Lyon Confluence : la rénovation du bâtiment porche est en cours | Lyon Pôle Immo

Lyon Confluence : la rénovation du bâtiment porche est en cours

Au terme de cette opération menée par la SPL Lyon Confluence, la salle du marché gare rouvrira ses portes en 2022.

C’est l’un des bâtiments emblématiques de la phase 2 de la Confluence. Intervenant parallèlement à la construction du projet immobilier Sollys de Bouygues Immobilier et de LinkCity, le bâtiment porche du marché gare connaît des travaux de rénovation depuis l’automne 2019, avec la démolition partielle des « ailes ». Ce « bâtiment porche » du marché-gare de Lyon avait été construit dans les années 1960, inauguré en mai 1961, et constituait alors l’entrée du plus gros marché d’intérêt national (MIN) avant la création de Rungis. Propriété de la Métropole de Lyon, il abritait les services administratifs utiles au fonctionnement du marché de gros surnommé le « ventre de Lyon ». Mais en 2009, le marché de gros est transféré à Corbas.

Si certaines halles sont démolies par la SPL Lyon Confluence dans le cadre du projet urbain Lyon Confluence phase 2 côté Rhône, plusieurs sont conservées, elles seront réhabilitées. Parmi elles, le bâtiment porche - patrimoine historique - sera totalement rénové et fera le lien entre le quartier historique de Perrache/Sainte-Blandine et le quartier du marché, en cours de construction côté Rhône.

Nouvelle phase de travaux

En novembre 2019, l’atelier d'architecture « Carte Blanche » avait été désigné pour la maîtrise d’œuvre mandataire. La fin de la démolition des ailes du bâtiment Porche est intervenue en février 2020. Le chantier de rénovation initié il y a un an et demi entre toutefois dans une nouvelle phase en ce début de printemps. Le projet de rénovation du bâtiment est conduit par la SPL Lyon Confluence, maître d’ouvrage pour le compte de la Métropole de Lyon et de la Ville de Lyon, et ce pour un budget de 3,3 millions d’euros.

La livraison du bâtiment rénové devrait intervenir au printemps 2022, afin de permettre la ré-ouverture de la Salle du Marché Gare inaugurée il y a 15 ans par la MJC Confluence. Cet équipement de rayonnement régional - labellisé SMAC (Scènes de Musiques Actuelles) - sera également un lieu culturel de proximité ouvert aux usagers du quartier.`

Mise aux normes du bâtiment porche

Au programme de ces travaux, est prévu une mise aux normes du bâtiment porche, une augmentation de la capacité de la salle de concert (400 places contre 300 avant rénovation) et la création d’un second espace scénique. Est également programmé la création de lieux de convivialité ouverts aux usagers du quartier (café culturel, salle de réunion, espace d’exposition, etc.), un réaménagement des locaux associatifs (bureaux, salles de réunion, espaces de détente, etc.), des espaces d’accueil des artistes (loges, catering, bureau de production, etc.), et une rénovation énergétique globale, avec pour objectif un bâtiment BBC.

Est également prévue l’intégration d’énergies renouvelables au bâtiment, avec le raccordement au réseau de chauffage urbain alimenté aux deux tiers par des énergies renouvelables et une production d’électricité grâce à des panneaux photovoltaïques en toiture.

Nouvelle vie pour «Le Marché Gare »

La salle du marché gare va donc connaître une nouvelle vie. «Le Marché Gare », ouvert en février 2006, est aujourd’hui une salle de concerts et de résidences de musiques actuelles gérée par l’association MJC Confluence. « C’est un lieu atypique de rencontre entre les artistes et le public dans un contexte de proximité et d’attachement à la création musicale et artistique. L’équipe organise une soixantaine de concerts par an en collaboration avec les acteurs culturels de la région ; mais également des spectacles jeune public, la projection de films documentaires ou encore des expositions d’arts visuels. Elle accompagne aussi nombre de jeunes artistes, en concert ou en résidence, dans la construction de leur parcours de musicien, contribuant ainsi à la structuration professionnelle de la filière ‘musiques actuelles’ et de la scène locale », note la SPL Lyon Confluence dans un communiqué.

Or l’intérêt de ce projet culturel et artistique a été souligné par l’attribution fin 2018, par le Ministère de la Culture, la Ville de Lyon et la Région, du label national SMAC (Scènes de Musiques Actuelles).

La SPL rappelle que le Marché Gare propose à son public, depuis la fermeture de la salle et le lancement des travaux de démolition, « L’Echappée Sauvage », une programmation hors-les-murs menée en coopération avec d’anciens et de nouveaux partenaires du territoire.

