Un projet de réhabilitation des grandes cités TASE à Vaulx-en-Velin | Lyon Pôle Immo

Un projet de réhabilitation des grandes cités TASE à Vaulx-en-Velin

Ce projet de requalification au cœur du Carré de Soie, concerne près 299 logements locatifs sociaux Le montant de celui-ci s’élève à 26.1 millions d’euros.

Un protocole habitat partenarial relatif à la requalification du patrimoine de Sollar sur Vaulx-en-Velin a été conclu entre la Métropole de Lyon, la Ville de Vaulx-en-Velin et Sollar, filiale du groupe 1001 Vies Habitat. Il concerne les Grandes Cités TASE (construite en 1924), emblématique de l’ensemble industriel TASE, Pavillons Nelli (1991), Domaine de la Côte (2002) et Eurorex (1994).

Ce projet de requalification au cœur du Carré de Soie concerne en tout près 299 logements locatifs sociaux, et a pour but de réhabiliter ces ensembles tout en préservant et valorisant leur caractère patrimonial. La Métropole rappelle que le patrimoine des Grandes Cités appartient à l’ensemble industriel TASE, qui fait partie intégrante de l’histoire industrielle et du développement de ce territoire, tout comme le canal de Jonage et son usine hydroélectrique.

Le projet de Sollar, vise à conduire une requalification ambitieuse des Grandes Cités. Il permet « d’inscrire cet ensemble dans la dynamique de transformation du Carré de Soie, tout en préservant et valorisant le caractère patrimonial de ce quartier », indique la Métropole.

L’offre de logements concentre majoritairement des T4 (43 %) et T3 (30 %), qui ne répondent plus aux normes d’habitabilité et au vieillissement des locataires (surfaces habitables restreintes, pas d’accessibilité PMR, faible performance énergétique des bâtiments...). Des problématiques d’intégration urbaine sont également constatées par une partie des locataires.

Un projet en plusieurs parties

Le projet inclut la réhabilitation et résidentialisation patrimoniale des Grandes Cités TASE (188 logements construits en 1924) à hauteur de plus de 126.000€ TTC par logement comprenant, pour les bâtiments, une amélioration thermique (remplacement des menuiseries extérieures et rénovation patrimoniale de l’isolation par l’extérieur), une rénovation des sols, murs et plafond des logements et des parties communes et la création de locaux annexes (vélos et poubelles). En vue d’améliorer l’accessibilité, le projet prévoit également la création d’ascenseurs desservant les parties communes, voire directement les logements grâce à la réalisation de terrasses privatives sur certains bâtiments. Cette réhabilitation, réalisée sous l’égide des architectes des bâtiments de France, vise à redonner toute sa splendeur d’origine à ce patrimoine industriel historique, tout en amenant confort et modernité.

Pour les aménagements extérieurs, le projet prévoit une requalification des jardins familiaux et une amélioration des espaces verts en pieds d’immeubles en concertation avec les locataires, une sécurisation du site, et une réorganisation des stationnements et cheminements. La faible densité de construction assumée du projet permet de préserver un véritable poumon vert au centre d’un quartier très urbanisé, tout en respectant l’esprit de la Cité Jardin d’origine.

Le projet inclut également la démolition des pavillons de la rue Nelli (25 logements) à hauteur de 40.000 € TTC / logement comprenant une démarche de relogement, actuellement en cours de finalisation, dans le respect de la « charte relogement » de la Métropole et le plan de relogement validé par la ville. Est également planifiée la résidentialisation des résidences Eurorex et Domaine de la Côte (85 logements) à hauteur de 20.000€ TTC par logements pour le « Domaine de la Côte » (comprenant résidentialisation, fermeture des coursives extérieures, remplacement des menuiseries extérieures côté rue) et de 13.000€ TTC par logements pour Eurorex (comprenant résidentialisation, ravalement des façades et fermeture des loggias en rdc).

Le projet inclut enfin la construction d’environ 5.000 m² de surface de plancher d’une offre de logements neufs en accession.

Le coût total du projet est estimé par Sollar à environ 26,1 millions d’euros TTC de travaux. Les subventions de la Métropole de Lyon s’élèvent à hauteur de 2.95 millions d’euros au titre du plan de relance / rénovation du parc social mené par l’État et géré par la Métropole (2 millions d’euros) et du dispositif EcoRénov’ (0,95 million d’euros). Ce projet vise à apporter d’ici fin 2024, une belle qualité de vie aux résidants. Le détail des travaux a été présenté lors d’une réunion publique qui s’est déroulé le 9 décembre.

