Apsys et Quartus vont repenser le centre d’échanges de Lyon Perrache

Le groupement a été retenu dans le cadre de l’appel à projets visant à requalifier le centre d’échanges de Lyon Perrache. Ceci s'inscrit dans la deuxième phase de l’opération « Ouvrons Perrache ».

Apsys et Quartus ont été désigné pour repenser le centre d’échanges de Lyon Perrache, ont annoncé dans un communiqué commun la Ville de Lyon, la Métropole et de Lyon et la SPL Lyon Confluence. Le groupement a été retenu dans le cadre d’un appel à projets visant à requalifier ledit centre. La prochaine étape consistera en la poursuite des échanges avec la Métropole de Lyon afin d’aboutir au dépôt d’un permis de construire et à la signature d’une promesse de bail à construction en 2023.

Ce projet s’inscrit dans le périmètre de la deuxième phase de l’opération « Ouvrons Perrache », dont l’objectif est de reconnecter le nord et le sud de la Presqu’île en améliorant la liaison entre la place Carnot et la gare de Perrache à travers le centre d’échanges. Cette phase vise également à adapter les équipements de transport du centre d’échanges à l’augmentation de la fréquentation attendue à horizon 2030. Il faut dire que la reconversion du bâtiment inauguré en 1976 s’impose, afin de lui donner un nouvel avenir et conforter son rôle stratégique au cœur des mobilités de la Presqu’île et de la Métropole.

« Le CELP est un héritage. Nous souhaitons en faire un lègue positif aux habitants actuels et futurs de la Ville et de la Métropole de Lyon. La métamorphose du centre d'échange est attendue par les Lyonnaises et les Lyonnais. Elle est également une exigence urbaine si nous souhaitons rétablir les continuités historiques entre le nord et le sud de la Presqu’ile et poursuivre le ré-enchantement de la Confluence. La désignation du groupement Apsys et Quartus est une étape importante de la dynamique de transformation portée par une ambition politique forte »

Grégory Doucet, maire de Lyon et président de la SPL Lyon Confluence.

Plusieurs enjeux pour la réhabilitation

L’appel à projets en vue de la requalification du centre d’échanges Lyon Perrache avait été engagé au cours du précédent mandat, en 2019, par la Métropole de Lyon, assistée de la SPL Lyon Confluence. Au terme de la consultation, deux équipes ont remis une offre en mars 2022. Elles ont été analysées par un comité de sélection composé d’élus de la Métropole de Lyon, de la Ville de Lyon et du conseil de l’ordre des architectes Auvergne-Rhône-Alpes le 8 juin dernier.

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Grand Saint-Jean » : le projet urbain entre dans sa première phase

Des financements ont été accordés ce 21 juin par l’ANRU au projet de Villeurbanne Saint-Jean. La première étape se déploiera sur une période de 15 ans, pour la partie sud.


Olivier Klein, un ministre du logement bien connu des territoires urbains

null
Le nouveau ministre délégué chargé de la Ville et du Logement était jusqu’ici le président du conseil d’administration de l’ANRU. Il connait ainsi les territoires en renouvellement urbain dans la Métropole.
» Olivier Klein devient ministre délégué au logement


Le « Vallon des hôpitaux », futur quartier équilibré au sud de la Métropole de Lyon

Mixité fonctionnelle, mobilités repensées, mixité sociale : l’abandon du projet de l’« Anneau des Sciences » a transformé le projet urbain situé à Saint-Genis-Laval, à la lisière d’Oullins et de Pierre-Bénite. Les différents acteurs publics, dont les HCL, présentaient mercredi celui-ci lors d’une visite de presse.


Vers une accélération du verdissement de la Part-Dieu

nullBruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, et Grégory Doucet, maire de Lyon, ont présenté ce lundi la nouvelle agence de paysagistes chargée d’accélérer la végétalisation de la Part-Dieu.


Urbanisme transitoire : Bouygues renouvelle sa démarche autour de la friche Nexans

Bouygues Immobilier renouvelle sa démarche expérimentale d’urbanisme transitoire autour de la friche industrielle Nexans.


Apsys et Quartus vont repenser le centre d’échanges de Lyon Perrache

Le groupement a été retenu dans le cadre de l’appel à projets visant à requalifier le centre d’échanges de Lyon Perrache. Ceci s’inscrit dans la deuxième phase de l’opération « Ouvrons Perrache ».


Villeurbanne : concertation sur le futur du parking Raphaël-de-Barros

Une concertation sur les aménagements des espaces publics Raphaël-de-Barros a lieu tout au long du mois de juin.


«Nous avons une action très importante pour le foncier économique»

nullBéatrice Vessiller est la vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme. Nous évoquons avec elle le lancement de la révision du SCOT, les grandes opérations d’urbanisme récemment présentées, et les enjeux en matière d’accueil d’activités économiques.


Eiffage Immobilier a inauguré «Évolution » à Rillieux-la-Pape


Le programme compte 88 logements qui vont du T2 au T4. Une grande surface alimentaire a ouvert ses portes il y a quelques semaines au rez-de-chaussée.


ACI, ou le passage d’un site industriel à une opération mixte

nullLe projet porté par BNP Paribas Immobilier et Ginkgo permettra l’éclosion, sur ce site industriel, d’un quartier mixte avec logements, bureaux, locaux, équipements publics, ainsi qu’un parc urbain de 2 hectares. Le T6 desservira l’ensemble.


Le SEPAL travaille sur la révision du SCOT

Il y a une dizaine de jours, un séminaire de lancement de la révision du schéma de cohérence territoriale du territoire se tenait à la Cité de la Gastronomie de Lyon.


Le TEOL, tramway express de l’ouest lyonnais, pour remplacer le métro E

nullSuite à une concertation, SYTRAL Mobilités a indiqué souhaiter introduire un tracé de tramway express enterré à destination de l’ouest lyonnais. Celui-ci serait deux fois moins onéreux pour un service très proche.


Le maire de Tassin déçu par l’abandon du métro E

Pascal Charmot a regretté la décision de préférer la réalisation d’un tramway à un métro. Il craint notamment que les embouteillages soient accentués avec un tramway en surface.


Rue Garibaldi : vers l’ouverture d’une concertation sur l’aménagement du 3e tronçon

Une délibération a été votée en commission permanente pour lancer la concertation sur l’aménagement de ce tronçon entre les rues Arménie-Pensionnat et la Grande rue de la Guillotière.


MLyon : la Métropole de Lyon cède les lots M+M à DCB

Cette signature a été réalisée il y a une semaine, le 2 mai.