PLU-H de la Métropole de Lyon : entre consensus et dissonances

Le Conseil de la Métropole de Lyon a tiré la semaine dernière le bilan de la concertation préalable et adopté l’arrêt de projet de PLU-H. Même si certaines critiques se sont faites jour, la volonté de dialogue de l’exécutif a été saluée par une majeure partie des groupes politiques.

Le Conseil de la Métropole de Lyon a voté lundi 11 septembre en faveur de l’arrêt de projet du plan local d’urbanisme tenant lieu de programme local de l’habitat (PLU-H), outil juridique majeur. Celui-ci permet en effet de réglementer le droit des sols sur le territoire métropolitain à partir de grands objectifs définis en matière d’habitat, de développement économique, et d’environnement. C’est au sein de ce document que sont définis la destination des terrains, leur constructibilité, et la forme des constructions lorsque les terrains permettent celles-ci.

Ce PLU-H détermine le visage de la Métropole au travers de quatre enjeux, à savoir le renforcement de son dynamisme économique, le développement d’une agglomération solidaire et équilibrée, l’environnement, mais aussi sa contribution à l’attractivité et le rayonnement de celle-ci. Notons que c’est la première fois, au sein de l’agglomération, que ce plan local d’urbanisme intègre la dimension de l’habitat. « C’est le plus important PLU-H en France associant le volet urbanisme et habitat », a rappelé, avant le vote, Michel le Faou, vice-président de la Métropole en charge de l’urbanisme, de l’habitat, du renouvellement urbain, et du cadre de vie. Le plan couvre en effet une superficie de 55.000 hectares et 220.000 parcelles. Le jour de la présentation du vote, le PLU-H était ainsi compilé au sein de 8 cartons, contenant 1356 pièces pesant au total 130 kilos, soit 30 de plus que le précédent PLU, a précisé l’élu.

Longue concertation

Cette révision du PLU-H s’est étalée sur 5 ans, avant d’aboutir lundi dernier à l’arrêt d’un projet définitif. Elle avait été initiée en avril 2012 par le conseil communautaire du Grand Lyon. Gérard Collomb était alors président de la communauté urbaine, et Martine David vice-présidente en charge du PLU. Une longue concertation préalable s’était ensuite été engagée du 31 mai 2012 au 31 décembre 2016, dans le but de bâtir un projet partagé entre habitants, partenaires institutionnels et professionnels, associations et autres structures représentatives de la société civile. La contribution des acteurs économiques s’est matérialisée au travers de 17 instances représentatives des professionnels de l’habitat, dont des professionnels de l’immobilier, de la construction, du logement social, de l’architecture, des aménageurs, des notaires...Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Il faut que l’on ait une vision sur les prix de sortie »

null<
Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Nous évoquons avec lui les inflexions initiées par la nouvelle majorité sur la politique du logement de la Ville de Lyon. Notamment sur les opérations publiques de type ZAC
» Encadrement des loyers : «On aidera à faire de la conciliation»
» «Nous espérons une signature de cette charte avant l’été»
» «Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant»


« Nous espérons une signature de cette charte avant l’été »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Lors de notre entretien, nous avons également évoqué avec lui l’éco-rénovation des logements, mais aussi la place de la végétalisation dans les copropriétés, ainsi que la mise à jour de la charte de la qualité architecturale et urbaine de la Ville de Lyon signée en 2006.


« Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement, et préside également la SACVL. Nous évoquons le rôle de cette dernière dans l’accompagnement de la politique de l’habitat de la Ville de Lyon.


«Avec Primark, c’est la résurrection de Centre Deux»

nullLyon Pôle Immo a rencontré Pascale Lacour, adjointe au maire de Saint-Etienne chargée du commerce, et Jean-Pierre Berger, adjoint en charge de l’urbanisme et du logement, pour évoquer la prochaine opération de rénovation de ce centre commercial, qui accueillera bientôt Primark.


Accord entre Action Logement et l’État pour une réponse à la crise

nullBercy, le ministère du logement et et les partenaires sociaux d’Action Logement ont décidé d’amplifier les interventions du groupe.


La Métropole de Lyon amplifie les préemptions

null
La vice-présidente de la Métropole de Lyon, Béatrice Vessiller, a fait mercredi un point sur les préemptions lors de la conférence de presse de présentation de la politique en matière du logement abordable.
» La Métropole se veut proactive en matière de logement social et abordable


La Métropole se veut proactive en matière de logement social et abordable

null
Les élus de la Métropole de Lyon présentaient mercredi la politique de la collectivité en faveur du logement abordable sur le site de l’ex-collège Maurice Scève.


Confluence : bientôt des arbres sur les escaliers de la darse

null
Avant la réunion publique sur l’expérimentation de piétonisation d’une partie du Cours Charlemagne, les élus de la ville et la Métropole ont fait un point sur l’évolution du quartier, notamment en termes de mobilité.


Une opération d’aménagement pour Em2c et Valoripolis en Pays Mornantais

Le groupe et sa filiale portent un projet de développement territorial de 24 hectares.


Le « Goldorak » de Perrache en cours de démantèlement

Le démantèlement des escalators situés place des Archives a débuté. Ceci s’inscrit dans la suite logique de l’ouverture de la gare sur l’espace public réalisé il y a quelques mois.


Urbanisme : certaines programmations seront réorientées

Si les projets contractualisés seront honorés, le nouvel exécutif entend insuffler davantage de logements abordables et de végétalisation dans certaines opérations.


La Métropole de Lyon a voté sa PPI 2021-2026

null
La programmation pluriannuelle des investissements totalise 3,6 milliards d’euros, dont 944,6 millions dédiés à l’urbanisme.


Clermont-Ferrand : la bibliothèque de l’Hôtel-Dieu sera livrée en 2024

null
Cette bibliothèque métropolitaine sera logée dans un édifice du 18ème siècle de l’ancien Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand.


21,4 millions d’euros pour le recyclage des friches en AURA

En Auvergne-Rhône-Alpes, l’enveloppe dédiée au fonds de recyclage foncier des friches s’élève à 21,4 millions d’euros sur deux ans.


Télécabines, lignes de tram : le plan de mandat du Sytral dévoilé

null
Le syndicat des transports de l’agglomération lyonnaise a présenté ce jeudi son plan de mandat 2021/2026. Si aucune ligne de métro ne sera initiée dans le mandat, une première ligne par câble sera mise en place entre Francheville et Gerland. 4 nouvelles lignes de tram vont voir le jour.