Clos Layat, un nouvel espace vert sur Lyon 8ème

A la jonction entre le huitième arrondissement et Vénissieux, le Grand Lyon va réaménager le Clos Layat, un futur espace vert qui jouxtera un complexe sportif.

Gérard Collomb, le président du Grand Lyon, a présenté hier, dans le huitième arrondissement de Lyon le projet d’aménagement du Clos Layat, un espace de 31.000 m², situé en bordure de la Route de Vienne, au Nord de l’Hôpital Saint Jean de Dieu.

S’inscrivant dans la continuité du Parc de Gerland et de celle du Parc Sergent Blandan, futur deuxième espace vert en termes de superficie sur Lyon intra muros, ce nouvel espace vert jouxtera des terrains à vocation sportive, avec notamment quatre terrains de football. Au total, ce seront ainsi 100 000 m2 qui seront dédiés aux loisirs, à la détente et aux sports, et qui viendront compléter les infrastructures du quartier du Moulin à Vent, situé à la fois dans le 8e arrondissement de Lyon et Vénissieux.

C’est « un parc de 10 hectares au milieu d’une population dense puisque nous avons à la fois le huitième arrondissement, le septième arrondissement, et Vénissieux » a présenté Gérard Collomb. Le quartier a, ces dernières années, connu une intense activité immobilière, avec l’apparition de nombreux programmes neufs, notamment dans le secteur de la rue Henri Barbusse, récemment réaménagé. Or, «il manquait un grand parc » pour Gérard Collomb. Clos Layat devrait répondre à ce besoin.

Prairie ouverte

Le projet du Clos Layat présenté hier est donc l’aboutissement de plusieurs  réunions de concertation, qui se sont étalées de novembre 2010 à février 2011, et qui ont réuni la mairie du 8e arrondissement, la mairie de Vénissieux, le conseil de quartier, les riverains, les usagers des terrains de sport, l’école de la Xavière, ainsi que les services municipaux et communautaires. Parmi les principaux axes dégagés par ces réunions, les différents acteurs ont ainsi souhaité que Clos Layat devienne un parc naturel à vocation durable, un parc familial et intergénérationnel, ainsi qu’un parc calme et propice à la détente.

Des toilettes automatisées avec points d’eau potable, une aire de pique-nique ombragée, une aire de fitness pour les sportifs, et un théâtre de verdure qui permettra d’accueillir des animations diverses ont également été évoquées. Des aires de jeux devraient également être créées, à la fois jeux pour enfants (jusqu’à 6 ans et de 7 à 12 ans), mais aussi « jeux d’eau » sans rétention d’eau, alimentée en eau potable. Le parc du Clos Layat devrait également laisser la place à la nature avec une prairie « ouverte » et ensoleillée pour détente et jeux libres, agrémentés de bancs et corbeilles, et fontaines d’eau potable. Pour accéder au parc, des places de stationnements seront disposés sur un seul côté de ce dernier.

Le projet confié au groupement Base

Pour réaliser ce projet, le groupement BASE /Arcadis ESG / Les Eclaireurs a été désigné fin mars, au terme d’une procédure de concours lancée en octobre dernier pour nommer un maître d’œuvre. Cette équipe de paysagers DPALG, sous la direction de M. Bertrand Vignal avait en outre été lauréat des concours pour l’aménagement du futur Parc Blandan et de l’aménagement des rives de Saône.

L’équipe a ainsi proposé une recomposition du Clos Layat au travers de quatre thématiques : la mémoire de l’hôpital,  (en faisant déborder le boisement au-delà de la limite), la relation avec les terrains sportifs, la route de Vienne en marquant ponctuellement l’entrée du parc sans rompre le périmètre du mur, et l’osmose de la biodiversité et des usages.

Trois sous-espaces composeront ainsi le parc. Au sud, le boisement du sud répondra au parc de l’hôpital, et accueillera des espaces de réintroduction et de protection de la faune et de la flore rhodanienne. Au centre, la lisière constituée par le parvis/allée centrale, aboutira à l'Ouest sur le théâtre/ terrasses et les aires de jeux sèche et humide. Au nord, le champ, prairie active et évolutive, sera bordée de "jardins mellifères" sur sa lisière Ouest.

Sur la totalité du Parc, une promenade de 700 mètres reliera ces différents milieux et desservira les différents équipements et les pratiques de promenade ou de jogging. En termes d’investissement, le montant prévisionnel budgétaire se monte à 2.6 millions d’euros, montant qui s’ajoute aux travaux déjà réalisés pour les équipements sportifs. Une concertation auprès du grand public sur les études devrait se tenir entre les mois de juin et juillet. Après la réalisation des études préliminaires et la notification des marchés, la réalisation des travaux devrait s’étaler de juin à décembre 2013.

