Le projet Mermoz.net lauréat du concours «comment régénérer la ville ?»

Ce concours d’idées était organisé par le groupe cimentier français Vicat, avec la Métropole de Lyon et GrandLyon Habitat.

Un certain nombre d’acteurs de la construction, de l’architecture, et des élus s’étaient rassemblés mardi dans la salle du conseil de la Métropole de Lyon, pour participer à la finale du concours d’idées « Comment régénérer la ville ? », organisé par le groupe cimentier français Vicat, avec la Métropole de Lyon et GrandLyon Habitat.

Le concours avait été lancé en juillet dernier, durant la première biennale d’architecture de Lyon. Celui-ci est destiné à des équipes pluridisciplinaires d’étudiants en architecture, en urbanisme, en paysage, et ingénieurs. Il a été pensé par le groupe Vicat en collaboration avec la Métropole de Lyon, l’office public de l’habitat GrandLyon Habitat, et différentes écoles partenaires, à savoir l’ENSAL, l’INSA, l’ENTPE, l’ENSP et la mention de master VEU (via le LabEx IMU).

Trouver de nouvelles méthodes de travail

Il s’agissait, pour les étudiants, de développer de nouvelles méthodes de travail collaboratives de réhabilitation urbaine et architecturale. Ils devaient ainsi imaginer des restructurations urbaines adaptées au quartier de Mermoz sud dans le 8e arrondissement de Lyon, et devaient ainsi faire porter leurs réflexions sur des thématiques diverses, telles que la production énergétique, le développement de la biodiversité, la performance environnementale, les innovations esthétiques, ou encore l’économie circulaire.

Le concours avait initialement mobilisé 9 équipes étudiantes pluridisciplinaires autour de méthodes innovantes de réhabilitation architecturale et urbaine.

Présentation des projets (SDH/LPI)

Dans un deuxième temps, 3 équipes avaient été présélectionnées, et concouraient mardi devant un jury, qui, après délibération, a, en fin d’après-midi, attribué le 1er prix au projet Mermoz.Net. Ce dernier visait à réhabiliter le quartier de Mermoz-sud par une plus grande pratique de l’activité physique en milieu urbain.

L’équipe pluridisciplinaire était composée de Marjolaine Casella, étudiante en architecture à l’ENSAL, Narjisse Fousi, étudiante en architecture à l’ENSAL, Fanny Gachet, étudiante en architecture à l’ENSAL, Viria Leang, étudiante en architecture à l’ENSAL, Sijun Lv, étudiante en architecture à l’ENSAL et ingénieure diplômée en génie civil, Fayçal Sahnine, étudiant ingénieur à l’INSA et ingénieur diplômé en génie civil et de Lucie Simon, étudiante en paysage, urbanisme et aménagement à l’ENSP.

Une maille en béton souple

Les étudiants ont développé un matériau inédit, à savoir une maille en béton souple constituée de tesselles reliées par des fibres. La maille en béton peut être utilisée sous différentes formes (carré, rond, ellipse) et propriétés (fibre naturelle, synthétique ou métallique) pour offrir une rigidité faible ou élevée selon son usage : équipement public, revêtement de sol pour piéton, mobilités douces ou en ajout de surface dans les logements. La maille permet alors d’envisager de nouvelles utilisations du béton dans l’optique de créer un quartier en mouvement.

Guy Sidos, président-directeur général du groupe Vicat, s’est montré particulièrement satisfait des résultats et réflexions issues de ce concours : « valoriser les atouts du patrimoine en béton, tel était l’un des objectifs du concours ‘Comment régénérer la ville ?’. Dans la lignée de Louis Vicat, inventeur du ciment artificiel il y a 200 ans, cette démarche inédite illustre nos préoccupations environnementales et sociétales. Le groupe Vicat est fier de récompenser aujourd’hui le projet Mermoz.net qui, par son ingéniosité, a su apporter de nouvelles clés de réflexion pour une rénovation urbaine durable en plaçant le bien-être de l’usager au coeur du projet».

Michel le Faou, vice-président de la Métropole de Lyon était, de même, satisfait de ce concours développé sur un site en renouvellement urbain. Pour lui, « l’attachement au patrimoine et à l’histoire demeure un vecteur d’équilibre dans la construction de la ville, qui ne fait pas table rase du passé mais s’en inspire pour le sublimer ». « Le quartier Mermoz Sud, va, grâce à votre énergie et votre innovation, et surtout la mise en commun de vos savoir-faire, relever ces grands défis, et faire émerger un quartier moderne, dynamique qui saura répondre aux exigences de notre société en s’appuyant sur le passé pour se tourner vers son avenir», a t-il indiqué à l’adresse des étudiants.

