Michel Le Faou, premier président de l’OFS métropolitain

A l’issue de la première assemblée générale de l’organisme de foncier solidaire métropolitain, le membre de l’exécutif de la Métropole de Lyon a été désigné président, et Hélène Geoffroy 1ère vice-présidente.

L’Organisme de foncier solidaire métropolitain (OFSM) tenait ce lundi son assemblée générale constitutive. À cette l’issue de celle-ci, Michel Le Faou a été élu président de l’OFS de la Métropole de Lyon et Hélène Geoffroy 1ère vice-présidente.

Le plan d’urgence pour l’accès au logement (PUPAL) lancé au printemps dernier par le président de la Métropole pour répondre à la problématique liée au prix des logements comprenait une série de mesures. L’organisme de foncier solidaire répondait « à la volonté de mettre en place un outil permettant la production de logements abordables et donnant la capacité aux ménages les moins aisés d’accéder à la propriété plus facilement », souligne la Métropole. Celle-ci apporte un soutien financier à l’association sous forme de dotation initiale d’un montant de 4 millions d’euros en investissement pour la constitution de fonds propres.

L’OFSM, créé sous la forme associative, comprend 3 collèges, à savoir les membres fondateurs, les membres de droit, et les membres associés. Au sein des membres fondateurs, on trouve la Métropole, les 3 offices publics de l’habitat (OPH) métropolitains (Est Métropole habitat, Grand Lyon habitat, Lyon Métropole habitat), la Banque des territoires et Action logement.

Les communes de la Métropole intéressées par le projet, qui pourront délibérer sur leur adhésion en conseil municipal, sont, elles, membres de droit. Parmi les membres associés on trouvera la fédération des professionnels de l’immobilier (FPI), la Chambre des notaires, des autres banques et bailleurs et promoteurs intéressés par le projet.

Diviser par deux le prix de l’immobilier pour l’acquéreur

Le dispositif permet d’une part de diminuer le coût pour les ménages accédant, qui ne payent que les murs, le montant de la charge foncière étant conservé par l’OFS. Il permet par ailleurs de maîtriser les prix dans la durée, les prix de revente étant encadrés par un bail réel solidaire (BRS).

L’outil OFSM permet ainsi de diviser par deux le prix de l’immobilier pour l’acquéreur, affirme la Métropole. De manière générale, l’offre d’accession abordable ainsi créée le sera à un niveau de prix correspondant à 65 % des plafonds du prêt social location accession (PSLA, produit d’accession sociale) soit 2.780 € TTC par m² sur le centre de la Métropole, et 2.230€ TTC par m² pour le reste de la Métropole.

« Le montant de la redevance que les ménages devront acquitter pour le ‘loyer foncier’ devra se situer aux alentours de 1,5 €/m2/mois sans excéder 2 euros », souligne la Métropole.

La Métropole indique que 150 logements seront ainsi produits dans le cadre de ce dispositif pour la première année, quand, à plus long terme, l’OFS métropolitain aura vocation à prendre une part plus importante dans la production de logements accessibles à tous.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Bonjour,

Suite à cette article, je voudrais savoir a qui s’adresser pour accéder a un logement.

Auprès de qui s’adresser et les critères pour acquérir un logement dans le cadre de l’OFS.

Merci de me répondre.

Cordialement

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La SERL a injecté 165 millions d’euros dans l’économie en 2019

null
La société d’économie mixte organisait mardi dernier sa traditionnelle cérémonie de vœux en présence d’élus et de nombreux professionnels du secteur.


La SERL, futur aménageur de la Saulaie

Le quartier situé à Oullins sera l’un des principaux pôles en mutation dans les prochaines années au sein de la Métropole de Lyon.


Villeurbanne : le groupe Rosa Parks a été inauguré mardi


Le groupe scolaire est le premier équipement public livré au sein de la ZAC Gratte-Ciel Centre-Ville.


Cours Vitton : la 1ère tranche de requalification inaugurée

Cette inauguration a été effectuée ce vendredi.


Collomb se targue d’être « le seul à défendre l’Anneau des sciences »


Le maire de Lyon et candidat à la présidence de la Métropole passait ce mercredi son grand oral devant les acteurs du BTP : BTP Rhône, mais aussi la FFB et la FPI.


Villeurbanne : inauguration du cours Émile-Zola réaménagé


Les travaux portant sur une partie de cet axe structurant de la ville concernaient la tranche comprise entre l’avenue Thiers et la rue Hippolyte Kahn.


Villeurbanne : les réalisations et projets de 2020

 
L’année prochaine verra la livraison d’équipements majeurs, et la poursuite de projets urbains tels que Gratte-Ciel centre ville, la ZAC Grandclément, le « Terrain des Soeurs », et le quartier de la Soie.


Grenoble-Alpes Métropole : le PLUi a été adopté

Le Conseil de la Métropole de Grenoble a approuvé le projet de plan local d’urbanisme intercommunal ce vendredi.


Béatrice Vessiller veut bâtir rapidement une école sur la ZAC Grandclément

La candidate écologiste à la mairie de Villeurbanne présentait mercredi dernier ses propositions en matière d’éducation.


Patrick Bouchain, Grand Prix de l’urbanisme 2019

Jacqueline Gourault et Julien Denormandie ont remis mardi ce prix à l’architecte et scénographe.


Comment les rivières ont accompagné l’essor industriel de Tarare

FRANCHIR LA BERGE – L’essor de l’industrie dans cette petite ville de l’ouest rhodanien a été permis par l’exploitation des rivières la traversant.
» EVENEMENT PARTENAIRE : le CAUE organise l’exposition « Franchir la berge« 


Le club de l’OURS reçoit David Kimelfeld ce jeudi

Le président de la Métropole va clore ce 12 décembre les petits déjeuners de l’année du club de l’OURS, « Ouvrage, Urbanisme, Réflexion, Société ».


Signature du contrat de ville métropolitain


Le préfet délégué pour l’égalité des chances et le vice-président de la Métropole de Lyon délégué à la politique de la ville ont signé vendredi un protocole d’engagements réciproques renforcés.


T7, métro B vers Rillieux : probables axes de développement des TCL

La Métropole a, ces dernières années, travaillé sur certains futurs axes de transports en commun, tandis que d’autres font consensus tant chez les élus de la majorité qu’au sein de la droite métropolitaine.


Les projets de Bouzerda et Kimelfeld satisfont les élus du nord de la Métropole

La présentation des «projets secrets» de la présidente du Sytral et ceux de David Kimelfeld, qui prévoient une extension du métro jusqu’à Rillieux, sont de nature à satisfaire les élus qui avaient récemment plaidé en ce sens.