Déconfinement à Lyon : les écologistes affirment leurs positions

Grégory Doucet et Bruno Bernard organisaient ce mercredi une conférence de presse pour exprimer leurs positions en matière de déconfinement et de reprise de l’activité à Lyon et dans la Métropole.

Les candidat EELV à la mairie de Lyon et à la Métropole, Grégory Doucet et Bruno Bernard, organisaient ce mercredi une conférence de presse pour exprimer leurs propositions de sortie de crise. « On s'est saisi de ce temps de confinement, avec l’ensemble de nos militants sur les dernières semaines en le mettant à profit en travaillant sur l’adaptation de notre programme à cet épisode du Covid. On a revu nos priorités, on a retravaillé avec nos candidats et nos équipes de militants sur ce qui convenait d’adapter dans notre programme », a expliqué Grégory Doucet. Ce dernier a déploré la méthode pour lutter contre le virus, tant au niveau national que local. « Je pense que ce n’est pas de la concentration des pouvoirs dont nous avons besoin, mais bien au contraire, de rétablir la démocratie et de la faire fonctionner en étant à l’écoute de toutes les idées et de toutes les initiatives et en mettant en musique toutes les énergies pour répondre à la crise ».

Relocalisation

Bruno Bernard a aussi regretté le manque de concertation, notamment dans la distribution des masques entre Région, Métropole et Ville de Lyon. «La crise confirme la nécessité d’une coopération entre les territoires et non plus de la compétitivité. J’ai beaucoup porté pendant la campagne la question de cette coopération et que l’on ne pouvait pas avoir une Métropole toujours plus grosse, au détriment de la qualité de vie. Cette crise confirme tout cela. Nous avons besoin de relocaliser, nous avons besoin de rendre nos territoires beaucoup plus résilients », a expliqué le candidat.

Cela passe selon lui par les questions énergétiques, mais aussi alimentaires. « Pour l’énergie, il faut pousser les nouvelles solutions sur les bâtiments pour économiser l’énergie, mais il faut aussi créer de l’énergie verte sur la Région et permettre aux habitants un accès à un groupement d’achat à cette énergie verte à un prix raisonnable », note Bruno Bernard.

Il souhaite aussi une relocalisation alimentaire. « La question alimentaire, elle est plus que jamais nécessaire. Il faut voir comment on peut relocaliser nos productions, et que tout ce qui est produit en Rhône-Alpes et près de la Métropole, et en priorité dans la Métropole, soit consommé ici. Pour cela, il faut remettre à jour la politique agricole commune et qu’enfin le gouvernement porte une agriculture tournée vers ses territoires, biologique, et tournée vers les circuits courts », a-t-il indiqué.

Les verts favorables au plan d’urbanisme tactique

Concernant le déconfinement, il souhaite que les modes actifs soient privilégiés, et notamment la marche à pied et le vélo. Les premiers réaménagements lancés par la Métropole au travers du plan d'urbanisme tactique, via notamment le travail du conseiller délégué écologiste Pierre Hémon, vont dans le bon sens, selon Bruno Bernard. «Mais il faut absolument, pour les piétons, élargir les trottoirs pour pouvoir respecter les distanciations sociales. Cela passe par prendre de la place sur le stationnement ».

Bruno Bernard (SDH/LPI)

Pour le vélo, il souhaite « travailler sur la sécurité des axes ». « On a commencé à mettre en place des pistes provisoires, et par le stationnement des vélos. Il faut notamment libérer des places dans les parkings de Lyon Parc Auto pour les vélos. Sur le stationnement, on va quand même le réduire. On peut mettre à disposition des très nombreuses places de parkings – il y en a plus de 20.000 – qui sont liées à l’évènementiel : ceux d’Eurexpo, du Parc OL, de la Cité internationale ».

« Ces aménagements que nous portons depuis longtemps, la crise va permettre de les mettre en place plus vite, et tout l’enjeu est de les pérenniser après le déconfinement, et que le réseau express vélo puisse être mis en place beaucoup plus rapidement », a affirmé Bruno Bernard.

Grégory Doucet a par la suite évoqué la réouverture des écoles, mais aussi la situation du secteur culturel, durement touché par la crise.

Relance décarbonnée

Sur le front des conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire, la question cruciale, est, selon Bruno Bernard, de savoir comment on tient compte de la question climatique et de la protection du climat dans la relance décarbonnée qui est nécessaire. «Nous sommes, nous, naturellement, pour conditionner les aides économiques à des critères sociaux et environnementaux », a-t-il affirmé, rappelant qu’il avait proposé dans son programme de campagne un schéma d’achats responsables à la Métropole.

Il a par ailleurs indiqué souhaiter au plus vite la poursuite des élections métropolitaines et municipales dès que les conditions sanitaires le permettront, afin que les plans de mandat puissent être lancés au plus vite. « La démocratie ne doit pas être la dernière roue du carrosse », a indiqué le candidat à la président de la Métropole, qui souhaite que le résultat du premier tour soit conservé, que les deuxièmes tours aient lieu en juin ou en septembre.

