Saint-Genis Laval, une ville « extrêmement attractive »

Roland Crimier est le maire de Saint-Genis Laval. Il nous parle du développement de sa commune.

Comment cette opération s’inscrit-elle dans le développement de Saint Genis-Laval ? On a souvent de votre commune l’image d’une ville pavillonnaire ; est-ce que c’est un pas vers plus de densification de la ville ?

C’est bien que vous ayez cette idée de pavillonnaire, car cela ne correspond pas du tout à la réalité de Saint-Genis Laval. La ville, c’est 21.000 habitants, et 10.000 emplois sur la commune. C’est donc loin d’être une ville dortoir. Nous avons déjà une structure de ville. La ville évolue sur elle-même, et à travers un projet immobilier, on a essayé d’avoir un projet de secteur, un projet urbanistique, qui permette l’accessibilité du commerce de centre-ville pour les voitures mais aussi pour les piétons. Ce projet permet également de répondre aux besoins en logement, et notamment en logements aidés. C’est l’ensemble de ces facteurs que nous avons croisés, et qui a permis un excellent partenariat entre Cogedim, l’OPAC du Rhône, la ville et l’ensemble des acteurs du secteur.

Où en est Saint-Genis Laval en termes de respect de la loi SRU ?

Depuis 2001, date à laquelle j’ai été maire, on est passé de 9% à 17%, avec des opérations de rénovation, du fait que certains logements anciens n’étaient pas pris en compte dans la loi SRU. Il y a eu des millions d’euros d’investissement. Cette opération participe à l’atteinte de l’objectif. Nous cherchons déjà à atteindre les 20%, même si d’autres objectifs sont fixés à plus long terme. Nous avons une réelle demande, avec beaucoup de jeunes qui n’arrivent pas à se loger, ainsi que des couples monoparentaux qui n’arrivent pas à trouver un logement, et c’est un moyen de répondre à cette demande.


Y’a-t-il actuellement un intérêt marqué de la part des promoteurs pour Saint Genis Laval ?

Oui, je confirme que les promoteurs sont très intéressés par la ville de Saint Genis Laval, car elle est extrêmement attractive et dynamique, de par ses équipements publics. Nous avons par exemple le plus grand nombre de lits en crèches et en mode de garde par rapport au nombre d’habitants. Et nous allons continuer de l’accroître. Les équipements scolaires petite enfance, équipements sportifs font qu’il y a une demande importante pour venir habiter Saint Genis Laval. En même temps, il y a des créations d’entreprises et du développement économique. Par les temps qui courent, c’est donc plutôt optimiste de montrer qu’il y a des choses qui se passent.

Le métro sur Oullins va-t-il changer les choses dans les années à venir ?

Nous avons réfléchi à Saint Genis 2020. Ce qui va changer dans les années à venir, ce n’est pas le métro jusqu’à Oullins, mais le métro jusqu’aux hôpitaux Sud. Nous serons, au centre de Saint Genis, à 500 mètres à vol d’oiseau. Cela va considérablement changer la perception de la ville et va amener un réaménagement des lignes de transport en commun. Il y aura des liaisons vers la Presqu’île, la Part Dieu, mais aussi vers l’est lyonnais via les différents réseaux qui sont en train de se réaliser dans l’agglomération. Ceci va permettre une meilleure accessibilité aux universités, aux hôpitaux et aux grandes entreprises.

Ceci va changer la typologie des demandes de logement sur la commune?

Il y a le développement du pôle universitaire sur Lyon Sud, dans le cadre du Schéma de développement universitaire. Nous aurons donc dans les années à venir une demande de la part des étudiants, sur laquelle on travaille. Saint-Genis Laval est donc une ville qui a des atouts remarquables, des espaces à urbaniser, mais aussi des équilibres à préserver. En même temps, la ville recèle des perspectives d’avenir très intéressantes.

» Saint-Genis-Laval : inauguration du programme « Villarmony »
» Virginia Bernoux, Cogedim:«nous livrerons cette année près de 400 logements sur le Grand Lyon »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Tassin-la-Demi-Lune : une consultation prône une voie unique vélos

La mairie de la ville avait proposé un aménagement alternatif à la suppression de deux voies de circulation automobile au bénéfice des vélos et des bus, imposée par la Métropole.


Loi SRU : le ministère communique le bilan triennal 2017-2019

Le ministère chargé du logement a fait part de son bilan triennal 2017-2019 sur les objectifs en matière de production de logements sociaux.


Polémique sur la prolongation de la centrale nucléaire du Bugey

Les écologistes de la Métropole et de la Ville de Lyon demandent à l’Autorité de sûreté nucléaire de refuser la prolongation de 10 ans, tandis que la droite s’insurge contre cette prise de position.


Un appel a candidatures pour lutter contre la vacance des logements

Celui-ci vise à accompagner des collectivités dans leurs démarches de lutte contre la vacance des logements.


Auvergne-Rhône-Alpes emprunte à taux négatif

null
La Région est ainsi la première collectivité française à emprunter sur le long terme à taux négatif.


Les modes doux pèsent moins de 10% des déplacements domicile-travail

C’est ce que révèle une étude de l’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes sur les modes de déplacement domicile-travail de la population de la région.


Lancement d’une plateforme pour la qualité de l’air, «Air’Attitude»

L’observatoire ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé cette plateforme collaborative avec pour objectif que chacun puisse contribuer à améliorer la qualité de l’air et l’environnement.


Une démographie dynamique dans la périphérie des grandes villes de la région

L’INSEE a fait part d’une étude qui révèle que la population croît fortement dans les couronnes des grandes et très grandes aires d’attraction des villes.


Castex et Wauquiez signent le plan de relance Etat-Région

3 milliards d’euros d’investissements sont prévus au total dans ce plan dans les deux ans à venir.


Fin de la pédagogie pour les voies de covoiturage M6/M7

null
Les automobilistes seuls à bord de leur véhicule et empruntant ces voies pourront, dès ce lundi, être verbalisés.


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.