Marseille : Denormandie veut accélérer la réhabilitation de l’habitat

1 an après le drame de la rue d’Aubagne, le ministre chargé de la Ville et du Logement veut désormais accélérer la réhabilitation de l’habitat à Marseille.

Un an après le drame de la rue d’Aubagne, qui avait vu un immeuble s’effondrer au coeur de la cité phocéenne, le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, veut aller de l’avant. « Après avoir pris les mesures destinées à faire face pendant un an à l’urgence, ma priorité maintenant est d’accélérer la réhabilitation et la rénovation de l’habitat à Marseille », a-il indiqué dans un communiqué en indiquant vouloir « lutter contre le fléau de l’habitat indigne ».

Encore 400 personnes à l’hôtel

Avec la Ville et la Métropole, l’Etat a mis en place depuis un an les mesures pour assurer la mise en sécurité et l’accompagnement des familles sinistrées. « La priorité reste de leur donner la possibilité de retrouver leur propre habitation. Sur les 359 immeubles évacués, la moitié a pu être réintégrée. 1.479 personnes ont été relogées, par des bailleurs sociaux, dans le parc privé ou des locaux vacants de l’Etat. Le nombre de personnes à l’hôtel s’est déjà considérablement réduit, de 1.300 fin janvier à 400 aujourd’hui », note le ministère. L’Etat et les collectivités ont en outre reconduit la mission confiée à l’organisme SOLIHA Provence et co-financée par l’Etat à hauteur de 5 millions d’euros depuis un an pour identifier des logements disponibles supplémentaires.

Pour accélérer la réhabilitation de l’habitat à Marseille, l’État s’est engagé, pour rénover les logements privés, à apporter 240 millions d’euros sur 10 ans via l’Agence nationale de l’habitat (Anah). « 17 millions auront été versés ou engagés d’ici la fin de l’année, un premier montant qui a vocation à augmenter une fois les études préalables nécessaires effectuées. L’agence finance notamment jusqu’à 100 % des travaux d’urgence dans les copropriétés et pour les travaux exécutés par les collectivités quand elles les exécutent en substitution des propriétaires pour le traitement de l’habitat indigne. 117 millions d’euros ont également déjà été validés pour les premières opérations de rénovation urbaine menées par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU), notamment en centre-ville », note le ministère.

Une société commune va être créée

Outre ces mécanismes, une société d’aménagement commune, associant l’État et les collectivités, sera créée pour la réhabilitation du centre-ville avant la fin de cette année. Elle rachètera ainsi les logements insalubres, les rénovera pour les remettre sur le marché, en préservant le caractère populaire du centre-ville. Cette société s’inscrit dans le cadre du projet partenarial d’aménagement (PPA), lequel fixe la stratégie sur le long terme. L’Etat l’a signé avec la Métropole et la Ville cet été. « 200.000 habitants seront concernés par le PPA, avec un budget de 217 millions d’euros sur 15 ans », indique le ministère.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La SACVL va planter une forêt de 1.000 m² à la Duchère

Cette opération va intervenir dans le cadre du réaménagement de ce quartier du 9ème arrondissement de Lyon.


« Territoires », lieu de convivialité aménagé à proximité de Jean Macé

null
Ce projet d’occupation temporaire d’un terrain mis à disposition par SNCF Immobilier a été inauguré ce vendredi 5 juin par le directeur général de le structure et le président de la Métropole.


Les chantiers reprennent dans la Métropole de Lyon


BTP Rhône et le président de la collectivité organisaient ce mardi une visite presse sur deux chantiers à savoir la promenade Moncey et la construction du nouveau bâtiment du CIRC, pour faire un point sur l’impact de la crise du Covid-19.


Reprise des travaux sur les grands chantiers des parcs LPA

Les chantiers Saint-Antoine, Antonin Poncet et Béraudier ont redémarré ou sont en phase de reprise.


Déconfinement à Lyon : les écologistes affirment leurs positions

Grégory Doucet et Bruno Bernard organisaient ce mercredi une conférence de presse pour exprimer leurs positions en matière de déconfinement et de reprise de l’activité à Lyon et dans la Métropole.


Villeurbanne : réaménagement de la rue du 8 mai 1945

La requalification de l’axe et les travaux réalisés sur les rues principales du quartier se poursuivent.


La Métropole de Lyon organise son déconfinement et la relance

David Kimelfeld, a présenté ce mardi la stratégie de déconfinement du territoire, et organisé mercredi une première réunion du comité métropolitain de relance.


La Métropole de Lyon détaille son plan d’urbanisme tactique


Dans l’optique du déconfinement, 77 kilomètres de nouvelles pistes cyclables vont être déployés d’ici septembre. Le président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, a détaillé lundi le plan de la collectivité en la matière.


Plan vélos : la Ville de Lyon fait ses propositions

La Ville de Lyon a fait ses propositions pour la mise en place d’un plan vélos, répondant à la stratégie d’urbanisme tactique de la Métropole.


Le confinement réinterroge les schémas urbains

La période de confinement est bien vécue pour une part importante des français. Mais elle a toutefois fait évoluer les critères du logement idéal, selon une étude de BNP Paribas Real Estate.


Métropole de Lyon : l’instruction des demandes d’autorisations maintenues

C’est ce qu’a indiqué la collectivité ce samedi. Celle-ci veut éviter toute rupture d’activité.


Esplanade devant l’Hôtel-Dieu, Guillotière, piscine sur le Rhône : les projets de Kimelfeld


David Kimelfeld et Georges Képénékian, candidats à la présence de la Métropole et à la mairie de Lyon, souhaitent développer un certain nombre de projets urbains sur divsers points de la Métropole, et notamment à Lyon.


« Le centre d’échanges de Perrache, une sorte de scarification urbaine »


Eric Lafond est le candidat 100 % Citoyens à la Métropole de Lyon. Il s’est uni avec Denis Broliquier, qui sera candidat lui à la mairie de Lyon.


Kimelfeld et Képénékian veulent végétaliser la place du Bachut

Le président de la Métropole, candidat à sa succession, et le candidat à la mairie de Lyon veulent faire de cette place une place jardin. Ils proposent également, dans le 8ème, une rénovation de l’avenue des Frères Lumière et l’expérimentation de la piétonisation.


Le projet de Képénékian et Kimelfeld pour la tour du CIRC

Les candidats à la mairie de Lyon et à la Métropole veulent faire de la tour que le centre international de recherche contre le cancer quittera en 2022 un lieu autour de la santé pour tous.