Crédits perspectives: BASE / La Graine Studio Infographiste - Crédits plan masse : BASE

» Moulin à Vent: un marché "très varié"

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Devant les promoteurs, la Métropole dit souhaiter une régulation des prix du foncier

Béatrice Vessiller et Renaud Payre ont, à l’occasion des pyramides d’argent de la fédération des promoteurs immobiliers, exprimé leurs ambitions en matière de production de logements.


Villeurbanne : inauguration des résidences « Cosmopolis » et « Arch »


Ces résidences développées par Rhône Saône Habitat et Cogedim ont été inaugurées le 14 septembre. La première comprend des logements en bail réel solidaire. Le maire et du vice-président de la Métropole de Lyon, ont, à cette occasion, appelé à une régulation du foncier.


« Nous, promoteurs, n’achetons pas des fonciers chers de gaieté de coeur »

nullPascal Boulanger est le président de la fédération des promoteurs immobiliers (FPI). Nous évoquons avec lui son ressenti après la présentation des premières mesures prises suite aux Assises du bâtiment et des travaux publics, mais aussi les problématiques en matière de foncier.


Face aux difficultés d’accès à Lyon, un maire signe une lettre ouverte

Patrick Guillot, maire de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or, s’est fendu vendredi d’une lettre ouverte à Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon et du Sytral pour alerter sur la situation en matière de déplacements.


Saint-Étienne accueillera la Galerie Nationale du design

nullLe président de la République a confirmé l’installation de celle-ci au sein de la Cité du Design. Elle présentera sur près de 1.000 m² des pièces nationales d’œuvres design issues des collections de diverses institutions.


Signature d’une convention entre la Métropole de Lyon et le Cerema


La collectivité et le centre d’études et d’expertise ont signé une convention de partenariat et d’innovation sur la transition environnementale et énergétique.


Catherine Vautrin devient présidente de l’ANRU

L’ancienne ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité a été nommée a la présidence du conseil d’administration de l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU). Elle succède à Olivier Klein, désormais ministre délégué au logement


La mue du centre-bourg de Saint-Laurent-de-Mure


em2c et Édouard Denis ont posé courant juillet la première pierre d’Esprit Village, opération qui s’inscrit dans l’émergence d’une nouvelle polarité au sein du centre-bourg de la commune de l’Est lyonnais.


« Porter une dynamisation de l’ensemble de la commune »

Patrick Fiorini est le maire de Saint-Laurent-de-Mure. Nous évoquons avec lui la transformation du du Centre Bourg Laurentinois.


La nouvelle fabrique Ninkasi prend forme à Tarare

nullAprès la pose de la première pierre courant juillet, le chantier de la nouvelle fabrique avance. La livraison du bâtiment interviendra en avril 2023.


Acquisition commune de Capelli et Novaxia pour du recyclage urbain

Capelli et Novaxia Investissement, pour le compte de son fonds Novaxia R, ont annoncé ce mardi l’acquisition d’un site en recyclage urbain au Luxembourg


« Wellcome », vaste opération résidentielle sur Gerland, a été lancée

Le premier arbre de ce programme situé dans le 7ème arrondissement de Lyon a été planté en juillet par Vinci Immobilier, BNP Paribas Immobilier et les élus de la Ville et de la Métropole.


Saint-Fons, une ville en mutation

A l’occasion de la pose de première pierre de « Booster », le maire, Christian Duchêne, a évoqué les grandes transformations urbaines en cours sur sa commune, marquée par le renouvellement urbain et l’arrivée prochaine du tramway T10.


«Plus de 1.500 personnes vont arriver, soit un tiers de la population en plus»

Alain Germain est le maire de Collonges-au-Mont-d’Or. Nous évoquons avec lui l’opération «  République 3 » réalisée par GrandLyon Habitat, et, plus globalement, la politique urbaine de la commune des Monts-d’Or. LYON PÔLE IMMO – L’une des particularités de cette opération, c’est que vous avez habité, étant enfant, au sein de cet immeuble du 3 rue […]


Après les violences à Guillotière, Kimelfeld souhaite la démolition du Clip

L’ex-président de la Métropole de Lyon, suite aux violences de la semaine dernière, a évoqué le nécessaire réaménagement du quartier, via la démolition de cet immeuble.