Le projet Mermoz.net lauréat du concours «comment régénérer la ville ?»

Ce concours d’idées était organisé par le groupe cimentier français Vicat, avec la Métropole de Lyon et GrandLyon Habitat.

Un certain nombre d’acteurs de la construction, de l’architecture, et des élus s’étaient rassemblés mardi dans la salle du conseil de la Métropole de Lyon, pour participer à la finale du concours d’idées « Comment régénérer la ville ? », organisé par le groupe cimentier français Vicat, avec la Métropole de Lyon et GrandLyon Habitat.

Le concours avait été lancé en juillet dernier, durant la première biennale d’architecture de Lyon. Celui-ci est destiné à des équipes pluridisciplinaires d’étudiants en architecture, en urbanisme, en paysage, et ingénieurs. Il a été pensé par le groupe Vicat en collaboration avec la Métropole de Lyon, l’office public de l’habitat GrandLyon Habitat, et différentes écoles partenaires, à savoir l’ENSAL, l’INSA, l’ENTPE, l’ENSP et la mention de master VEU (via le LabEx IMU).

Trouver de nouvelles méthodes de travail

Il s’agissait, pour les étudiants, de développer de nouvelles méthodes de travail collaboratives de réhabilitation urbaine et architecturale. Ils devaient ainsi imaginer des restructurations urbaines adaptées au quartier de Mermoz sud dans le 8e arrondissement de Lyon, et devaient ainsi faire porter leurs réflexions sur des thématiques diverses, telles que la production énergétique, le développement de la biodiversité, la performance environnementale, les innovations esthétiques, ou encore l’économie circulaire.

Le concours avait initialement mobilisé 9 équipes étudiantes pluridisciplinaires autour de méthodes innovantes de réhabilitation architecturale et urbaine.

Présentation des projets (SDH/LPI)

Dans un deuxième temps, 3 équipes avaient été présélectionnées, et concouraient mardi devant un jury, qui, après délibération, a, en fin d’après-midi, attribué le 1er prix au projet Mermoz.Net. Ce dernier visait à réhabiliter le quartier de Mermoz-sud par une plus grande pratique de l’activité physique en milieu urbain.

L’équipe pluridisciplinaire était composée de Marjolaine Casella, étudiante en architecture à l’ENSAL, Narjisse Fousi, étudiante en architecture à l’ENSAL, Fanny Gachet, étudiante en architecture à l’ENSAL, Viria Leang, étudiante en architecture à l’ENSAL, Sijun Lv, étudiante en architecture à l’ENSAL et ingénieure diplômée en génie civil, Fayçal Sahnine, étudiant ingénieur à l’INSA et ingénieur diplômé en génie civil et de Lucie Simon, étudiante en paysage, urbanisme et aménagement à l’ENSP.

Une maille en béton souple

Les étudiants ont développé un matériau inédit, à savoir une maille en béton souple constituée de tesselles reliées par des fibres. La maille en béton peut être utilisée sous différentes formes (carré, rond, ellipse) et propriétés (fibre naturelle, synthétique ou métallique) pour offrir une rigidité faible ou élevée selon son usage : équipement public, revêtement de sol pour piéton, mobilités douces ou en ajout de surface dans les logements. La maille permet alors d’envisager de nouvelles utilisations du béton dans l’optique de créer un quartier en mouvement.

Guy Sidos, président-directeur général du groupe Vicat, s’est montré particulièrement satisfait des résultats et réflexions issues de ce concours : « valoriser les atouts du patrimoine en béton, tel était l’un des objectifs du concours ‘Comment régénérer la ville ?’. Dans la lignée de Louis Vicat, inventeur du ciment artificiel il y a 200 ans, cette démarche inédite illustre nos préoccupations environnementales et sociétales. Le groupe Vicat est fier de récompenser aujourd’hui le projet Mermoz.net qui, par son ingéniosité, a su apporter de nouvelles clés de réflexion pour une rénovation urbaine durable en plaçant le bien-être de l’usager au coeur du projet».

Michel le Faou, vice-président de la Métropole de Lyon était, de même, satisfait de ce concours développé sur un site en renouvellement urbain. Pour lui, « l’attachement au patrimoine et à l’histoire demeure un vecteur d’équilibre dans la construction de la ville, qui ne fait pas table rase du passé mais s’en inspire pour le sublimer ». « Le quartier Mermoz Sud, va, grâce à votre énergie et votre innovation, et surtout la mise en commun de vos savoir-faire, relever ces grands défis, et faire émerger un quartier moderne, dynamique qui saura répondre aux exigences de notre société en s’appuyant sur le passé pour se tourner vers son avenir», a t-il indiqué à l’adresse des étudiants.

