PLU-H de la Métropole de Lyon : entre consensus et dissonances

Le Conseil de la Métropole de Lyon a tiré la semaine dernière le bilan de la concertation préalable et adopté l’arrêt de projet de PLU-H. Même si certaines critiques se sont faites jour, la volonté de dialogue de l’exécutif a été saluée par une majeure partie des groupes politiques.

Le Conseil de la Métropole de Lyon a voté lundi 11 septembre en faveur de l’arrêt de projet du plan local d’urbanisme tenant lieu de programme local de l’habitat (PLU-H), outil juridique majeur. Celui-ci permet en effet de réglementer le droit des sols sur le territoire métropolitain à partir de grands objectifs définis en matière d’habitat, de développement économique, et d’environnement. C’est au sein de ce document que sont définis la destination des terrains, leur constructibilité, et la forme des constructions lorsque les terrains permettent celles-ci.

Ce PLU-H détermine le visage de la Métropole au travers de quatre enjeux, à savoir le renforcement de son dynamisme économique, le développement d’une agglomération solidaire et équilibrée, l’environnement, mais aussi sa contribution à l’attractivité et le rayonnement de celle-ci. Notons que c’est la première fois, au sein de l’agglomération, que ce plan local d’urbanisme intègre la dimension de l’habitat. « C’est le plus important PLU-H en France associant le volet urbanisme et habitat », a rappelé, avant le vote, Michel le Faou, vice-président de la Métropole en charge de l’urbanisme, de l’habitat, du renouvellement urbain, et du cadre de vie. Le plan couvre en effet une superficie de 55.000 hectares et 220.000 parcelles. Le jour de la présentation du vote, le PLU-H était ainsi compilé au sein de 8 cartons, contenant 1356 pièces pesant au total 130 kilos, soit 30 de plus que le précédent PLU, a précisé l’élu.

Longue concertation

Cette révision du PLU-H s’est étalée sur 5 ans, avant d’aboutir lundi dernier à l’arrêt d’un projet définitif. Elle avait été initiée en avril 2012 par le conseil communautaire du Grand Lyon. Gérard Collomb était alors président de la communauté urbaine, et Martine David vice-présidente en charge du PLU. Une longue concertation préalable s’était ensuite été engagée du 31 mai 2012 au 31 décembre 2016, dans le but de bâtir un projet partagé entre habitants, partenaires institutionnels et professionnels, associations et autres structures représentatives de la société civile. La contribution des acteurs économiques s’est matérialisée au travers de 17 instances représentatives des professionnels de l’habitat, dont des professionnels de l’immobilier, de la construction, du logement social, de l’architecture, des aménageurs, des notaires...Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La requalification du cours Vitton au menu du Conseil de la Métropole

Les premiers travaux de requalification de l’axe porteront sur le tronçon entre la rue Garibaldi et la rue Tête-d’Or.


Lyon 2 : une exposition sur la cité Mignot aux archives municipales

Cet ensemble, construit sur un îlot situé entre la rue Smith et la rue Quivogne, fait l’objet d’un rappel historique sur sa construction et son évolution jusqu’en octobre.


«812 millions d’euros pour accompagner le secteur du logement social»

Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes répondent aux questions de Lyon Pôle Immo. Nous évoquons avec eux les prêts de haut de bilan.

 


« Chacune des villes est un cas particulier »

Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes, répondent aux questions de Lyon Pôle Immo, notamment sur le dispositif « Coeur de ville ».


Vaulx-en-Velin : plusieurs actions validées par le Conseil de la Métropole

Plusieurs actions de renouvellement urbain dans la commune de l’est lyonnais ont été votées lundi par le Conseil de la Métropole.


Villeurbanne : des travaux prévus au printemps 2019 pour le lycée Brosselette

Laurent Wauquiez était ce lundi matin à Villeurbanne pour officialiser la prochaine construction du nouveau lycée Brossolette, élément important de la ZAC Gratte-Ciel. Signant ainsi la fin d’un bras de fer.


PPRT de la vallée de la chimie : une réunion s’est tenue le 13 juin en préfecture

Le 13 juin dernier, une réunion s’est tenue entre le préfet et l’ensemble des partenaires du plan de prévention des risques technologiques (PPRT) de la vallée de la chimie.

 


Requalification du cours Vitton : des délibérations en juillet à la Métropole de Lyon

David Kimelfeld et Georges Képénékian, président de la Métropole et maire de Lyon, ont écrit un courrier en ce sens au maire du 6ème arrondissement de la ville, Pascal Blache.


Grand Parilly : Blein critique le projet, Picard lui répond

Le député du Rhône a critiqué dans le journal « Le progrès » le projet situé sur la commune de Vénissieux. Michèle Picard, maire de la Ville, n’a pas tardé à lui répondre.


Le projet « Grand Parilly » entre dans sa phase opérationnelle


David Kimelfeld et Michèle Picard avaient convié jeudi la presse à une visite de chantier du futur quartier multifonctionnel de Vénissieux. Les bâtiments d’Ikea et l’immeuble tertiaire « Initial » sont d’ores et déjà en construction.


Charly, Irigny et Vaugneray ont inauguré le chemin des Flaches

Cet aménagement relie le quartier de la Combe à Irigny aux quartiers de Saint Abdon à Charly et de la Grande Ponde à Vernaison.


« La réouverture de Vivier-Merle est prévue pour 2020, j’espère même un peu avant »

Michel le Faou est adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole délégué à l’urbanisme, au renouvellement urbain, à l’habitat et au cadre de vie. Lyon Pôle Immo évoque avec lui deux chantiers : Part-Dieu et le déclassement de l’A6-A7.


«Des valeurs foncières moins élevées pourraient réguler les prix»

Michel le Faou est adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole délégué à l’urbanisme, au renouvellement urbain, à l’habitat et au cadre de vie. Lyon Pôle Immo évoque avec lui la tension observée sur les prix de l’immobilier au sein de la Métropole de Lyon.


« Les positions des personnes publiques associées sont globalement positives »

Michel le Faou est adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole délégué à l’urbanisme, au renouvellement urbain, à l’habitat et au cadre de vie. Nous évoquons avec lui l’avancée du projet de PLU-H.


Le boulevard Vivier-Merle partiellement fermé

null
Dans le cadre des travaux du quartier de la Part-Dieu, une partie du boulevard Vivier-Merle entre les rues Paul Bert et Servient a été fermée ce matin, afin d’allonger la trémie présente sur l’axe. Celle-ci devrait rouvrir fin 2019.