Lancer certaines études

«Il faut aussi que l’on puisse que l’on puisse faire précéder dès maintenant à des études qui vont être nécessaires à lancer les plans de mandat. A titre d’exemple, la ligne de tramway T6 qui doit terminer les tronçons entre les hôpitaux Est et la Doua à Villeurbanne. Il y a différents parcours possibles. Les différents candidats à Villeurbanne ont proposé qu’il y ait un tracé qui passe plus à l’Est et qui n’a pas été étudié par le Sytral. Cela fait partie des choses qui doivent être étudiées dès maintenant », a affirmé Bruno Bernard.

Celui-ci souhaite également une relance du secteur de la construction et des travaux publics. « Le secteur du BTP a souffert pendant cette crise. La période électorale reporte toujours les projets. On avait eu la discussion sur le PLU-H avant… Il est donc important d’avancer rapidement là-dessus », a affirmé le candidat écologiste.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Saint-Fons, une ville en mutation

A l’occasion de la pose de première pierre de « Booster », le maire, Christian Duchêne, a évoqué les grandes transformations urbaines en cours sur sa commune, marquée par le renouvellement urbain et l’arrivée prochaine du tramway T10.


Après les violences à Guillotière, Kimelfeld souhaite la démolition du Clip

L’ex-président de la Métropole de Lyon, suite aux violences de la semaine dernière, a évoqué le nécessaire réaménagement du quartier, via la démolition de cet immeuble.


Fonds friches en Auvergne-Rhône-Alpes: 23 dossiers lauréats sur 81 déposés

La préfecture de Région a fait part ce vendredi des grands chiffres relatifs au fonds friches sur le territoire d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Aménagements cyclables : des aménagements transitoires pérennisés

C’est notamment le cas de la piste cyclable créée en septembre 2020 sur la Montée de la Boucle à Caluire-et-Cuire.


CoBe va mettre en œuvre la dernière étape de Lyon Confluence

nullLa SPL Lyon Confluence a confié à l’urbaniste CoBe la mise en œuvre de la dernière étape du projet urbain situé au sud de la presqu’ile, dans le deuxième arrondissement de Lyon.


La rue Pierre Audry réaménagée a été inaugurée

La Ville et la Métropole de Lyon ont inauguré ce vendredi les réaménagements de cette rue qui relie


« Grand Saint-Jean » : le projet urbain entre dans sa première phase

Des financements ont été accordés ce 21 juin par l’ANRU au projet de Villeurbanne Saint-Jean. La première étape se déploiera sur une période de 15 ans, pour la partie sud.


Olivier Klein, un ministre du logement bien connu des territoires urbains

null
Le nouveau ministre délégué chargé de la Ville et du Logement était jusqu’ici le président du conseil d’administration de l’ANRU. Il connait ainsi les territoires en renouvellement urbain dans la Métropole.
» Olivier Klein devient ministre délégué au logement


Le « Vallon des hôpitaux », futur quartier équilibré au sud de la Métropole de Lyon

Mixité fonctionnelle, mobilités repensées, mixité sociale : l’abandon du projet de l’« Anneau des Sciences » a transformé le projet urbain situé à Saint-Genis-Laval, à la lisière d’Oullins et de Pierre-Bénite. Les différents acteurs publics, dont les HCL, présentaient mercredi celui-ci lors d’une visite de presse.


Vers une accélération du verdissement de la Part-Dieu

nullBruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, et Grégory Doucet, maire de Lyon, ont présenté ce lundi la nouvelle agence de paysagistes chargée d’accélérer la végétalisation de la Part-Dieu.


Urbanisme transitoire : Bouygues renouvelle sa démarche autour de la friche Nexans

Bouygues Immobilier renouvelle sa démarche expérimentale d’urbanisme transitoire autour de la friche industrielle Nexans.


Apsys et Quartus vont repenser le centre d’échanges de Lyon Perrache

Le groupement a été retenu dans le cadre de l’appel à projets visant à requalifier le centre d’échanges de Lyon Perrache. Ceci s’inscrit dans la deuxième phase de l’opération « Ouvrons Perrache ».


Villeurbanne : concertation sur le futur du parking Raphaël-de-Barros

Une concertation sur les aménagements des espaces publics Raphaël-de-Barros a lieu tout au long du mois de juin.


«Nous avons une action très importante pour le foncier économique»

nullBéatrice Vessiller est la vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme. Nous évoquons avec elle le lancement de la révision du SCOT, les grandes opérations d’urbanisme récemment présentées, et les enjeux en matière d’accueil d’activités économiques.


Eiffage Immobilier a inauguré «Évolution » à Rillieux-la-Pape


Le programme compte 88 logements qui vont du T2 au T4. Une grande surface alimentaire a ouvert ses portes il y a quelques semaines au rez-de-chaussée.