Un programme « attendu de longue date par les habitants »

« Ce projet partenarial avec la Ville de Vaulx-en-Velin, et Sollar est un véritable tour de force. En s’appuyant sur les fonds de France Relance et sur les dispositifs portés par la Métropole, nous allons pouvoir lancer la réhabilitation de ce patrimoine de notre territoire pour que les 100 ans des Grandes Cités Tase puissent se fêter dans des bâtiments rénovés. »

Renaud Payre, vice-président de la Métropole de Lyon en charge de l’Habitat, du logement social et de la politique de la ville

« Je me réjouis du lancement du programme de rénovation des Grandes Cités Tase, attendu de longue date par les habitants. Ce programme permettra à la fois d'améliorer leur cadre de vie et de préserver le caractère patrimonial de cet ensemble résidentiel. Je remercie également la Métropole de Lyon et l'État pour leur précieux soutien au projet. Les travaux assureront à terme une continuité harmonieuse entre ce quartier historique, héritier de l'histoire ouvrière de Vaulx-en-Velin, et les constructions plus récentes du Carré de Soie. Enfin, l'arrivée prochaine du tramway T9 à proximité des Grandes Cités Tase permettra de relier ce quartier au reste de la commune mais aussi au cœur de la Métropole de Lyon. »

Hélène Geoffroy, maire de Vaulx-en-Velin

« Ce projet de réhabilitation des Grandes Cités Tase est un projet porté depuis de nombreuses années par Sollar. Cette requalification, à la croisée de nos savoir-faire, associe réhabilitation dans le respect du caractère patrimonial de l’existant, amélioration de l’habitat pour le confort des habitants et enfin reconstruction afin de diversifier l’offre de logements. Cela n’aurait pas pu être possible sans l’appui de l’Etat, la Métropole de Lyon et la Ville de Vaulx-en-Velin. »

Philippe Linage, président du Directoire de Sollar





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


75.000 euros de subventions de l’État pour la poursuite de «Givors 2 Vallées»

La Métropole de Lyon et la Ville de Givors sont lauréates de l’appel à projets du « plan de transformation des zones commerciales – Entrées de Ville » lancé par le Gouvernement en septembre 2023.


La place Béraudier en pleine transformation

Une visite de chantier des travaux d’aménagement de la place Béraudier, située devant la gare de la Part-Dieu, dans le 3e arrondissement de Lyon, était organisée ce mardi, en présence de Bruno Bernard et Grégory Doucet.


Auvergne-Rhône-Alpes ne sortira pas du ZAN

Laurent Wauquiez a annoncé renoncer à sortir du dispositif « zéro artificialisation nette ». L’opposition a raillé «une utilisation opportuniste des enjeux environnementaux à des fins politiques».


Des promoteurs font l’objet d’intimidations dans des communes carencées

La préfète du Rhône a récemment retiré à certaines communes de la Métropole la compétence d’instruction des permis de construire. Ce qui n’empêcherait pas certains élus d’intimider des promoteurs…


Lancement de la piétonisation de la rue du Mail

nullDans le 4e arrondissement de Lyon, les premiers travaux de réseaux ont débuté en janvier sur le coeur de la Croix-Rousse. La Ville et la Métropole organisaient mercredi une déambulation avec la presse pour faire le point sur le projet.


Rillieux-La-Pape : Ogic lauréat de la consultation organisée par la SERL

nullLe projet «L’Echo» a été choisi pour devenir le porte-drapeau de la réinvention de la ville nouvelle de Rillieux-la-Pape, au cœur de la ZAC «Les balcons de Sermenaz».


Villeurbanne Saint-Jean : le plan de composition a été présenté

Le projet urbain s’affine, avec la présentation samedi 3 février lors d’une réunion publique du plan de composition de celui-ci.


Des maires inquiets suite à l’attaque du Premier ministre contre la loi SRU

nullLa volonté de modifier le calcul du taux SRU pour y inclure le logement intermédiaire a suscité un tollé de nombreux maires et présidents de Métropoles. Ils ont écrit une lettre ouverte à Gabriel Attal.


Réunion publique ce samedi autour du projet urbain Saint-Jean

L’évènement aura lieu ce samedi 3 février au gymnase Jean-Vilar à Villeurbanne


Bron : le réaménagement de la place de la Liberté validé

La Métropole de Lyon a validé le programme du réaménagement de cette place située au coeur de Bron.


La crise de l’immobilier impacte les finances de la Métropole de Lyon

nullLa baisse des droits de mutation a impacté les finances de la Métropole en 2023 et va continuer de les affecter en 2024. Dans son budget, la collectivité table néanmoins sur une stabilité des recettes. Le montant des investissements augmentera par ailleurs de 25 millions d’euros par rapport à 2023.


Tassin la Demi-Lune : la Ville exprime un vœu sur le TEOL

Le conseil municipal de la Ville s’est exprimé lors d’une séance dédiée, répétant déplorer une desserte modifiée par rapport au projet de métro E. La commune a lancé un questionnaire en ligne.


2024, «une année charnière »

nullNous évoquons avec Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole, les grands projets urbains de l’année 2024 sur le territoire de la centralité auvergnate.


Clermont Auvergne Métropole : les travaux d’ « Inspire » vont encore marquer 2024

Le président de Clermont Auvergne Métropole et maire de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi, a présenté cette semaine ses vœux à la presse.


Les travaux de requalification de la Grande rue de la Guillotière débutent

nullLa Métropole de Lyon débute en ce début d’année les travaux de requalification et de végétalisation de la grande rue de la Guillotière, entre la rue Garibaldi et le boulevard des Tchécoslovaques.