PPRT de la vallée de la chimie : une réunion s’est tenue le 13 juin en préfecture

Le 13 juin dernier, une réunion s’est tenue entre le préfet et l’ensemble des partenaires du plan de prévention des risques technologiques (PPRT) de la vallée de la chimie.

C’est un document au long cours, discuté entre l’État et un nombre important de collectivités et partenaires. Le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) de la vallée de la chimie a fait l’objet d’une réunion en préfecture, l’État souhaitant par ce biais faire le point sur sa mise en œuvre de ce plan et programmer les actions à venir. Des dispositifs innovants et ambitieux ont été définis depuis son adoption fin 2016, lesquels permettent de lancer des opérations concrètes en faveur de la protection des populations contre les risques.

Le PPRT de la vallée de la chimie est le plus important de France, et sa mise en œuvre est donc un chantier prioritaire nécessitant des dispositifs innovants ainsi que des moyens exceptionnels. Depuis son approbation en octobre 2016, un plan d’actions à hauteur de 134 millions d’euros a été négocié sur trois axes prioritaires, à savoir la conduite des mesures foncières, la protection des logements, mais aussi l’accompagnement des entreprises riveraines.

Démolitions à Feyzin

La réunion du 13 juin a ainsi permis de partager avec l’ensemble des partenaires les avancées, et préparer les actions à venir. Les mesures foncières permettent en premier lieu de sortir définitivement les populations les plus exposées des zones de risques. Une convention de 70 millions d’euros a ainsi été signée fin 2017 pour acquérir, puis démolir 88 habitations et activités à Feyzin. L’action est financée par l’État, les industriels à l’origine du risque, mais aussi la Métropole de Lyon et la Région.

Un courrier du Préfet a informé officiellement chaque propriétaire, et la procédure d’expropriation a été lancée par la Métropole de Lyon. L’enquête publique se déroulera dans quelques mois, à l’automne. « Parallèlement, chaque propriétaire peut désormais demander à la collectivité d’acquérir son bien. 16 mises en demeure d’acquérir ont déjà été déposées. La Métropole de Lyon établit un dialogue de proximité avec ces riverains, notamment pour convenir à l’amiable du prix d’acquisition », précise la préfecture.Pour leur part, les entreprises nécessitant un déplacement font l’objet d’un accompagnement par l’État, la Métropole et leurs partenaires, afin qu’elles puissent se relocaliser à proximité et que les emplois soient préservés.

Protection des logements

L’autre mesure majeure concerne les logements existants dans le périmètre du PPRT, tant maisons qu’appartements. Dès octobre 2024, ceux-ci devront obligatoirement être protégés contre les risques, soit un total de 5.400 logements privés concernés sur la vallée. Un dispositif exceptionnel a été défini avec des travaux financés à 100%, dont 40 % par l’État sous forme de crédit d’impôt, 30 % par les collectivités, et 30 % par les industriels. Des solutions d’avance sont également disponibles. Les riverains sont en outre accompagnés à chaque étape par un opérateur qualifié, du diagnostic de leur logement à la consultation des artisans jusqu’au dépôt des dossiers de financement. Ceci est intégralement financé par l’État, la Métropole, l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) et la Caisse des Dépôts, lesquels ont conclu une convention d’opération en avril 2018, visant à l’animation du dispositif, d’un montant de 9 millions d’euros.

Enfin, le troisième chantier concerne l’accompagnement des entreprises riveraines des sites à risques, soit 1500 entreprises. Les responsables d’activités ne sont par soumis à une obligation de travaux au titre du PPRT, mais sont en revanche tenus d’assurer la protection de leurs salariés et des usagers. Des travaux de réduction de la vulnérabilité, une organisation des postes de travail, une formation des salariés, et des plans de mise à l’abri sont envisageables.

« À l’automne 2018, le Préfet informera chaque responsable d’activité par courrier de sa situation ; la Métropole engagera une vaste campagne de sensibilisation, subventionnée à 80 % par l’État dans le cadre du pacte métropolitain d’innovation. Cette démarche se poursuivra par des accompagnements individualisés pour aider les chefs d’entreprises dans la mise en œuvre de leurs actions », a indiqué la préfecture.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Villeurbanne : lancement d’une plantation participative géante


Cette opération a été lancée officiellement ce mardi. Elle vise à occuper de matière temporaire un site qui sera ensuite bâti, dans le cadre de la ZAC Gratte-Ciel centre-ville.


Bruno Bernard sera candidat à la présidence du Sytral

Lors d’une interview au 19/20, le nouveau président de la Métropole a révélé vouloir briguer la président du syndicat des transports l’an prochain, dans un souci de cohérence. Il a également évoqué les questions de mobilité et les grands projets urbains.


Mobilités: Bruno Bernard dévoile ses ambitions pour la Métropole de Lyon

Le président de la Métropole de Lyon a, dans son premier discours, évoqué les questions de mobilité, en évoquant notamment les projets en matière de vélo, mais aussi de tramway, de télécabines et de métro.


Villeurbanne : fermeture du parking Chomel

Dans le cadre du projet urbain Gratte-Ciel centre-ville, une occupation temporaire de cet espace va être organisé.


La SACVL va planter une forêt de 1.000 m² à la Duchère

Cette opération va intervenir dans le cadre du réaménagement de ce quartier du 9ème arrondissement de Lyon.


« Territoires », lieu de convivialité aménagé à proximité de Jean Macé

null
Ce projet d’occupation temporaire d’un terrain mis à disposition par SNCF Immobilier a été inauguré ce vendredi 5 juin par le directeur général de le structure et le président de la Métropole.


Les chantiers reprennent dans la Métropole de Lyon


BTP Rhône et le président de la collectivité organisaient ce mardi une visite presse sur deux chantiers à savoir la promenade Moncey et la construction du nouveau bâtiment du CIRC, pour faire un point sur l’impact de la crise du Covid-19.


Reprise des travaux sur les grands chantiers des parcs LPA

Les chantiers Saint-Antoine, Antonin Poncet et Béraudier ont redémarré ou sont en phase de reprise.


Déconfinement à Lyon : les écologistes affirment leurs positions

Grégory Doucet et Bruno Bernard organisaient ce mercredi une conférence de presse pour exprimer leurs positions en matière de déconfinement et de reprise de l’activité à Lyon et dans la Métropole.


Villeurbanne : réaménagement de la rue du 8 mai 1945

La requalification de l’axe et les travaux réalisés sur les rues principales du quartier se poursuivent.


La Métropole de Lyon organise son déconfinement et la relance

David Kimelfeld, a présenté ce mardi la stratégie de déconfinement du territoire, et organisé mercredi une première réunion du comité métropolitain de relance.


La Métropole de Lyon détaille son plan d’urbanisme tactique


Dans l’optique du déconfinement, 77 kilomètres de nouvelles pistes cyclables vont être déployés d’ici septembre. Le président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, a détaillé lundi le plan de la collectivité en la matière.


Plan vélos : la Ville de Lyon fait ses propositions

La Ville de Lyon a fait ses propositions pour la mise en place d’un plan vélos, répondant à la stratégie d’urbanisme tactique de la Métropole.


Le confinement réinterroge les schémas urbains

La période de confinement est bien vécue pour une part importante des français. Mais elle a toutefois fait évoluer les critères du logement idéal, selon une étude de BNP Paribas Real Estate.


Métropole de Lyon : l’instruction des demandes d’autorisations maintenues

C’est ce qu’a indiqué la collectivité ce samedi. Celle-ci veut éviter toute rupture d’activité.