« Plus de 40 lieux de la Métropole ont ainsi été investis pendant ce programme, du Sonic à l’Opéra, en passant par la Station Mue, GrrrndZero ou le Transbordeur. En 2021, dans un contexte sanitaire inédit, privant le public de concerts et faisant tourner au ralenti, voire au point mort, tout le secteur culturel, le Marché Gare fête ses 15 ans. 15 ans de live, de découvertes, de résidences, de mise en valeur de la scène locale, d’événements spéciaux et d’échanges avec les artistes, les partenaires, les bénévoles et le public. Avec l’espoir renouvelé d’accueillir à nouveau ses publics dès le printemps 2022 ! », conclut la SPL.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les travaux des Terrasses de la Presqu’île interrompus


Des travaux de confortement ont été initiés, suite à un désordre constaté au nord du chantier de ce projet d’aménagement d’une partie des rives de Saône, le long de la presqu’île.


La Métropole de Lyon crée 26 «quartiers populaires métropolitains»


Le nouveau contrat de ville pour la période 2024-2030, « Engagements Quartiers 2030 », a été signé vendredi en présence de la secrétaire d’Etat chargée de la Citoyenneté et de la Ville, Sabrina Agresti-Roubache. Aux côtés des 43 QPV, la collectivité a souhaité créer 26 quartiers qui feront l’objet d’un suivi particulier.


Presqu’île à vivre : début des travaux de la rue Grenette le mois prochain

nullDes travaux préalables de rénovation des réseaux souterrains débuteront en mai.


75.000 euros de subventions de l’État pour la poursuite de «Givors 2 Vallées»

La Métropole de Lyon et la Ville de Givors sont lauréates de l’appel à projets du « plan de transformation des zones commerciales – Entrées de Ville » lancé par le Gouvernement en septembre 2023.


La place Béraudier en pleine transformation

Une visite de chantier des travaux d’aménagement de la place Béraudier, située devant la gare de la Part-Dieu, dans le 3e arrondissement de Lyon, était organisée ce mardi, en présence de Bruno Bernard et Grégory Doucet.


Auvergne-Rhône-Alpes ne sortira pas du ZAN

Laurent Wauquiez a annoncé renoncer à sortir du dispositif « zéro artificialisation nette ». L’opposition a raillé «une utilisation opportuniste des enjeux environnementaux à des fins politiques».


Des promoteurs font l’objet d’intimidations dans des communes carencées

La préfète du Rhône a récemment retiré à certaines communes de la Métropole la compétence d’instruction des permis de construire. Ce qui n’empêcherait pas certains élus d’intimider des promoteurs…


Lancement de la piétonisation de la rue du Mail

nullDans le 4e arrondissement de Lyon, les premiers travaux de réseaux ont débuté en janvier sur le coeur de la Croix-Rousse. La Ville et la Métropole organisaient mercredi une déambulation avec la presse pour faire le point sur le projet.


Rillieux-La-Pape : Ogic lauréat de la consultation organisée par la SERL

nullLe projet «L’Echo» a été choisi pour devenir le porte-drapeau de la réinvention de la ville nouvelle de Rillieux-la-Pape, au cœur de la ZAC «Les balcons de Sermenaz».


Villeurbanne Saint-Jean : le plan de composition a été présenté

Le projet urbain s’affine, avec la présentation samedi 3 février lors d’une réunion publique du plan de composition de celui-ci.


Des maires inquiets suite à l’attaque du Premier ministre contre la loi SRU

nullLa volonté de modifier le calcul du taux SRU pour y inclure le logement intermédiaire a suscité un tollé de nombreux maires et présidents de Métropoles. Ils ont écrit une lettre ouverte à Gabriel Attal.


Réunion publique ce samedi autour du projet urbain Saint-Jean

L’évènement aura lieu ce samedi 3 février au gymnase Jean-Vilar à Villeurbanne


Bron : le réaménagement de la place de la Liberté validé

La Métropole de Lyon a validé le programme du réaménagement de cette place située au coeur de Bron.


La crise de l’immobilier impacte les finances de la Métropole de Lyon

nullLa baisse des droits de mutation a impacté les finances de la Métropole en 2023 et va continuer de les affecter en 2024. Dans son budget, la collectivité table néanmoins sur une stabilité des recettes. Le montant des investissements augmentera par ailleurs de 25 millions d’euros par rapport à 2023.


Tassin la Demi-Lune : la Ville exprime un vœu sur le TEOL

Le conseil municipal de la Ville s’est exprimé lors d’une séance dédiée, répétant déplorer une desserte modifiée par rapport au projet de métro E. La commune a lancé un questionnaire en ligne.