Pour Catherine Panassier, présidente de GrandLyon Habitat, « il est important que les élèves soient très vite en contact avec les réalités complexes du renouvellement de la ville d'une manière générale, et des quartiers HLM en particulier (tel que Mermoz). Ce projet permet un rapprochement entre professionnels de la ville et étudiants dans une démarche ‘gagnant-gagnant’, les uns dans une démarche d'apprentissage, les autres dans une obligation de sortir de ses modes de réflexion et de s'ouvrir à de nouvelles façons d'appréhender les questions urbaines, un rafraichissement souvent bénéfique ! ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Modification du PLU-H de la Métropole de Lyon : début de la concertation

null
La concertation s’est ouverte ce mardi. Les progressistes appellent à ne pas faire du plan local d’urbanisme et de l’habitat un outil pour limiter la création d’emplois dans la Métropole.


Clermont-Ferrand : des fouilles archéologiques sur le site de l’Hôtel-Dieu

nullClermont Auvergne Métropole organisait mercredi dernier une visite des fouilles archéologiques sur préalable au chantier de construction de la future bibliothèque métropolitaine.


Campus Lyontech La Doua : réaménagement de l’entrée Einstein

Cette opération va s’étaler du 12 avril au mois de septembre.


La démolition de la barre Monmousseau, acte majeur du NPNRU à Vénissieux

Ce vendredi 2 avril était un jour majeur pour le plateau des Minguettes, à Vénissieux. La barre Monmousseau a en effet été détruite par implosion à Vénissieux. Une opération qui s’inscrit dans le NPNRU 2020/2030.


La barre Monmousseau détruite par implosion à Vénissieux

nullInscrite dans le NPNRU, l’implosion de la barre Monmousseau d’ICF Sud-Est Méditerranée, sur le plateau des Minguettes, a eu lieu ce vendredi, peu après 10h30.


Lyon Confluence : la rénovation du bâtiment porche est en cours

null
Au terme de cette opération menée par la SPL Lyon Confluence, la salle du « Marché Gare » rouvrira ses portes en 2022.


Inauguration de l’arboretum de Sathonay-Camp

nullCet arboretum est situé en lisière de la ZAC Castellane, développée depuis 10 ans par la Métropole de Lyon et la Ville. Après une déambulation au sein de la zone aménagée, il a été inauguré vendredi par le maire et le président de la Métropole de Lyon.


Le recyclage des friches inscrit dans l’accord territorial de relance

Au sein de l’accord territorial de relance de la métropole de Lyon signé dans la semaine avec l’État, était inscrit le recyclage des friches.


La Ville de Lyon a présenté sa PPI 2021-2026

nullLe projet de programmation pluriannuelle des investissements 2021-2026 a été présenté ce jeudi devant le conseil municipal. Il comprend notamment des élements en matière de logement.


Villefranche-sur-Saône, Chambéry, Roanne dans le top 10 des centres-villes dynamiques

Villes de France, une association d’élus fédérant les villes moyennes, et Mytraffic, leader européen de l’analyse du flux piéton, ont publié le premier palmarès des centres-villes dynamiques.


«Le navire Opac est robuste. Il tient bien la mer »

nullXavier Inglebert est le nouveau directeur général de l’Opac du Rhône. SAC avec Loire Habitat, diversification des sources de financement, nouvelle convention d’utilité sociale avec l’Etat: nous évoquons avec lui les enjeux de l’office public de l’habitat du département du Rhône.


La ZFE va être renforcée dès 2022

Le conseil métropolitain a acté un durcissement progressif de la zone à faibles émissions dans la Métropole de Lyon à partir de 2022. Le diesel sera, lui, banni dès 2026. D’autres sujets urbains étaient également à l’ordre du jour.


Les habitants invités à se prononcer sur le tracé du T6 à Villeurbanne

nullUne nouvelle concertation va débuter le 15 mars, afin d’éclairer le choix du Sytral entre deux tracés visant à prolonger au nord la ligne de tramway T6.


Reconversion des friches polluées: 192 candidatures pour le 1er appel à projets

Lancé par l’ADEME, cet appel à projets dédié à la reconversion de friches polluées issues d’anciens sites industriels ou miniers s’inscrit dans le cadre du plan de relance. Il vient de se clôturer.


Villeurbanne Saint-Jean : une balade pour discuter du projet urbain

La Ville de Villeurbanne et la Métropole organisent cette balade urbaine pour dialoguer avec les habitants du quartier sur les éléments du programme, avant de désigner l’aménageur de la ZAC.