Pour Catherine Panassier, présidente de GrandLyon Habitat, « il est important que les élèves soient très vite en contact avec les réalités complexes du renouvellement de la ville d'une manière générale, et des quartiers HLM en particulier (tel que Mermoz). Ce projet permet un rapprochement entre professionnels de la ville et étudiants dans une démarche ‘gagnant-gagnant’, les uns dans une démarche d'apprentissage, les autres dans une obligation de sortir de ses modes de réflexion et de s'ouvrir à de nouvelles façons d'appréhender les questions urbaines, un rafraichissement souvent bénéfique ! ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La SERL a injecté 165 millions d’euros dans l’économie en 2019

null
La société d’économie mixte organisait mardi dernier sa traditionnelle cérémonie de vœux en présence d’élus et de nombreux professionnels du secteur.


La SERL, futur aménageur de la Saulaie

Le quartier situé à Oullins sera l’un des principaux pôles en mutation dans les prochaines années au sein de la Métropole de Lyon.


Villeurbanne : le groupe Rosa Parks a été inauguré mardi


Le groupe scolaire est le premier équipement public livré au sein de la ZAC Gratte-Ciel Centre-Ville.


Cours Vitton : la 1ère tranche de requalification inaugurée

Cette inauguration a été effectuée ce vendredi.


Collomb se targue d’être « le seul à défendre l’Anneau des sciences »


Le maire de Lyon et candidat à la présidence de la Métropole passait ce mercredi son grand oral devant les acteurs du BTP : BTP Rhône, mais aussi la FFB et la FPI.


Villeurbanne : inauguration du cours Émile-Zola réaménagé


Les travaux portant sur une partie de cet axe structurant de la ville concernaient la tranche comprise entre l’avenue Thiers et la rue Hippolyte Kahn.


Villeurbanne : les réalisations et projets de 2020

 
L’année prochaine verra la livraison d’équipements majeurs, et la poursuite de projets urbains tels que Gratte-Ciel centre ville, la ZAC Grandclément, le « Terrain des Soeurs », et le quartier de la Soie.


Grenoble-Alpes Métropole : le PLUi a été adopté

Le Conseil de la Métropole de Grenoble a approuvé le projet de plan local d’urbanisme intercommunal ce vendredi.


Béatrice Vessiller veut bâtir rapidement une école sur la ZAC Grandclément

La candidate écologiste à la mairie de Villeurbanne présentait mercredi dernier ses propositions en matière d’éducation.


Patrick Bouchain, Grand Prix de l’urbanisme 2019

Jacqueline Gourault et Julien Denormandie ont remis mardi ce prix à l’architecte et scénographe.


Comment les rivières ont accompagné l’essor industriel de Tarare

FRANCHIR LA BERGE – L’essor de l’industrie dans cette petite ville de l’ouest rhodanien a été permis par l’exploitation des rivières la traversant.
» EVENEMENT PARTENAIRE : le CAUE organise l’exposition « Franchir la berge« 


Le club de l’OURS reçoit David Kimelfeld ce jeudi

Le président de la Métropole va clore ce 12 décembre les petits déjeuners de l’année du club de l’OURS, « Ouvrage, Urbanisme, Réflexion, Société ».


Signature du contrat de ville métropolitain


Le préfet délégué pour l’égalité des chances et le vice-président de la Métropole de Lyon délégué à la politique de la ville ont signé vendredi un protocole d’engagements réciproques renforcés.


T7, métro B vers Rillieux : probables axes de développement des TCL

La Métropole a, ces dernières années, travaillé sur certains futurs axes de transports en commun, tandis que d’autres font consensus tant chez les élus de la majorité qu’au sein de la droite métropolitaine.


Les projets de Bouzerda et Kimelfeld satisfont les élus du nord de la Métropole

La présentation des «projets secrets» de la présidente du Sytral et ceux de David Kimelfeld, qui prévoient une extension du métro jusqu’à Rillieux, sont de nature à satisfaire les élus qui avaient récemment plaidé en ce sens.