Fonds friches : premier appel à projet

Un premier appel à projets, doté de 40 millions d’euros sur deux ans sur les 300 millions du fonds, a été lancé.

C’était l’une des annonces réalisées le 27 juillet lors du 5ème Conseil de défense écologique par Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique et par Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement : la création d’un « fonds de recyclage de friches ». Le plan de relance a doté ce fonds d’une enveloppe de 300 millions d’euros, qui se veut être un témoignage « de l’engagement du Gouvernement en faveur de la sobriété foncière ». Cet effort permettra d’intervenir sur ces friches pour débloquer des situations qui ne pourraient l’être sans un soutien public. Le ministère de la Transition écologique a annoncé vendredi qu’un premier appel à projets, doté de 40millions d’euros sur deux ans (sur les 300 millions d’euros du fonds), a été lancé cette semaine.

Enjeu majeur d’aménagement durable des territoires

Il faut dire que la question des des friches et celle de leur reconquête constituent « un enjeu majeur d’aménagement durable des territoires pour répondre aux objectifs de maîtrise de l’étalement urbain, de revitalisation urbaine et, par conséquent, de limitation de la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers », souligne le ministère. Elles représentent en effet, selon le ministère, « un important gisement foncier dont la mobilisation et la valorisation doivent être préférées à l’artificialisation d’espaces naturels pour développer de nouveaux projets ». Cette reconversion des friches contribue à la trajectoire du « zéro artificialisation nette » fixée par le Gouvernement, en cohérence avec les propositions de la Convention citoyenne pour le climat.

Mais la réutilisation de friches, qu’elles soient de logements, commerciales, ferroviaires, portuaires ou routières, industrielles, militaires ou minières, n’est pas sans coût… Elle s’accompagne souvent notamment en cas de pollution, d’un surcoût qui rend plus difficile l’équilibre économique de ces opérations, et en particulier en secteur détendu. Et pour ces opérations hors marché, « un soutien public est souvent indispensable », note le ministère. D’où ce programme, avec un soutien économique du fonds friches complémentaire des dispositifs que l’Etat déploie avec ses opérateurs, en particulier les établissements publics fonciers, ou des outils de contractualisation et de financement, comme les « projets partenariaux d’aménagement » ou les « opérations de revitalisation territoriale ».

40 millions d’euros sur deux ans

Ce premier appel à projets annoncé vendredi est doté de 40 millions d’euros sur deux ans (sur les 300 millions d’euros du fonds), et est lancé par l’ADEME. Il est dédié à la reconversion de friches polluées issues d’anciens sites ICPE ou miniers. Les collectivités et entreprises sont invitées à déposer leur dossier de candidature d’ici le 25 février (dossier de candidature et cahier des charges téléchargeables sur ademe.fr : https://agirpourlatransition.ademe.fr/entreprises/dispositif-aide/20201105/friches2021-7)

Une autre enveloppe de 259 millions d’euros pour les autres friches

Une enveloppe de 259 millions d’euros sera mobilisée pour les autres friches, afin d’accompagner le recyclage foncier sur l’ensemble du territoire national, dans le cadre d’une instruction territorialisée sous l’autorité des préfets. Ses modalités d’attribution seront annoncées fin novembre.

Le ministère précise enfin qu’une enveloppe de 1 millions d’euros a été confiée au CEREMA pour développer des outils numériques d’observation du foncier afin d’appuyer collectivités et opérateurs dans l’inventaire des friches.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Modification du PLU-H : un temps d’échanges ce jeudi

null
Ce temps, qui débutera à 18 heures, est organisé sous forme d’ateliers participatifs par bassins de vie.


Clermont Auvergne Métropole promeut le permis de végétaliser

La Métropole encourage ses habitants à devenir les jardiniers de leur propre quartier, via un permis de végétaliser baptisé « Ici on sème ». Il offre à chacun la possibilité s’approprier un petit bout d’espace public.


Nouveaux «Quartiers Fertiles» à Lyon, Saint-Fons, Rillieux-la-Pape et Saint-Étienne

Les ministères de l’Agriculture et de la Ville ont annoncé à la mi-avril 48 nouveaux lauréats pour cet appel à projets visant à développer l’agriculture urbaine dans les quartiers.


«La hausse des prix va continuer, c’est mathématique»

nullINTERVIEW – Philippe Layec est le président de la fédération des promoteurs immobiliers (FPI) en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’évolution du marché du logement neuf dans la Métropole, la nouvelle offre en BRS, mais aussi la modification n°3 du PLU-H.


ZAC des Girondins : Diagonale & Edelis lauréats des lots 4 et 5

null
La Métropole, la Ville et la SERL ont retenu pour la réalisation de ces lots le projet des promoteurs et d’une équipe d’architectes coordonnée par Perraudin Architecture, qui a fait le choix de la pierre et du bois.


Saint-Etienne : un espace vert de 2.000 m² sera créé sur la friche de l’Eden

Le désamiantage et la démolition de l’ancien cinéma va intervenir au cours des prochains mois. Au printemps 2022, sera initiée la réalisation d’un nouvel espace public dans cette rue située non loin de l’Hôtel de ville.


6e Sens Immobilier va éco-rénover la «Halle Caoutchouc»

Le groupe immobilier et Lyon Confluence ont signé l’acte de vente relatif à cette halle de 4.100 m² situé au sud de l’ancien marché-gare de Lyon.


Modification du PLU-H de la Métropole de Lyon : début de la concertation

null
La concertation s’est ouverte ce mardi. Les progressistes appellent à ne pas faire du plan local d’urbanisme et de l’habitat un outil pour limiter la création d’emplois dans la Métropole.


Clermont-Ferrand : des fouilles archéologiques sur le site de l’Hôtel-Dieu

nullClermont Auvergne Métropole organisait mercredi dernier une visite des fouilles archéologiques sur préalable au chantier de construction de la future bibliothèque métropolitaine.


Campus Lyontech La Doua : réaménagement de l’entrée Einstein

Cette opération va s’étaler du 12 avril au mois de septembre.


La démolition de la barre Monmousseau, acte majeur du NPNRU à Vénissieux

Ce vendredi 2 avril était un jour majeur pour le plateau des Minguettes, à Vénissieux. La barre Monmousseau a en effet été détruite par implosion à Vénissieux. Une opération qui s’inscrit dans le NPNRU 2020/2030.


La barre Monmousseau détruite par implosion à Vénissieux

nullInscrite dans le NPNRU, l’implosion de la barre Monmousseau d’ICF Sud-Est Méditerranée, sur le plateau des Minguettes, a eu lieu ce vendredi, peu après 10h30.


Lyon Confluence : la rénovation du bâtiment porche est en cours

null
Au terme de cette opération menée par la SPL Lyon Confluence, la salle du « Marché Gare » rouvrira ses portes en 2022.


Inauguration de l’arboretum de Sathonay-Camp

nullCet arboretum est situé en lisière de la ZAC Castellane, développée depuis 10 ans par la Métropole de Lyon et la Ville. Après une déambulation au sein de la zone aménagée, il a été inauguré vendredi par le maire et le président de la Métropole de Lyon.


Le recyclage des friches inscrit dans l’accord territorial de relance

Au sein de l’accord territorial de relance de la métropole de Lyon signé dans la semaine avec l’État, était inscrit le recyclage des friches.