Fonds friches : premier appel à projet

Un premier appel à projets, doté de 40 millions d’euros sur deux ans sur les 300 millions du fonds, a été lancé.

C’était l’une des annonces réalisées le 27 juillet lors du 5ème Conseil de défense écologique par Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique et par Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement : la création d’un « fonds de recyclage de friches ». Le plan de relance a doté ce fonds d’une enveloppe de 300 millions d’euros, qui se veut être un témoignage « de l’engagement du Gouvernement en faveur de la sobriété foncière ». Cet effort permettra d’intervenir sur ces friches pour débloquer des situations qui ne pourraient l’être sans un soutien public. Le ministère de la Transition écologique a annoncé vendredi qu’un premier appel à projets, doté de 40millions d’euros sur deux ans (sur les 300 millions d’euros du fonds), a été lancé cette semaine.

Enjeu majeur d’aménagement durable des territoires

Il faut dire que la question des des friches et celle de leur reconquête constituent « un enjeu majeur d’aménagement durable des territoires pour répondre aux objectifs de maîtrise de l’étalement urbain, de revitalisation urbaine et, par conséquent, de limitation de la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers », souligne le ministère. Elles représentent en effet, selon le ministère, « un important gisement foncier dont la mobilisation et la valorisation doivent être préférées à l’artificialisation d’espaces naturels pour développer de nouveaux projets ». Cette reconversion des friches contribue à la trajectoire du « zéro artificialisation nette » fixée par le Gouvernement, en cohérence avec les propositions de la Convention citoyenne pour le climat.

Mais la réutilisation de friches, qu’elles soient de logements, commerciales, ferroviaires, portuaires ou routières, industrielles, militaires ou minières, n’est pas sans coût… Elle s’accompagne souvent notamment en cas de pollution, d’un surcoût qui rend plus difficile l’équilibre économique de ces opérations, et en particulier en secteur détendu. Et pour ces opérations hors marché, « un soutien public est souvent indispensable », note le ministère. D’où ce programme, avec un soutien économique du fonds friches complémentaire des dispositifs que l’Etat déploie avec ses opérateurs, en particulier les établissements publics fonciers, ou des outils de contractualisation et de financement, comme les « projets partenariaux d’aménagement » ou les « opérations de revitalisation territoriale ».

40 millions d’euros sur deux ans

Ce premier appel à projets annoncé vendredi est doté de 40 millions d’euros sur deux ans (sur les 300 millions d’euros du fonds), et est lancé par l’ADEME. Il est dédié à la reconversion de friches polluées issues d’anciens sites ICPE ou miniers. Les collectivités et entreprises sont invitées à déposer leur dossier de candidature d’ici le 25 février (dossier de candidature et cahier des charges téléchargeables sur ademe.fr : https://agirpourlatransition.ademe.fr/entreprises/dispositif-aide/20201105/friches2021-7)

Une autre enveloppe de 259 millions d’euros pour les autres friches

Une enveloppe de 259 millions d’euros sera mobilisée pour les autres friches, afin d’accompagner le recyclage foncier sur l’ensemble du territoire national, dans le cadre d’une instruction territorialisée sous l’autorité des préfets. Ses modalités d’attribution seront annoncées fin novembre.

Le ministère précise enfin qu’une enveloppe de 1 millions d’euros a été confiée au CEREMA pour développer des outils numériques d’observation du foncier afin d’appuyer collectivités et opérateurs dans l’inventaire des friches.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La profession agricole se mobilise pour défendre le foncier


Les représentants des Chambres d’agriculture, de la FNSafer, de la FNSEA et de Jeunes Agriculteurs en Auvergne-Rhône-Alpes font des propositions communes pour vraiment réguler le foncier agricole.


Fonds friches : premier appel à projet

Un premier appel à projets, doté de 40 millions d’euros sur deux ans sur les 300 millions du fonds, a été lancé.


La Métropole de Lyon et les villes organisent la continuité du service public


Les collectivités ont détaillé ce vendredi les mesures destinées à assurer la continuité du service public à destination des habitants et habitants du territoire.


Les démolitions se poursuivent à Saint-Étienne

La politique de rénovation urbaine basée sur des démolitions d’ampleur suit son cours dans la préfecture de la Loire, avec un nouvel écroulement de près de 4.000 m² de bâtiments dans le coeur de la ville.


Saint-Priest : livraison d’une résidence de Lyon Métropole Habitat

null
Cette nouvelle résidence est située dans le quartier des Ilots Verts à Saint-Priest.


La nouvelle vision du maire de Lyon pour la Part-Dieu

null
À l’occasion de l’inauguration d’«Orange Lumière», Grégory Doucet, maire de Lyon et président de la SPL Lyon Part-Dieu, a présenté le nouveau cap qu’il entend insuffler pour ce quartier.


Confluence: Rue Royale / Petitdidierprioux désignés lauréats de l’îlot ICF


Au nord du quartier, non loin de Perrache, le binôme lyonnais Rue Royale et Petitdidierprioux ont été désignés lauréats de l’îlot ICF Habitat Sud-Est Méditerranée.


Bruno Bernard a rencontré Jean Castex ce jeudi

Le président de la Métropole a rencontré ce jeudi le Premier ministre, en présence de Grégory Doucet, le maire de Lyon pour évoquer la crise sanitaire. Ce vendredi, il rencontrera le maire de Saint-Étienne, Gaël Perdriau.


Politique de la ville : hausse de 46 millions d’euros des moyens en 2021

Le projet de loi de finances pour 2021 se traduit par une hausse des moyens pour la politique de la ville.


Renaud Payre, nouveau président de l’OFS métropolitain

Le vice-président de la Métropole de Lyon délégué à l’habitat, au logement social et à la politique de la ville, a été élu ce lundi président de l’organisme de foncier solidaire métropolitain.


«Il y aura un plan piéton métropolitain»


Bruno Bernard est le président de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’opération de pétionisation « la voie est libre », organisée ce week-end à Lyon et Villeurbanne.


Et Perrache s’ouvrit au sud…


Le pavillon sud de la gare de Perrache, qui permet un accès direct aux quais par la place des archives, a été inauguré ce mardi.


Villeurbanne veut l’encadrement des loyers au 1er janvier

null
Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne, organisait ce jeudi une conférence de presse durant laquelle il a évoqué diverses thématiques.


«Suivant les époques, on a associé la ville au végétal ou on l’a dissociée»


Frédéric Ségur est responsable ingénierie et prospective du patrimoine végétal de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’exposition « La ville-forêt. Vers une nouvelle culture urbaine », présentée au CAUE


Steel, un nouveau pôle commercial, a ouvert à Saint-Étienne

Après plusieurs mois de report en raison de la Covid, l’inauguration de ce centre commercial majeur de l’entrée Est de la ville a été réalisée ce mercredi.