Le PPRT de la vallée de la chimie annulé

Le plan de prévention des risques technologiques a été annulé par une décision du tribunal administratif de Lyon en date de ce jeudi 10 janvier, avec un effet différé de 2 ans.

La justice a annulé le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) de la vallée de la chimie. Ce dernier avait été approuvé il y a deux ans, le 19 octobre 2016, par le préfet du Rhône. Mais le plan avait été attaqué, à la fois par une entreprise contestant son classement en zone d’expropriation et par une commune du territoire. Une décision du tribunal administratif de Lyon l’a annulé ce jeudi, avec un effet différé de 2 ans. La préfecture du Rhône indique que le ministre de la Transition écologique et solidaire fera appel de ce jugement, du fait des enjeux très importants de sécurité des populations, sur proposition du préfet du Rhône.

Cette décision tombe en tout cas mal pour ce PPRT, qui constitue le plus grand de France. L’enjeu est également économique, avec 2.400 activités économiques sur le territoire. Il l’est également sur le front du logement, avec la présence de 7.000 logements. « Approuvé en 2016 par le préfet du Rhône, ce plan a pour vocation de protéger les populations riveraines des risques technologiques. Au-delà des contraintes réglementaires qui en découlent, il s’accompagne d’un plan d’actions ambitieux, dont bon nombre d’actions sont engagées aujourd’hui, deux ans après son approbation. Une dynamique forte est ainsi en place, avec des engagements financiers substantiels de l’État et du secteur industriel pour mettre en protection les habitants, salariés et usagers de la vallée de la chimie », note la préfecture.

Appel

Le ministre va donc faire appel de ce jugement, sur proposition de Pascal Mailhos. La préfecture indique que cette annulation en première instance est fondée sur un unique motif, ayant trait à un vice de procédure au titre du droit européen. Or, « les services de l’État ont respecté strictement les textes réglementaires et les procédures du droit français qui étaient en vigueur au moment de l’élaboration du PPRT », souligne-t-elle.

Elle note en outre que l’appréciation des risques et les prescriptions en découlant n’ont nullement été questionnées par le jugement (prescriptions de travaux sur les logements, mesures foncières, règlement pour les nouveaux projets...). Pour elle, le risque technologique subsiste, et il faut donc continuer à le prendre en compte. « Dans un premier temps grâce aux dispositifs du PPRT (son annulation étant différée, le PPRT conserve toute sa portée jusqu’en janvier 2021), puis le cas échéant, à travers les outils restant à disposition de l’Etat, en lien avec les partenaires du PPRT.»

Les services de l’État expertisent les conséquences de la décision du tribunal, et des informations complémentaires seront données dès que possible, notamment auprès des riverains ayant engagé des démarches concrètes liées au PPRT.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Saint-Fons, une ville en mutation

A l’occasion de la pose de première pierre de « Booster », le maire, Christian Duchêne, a évoqué les grandes transformations urbaines en cours sur sa commune, marquée par le renouvellement urbain et l’arrivée prochaine du tramway T10.


Après les violences à Guillotière, Kimelfeld souhaite la démolition du Clip

L’ex-président de la Métropole de Lyon, suite aux violences de la semaine dernière, a évoqué le nécessaire réaménagement du quartier, via la démolition de cet immeuble.


Fonds friches en Auvergne-Rhône-Alpes: 23 dossiers lauréats sur 81 déposés

La préfecture de Région a fait part ce vendredi des grands chiffres relatifs au fonds friches sur le territoire d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Aménagements cyclables : des aménagements transitoires pérennisés

C’est notamment le cas de la piste cyclable créée en septembre 2020 sur la Montée de la Boucle à Caluire-et-Cuire.


CoBe va mettre en œuvre la dernière étape de Lyon Confluence

nullLa SPL Lyon Confluence a confié à l’urbaniste CoBe la mise en œuvre de la dernière étape du projet urbain situé au sud de la presqu’ile, dans le deuxième arrondissement de Lyon.


La rue Pierre Audry réaménagée a été inaugurée

La Ville et la Métropole de Lyon ont inauguré ce vendredi les réaménagements de cette rue qui relie


« Grand Saint-Jean » : le projet urbain entre dans sa première phase

Des financements ont été accordés ce 21 juin par l’ANRU au projet de Villeurbanne Saint-Jean. La première étape se déploiera sur une période de 15 ans, pour la partie sud.


Olivier Klein, un ministre du logement bien connu des territoires urbains

null
Le nouveau ministre délégué chargé de la Ville et du Logement était jusqu’ici le président du conseil d’administration de l’ANRU. Il connait ainsi les territoires en renouvellement urbain dans la Métropole.
» Olivier Klein devient ministre délégué au logement


Le « Vallon des hôpitaux », futur quartier équilibré au sud de la Métropole de Lyon

Mixité fonctionnelle, mobilités repensées, mixité sociale : l’abandon du projet de l’« Anneau des Sciences » a transformé le projet urbain situé à Saint-Genis-Laval, à la lisière d’Oullins et de Pierre-Bénite. Les différents acteurs publics, dont les HCL, présentaient mercredi celui-ci lors d’une visite de presse.


Vers une accélération du verdissement de la Part-Dieu

nullBruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, et Grégory Doucet, maire de Lyon, ont présenté ce lundi la nouvelle agence de paysagistes chargée d’accélérer la végétalisation de la Part-Dieu.


Urbanisme transitoire : Bouygues renouvelle sa démarche autour de la friche Nexans

Bouygues Immobilier renouvelle sa démarche expérimentale d’urbanisme transitoire autour de la friche industrielle Nexans.


Apsys et Quartus vont repenser le centre d’échanges de Lyon Perrache

Le groupement a été retenu dans le cadre de l’appel à projets visant à requalifier le centre d’échanges de Lyon Perrache. Ceci s’inscrit dans la deuxième phase de l’opération « Ouvrons Perrache ».


Villeurbanne : concertation sur le futur du parking Raphaël-de-Barros

Une concertation sur les aménagements des espaces publics Raphaël-de-Barros a lieu tout au long du mois de juin.


«Nous avons une action très importante pour le foncier économique»

nullBéatrice Vessiller est la vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme. Nous évoquons avec elle le lancement de la révision du SCOT, les grandes opérations d’urbanisme récemment présentées, et les enjeux en matière d’accueil d’activités économiques.


Eiffage Immobilier a inauguré «Évolution » à Rillieux-la-Pape


Le programme compte 88 logements qui vont du T2 au T4. Une grande surface alimentaire a ouvert ses portes il y a quelques semaines au rez-de-chaussée.