Collomb souhaite un déclassement de l’A6-A7 « dans des délais assez brefs »

Gérard Collomb souhaite toujours déclasser une partie de l'autoroute A6-A7 traversant Lyon, afin de transformer celle-ci en boulevard urbain apaisé.

Lors de la visite de presse organisée lundi par la Métropole de Lyon dans les secteurs de Part-Dieu et de la Confluence, le président de la métropole de Lyon, Gérard Collomb, a indiqué à quelques journalistes souhaiter un déclassement, « dans des délais assez brefs », de l'autoroute traversant Lyon du nord au sud.

L'objectif serait de transformer cette autoroute en un vaste boulevard urbain. Le passage de cet axe en plein centre-ville est un lourd héritage historique : fréquemment encombré, le passage sous Fourvière cumule en effet des flux automobilistes locaux, métropolitains, et nationaux. L’arrivée de l’A89 en provenance de Bordeaux n’a fait qu’accentuer le phénomène. Aussi le président de la Métropole fait régulièrement pression sur l’Etat pour qu’une solution soit trouvée concernant ce déclassement. Mais celui-ci touche d’autres dossiers, comme la question du grand contournement de Lyon.

Un péage urbain pour les flux nationaux

Pour l’heure, si les automobilistes venant de Paris souhaitent contourner Lyon, ils doivent, au sud de Villefranche, s'acquitter d'un péage pour contourner l’agglomération. Les automobilistes continuent donc de préférer un passage en plein centre-ville, même au prix de bouchons. C’est précisément cette situation à laquelle le maire de Lyon veut mettre un terme. Il a indiqué à plusieurs journalistes ce lundi avoir bon espoir d'arriver à avancer « dans les plus brefs délais » sur cette problématique. Y compris en inversant les logiques en faisant payer les trafics nationaux passant sous Fourvière, et en rendant dans le même temps le contournement gratuit.

Le déclassement de l'autoroute et sa transformation en boulevard urbain viendraient par ailleurs finaliser la transformation du sud de la Presqu’ile. Le passage de cet axe majeur à proximité de l’éco-quartier de la Confluence contraste de façon marquée avec l’image du nouveau quartier, où les modes doux sont, a contrario, privilégiés. A terme, l’idée serait ainsi de placer feux rouges, pistes cyclables et passages piétons en bordure de fleuve, pour apaiser le sud de la Presqu’ile. Mais ce contournement se heurte aux réticences de certains élus de l’est, peu enclins à accepter les reports de trafics qui tendraient à intervenir et le prolongement du contournement vers Vienne, qui nécessiterait la construction d’un nouvel axe.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Après les violences à Guillotière, Kimelfeld souhaite la démolition du Clip

L’ex-président de la Métropole de Lyon, suite aux violences de la semaine dernière, a évoqué le nécessaire réaménagement du quartier, via la démolition de cet immeuble.


Fonds friches en Auvergne-Rhône-Alpes: 23 dossiers lauréats sur 81 déposés

La préfecture de Région a fait part ce vendredi des grands chiffres relatifs au fonds friches sur le territoire d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Aménagements cyclables : des aménagements transitoires pérennisés

C’est notamment le cas de la piste cyclable créée en septembre 2020 sur la Montée de la Boucle à Caluire-et-Cuire.


CoBe va mettre en œuvre la dernière étape de Lyon Confluence

nullLa SPL Lyon Confluence a confié à l’urbaniste CoBe la mise en œuvre de la dernière étape du projet urbain situé au sud de la presqu’ile, dans le deuxième arrondissement de Lyon.


La rue Pierre Audry réaménagée a été inaugurée

La Ville et la Métropole de Lyon ont inauguré ce vendredi les réaménagements de cette rue qui relie


« Grand Saint-Jean » : le projet urbain entre dans sa première phase

Des financements ont été accordés ce 21 juin par l’ANRU au projet de Villeurbanne Saint-Jean. La première étape se déploiera sur une période de 15 ans, pour la partie sud.


Olivier Klein, un ministre du logement bien connu des territoires urbains

null
Le nouveau ministre délégué chargé de la Ville et du Logement était jusqu’ici le président du conseil d’administration de l’ANRU. Il connait ainsi les territoires en renouvellement urbain dans la Métropole.
» Olivier Klein devient ministre délégué au logement


Le « Vallon des hôpitaux », futur quartier équilibré au sud de la Métropole de Lyon

Mixité fonctionnelle, mobilités repensées, mixité sociale : l’abandon du projet de l’« Anneau des Sciences » a transformé le projet urbain situé à Saint-Genis-Laval, à la lisière d’Oullins et de Pierre-Bénite. Les différents acteurs publics, dont les HCL, présentaient mercredi celui-ci lors d’une visite de presse.


Vers une accélération du verdissement de la Part-Dieu

nullBruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, et Grégory Doucet, maire de Lyon, ont présenté ce lundi la nouvelle agence de paysagistes chargée d’accélérer la végétalisation de la Part-Dieu.


Urbanisme transitoire : Bouygues renouvelle sa démarche autour de la friche Nexans

Bouygues Immobilier renouvelle sa démarche expérimentale d’urbanisme transitoire autour de la friche industrielle Nexans.


Apsys et Quartus vont repenser le centre d’échanges de Lyon Perrache

Le groupement a été retenu dans le cadre de l’appel à projets visant à requalifier le centre d’échanges de Lyon Perrache. Ceci s’inscrit dans la deuxième phase de l’opération « Ouvrons Perrache ».


Villeurbanne : concertation sur le futur du parking Raphaël-de-Barros

Une concertation sur les aménagements des espaces publics Raphaël-de-Barros a lieu tout au long du mois de juin.


«Nous avons une action très importante pour le foncier économique»

nullBéatrice Vessiller est la vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme. Nous évoquons avec elle le lancement de la révision du SCOT, les grandes opérations d’urbanisme récemment présentées, et les enjeux en matière d’accueil d’activités économiques.


Eiffage Immobilier a inauguré «Évolution » à Rillieux-la-Pape


Le programme compte 88 logements qui vont du T2 au T4. Une grande surface alimentaire a ouvert ses portes il y a quelques semaines au rez-de-chaussée.


ACI, ou le passage d’un site industriel à une opération mixte

nullLe projet porté par BNP Paribas Immobilier et Ginkgo permettra l’éclosion, sur ce site industriel, d’un quartier mixte avec logements, bureaux, locaux, équipements publics, ainsi qu’un parc urbain de 2 hectares. Le T6 desservira l’ensemble.