Action cœur de ville : 5 milliards d’euros en cinq ans

Les engagements ont été tenus, a affirmé ce vendredi la ministre chargée des Collectivités territoriales.

Le plan Action cœur de ville, mis en place en 2018 dans 234 villes moyennes, a dépassé son objectif initial. C’est ce qu’a annoncé ce vendredi Caroline Cayeux, ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales dans un communiqué. Selon elle, les engagements de l’Etat et de ses partenaires financiers s’élèvent d’ores-et-déjà au mois d’octobre 2022 à 5 milliards d’euros.

Le programme Action cœur de ville a été élaboré en concertation avec les élus et les acteurs économiques des territoires dès 2017. Il répondait à une double ambition, à savoir celle d’améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et celle de conforter le rôle de moteur de ces villes dans le développement du territoire.

5 milliards d’euros ont pour cela été engagés à l’échelle nationale sur cinq ans grâce à la coopération de l’Etat, des élus locaux (par l’intermédiaire de l’association d’élus Villes de France) et des partenaires financeurs (Action Logement, Banque des territoires, Agence nationale de l’habitat), afin de faciliter le travail des collectivités, inciter les acteurs du logement et de l’urbanisme à réinvestir les centres-villes ou encore favoriser l’implantation d’activités en cœur de ville.

6.500 actions engagées

Moins de cinq ans après le début de ce programme, les cinq milliards d’euros ont déjà été mobilisés. Selon le ministère, les résultats sont concrets et nombreux. 6.500 actions sont ainsi engagées, et 79.000 logements ont été rénovés. On constate par ailleurs une augmentation de 15% de fréquentation dans les villes bénéficiaires d’Action cœur de ville en 2021 par rapport à 2018.

La ministre Caroline Cayeux a réuni le 7 octobre dernier les partenaires financeurs afin de préparer la seconde phase du programme, un an après que le Président de la République ait confirmé la poursuite du programme jusqu’en 2026. « Les grandes orientations seront précisées dans les prochaines semaines », indique le ministère.

« Grâce à Action cœur de ville, nos centres-villes sont plus attractifs ! Ce plan illustre la méthode et la vision que le Gouvernement souhaite accentuer lors de ce second quinquennat : celle d’un Etat accompagnateur et non prescripteur, pour permettre à chaque collectivité de développer ses propres projets. Action cœur de ville II nous permettra de poursuivre cette revitalisation, en intégrant cette fois les axes stratégiques des quartiers de gare et les entrées de ville dans la démarche. Il s’agira également de mettre l’accent sur la transition écologique, fil conducteur du quinquennat du Président de la République, afin d’accompagner les élus dans leurs démarches de sobriété foncière, de mobilité verte et de rénovation thermique. Poursuivons la dynamique ! »

Caroline Cayeux, ministre chargée des Collectivités territoriales.





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Bientôt une modification n°4 du PLU-H

nullAprès l’adoption de la modification n° 3 du plan local d’urbanisme et de l’habitat votée lundi, la Métropole de Lyon vise dans les prochains mois une modification n° 4, comme l’a confirmé Bruno Bernard.


Les PDA, nouveauté introduite via la modification n°3 du PLU-H

Des « périmètres délimités des abords » ont été introduits à la faveur de la modification n°3 du PLU-H. Ceux-ci permettent d’ajuster le rayon de 500 mètres autour d’un monument historique.


La deuxième phase d’Action Coeur de Ville a été lancée

Le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires et la ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales ont annoncé lundi le lancement d’ « Action cœur de ville 2 ». Avec à la clé 5 milliards d’euros sur 5 ans.


2023, terra incognita pour les travaux publics

La fédération régionale des travaux publics Auvergne-Rhône-Alpes organisait en cours de semaine dernière une conférence de presse pour dresser un premier bilan de 2022 et évoquer les prochains mois.


La modification n°3 du PLU-H au menu du conseil de la Métropole

La Métropole de Lyon devrait approuver ce lundi, lors de son Conseil, la modification de son plan local d’urbanisme et de l’habitat. Celle-ci vise à adapter le document à divers enjeux de transition écologique, de logement, et d’accompagnement des projets.


Un appel à projet lancé par la Métropole pour les zones PENAP

null
La Métropole lance un appel à projets pour dynamiser l’activité agricole et valoriser les espaces dans ces zones.


Les « Cités Tase », une réhabilitation d’ampleur à l’Est du Carré de Soie


Sollar, qui détient depuis 1983 les Cités Tase, a débuté depuis avril des travaux au sein de cet ensemble. Une opération de réhabilitation au long cours qui devrait s’achever d’ici deux ans.


Action cœur de ville : 5 milliards d’euros en cinq ans

Les engagements ont été tenus, a affirmé ce vendredi le ministre chargée des Collectivités territoriales.


La Ville de Lyon présente le réaménagement de l’ilot Kennedy

Le maire du 8e arrondissement, Olivier Berzane, a présenté l’un des plus gros projets de l’actuelle municipalité de Lyon qui va être développé dans son arrondissement.


«On veut que ça reste dans l’harmonie du village»

Gérard Berrucaz est le maire de Fleurieu-sur-Saône. Nous évoquons avec lui l’opération « Le Contrechamps », et le développement de sa commune.


Villeurbanne : deux ateliers pour le PUP Mansard

Les ateliers portant sur ce projet urbain partenarial situé entre les rues Mansard, Louis-Adam, Dedieu et Anatole-France se tiendront les 15 octobre et 8 novembre.


Lyon Perrache : BASE désigné maître d’œuvre des espaces publics

Le paysagiste et ses partenaires ont été désignés nouveaux maîtres d’œuvre des espaces publics du pôle d’échanges multimodal.


Le futur SCOT se discute en octobre au travers de réunions de concertation

Ce lundi, le Sepal a invité les habitants à prendre la parole pour exprimer leurs aspirations pour l’avenir de leur cadre de vie. 5 autres réunions vont avoir lieu ce mois, dont une ce mardi à Lyon.


Reconversion du centre d’échanges de Perrache : la convention est signée

nullLa Métropole de Lyon a indiqué vendredi avoir signé la convention d’exclusivité avec Apsys et Quartus pour la reconversion du centre d’échanges de Lyon Perrache.


Presqu’île de Lyon : des réunions publiques de proximité sur le projet d’apaisement

Des réunions publiques de proximité vont se tenir dans le courant du mois dans le 1er et le 2e arrondissement de Lyon.