentations réalisées sur ce territoire par la collectivité et des promoteurs. Il a notamment signé, avec la SPL Lyon Confluence, la charte de l’arbre.


Un séminaire sur le foncier à la préfecture de région


Les services de l’Etat organisaient ce mardi un séminaire à la préfecture du Rhône sur le thème du foncier, «bien commun stratégique » pour l’avenir du territoire.


Perrache, lieu investi par le festival Lyon C!ty Demain

La quatrième édition du festival de design urbain prend place pendant 6 jours à proximité et à l’intérieur du pôle multimodal.


L’esplanade François-Régis Cottin inaugurée à la Duchère


Etaient présents samedi pour cet évènement le président de la Métropole, David Kimelfeld, et le maire de Lyon, Gérard Collomb.


« Sans mobilité, vous n’avez pas de métropole »

INTERVIEW – Etienne Blanc, premier vice-président d’Auvergne-Rhône-Alpes, est favorable à la sortie du fret de la Part-Dieu, pour éviter l’engorgement de la principal gare métropolitaine lyonnaise.


La piétonisation de la presqu’ile de Lyon planifiée à l’horizon 2021


David Kimelfeld a annoncé ce mercredi le lancement d’une concertation le mois prochain, qui précédera une expérimentation en septembre, limitée aux samedis. Si celle-ci s’avère concluante, la piétonisation sera pérennisée dans 2 ans.


Vers une presqu’ile de Lyon plus végétale

Gerard Collomb a, lors d’une conférence de presse ce mercredi,  annoncé le lancement d’une consultation citoyenne sur les expérimentations visant à végétaliser le cœur de ville.


La friche Lamartine sera redéployée sur 3 lieux

La nouvelle friche sera déployée sur 3 lieux situés dans les 3ème et 9ème arrondissements.


Révision du PPRNi de l’Azergues

Le plan de prévention des risques naturels d’inondation va être révisé.


«Ce nouveau PLU-H nous permet de construire 1,3 million de m²»

null
Michel Le Faou est vice-président de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme, du logement, du cadre de vie, et du renouvellement urbain, et adjoint au maire de Lyon. Nous dressons avec lui un bilan du PLU-H, et évoquons les projets que l’opposabilité prochaine du document va permettre de mettre en mouvement.


«On essaye de réguler au mieux ce marché qui reste un marché, avec ses désordres»

Michel Le Faou est vice-président de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme, du logement, du cadre de vie, et du renouvellement urbain, et adjoint au maire de Lyon. Nous évoquons avec lui les solutions qu’entend mettre en place la collectivité pour juguler la hausse des prix de l’immobilier.


La partie haute du parc Blandan est ouverte

Le maire de Lyon et le président de la Métropole ont communiqué mercredi de concert sur la livraison de la troisième tranche de travaux du parc Blandan. David Kimelfeld a fait une visite du site en présence de plusieurs élus.


L’entrée de ville de Givors en cours de requalification

La Métropole réaménage l’entrée de ville de l’ouest lyonnais.